AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

La libération! Enfin! [PV Minhea et Remus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 157
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: La libération! Enfin! [PV Minhea et Remus] Dim 5 Oct - 14:39:50




A dos de Nightmare, le duo composé de Mihnea et Mythril s'engouffra dans les rues pavées de la capitale. Le bruit des sabots de la créature martelant le sol précédait leur avancée rapide. Les gens s'écartait devant les deux cavaliers. Puis une enseigne connue s'offrit à eux. Le Pandora se dessinait telle une image salvatrice.

Mythril sauta alors de sa monture et, tenant toujours l'urne fermement, attendit sur le pas de la porte. Il aurait voulu tout de suite entrer dans la boutique mais il voulait d'abord être sur que le second groupe était bien arrivé à destination. Il s'inquiétait pour son père mais aussi pour son oncle. La chose qui était ressortie était bien trop dangereuse. A cause d'elle, il en avait fini par haïr l'ancien intendant, le croyant responsable de la disparition de son maître. Tournant son regard or et azur sur son compagnon de voyage, il se risqua enfin un faible sourire.

- Merci pour tout Mihnea...

Avait-il prononcé doucement. Cet humain c'était démené pour les aider. Il lui en serait pas mal reconnaissant. Bon, les dernières répliques de l'humain à son encontre n'avaient pas été des plus tendres. Il avait d'ailleurs été blessé par la référence à son viol mais pour éviter toute tension supplémentaire avait préféré se taire.

Il porta alors son attention de là où ils étaient arrivés dans l'espoir de voir apparaître la monture de son oncle. Quelques minutes, qui lui parurent alors interminables, passèrent avant que la vision tant attendue apparu à sa vision amoindrie. Un sourire se dessina alors de nouveau sur ses lèvres tendues mais il disparu bine vite en voyant l'état déplorable de son père. Leur traversée avait dut être beaucoup plus mouvementée que la leur. Ils mirent ensuite pied à terre alors que les deux juments disparurent en fumée sous les ordres de l'Esper des Ténèbres.

Apparemment l'Autre était ressorti pendant le trajet du retour et le paladin usa sûrement d'un nouveau sceau pour retenir l'esprit maléfique. Tout ceci n'avait que trop duré ! Posant alors une main compatissante sur l'épaule de son géniteur, il lui offrit un petit sourire en guise de réconfort. Amethyst était lui aussi couvert de diverses cicatrices et l'était instable dans lequel son corps oscillait l'empêchait de pouvoir se régénérer comme ses pairs. Il était aussi affaibli par la fatigue accumulée à se battre.

- Tout le monde est là ? Nous pouvons entrer...

C'était Wyatt qui avait donné l'ordre à la compagnie. La réaction de son fils lui avait redonné un peu de baume au cœur. Il ouvrit alors la porte et entra le premier suivi par Mythril. Celui qui se faisait appeler Vergil préféra rester dehors. Inutile de se fatiguer encore plus en restant dans la boutique, sa dernière visite lui avait suffit et il ne voulait pas réitérer pareille expérience.

- Je vous attends ici... Appelez-moi lorsque tout sera prêt...

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Sam 8 Nov - 22:17:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mihnea
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 124
Date d'inscription : 24/03/2014




MessageSujet: Re: La libération! Enfin! [PV Minhea et Remus] Mar 21 Oct - 13:34:46

Mihnea, qui n'avait pas suivi les dragons d'or à l'intérieur du Pandora, scruta l'Esper du regard. Si puissant dans la forêt des ténèbres où il lui avait redonné la vie, il était à présent d'un pathétique risible. Mais ce dragon à la raison divisée avait le pouvoir d'élever le niveau du don qu'il lui avait octroyé; il pouvait aussi se montrer utile lors de ses retrouvailles avec Vlad. Malgré son peu d'attachement pour lui, Mihnea était donc... dans son camp. Si le guignol blanc n'était pas capable de tenir sa promesse d'enfermer l'entité dans l'urne, il se ferait d'abord une joie d'essuyer le feu de ses gantelets sur sa peau d'albinos, puis il s'en irait demander les recommandations de la marchande en boutique de magie noire.

Se détournant du dragon, il s'approcha de la vitrine pour voir où en était la discussion avec le guignol. De la buée recouvrait toute la surface de la vitre devant lui. Surpris, il allait se déplacer lorsque la buée disparut tout à coup. Ses grands yeux exorbités, la bouche ouverte en un sourire béa, l'albinos avait le visage et les paumes tout contre la vitre, à quelques centimètres des yeux sévères de Mihnea. Découvrant les lèvres dans une moue d'agacement, ce dernier s'éloigna d'un brusque pas en arrière. Puis, comme le gérant l'observait toujours, il rejoignit le trio à l'intérieur de la boutique. Cette fois, il ressentit pleinement l'espèce d'onde sacrée qui absorba une grande gorgée de son énergie. Puis, l'effet de la magie sacrée se fit moins fort; continu, il l'affaiblissait tout doucement. Faisant mine de se sentir au mieux de sa forme, Mihnea demanda d'un ton impérial:

- Eh bien ? Allez-vous commencer le rituel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Remus Night
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 5
Date d'inscription : 28/11/2013




MessageSujet: Re: La libération! Enfin! [PV Minhea et Remus] Mer 5 Nov - 10:12:27

Toujours accolé à sa vitrine, Remus battit des paupières sur des yeux brillant de ravissement.

- Ouiii...

Répondit-il d'un ton à la fois pensif, à la fois joyeux, comme s'il n'en était pas tout à fait sûr mais que l'idée l'enthousiasmait. Alors, de béa, son sourire passa à une expression malicieuse, et ses grands yeux se plissèrent. Dos au petit groupe, il arborait un air chafouin que seuls les passants à l'extérieur pouvaient voir. Ce spectacle fit presser le pas à plus d'un. Au bout d'un petit instant, ses yeux se posèrent sur le dragon qui attendait à l'extérieur. Il lui fit un salut amical de la main, l'invitant à entrer. Puis, il se dirigea vers la porte en arrière boutique et dévala les marches du sous-sol. Une salle assez large avait été apprêtée pour accueillir leur groupe: des bougies brûlaient au sol, illuminant le bout de sceaux immenses qui semblaient peindre complètement tous les murs, et un sceau plus grand que tous ces derniers s'étendait à terre. C'était un grand cercle de sable bleu, au centre duquel se trouvait un étrange triangle aux pointes affublés de croissants de lune. Vers le bord intérieur du cercle, cinq petits cercles s’espaçaient à intervalles égales. Le sceau avait été tracé sans égards pour le tapis qui servait d'unique décoration à la salle: de la poudre bleue le barbouillait au niveau de l'un des cinq cercles. Ce fut celui que Remus choisit pour s'installer, son manteau blanc frottant la poudre à son entrée sans qu'un seul grain n'en soit pour autant déplacé. La poudre de sable bleu était comme collée au sol.

Lorsque le plus jeune des dragons arriva, Remus tendit les mains vers l'urne, la réclamant. Quand elle lui fut cédée, il étudia les runes sur ses contours, avec un regard obsessionnel et des yeux qui ne clignaient jamais. Le rituel avait été préparé d'instinct; il n'avait aucune idée de celui qui correspondrait à l'enchantement de l'urne des soeurs. Après un quart d'heure d'observation, Remus se leva enfin pour poser l'urne au creux du triangle aux croissants de lune. Il sortit de sa poche un filtre emplit de poudre et en renversa le contenu un peu partout autour du triangle, rajoutant ci et là de nouveaux sceaux. Il relia également chacun des cinq cercles par une ligne qui rejoignait une extrémité du triangle. Enfin, il s'agenouilla devant le triangle où trônait l'urne.

- Tout participant quittant son cercle s'expose à l'âme de la défunte. Si celle-ci n'aspire qu'au repos éternel, ce peut être une approche interessante... Si elle est animée par la colère et la haine, le pauvre fou hors de son cercle pourrait lui-même être meurtri jusqu'à l'âme.

Expliqua-t-il calmement.

- L'un d'entre vous a-t-il une question ?

- Est-ce que l'âme est capable de traver...

Commença Mihnea.

- Bien !

Coupa Remus. Il fit alors quelques bonds en arrière pour regagner son cercle, et avant que l'humain grognon ne puisse ajouter quoi que ce soit, s'assit en tailleur et entonna une incantation dans une langue ancienne. Les runes sur l'urne brillèrent de feux de différentes couleurs: bleu, orange, jaune, violet, vert, bleu clair, rouge, doré... Mihnea ne pouvait pas reconnaitre la langue morte que parlait Remus, mais les dragons pouvaient distinguer quelques mots dans les bribes trop rapidement chantonnés: " pouvoir des éléments", "âme retenue", "don", "essence vitale"...

Tout à coup, chacun des membres ressentit une légère secousse. Pas au niveau du sol, mais plutôt en eux-mêmes. Dans cette pièce, la protection sacrée de la magie n'opérait pas sur les êtres maudits, mais l'effet de l'incantation du rituel ressemblait à celui dont avaient souffert Mihnea et Amethyst en entrant. A la différence que s'ajoutait à cette sensation d'être vidé d'énergie la douleur d'une blessure qui s'ouvrait tout doucement, de plus en plus. C’était comme si, de cette blessure, une partie d’eux leur était arrachée de force, et s’extirpait petit à petit de leur être, prolongeant continuellement la douleur.

Autour de Mythril, un halo de lumière dorée apparut, juste au dessus de son cercle. En regardant plus attentivement, on y voyait des gouttelettes d’un bleu pur qui flottaient gracieusement. Puis, les éléments se mirent à tourbillonner, jusqu’à ce que tout à coup, une vague écumante s’abatte violemment sur l’urne, telle une vague de mer en pleine tempête, suivant la direction de la ligne droite tracée par la poudre bleue. Le halo de lumière, lui, avait également courut le long de la ligne jusqu’à l’urne, si brillante, si éclatante, que l’œil ne pouvait la supporter. Un nuage de ténèbres en provenance de Mihnea gifla l’artéfact, puis une furieuse vague de lave. Et ainsi, chacun attaqua l’urne par le moyen de ses éléments, que l’incantation de Remus ordonnait de se manifester, puisant dans leur essence vitale. Lui aussi, d’ailleurs, contribuait à cet effort : une onde violette, un vent hurlant aux reflets bleutés, des gouttes carmines et des éclats de terre comme échappés d’un terrible tremblement surgissaient de son cercle jusqu’au triangle de l’urne.

Soudain, l’urne s’ouvrit, et les éléments disparurent aussitôt, interrompant leur attaque aussi vivement qu’ils l’avaient lancée. Une boule de lumière grisatre se distinguait faiblement au dessus de l’artefact. La silhouette repliée sur elle-même leva la tête, observa le groupe autour d’elle, et se redressa. Grande, mince, et les traits si délicats que son visage inspirait une douceur pareille à nulle autre, la femme était parée d’atours qui ne laissaient aucun doute sur l’origine de son sang. Un sang de reine.

Remus, les traits plus tirés que jamais, des cernes noires nouvelles sous les yeux et le teint d’un blanc maladif, sourit avec ravissement et se leva. Désobéissant à ses propres recommandations, il franchit la ligne de son cercle pour s’avancer vers la reine libérée, qui se tourna vers lui. Un large sourire au visage, il contemplait d’un air admiratif la silhouette sans consistance. La reine haussa un sourcil impérial, offensée. Puis, elle poussa un petit soupir de dépit, et lui sourit en retour.

- Merci.

Elle balaya le groupe de son regard empreint de bienveillance, et ferma les yeux pour la dernière fois. Les vagues couleurs ternes et inconstantes qui constituaient son corps se dissipèrent. L’urne était vide, et la salle n’abritait plus que cinq hommes fatigués. Cédant à l'épuisement, Remus se laissa tomber au sol, les bras en croix, un éternel sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 157
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: La libération! Enfin! [PV Minhea et Remus] Sam 8 Nov - 22:08:31


Les deux blonds alors entrés dans l'échoppe attendirent les ordres du gérant alors que le plus jeune des deux refréna difficilement un rire face aux pitreries de ce dernier. Il aimait vraiment cet individu dont l'attitude décalée jurait avec ses responsabilités. Le père, quelque peu curieux du comportement de sa progéniture, lui adressa un regard interrogateur qui ne trouva pour réponse qu'un petit tirement de langue suivi d'un clin d’œil. Levant les yeux au ciel, il ne chercha pas plus loin. Son fils pouvait être un vrai corniot lorsqu'il s'y mettait avec ferveur.

Le signal pour le rassemblement vint enfin, le dragon maudit suivi à regrets le reste du groupe. Comme il pouvait le craindre, ses forces le quittèrent peu à peu alors qu'il avançait dans le Pandora, mais la magie lui sembla plus diffuse, plus gérable à supporter. C'est dans un silence religieux que tous descendirent les marches qui les menèrent vers la salle où allait se passer le rituel. Face aux préparatifs, les dragons eurent une petite pensée émue envers la pauvre femme de ménage, s'il jamais il y en avait une. Elle allait bien en avoir besoin pour nettoyer tout le sable posé au sol.

Redoutant quelque chose de magique, l’aîné des titans renifla d'une narine peu assurée la poudre bleutée. Depuis certains événements, il était devenu assez suspicieux et toute chose qui ne relevait pas du « normal » l’alertait trop rapidement mais le regard réprobateur de son fils le ravisa. Le prince donna alors son précieux fardeau à Remus, et se plaça gracieusement dans l'un des cercles, bientôt imité par ses semblables. Mihnea voulu alors poser une question, mais l'homme aux cheveux blancs le coupa sous un rire de dédain à peine refréné par Wyatt. C'est fou le nombre de fans que pouvait se faire le brun en aussi peu de temps. Il était clair que le blond et l'argenté ne le portait pas dans leur cœur.

L'incantation commença alors et les nombreux sceaux se mirent à briller de mille couleurs. Si l'instant n'était pas à la tension, Mythril aurait pu s'émerveiller de la beauté de la scène mais l'état instable de son oncle le préoccupait grandement. La chose à l'intérieur de lui pouvait ressurgir d'un moment à l'autre. Puis une drôle de sensation vint tous les assaillir, Mythril manqua même de s'étaler sous les tremblements qui parcouraient son corps suivi d'une douleur. Paniqué, il questionna l'assistance du regard pour constater que tous étaient dans le même état. Leur énergie était drainée et ils s'affaiblissaient rapidement. Pourvu que son père tienne. Il porta alors son regard bigarré vers l'être qui hantait ses pensées. Ce dernier avait du mal à respirer, prisonnier d'un étau implacable qui l'obligeait à utiliser son essence pour garder son frère et à devoir donner de don énergie pour le rituel.

Inquiet, il porta alors son attention vers son oncle, il paraissait dans un même combat. Les deux frères étaient liés dans la même bataille mentale et donnait leur maximum mais la douleur toujours plus tenaillante ne faisait rien pour les y aider. Le prince s'autorisa une petite prière afin que leur volonté n'ai aucune faille. Les éléments qui les caractérisaient attaquèrent alors l'urne jusqu'à ce que cette dernière ne cède. Ils allaient enfin avoir un petit moment de répit.

Au dessus du bocal flottait une forme éthérée. L'âme de l'une des deux reines. Tous les regards draconiques étaient portés vers elle. C'est là qu'ils purent voir la femme dépeinte dans la légende. Le cœur du petit blond se serra devant ce regard empreint d'une douceur, un regard qu'il pouvait aisément transposé à un autre similaire. Celui d'un être ampli d'une bonté et d'un amour incommensurables. Il avait maintenant la réponse à la question. Celle qui c'était sacrifier était Unia. L'amour ayant sûrement guidé l'esprit à s'enfermer dans cette petite prison. Il eu un léger pincement au cœur.

Tous étaient très fatigués. Ils avaient donné de leur personne et la fatigue était en train de retomber sur leurs épaules. Puis Remus fit exactement ce qu'il leur avait intimé de ne pas faire. A savoir, quitter son cercle protecteur. Heureusement pour lui, la femme n'attaqua même si ses airs montraient l'offense qu'elle ressentait en cet instant. Puis, comme si sa bienveillance ampli de nouveau son cœur, elle lui concéda cet acte anti-protocolaire puis elle les remercia avant de disparaître pour un monde meilleur. Ce fut encore une fois Remus qui brisa le silence en s'écroulant de tout son long par terre. Inquiet pour l'état de santé de l'humain, le blondinet se releva pour aller s'enquérir de celle-ci avant de s'écrouler lui aussi sur le sol.

- Remus ! Outch !

- Mythril !

Fut la seule réaction du père qui lui ne pouvait tout simplement plus bouger. Il était trop fatigué et manquait de défaillir. Quelle sottise ! Lui ! Le Patriarche ! Être ainsi si faible et pathétique en cet instant. Il se détestait d'être exposé et à la merci du premier péquenot venu. Son fils se redressa sur ses coudes mais préféra ne plus bouger, ayant constaté que l'argenté, bien que fatigué, semblait en bon état.

- Vi... Vite !

Cette fois c'était Amethyst qui poussait les autres. L'Autre c'était éveillé et commençait à faire des siennes. L'instant de béatitude avait été brisée aussi rapidement qu'elle c'était instaurée mais il préférait prévenir ses compagnons avant que ces derniers ne soient attaqués.

- Il... arrive !

Mais au lieu de se sentir submergé comme ça arrivait à chaque fois, la présence sembla quitter son corps épuisé. Peut-être avait-elle pressenti un danger pour sa survie ? En tout cas, voilà qu'une ombre fragilisée ayant vaguement forme humaine était en train de littéralement sortir de l'Esper des Ténèbres alors que ce dernier retenait avec peine un hurlement de douleur, il se mordit alors l'intérieur de la joue pour contenir sa peine mais s'écroula au sol. C'était comme si son corps était arraché de part en part, une violente douleur le parcourant. Vive. Lancinante. Il en oublia même de respirer alors que son front se trempa de sueur. Il frappa alors du poing, la douleur guidait ses gestes. Épuisé et pourtant prêt à s'enfuir loin de la déchirure. On le broyait de l'intérieur et il ne pouvait rien faire hormis subir.

Les deux membres de sa famille étaient affolés mais ils constatèrent que s'ils étaient faibles, c'était aussi le cas de la chose au sol. Le fait que son corps soit encore transparent et qu'elle restait couchée en étaient les preuves irréfutables. Un mâle au corps sombre zébré de tatouages noirs s’offrait à leurs yeux. L'individu avait les cheveux noirs aux mèches blanches et deux imposantes cornes les surplombaient. Une voix profonde et suave parvint à leurs oreilles malgré la faiblesse qui la caractérisait.

- Maudits ! Maudits ! Soyez. Tous.  Maudits !

L'inconnu releva alors sa tête, deux iris violettes fusillaient l'assemblée alors qu'un sourire carnassier dévoilait ses quatre canines pointues. Après plus de mille années à hanter les esprits, voilà que l'on pouvait mettre un visage sur le véritable Fléau qui avait anéanti les dragons calyptiens.

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mihnea
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 124
Date d'inscription : 24/03/2014




MessageSujet: Re: La libération! Enfin! [PV Minhea et Remus] Mer 3 Déc - 14:21:52

Mihnea découvrit les dents tels un molosse grondant devant l'ombre menaçante. Un soupir fatigué derrière lui rappela la présence du mage blanc. Il se jeta sur lui, l'agrippant au col pour le soulever du sol.

- Debout, crétin ! Détruis-le !

De force, il remit l'albinos sur pieds. Celui-ci se permit un regard outré et prit le temps de rajuster sa tenue avant de désigner du menton, l'air digne, l'urne ouverte. Une tempête se déchaînait à l'intérieur, son tourbillon invisible aspirant l'ombre, et l'ombre seulement. Pour l'heur, elle n'avalait encore qu'un tracé noir délavé qui échappait à l'ombre. Celle-ci devenait de plus en plus transparente, de moins en moins consistante. L'urne l'engloutissait petit à petit. Mais la créature maudite résistait, et si elle en trouvait la force, Mihnea devinait qu'elle pourrait les attaquer. Ou pire, s'échapper.

Délaissant le groupe, il alla se poster devant les escaliers qui menaient à la sortie, prêt à réchauffer ses gantelets pour barrer le chemin à l'ombre de folie si elle tentait de fuir. Le fait qu'il ignorait si le feu pouvait réellement atteindre une telle créature le troubla; il rejeta cette pensée. Il tenta aussi de ne pas penser à son état de fatigue. La respiration saccadée après quelques secondes de courses et le corps en sueur, il avait l'air de poursuivre un combat depuis longtemps entamé. Il éleva la voix à l'adresse des dragons d'or.

- Il fait un peu sombre ici, non ?

Son regard traduisait son empressement à voir le roi et son rejeton utiliser leurs attaques de lumière pour affaiblir encore leur ennemi. L'urne finirait de l'attirer à elle lorsqu'il céderait au moindre relâchement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: La libération! Enfin! [PV Minhea et Remus] Jeu 4 Déc - 12:12:08

Aussi fulgurante soit-elle, la douleur disparue presque aussitôt le parasite expulsé. Mais l'Esper était assez affaibli. Maintenant, il pouvait dire sans mentir qu'il savait ce que les femmes en train d'accoucher pouvaient ressentir... Bon, OK il ne le dirait jamais et si l'un des autres personnages présents y feraient référence dans un futur proche, il n'aura qu'à nier ou les exploser... cela dépendra de l'individu en question. Libre. Il était enfin libre. C'était douloureux mais jouissif à la fois. Plus jamais il n'aurait de fou pour le contrôler. Il était de nouveau maître de son propre corps. Sa respiration qui avait été erratique se calmait peu à peu alors qu'il osa porter son regard sur l'immonde créature.

Bien que légèrement transparente, on pouvait clairement distingué son teint halé, le violet de ses yeux ou encore ses cheveux noirs et blancs. Voilà donc à quoi ressemblait une engeance née de l'union des pouvoirs des ténèbres et de la folie. Tout bonnement écœurant. Cette CHOSE fixait les autres membres du groupe, lui étant derrière et il put entendre enfin de ses propres oreilles la voix qui hantait son âme depuis maintes années.

Un mouvement le sorti de son inquisition. Mihnea, semble-t-il le moins choqué, se précipita alors vers le pauvre Remus pour lui ordonner de détruire l'ombre. Tout le monde était à bout de force et le boutiquier ne faisait pas exception, ayant dût pallier l'absence de certains éléments. Heureusement, il fit comprendre que l'urne était en train de faire son office. Petit à petit, elle aspirait l'être fou. Peut-être pensa-t-il que deux dispositions valent mieux qu'une, toujours est-il qu'il proposa alors aux deux dorés d'utiliser leur magie. Malheureusement le Patriarche était hors service. Complètement avachi au sol et à la merci de tous. Ses combats incessants contre l'entité l'avaient épuisé et le coup de grâce lui avait été asséné par le rituel. Il n'était même plus capable de lever le moindre petit doigt pour protéger qui que ce soit...

Si le père était inoffensif, ce n'était pas le cas du fiston. Il fit alors apparaître deux petits boules de lumière dans chacune de ses mains et en balança une sur le responsable de la mort de son peuple. L'être resta figé de stupeur quelques secondes avant de lancer un regard assassin vers le pauvre petit blond. Merci Mihnea... Vraiment merci ! La prochaine fois qu'il voudra trouver une solution suicidaire, il lui fera signe ! L'être presque immatériel se déplaça alors vers le prince, le plaquant au sol de son propre corps ayant encore assez de force pour le faire. D'une main, il écrasa la boule lumineuse restée dans celle du blondinet tout en lui octroyant un regard carnassier.

Un rugissement  de colère parvint de derrière, le père était incapable de bouger mais la colère guidait ses gestes. Deux cornes, des griffes aiguisées et une longue queue écaillée venaient de se former sur le corps de l'elfe doré. Il luttait contre son propre corps pour protéger son enfant mais peine perdue, il n'arriva même pas à bouger ne serait-ce que d'une dizaine de centimètres avant de s'écrouler une seconde fois sous le rire narquois de Discord. Puis ce dernier reporta alors son attention sur sa victime.

- Toi... Sale petite chienne... Depuis trop longtemps tu me mets des bâtons dans les roues... Et tu vois... ça. M'a. Mis. Très. Très. Très. En colère...


Au fur et à mesure qu'il prononçait chacune de ses paroles, le voilà qui se rapprochait de Mythril dans une attitude de plus en plus menaçante. Il rapprocha alors ses lèvre de son oreille, ressentant les quelques secousses de peur du prince, il s’en réjouit. Trop longtemps il l'avait nargué à lui échappé sans cesse, à retourner un à un chacun des différents clans de dragons contre lui. Lui qui était sur le trône ! Et il l'avait enfermé pendant mille ans ! Mille ans ! Dans. Un. Putain de fucking cristal !!! Lui ! Le Patriarche ! C'était tout bonnement honteux ! Et maintenant il l'avait en plus expulsé de sa marionnette ! Impardonnable. Tout bonnement impardonnable ! Il allait lui faire payer.

Serrant toujours la main de son prisonnier dans la sienne, il ne le lâchait pas du regard. L’améthyste se noyait dans l'or et l'azur sans s'en pouvoir s'en échapper. Bordel que cette garce avait de beaux yeux... qu'il lui serait doux de les briser. Effacer cette vulgaire étincelle de défis pour n'y laisser qu'un regard vide, sans âme ni espoir. Oh comme il serait aux anges ! Il scella alors ses lèvres aux siennes, puis l'envie de mordre dans les chairs le submergea. S'abreuver du sang de sa victime pour en devenir le maître. C'est vrai ça, ces imbéciles de dragons était liés au pouvoir du sang. Tu pouvais leur faire faire tout ce que tu voulais une fois que tu avais réussi à ingérer ne serait-ce qu'une seule petite goûte de ce liquide carmin.

Il s'imaginait déjà ordonner au fils de faire souffrir le père, une pierre deux coups ! Cette famille de dégénérés. Il allait tous les détruire. Les faire ramper plus bas que terre, ces sales vers n'avaient d'autre choix que de se soumettre à lui. Sa dent allait perforer la chair de sa victime lorsqu'une violente douleur picota au niveau de son cuir chevelu. On le tirait par le cheveux. Un vulgaire être osait interférer avec son plaisir. Impardonnable ! Ses yeux croisèrent alors les iris réprobatrices de son géniteur. Ah... Il l'avait oublié celui-là.

- Bonjour papa... Aurais-tu l'amabilité de me lâcher... Que je puisse punir cette garce comme il se doit ?


Le-dit père avait lui aussi adopter sa forme hybride et ne relâcha pas la pression qu'il exerçait sur sa prise. On aurait même dit qu'il avait plutôt tendance à la renforcer alors qu'il s'efforçait de mettre le plus de distance entre Discord et Mythril. Puis il réussi enfin à lui faire lâcher prise. L’envoyant valdinguer plus loin alors que son neveu restait encore catatonique. Il se posa à ses cotés pour le faire se ressaisir et fixa la forme qui devenait de plus en plus transparente à mesure que l'urne l'aspirait. Cette dernière releva une dernière fois la tête, un sourire complètement dément étirait ses traits alors qu'il leur lançait une ultime mise en garde.

- Je vous laisse pour cette fois... Discord vous dit à plus !


Puis son regard se porta alors vers le brun qui faisait office de portier et son sourire redoubla.

- Mihnea ! A la prochaine ! HAHAHAHAHA


De son existence ne restèrent plus que les échos de sa voix. Puis un silence lourd retomba, du moins jusqu'à ce que Wyatt, d'une voix faible, appelle son petit.

- Mythril...

Ce simple appel réussi à redonner un peu de vie au prince qui se dirigea alors vers son parent. Dans un doux mouvement, il plaça l'une de ses mains sous la nuque du Patriarche pour l'aider à relever la tête alors que l'autre il soignait la fatigue d'un sort de soin.

- Je... Je suis là... Bormah

Puis un faible sourit illumina son visage. Tout était fini. L'oncle se laissa échouer sur le sol. Toute la tension accumulée jusque là venait de retomber pour être remplacée par la fatigue. Fixant ses deux mains griffues, il les ferma et les rouvrit deux trois fois. Libre. Il était enfin libre. Il aurait voulu pleurer de joie mais face à des créatures inférieures, il se devait de garder le contrôle. Il ne put toutefois pas refréner le sourire qui se dessina sur son visage. Pour les dragons dorés la liberté était quelque chose de sacré et la retrouver était un des plus beau bonheur qui soit. Il se releva, tentant de garder une attitude des plus nobles et hautaines. Levant le nez et fixant les deux humains du regard il les gratifia de quelques mots.

- Merci à vous... Notre famille vous doit énormément...

Il inclina alors la tête, seule réelle marque de respect. Il n'allait tout de même pas leur sauter au cou ! Ce genre d’imbécillités, il les laissait volontiers à son neveu. Puis il s'en retourna vers son frère. Il n'aurait pas assez de toute sa longue vie pour se faire pardonner de ce qu'il lui avait fait subir. Pour son impuissance à retenir ce « Discord ». Ce péché, il le partageait avec le monstre qui l'avait parasité pendant tant d'années. L’aîné des deux jumeaux sembla reprendre peu à peu la force qui lui avait fait défaut. Tant mieux.

Rassuré, il se déplaça alors vers la porte qui était barrée par le Dracula et d'un regard lui intima de s'écarter. Il n'avait pas vraiment envie de s'attarder dans ce lieu. La socialisation n'était plus pour lui. Pas depuis qu'il avait embrassé les ténèbres. De plus, il ne savait pas combien de temps il pourrait tenir avec les protection magiques du taré de boutiquier. De plus, il avait fit une promesse à Mihnea et mieux valait commencer à penser à la suite des événements...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mihnea
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 124
Date d'inscription : 24/03/2014




MessageSujet: Re: La libération! Enfin! [PV Minhea et Remus] Dim 14 Déc - 14:13:20

Mihnea avait figé son regard sur la créature, les sourcils froncés et la machoire serrée. A l'appel de son nom, il aboya dans un sursaut :

- Tais-toi et crève !!!

Et l'ombre disparut. Mais non pas pour mourir, il le savait. Elle était simplement enfermée dans l'urne. Il avait l'envie stupide et irrésistible d'envoyer la prison et son cinglé d'occupant se fracasser contre le mur. Stupide, vraiment: son impulsion libérerait tout simplement la créature plus tôt qu'elle n'espérait. Gâchant ainsi le profit du temps qu'il avait encore devant lui pour gagner en puissance.

Il avait cru sur parole l'entité lorsqu'elle lui avait promis son retour: oui, Discord reviendrait. Les volontés les plus fortes ne restaient jamais indéfiniment enfermées lorsqu'elles étaient motivées par la vengeance. Discord reprendrait des forces, et le moment venu, elle sortirait de l'urne. Comme lui s'était extirpé des enfers. Il glissa un regard peu amène vers l'Esper Magister à l'origine de sa nouvelle inimitié. Il avait plutôt intérêt à valoir la sombre épée de Damoclès au dessus de sa tête. Enfin, ce n'était qu'une de plus parmi tant d'autres. Mihnea répondit d'un très léger hochement de tête aux remerciements du mage. La famille lui devait effectivement beaucoup, et lorsqu'il maîtriserait suffisamment son pouvoir ténébreux pour le faire évoluer, il ne l'oublierait pas !

Le mage fit mine de vouloir le dépasser pour prendre les escaliers jusqu'à la boutique. Il faillit monter les marches avant qu'ils ne se croisent, mais préféra finalement le laisser prendre la tête du groupe. Affaibli comme il l'était, il redoutait l'effet qu'aurait sur lui la magie protectrice de la boutique. Mieux valait voir, d'abord, comment réagissait le dragon maudit face à l'enchantement. S'il s'effondrait, peut-être y réfléchirait-il à deux fois avant de le rejoindre. L'éventualité de sortir de l'endroit trainé par l'andouille androgyne ne le séduisait guère. Le mage des ténèbres passa devant lui, et puisqu'il lui restait la force de soutenir l'enchantement, Mihnea le suivit, certain de l'égaler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: La libération! Enfin! [PV Minhea et Remus]

Revenir en haut Aller en bas

La libération! Enfin! [PV Minhea et Remus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Visite du général De Gaulle à Bruxelles (libération)
» Assassin Creed 3 : Libération
» Assassin's Creed Libération
» Tentatives de libération de la Reine
» Rapport de l'Opération Espoir & Libération

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Cité des Créatrices :: La Cité Mère :: Quartiers Redor :: Pandora-