AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Ah! Que commence notre joyeuse vengeance! [pv Minhea - Sujet terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Ah! Que commence notre joyeuse vengeance! [pv Minhea - Sujet terminé] Mer 21 Mai - 21:03:36

- Home ! Sweet home hahaha !

Les bras levés dans la direction de la sombre forêt, voilà comment était notre curieux personnage. Cela faisait longtemps qu'il n'était pas sorti de la prison dans laquelle l'avait enfermé son hôte. Franchement ! Quel ingrat ! Il lui avait fait connaître la douce saveur de la folie, lui apprenant à se lâcher un petit peu ; Oui parce que de tous les hôtes sur lesquels il aurait pu tomber, il a fallu que ça soit monsieur j'ai un balai dans le cul ! Franchement celui qui arrivera à lui retirer pourra être surnommé le roi Arthur !

Sautillant sur les terres des ténèbres et fredonnant, il imaginait ses futurs actes. Pour sur il avait de l'idée quand il s'agissait de faire régner le chaos, il était une graine de la folie ayant grandi dans les ténèbres. Un pedigree dont il était assez fier pour ne rien cacher. En cet instant, une seule créature obnubilait ses pensées : Mythril. Cette petite chienne avait eu le culot de le soustraire à son trône alors qu'il avait dut batailler longtemps pour y arriver. Il fallait qu'elle paye pour ce crime ! Le plus lentement possible ! La mort lui était interdite. Trop douce ! Trop salvatrice ! Il allait le punir, le ruiner. Il fallait qu'il apprenne où était sa place : rampant au sol, à ses pieds.

Il balaya de son regard violet les environs, franchement il ne comprenait pas pourquoi ces lieux étaient craints ; tout ici semblait réconfortant. Ces arbres morts dont les branches étaient assez aiguisés pour griffer, cette ombre se mouvant dans les eaux de la canopée, les sons des animaux, tout semblait paisible ici. Rien de bien méchant. Il mit ses deux mains dans les poches et continua d'un pas nonchalant son avancée jusqu'à ce qu'apparaisse à ses yeux son berceau. Pour lui ce devait être l'endroit le plus précieux au monde. Le temple des ténèbres. Il se dressait là fièrement. Les années passées loin de lui ne l'avait nullement atteint... et tant mieux !

Une racine voulu alors stopper son avancée. Sûrement une nouvelle qui ne savait pas à qui elle avait à faire. Un étrange sourire déforma le visage de l'elfe noir. Il s'abaissa alors vers la chose se tortillant devant lui. Il ne fit rien d'autre ou du moins n'en fit mine de rien. Mais tout autour de lui l'atmosphère devint oppressante. Les noirceurs semblaient s’être toutes donner rendez-vous à cet endroit précis. Les yeux fermés, le sourire gravé sur le visage et balançant sa tête de gauche à droite, il ne bougeait pas. Il attendait. L'être vivant compris son erreur trop tard. Écrasé par les ténèbres. C'était bien fait pour lui, il n'avait pas à entraver le chemin de l'Esper, il l'avait cherché !

Sifflotant après cette bonne action, il atteint alors l'immense porte de bois qui marquait l'entrée du temple. Sortant sa main droite de sa poche, il se prit à la caresser presque amoureusement. Oh ! Il était heureux. Il avait retrouvé sa maison. La voilà ouverte sans aucune résistance, comme si elle aussi attendait ce moment avec impatience.

- Chérie ! Je suis rentré !

Sa voix résonna alors à l'intérieur de la bâtisse vide, l'écho était la seule réponse à sa phrase. C'était normal, les lieux avaient été désertés depuis que l'Esper avait été enfermé.

- Oh ne t'en fais pas ma toute belle, maintenant que papa est rentré, il fera en sorte qu'on ne soit plus séparés ! C'est une promesse !

Puis il se dirigea vers des escaliers qui s'enfonçaient dans les profondeurs de la terre, les seules lumières étaient artificielles : des flammes violettes semblant aspirer toute énergie vitale. Tout en descendant les marches une à une, il s'imaginait déjà comment punir le dernier dragon d'or. Lui briser le cœur ?. Non ça avait été fait, par accident, il y a bien des années de cela. C'était pas sa faute à lui si cette idiote de Diane n'avait pas été assez forte pour résister à ses attaques. C'était pas de sa faute si cette idiote était morte d'une hémorragie d'abord ! Elle était une mage, elle devait savoir contrôler la magie pour arrêter ce flot de sang qui s'échappait d'elle. Faire pression sur le blondinet allait être plus difficile que prévu. De la famille ? Morte ! Un peuple ? Mort aussi ! Des biens ? Détruits ! Le prince d'or n'avait plus rien sur quoi s'amuser... Il ne lui restait plus que son cul... et encore !

Une idée mauvaise naquit dans la tête désarticulée de l'ombre. On pouvait toujours faire souffrir une personne autrement qu'avec des choses. Cet imbécile c'était jeté lui même dans sa propre prison à cause de sa gentillesse. Rha la gentillesse, encore une chose qui lui donnait la gerbe. Mièvrerie qui vous fout dans la merde ! Voilà ce qu'était que l'altruisme à ses yeux. Si on aide une personne, c'est pour recevoir quelque chose en retour ! Aider sans arrières pensées c'est être tout simplement con ! Et heureusement pour lui, Mythril était très con !

- Je te promets qu'on va tous s'amuser Mymy ! Je t'en fais la promesse !

Il fit alors apparaître un poignard de ses ténèbres et se tailla généreusement le bras. La douleur était douce à son goût... Et merde le voilà qui avait la trique à cause de ça... Bon tant pis laissons ça de coté et continuons le spectacle ! Il commença alors à tracer des runes sur le sol tout en prononçant des incantations. Il allait faire appel aux ténèbres pour ranimer la seule personne capable de pouvoir l'aider dans sa quête.

Dans sa jeunesse, le prince doré avait eu la bêtise d'offrir son sang pour sauver un misérable humain. Quel geste irréfléchi surtout que l'on sait qu'on scelle son destin en s'offrant à cette personne comme ça. L'hôte avait essayé de le lui expliquer mais le môme n'en avait fait qu'à sa tête. Cependant ce n'était pas l'homme qu'il avait sauvé qu'il ranimerait. Non, ce vers c'était montré moins manipulable par son tempérament. Non, il allait utiliser un descendant, il avait eu le loisir d'en apprendre un peu plus sur le destin des Draculas et l'un avait attiré son attention : Minhea. Celui-là l'avait beaucoup plut. On pouvait dire que c'était quelqu'un qui avait des couilles ! Il fini alors son incantation alors que son sang coulait alors fièrement sur son bras, nourrissant le sceau qui brillait maintenant d'une étrange et inquiétante couleur violette.

- Allez ! Maintenant relève toi des enfers dans lesquelles tu étais enfermé et viens à moi Minhea Dracula! Tu seras l'instrument de ma vengeance !

La lumière disparue alors petit à petit, pour laisser nos protagonistes dans l'obscurité mais les lueurs étaient toujours là pour les éclairer de leur faible clarté. La respiration saccadée de l'elfe noir faisait écho dans la salle, avait-il trop crié? Était-ce du à un manque de sang ou peut-être n'était-ce que la joie de voir son rêve réalité qui l'empêchait de respirer correctement. Mais il s'en fichait, il tendit alors les mains devant la masse en face de lui avant de faire une révérence très théâtralisée.

- Bienvenue à toi mon ami ! Te voici dons mon royaume en tant qu'invité de marque hahaha !


Dernière édition par Amethyst le Dim 5 Oct - 17:09:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mihnea
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 123
Date d'inscription : 24/03/2014




MessageSujet: Re: Ah! Que commence notre joyeuse vengeance! [pv Minhea - Sujet terminé] Jeu 22 Mai - 17:59:03

A genoux sur l'étendue glacée du neuvième cercle des enfers, Mihnea avait le corps secoué de terribles convulsions. Comme tous les hôtes de la première division, les traitres à leur famille, il était recouvert d'un fin manteau de glace qui l'enveloppait dans un froid impitoyable. La glace infernale craquait sous la violence de ses tremblement, et se reformait presque aussitôt, en un cycle sans fin. Sa peau aussi. Lacérée par le froid, elle se gerçait, fissurait, s'ouvrait en plaies qui l'écorchaient toujours plus, et ne restait alors plus de lui que des muscles et des nerfs à vif. Puis la peau se reconstituait. Et le froid l'épluchait de nouveau.

Néanmoins, ses huit siècles de supplices le distinguaient subtilement parmi ses congénères. Il avait appris à se redresser lorsqu'il tombait, au moins à genoux. Ceux qui n'en étaient pas capables et se vautraient, la peau au contact direct avec la glace au sol, subissaient ce qu'il appelait intérieurement le châtiment de la langue de glace. Le gel du sol léchait la glace parsemant le corps des damnés, et ceux-ci, en tremblant, se libéraient malgré eux de la langue de glace, la nourrissant de longs lambeaux de peau qu'elle savourait toujours plus avidement.

Il ne hurlait plus non plus. Beaucoup se déchiraient la voix à force de cris. Même si celle-ci finissait par leur revenir, comme la peau leur revenait, cela restait une torture des plus douloureuses. Enfin, il était l'un des rares damnés de plus de cinq siècles à n'avoir pas perdu la raison. L'effroi et la souffrance venaient le plus souvent à bout des pensées des suppliciés les plus retors, un jour ou l'autre. Mais tout au long de son châtiment, Mihnea avait préservé ses réflexions dans un coin reculé de son esprit. Ce dernier, entièrement focalisé sur des émotions de haine et de colère qui n'étaient pas réfléchies, avait mis à l'abri sa raison.

- Allez !

C'était du moins ce qu'il avait cru. Mais à présent qu'une voix inconnue l'appelait depuis les tréfonds de son esprit, il craignait que ce dernier n'ait finalement cédé à la folie.

- Relève-toi des enfers !

OUI !!
Son désir de répondre à l'appel fut si intense que la glace sur son corps éclata en millier de débris scintillants qui sombrèrent lorsque les ténèbres l'arrachèrent des enfers. Une vague de chaleur incroyable réchauffa tout son corps, guérissant ses gerçures tel un baume merveilleux. La poitrine libérée des griffes de la glace, il aspira l'air à pleins poumons dans un râle avide. A mesure qu'il respirait par saccades, ses yeux s'habituaient à l'obscurité, et il put alors distinguer l'endroit lugubre où il était tombé. Et l'étranger qui se tenait devant lui.

L'elfe noir l'accueillit d'une révérence avant de lui souhaiter la bienvenue avec enthousiasme. Mihnea ne répondit pas immédiatement, plus pressé par le besoin d'analyser et de comprendre la situation. Il était vivant, et de retour sur Calypta. Il avait été rappelé à la vie. Et par qui ? Peu d'êtres avaient le pouvoir de ressusciter un homme, et ce si longtemps après sa mort. Seuls les divinités, les Esper Magister et peut-être enfin quelques rares mages nécromants parmi les plus grands détenaient un tel pouvoir. "Royaume". Ténèbres. L'Esper des ténèbres. L'esprit du prince damné s'éveillait de sa longue hibernation, vivace mais brut, ses pensées déclenchées par son environnement plutôt que par des initiatives intelligentes.

Les yeux rivés sur le sombre personnage aux manières théâtrales, il se releva. Aucun vêtement ne le protégeait de la froideur de l'endroit, mais c'était la température la plus élevée qu'il ait connue depuis des siècles, et il s'y sentait comme sous un soleil d'été.

- J'apprécie l'invitation.

Le son de sa voix le surprit lui-même. Tant de siècles s'étaient écoulés depuis la dernière fois qu'il avait parlé.

- J'ai longtemps espéré cette rencontre.

Il avait toujours su les éléments de la magie qui le composaient. Pas le sang des Dracula, ni la lumière du dragon d'or dont il aurait dû hériter, mais le feu et les ténèbres. Si le premier de ces éléments se découvrait parfois dans la famille, le second était à sa connaissance une exception. Distinction de plus qui l'éloignait de son héritage royal, l'élément des ténèbres avait pour lui été source de ressentiment. Mais aussi, paradoxalement, de fierté. La magie de la lumière lui avait toujours inspiré la soumission aux divinités, et dans le cas des Dracula, un souvenir humiliant. Celui de la défaite d'un Dracula face à de pauvres gueux scélérats, et de la pitié du dragon d'or à son égard. Eperdue de reconnaissance, sa famille avait choisi de prendre pour symbole la créature salvatrice, marquant dans l'histoire la faiblesse de son aïeul, et en imprégnant de son blason toute sa lignée. Ainsi, c'était un soulagement et une fierté de porter les ténèbres en son cœur, en opposition à la lumière.

Avide de pouvoir, Mihnea avait imaginé partir un jour en quête des mages du feu et des ténèbres. Mais il avait suivi avec tant d'assiduité les enseignements qui incombaient à son rôle de prince, puis à celui de roi, qu'il n'avait que très peu voyagé hors de son pays. Ses dix-huit ans atteints, il avait passé le reste de sa vie dans une cellule, et ses rêves de pouvoir et d'expédition étaient morts avec sa liberté. Jusqu'à maintenant. Ou tout du moins jusqu'au moment où il aurait remboursé sa dette à l'elfe noir. Car il fallait bien qu'il y ait une raison à ce que ce dernier l'ait ramené à la vie, et Mihnea, désormais silencieux, n'attendait plus que de l'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Ah! Que commence notre joyeuse vengeance! [pv Minhea - Sujet terminé] Jeu 22 Mai - 19:19:17

Tout était en place pour le plus mémorable des spectacles, les lumières éclairaient nos deux protagonistes qui étaient tout aussi aptes à jouer leur rôle, la scène avait toujours été là, bien impeccable... Hum peut-être qu'une chose manquait avant que la pièce puisse enfin commencer : les costumes. D'un rapide moulinet du poignet, l'Esper ordonna à ses ténèbres de sa changer en de vêtements pour sa star. Après tout, elle n'allait pas jouer son rôle cul nu !

- Voilà qui est mieux ! Je sais que ce n'est qu'un détail pour toi mais pour ma part je préfère fixer mes convives droit dans les yeux !

Suivit un léger rire, fluet, presque chantant, qui s'envolait dans les airs glacés du temple. Il était tout simplement heureux. Tout ce passait... selon son plan ! Il écouta les paroles du brun et sourit de toutes ses dents, révélant des canines anormalement longues et pointues.

- Tu m'en vois ravi ! J'ai donc bien fait de te choisir Minhea hahaha !

Il accompagna ses propres mots par quelques pas dansés. Au moins l'invoqué était de bonne humeur et plutôt disposé à discuter avec lui. Il est vrai que tenter de nouer le contact avec une personne voulant votre mort ne donnait généralement pas de bons résultats. Mais bon au moins ici il avait l'avantage et si l'humain le décevait, il le renverrait illico de là où il l'avait libéré.

- Je pense que tu es assez intelligent pour savoir que ta résurrection ne tient pas d'un geste altruisme de ma part...

Il prit quelques instants, voulant se délecter des différentes expressions de son vis-à-vis, puis une fois lassé il continua comme si aucune pause n'avait été faite.

- Si je t'ai fais venir ici, c'est pour te demander un petit service...

Il utilisa alors ses pouvoirs pour faire apparaître la copie de son neveu, copie parfaite et idéalisé de son esprit tordu. Un elfe aux longs cheveux blonds et à la peau tannée se présentait entre nos deux personnages. La créature fixait Minhea de son regard bigarré or et azur, une expression de curiosité tirant délicatement ses traits fins. Oh oui comme ça on pouvait difficilement croire à la masculinité du dragon d'or ! L'elfe noir attrapa l'un des bras de Mythril et l’entraîna vers lui dans une danse. La copie du faux elfe se laissa faire alors que Dark expliquait son plan.

- Tu vois cette douce personne ? C'est ma chienne de nièce. On va dire que j'ai une dent contre elle et je voudrais lui faire payer sa traîtrise, le seul hic c'est que je ne peux pas l'approcher sans avoir les Créatrices et tous les habitants du Redor sur le dos... Pas cool tu vois...

Il lâcha alors son partenaire de danse et fixa son acolyte de son regard améthyste, c'est là que tout allait devenir intéressant. Il attrapa alors l'elfe par le poignet, serrant sa prise pour qu'elle soit moins douce que la première.

- Car vois-tu nous sommes en fait des dragons d'or, enfin plutôt elle que moi... Maudit comme je suis, je n'ai plus vraiment rien de sacré... Mais bref ne parlons pas de moi. Et cet abruti a donné son sang pour sauver un humain. Devine qui ? Je te laisse pas réfléchir : ton ancêtre ! Sauf que lorsqu'un dragon fait ça, il se lie à la créature recevant ce liquide et devient sa « chose ». Trop gentil, trop con si tu veux mon avis. Enfin bref, pour te dire qu'en gros son sang coule dans tes veines et que ce don t'es accordé. Tu es le maître de c'te putain ! Il suffit que tu exiges de cette créature ce que tu veux et elle le fera !

Il projeta alors la silhouette dorée vers le Dracula mais avant qu'elle ne le percute, elle disparu alors dans des fumées violettes sous un rire dément de l'Esper.

- Je veux que tu la soumettes ! Cette chose ne mérite que de ramper à nos pieds ! Bien sur tu peux en faire ce que tu veux, c'est ton dragon après tout !

Les volutes violettes prirent alors la forme d'une corde qui reliait une réplique de Mythril sous sa forme dragon. L'imposante créature fixait nos deux comparses sans mot dire. Attendant presque les ordres de son maître. L'esper avait fait apparaître dans son dos deux ailes et voletait au dessus du brun avant de s'arrêter net et de se tourner vers lui, en position assit dans les airs et en levant l'index en l'air.

- Ah j'ai oublié deux trois petites choses ! Premièrement, je ne veux pas que tu la tues ! Deuxièmement, si tu réussis ta mission alors je t’octroierai un sort lié à ton élément. Et troisièmement, trahis-moi et je vais faire en sorte que tu finisses pour toujours de là où je t'ai arraché...

Ces mots durs avaient été prononcés si doucereusement et avec un sourire si gentil que cela paraissait contradictoire avec les paroles prononcées.

- Des questions mon ami ? Si ce n'est pas le cas alors une poignée de mains ?  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mihnea
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 123
Date d'inscription : 24/03/2014




MessageSujet: Re: Ah! Que commence notre joyeuse vengeance! [pv Minhea - Sujet terminé] Lun 26 Mai - 12:15:23

Agacé par l'attitude extravagante du mage, Mihnea se renfrogna. Sa patience s'effritait à mesure que celui-ci faisait durer son attente des raisons pour lesquelles il avait été rappelé des enfers, préférant se répandre en de vains babillages et se trémousser ridiculement. Lorsqu'enfin l'elfe commença à évoquer avec trop de précautions le service qu'il attendait de lui, il encouragea d'un ton impérieux:

- Demandez.

L'esper fit alors apparaitre une petite elfe blonde qu'il prit pour partenaire. Tandis qu'il menait leur danse, il parla au prince ressuscité de ses griefs et des motifs de son appel. Mihnea écouta sans faire de commentaire, impassible. A la mention de son ancêtre, son indifférence se gâta toutefois de crispations qui lui déformèrent légèrement les traits. L'Histoire énonçait l'intervention d'un grand et puissant dragon d'or qui sauva Dracula de son agonie. Il avait vu de nombreuses représentations du colosse ailé, le château royal et les livres d'histoire en recelaient. L'elfe blonde, si menue, si délicate et si... femme ! ne correspondait en rien au profil que les artistes et historiens dépeignaient ! C'était une insulte, une blague idiote ou un mensonge, que lui déblatérait le mage !

Mihnea leva un bras pour repousser la pucelle projetée sur lui par son cavalier, mais elle s'évanouit en volutes de fumée avant de pouvoir le heurter. L'esper éclata de rire. Quelle que fut la part de vérité dans ses propos, sa haine et son désir de vengeance étaient sincères... Et cette histoire d'un dragon d'or maudit après un conflit l'opposant à un parent plus jeune lui était familière. Se pouvait-il que son interlocuteur fut le prince dragon qui provoqua la guerre de Dragoria ? Mihnea suivit la réplique draconique d'un regard perçant, avant de reporter de nouveau son attention sur le mage. Séduit par la promesse d'un sort, il n'était cependant pas convaincu qu'il l'honorerait. En revanche, il croyait sans mal la véracité de ses menaces, qu'il appréciait beaucoup moins.

- Plusieurs questions.

Répondit-il.

- Vous dites que vous seriez confronté au Redor et aux Créatrices si vous tentiez de vous en prendre directement à votre nièce. Qu'est-ce qui me protégera de leur courroux, moi, quand je l'avilirai ?

Une fois que l'Esper se fut expliqué, il poursuivit:

- Où puis-je trouver la dragonne ?

Un dernier point méritait encore d'être détaillé après que le mage lui eut répondu.

- Parlez-moi de ce lien de sang. Un dragon a-t-il aucun moyen de le rompre ou de résister aux ordres du dragonnier ? De les éluder ?

Suffisamment renseigné, Mihnea salua le dragon d'un bref hochement de tête.

- A moins que vous ne préféreriez que le véritable instigateur de ses humiliations reste dans l'ombre, je reviendrai vers vous en sa compagnie. Vous constaterez par vous-même le respect de mon engagement, et je pourrai en retour apprécier le vôtre.

Mihnea n'avait rien perdu de son scepticisme. Ou bien les livres avaient menti, ou bien c'était le mage qui lui avait travesti l'identité du dragon d'or. Mais en définitive, le genre auquel ce dernier appartenait importait peu, s'il en était le Maître. Par ailleurs, il avait une dette à payer, et à un créditeur dont il valait mieux ne pas se faire un ennemi. Il aurait de toute façon tout loisir de découvrir la vérité par lui-même, à présent qu'il était libre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Ah! Que commence notre joyeuse vengeance! [pv Minhea - Sujet terminé] Mar 27 Mai - 14:36:43

Flottant toujours dans les airs, les bras croisés et sont sempiternel sourire placardé sur sa face, l'elfe noir invita alors Minhea à lui poser ses questions. Trop de questions. Moins de parlotes et plus d'actions : voilà ce qu'il aurait voulu de ce prince ramené des ténèbres. Mais au lieu de ça, il se retrouvait confronté à une jeune fille apeurée qui s'inquiétait de sa survie. Mais bordel on ne vit qu'une fois, alors autant profiter un max de la vie ! Bon okay, l'être en dessous de lui avait vécu deux fois mais c'était une exception. Il soupira. Nul. Il le décevait mais bon, il ferait avec. Du moment qu'il pouvait s'amuser un peu c'était tout ce qui importait maintenant. Le regard blasé, il répondit mécaniquement aux questions de l'humain. Pour la première réponse, il se permit de lever son pouce.

- On va dire que ce n'est pas l'acte qui est en cause, juste la personne qui le fait. Toute créature peut tenter de lui nuire. Je dis bien tenter hein ! Sauf moi ! Parce que j'aurais soi-disant massacré pas mal de dragons dont la Famille Dorée... Franchement, je les trouve bien rancunière pour ce coup. Je trouve avoir été assez puni par toutes ces années d'enfermement... Chuis un bon garçon maintenant non ? Donc elles ne te feront rien, du moins pas Angélique.

A l'idée qu'une Céleste gronde le Dracula parce qu'il avait torturé le dernier prince d'or, le Fléau se mit à rire ? Franchement cette image resterait gravé pendant un bon bout de temps. Mais il continua et leva son index : la deuxième question portait sur quoi déjà ? Ah oui ! Où trouver ce cher Mythril.

- Pour ça, j'en sais foutrement rien ! Mais je te rassure, j'vais pas te laisser te promener dans tout le Redor ! Chuis sadique mais pas à ce point...

D'un mouvement du poignet, il ordonna alors à l'une de ses ténèbres de prendre la forme d'une petite boule pourvue d'un œil géant et de deux ailes.

- Ça sera ton guide et notre moyen de liaison Minhea. Une fois que tu seras retourné vers l'endroit d'où il a été réveillé, tu pourras l'imprégner de l'aura du dragon d'or... et tu n'auras plus qu'à le suivre. Fait gaffe, il vole vite ! Je pourrais alors voir de mes propres yeux tes exploits !

La créature noire se mit alors à voleter autour du brun, l'étudiant de son énorme globe oculaire. Pendant ce temps l'Esper joignit son majeur aux deux autres doigts levés.

- Ce lien est une chose que les dragons craignent plus que tout. Pas la moindre possibilité de pouvoir s'y soustraire... Sauf par la mort de l'un des deux contractants : le dragon ou le maître. Mais les dragons sont retords et orgueilleux, ils jouent sur les mots pour mieux vous poignarder. Choisis bien tes ordres où tes paroles pourraient se retourner contre toi. Si la monture déteste son maître, il est clair qu'elle tentera de se soustraire à ses obligations par la ruse.

Un fin sourire déforma alors le visage du dragon maudit. Oui, une cruauté bien pensée, voilà ce qui lui faisait le plus plaisir. Il se reposa au sol lorsque le brun en eu fini avec ses questions et le salua d'un mouvement de tête. Il aurait bien voulu lui apprendre les bonnes manières, on ne salue pas un Esper de la sorte ! Mais il se dit qu'envoyer un tas de chairs sanguinolentes n'était pas la meilleure idée s'il voulait toucher sa femmelette de neveu. Il laissa passer pour cette fois mais fit claquer sa langue en signe de désapprobation.

- Non, je ne préférerai pas qu'elle soit apportée ici. Si nos deux auras se joignent, tu peux être sur que les deux Créatrices se feront une joie de venir me visiter dans mon temple...

Il se gratta l'arrière de la tête, son sourire était devenu plus tendu. En un sens, Céleste était une tout autant psychopathe que sa sœur... à sa manière. Ses sanctions étaient rient et critiquées mais les dégâts psychologiques qu'elles infligeaient en avait mit pas mal en déroute. Se faire gronder pendant des heures sans jamais ne rien pouvoir faire était parfois plus douloureux que séjourner quelques années en prison. Un frisson traversa alors son dos. Il continua alors, tentant de chasser cette pensée bien peu réjouissante.

- Tu as tout ton temps pour accomplir cette tache, mais plus tôt tu l'auras achevées et plus tôt tu en tireras des bénéfices. Tu en as ma parole... Hahaha !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mihnea
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 123
Date d'inscription : 24/03/2014




MessageSujet: Re: Ah! Que commence notre joyeuse vengeance! [pv Minhea - Sujet terminé] Mar 27 Mai - 17:09:52

Amethyst. Il en était sûr, à présent que le dragon répondait de ses crimes. Mais alors le dragon d'or qu'il haïssait tant, celui qui avait sauvé Dracula.... Le prince Mythril ? Troublé par cette pensée que l'héritier de Dragoria en personne ait livré son sang à sa famille, Mihnea se souvint alors de la représentation qui était née des ténèbres de l'Esper. Était-elle le fidèle reflet du prince dragon ? C'était impossible, le mage lui avait montré une jeune elfe. Et pourtant, ce travestissement qu'il soupçonnait n'avait pas de sens: le mage tenait à sa vengeance, il n'avait rien à gagner à le lancer sur une fausse piste. Empêtré dans les contradictions de ses réflexions, Mihnea ne savait plus que croire.

La naissance de l'oeil ailé l'éloigna de ces pensées, réveillant son caractère rebelle. L'idée d'être constamment surveillé par le mage ne lui plaisait guère. Pas plus que les déplacements frénétiques de la créature autour de lui. Il avait "tout son temps" pour remplir sa mission, mais cet espion grossier lui collerait au train tant qu'Amethyst n'aurait pas obtenu ce pour quoi il l'avait ramené à la vie. Mihnea nourrissait déjà de grandes ambitions, et il était hors de question qu'un témoin assiste à leurs préparations.

- Bien. Indiquez-moi l'endroit d'où je puis remonter la piste de votre nièce, et je m'en vais à sa rencontre sans plus attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Ah! Que commence notre joyeuse vengeance! [pv Minhea - Sujet terminé] Mar 27 Mai - 18:04:41

- Ah! C'est ce genre de choses que j'aime entendre!

L'humain venait de gagner un point. Plus un point pour ne pas avoir tenté de récupérer le sang du dragon maudit sur le sol du temple. Bon en même temps il faudrait être complètement con pour tenter pareille chose devant l'Esper. Il pouvait se montrer plus intelligent qu'il n'y paraissait le petit. C'est sur cette belle touche que le Fléau noir fit apparaître un portail. Avant que le scepticisme de Minhea ne revienne au grand galop. Dark expliqua l'apparition de la porte ténébreuse.

- T'en fais pas, tu risques rien avec ce truc. C'est pour t'éviter une longue marche dans ma forêt ça. Directement là où était censé dormir la Golden.

Le taquin espérait juste que quelques gardes soient là quand le brun apparaîtrait sur les lieux. Il aurait voulu voir comment monsieur se débrouillait en combat. Et puis voir quelques têtes tomber pouvait être amusant. Toutes ces explosions de rouge, comme c'était artistique. Il pouvait se targuer d'être un artiste. Il ordonna alors à son portail de happer Minhea et son nouveau petit animal de compagnie sous un rire dément qui se répercuta durant le voyage jusqu'à disparaître en faibles échos. Au loin une lumière aveuglante annonçait la sortie du tunnel...

[Fin du rp - La suite Ici]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Ah! Que commence notre joyeuse vengeance! [pv Minhea - Sujet terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Ah! Que commence notre joyeuse vengeance! [pv Minhea - Sujet terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les instruments de musique de notre époque
» [Hors sujet] Humour.com
» Messe d'adieu à notre frère Anatol
» Notre cher et tendre Kyo !!
» Base Alpha Tango Zoulou du CSNU[Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Sahoc :: Centre :: Forêt des Frayeurs-