AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

La récompense (PV Néo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: La récompense (PV Néo) Mar 5 Juin - 20:25:30

- FUS... ROH DAH !!!!

Dastan, qui se débattait frénétiquement contre ses propres ailes pour fuir l'arène, fut projeté au loin. En dehors du cercle de combat. Les rires cessèrent quelques secondes... Et les cris de la foule s'élevèrent. Le tournoi venait de prendre fin.

Incrédule, Svenhild fit un tour sur elle-même pour regarder la masse de spectateurs tonitruants. Elle avait réussi. Elle avait gagné. Un rire lui monta petit à petit à la bouche, jusqu'à éclater véritablement. Contrairement au public un instant plus tôt, ce n'était pas un rire hilare. C'était un rire de soulagement. Un rire de joie. Elle se mit à crier avec la foule, levant le poing en signe de victoire. Elle voulait rire, hurler, sauter de joie, enlacer le premier venu. Elle avait gagné ! Non... ILS avaient gagné.

Le visage adouci par une expression de pur bonheur, elle se tourna vers Néo. Lorsqu'elle lui adressa son plus beau sourire, son regard était empreint de gratitude et d'adoration. C'en était fini du cauchemar qu'elle avait vécu ; maintenant, elle allait corriger les erreurs du passé. Elle se réveillerait de son rêve sanglant, et son avenir brillerait à nouveau. Et Tristan en ferait partie.

A cette pensée, la jeune femme chercha le Redoran du regard. Il était au bout du cercle de combat, sombre et lointaine silhouette à l'écart de tous. Elle voulut courir le rejoindre, se jeter dans ses bras. La mine sinistre de ce dernier l'en dissuada, instillant une once d'angoisse dans son explosion de joie.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Tristan Louviann
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 24
Date d'inscription : 29/11/2013




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Mar 5 Juin - 20:28:30

Tristan s'avança dans le cercle, mais il évitait le regard de sa pupille. Quand il arriva jusqu'à la jeune femme et son partenaire, il se plaça entre eux pour se tourner vers les spectateurs, et passa une main devant sa gorge, activant le sceau temporaire qui amplifiait le son de sa voix.

- L'équipe du Seigneur Lightfellow et de la viking Svenhild remporte le dernier affrontement en duo. D'ici quelques instants, nos Créatrices écouteront le vœu du vainqueur de ce tournoi. Du seul et unique vainqueur.

Tristan se tut, laissant ses mots imprégner l'audience. Svenhild, choquée, semblait en proie à une peur panique. Son coeur se serra, mais il poursuivit :

- Néo Lightfellow, Svenhild Svensdottìr : vous avez brillamment vaincu les équipes qui se sont opposé à vous. Il est temps à présent de prouver vos talents individuels de combattant. Ce tournoi se veut à l'image de Calypta même : imprévisible, et requérant parfois l'esprit d'équipe et la solidarité, parfois le courage et la force d'affronter ses propres alliés. Au signal de notre mage, votre équipe cessera, et vous deviendrez adversaires. L'issue de ce combat désignera l'unique vainqueur du tournoi. Bonne chance à tous les deux.

Tristan prononça ces derniers mots le regard rivé sur sa disciple affligée. Après un discret signe d'encouragement, il quitta le cercle de combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Mar 5 Juin - 20:30:31

Un son de métal retentissant éclata dans l'arène. La lance elfique de Tristan bloquait l'épée de Néo, mettant un terme à l'affrontement. Elle avait perdu. Le cercle de combat tangua tout autour d'elle. Elle lâcha une expiration saccadée.

Une fois de plus, mais plus violemment que jamais, les cris des spectateurs explosèrent dans l'arène. Ils lui semblaient provenir de loin. Louviann, à un pas devant elle, était loin lui aussi. Elle était comme dans un rêve où tout arrivait, mais rien n'était tout à fait réel. L'agitation autour d'elle ne l'atteignait pas. Elle était seule. Et plus rien n'avait d'importance.

- ...ild ? Svenhild ? Esper Alaster ! S'il vous plait !

Une voix familière et angoissée fit émerger la jeune femme de son absence. Elle avait été raccompagnée dans une salle en coulisse, où un soigneur Redoran la rejoignit à grands pas. Lorsqu'il approcha la main de ses blessures, elle la lui écarta d'un geste brutal, le regard mauvais.

- VOUS, NE ME TOUCHEZ PAS !

Tristan et le mage, qu'elle avait toujours haï pour son attitude méprisante, eurent l'air choqué. Mais la colère tomba rapidement sur le visage du soigneur Redoran, qui recula en la regardant de haut.

- Comme vous voudrez.

Confus, Tristan s'excusa, puis revint vers elle pour l'interroger. Elle exigea avant qu'il n'ait le temps de dire un mot :

- Je veux le Docteur Weiss.

Le maître d'armes parut vouloir arguer, mais ses yeux se posèrent sur les blessures de la jeune femme, et cela sembla le décider à remettre ses questions à plus tard. Peu après, il revenait accompagné d'Orion, qui lui-même paraissait légèrement intrigué. Le médecin se pencha sur elle, remontant ses lunettes du bout de l'index avant même qu'elles n'aient le temps de glisser sur son nez. Le geste, auparavant si agaçant, rassura étrangement la viking. Elle ferma les yeux et se détendit sous le contact glacé de la magie d'Orion. Les soins du mage comprenaient toujours une sensation de glace qui engourdissait, puis remplaçait la douleur par une vague de bien-être. Lorsqu'il referma la première plaie, elle rouvrit les yeux pour jauger la suite de son travail. La moindre distraction la sauvait de pensées désespérées qu'elle ne voulait pas entendre maintenant.

Lorsque Tristan fut appelé et qu'il s'éloigna d'eux à contre-coeur, Orion susurra, l'ombre d'un sourire aux lèvres :

- Vous avez encore agacé Néo, Svenhild ?

Elle avait trop envie de pleurer pour s'énerver, mais elle parvint tout de même à feindre un reste d'adversité :

- Pourquoi ? Vous comptez le lui rapporter ?

Ils échangèrent un sourire complice. Celui d'Orion était empreint de douceur et de compassion ; celui de Svenhild dissimulait mal une tristesse infinie. Lorsque Tristan revint, il annonça d'un air incertain.

- Les Créatrices sont sur le point d'écouter le seigneur Lightfellow...

Le coeur de Svenhild tomba en chute libre, avant de reprendre une cadence effrénée. Y avait-il la moindre chance que Néo ait une pensée pour elle quand il formulerait son voeu ? Il n'était pas un ami, mais il avait été son coéquipier, et il avait été là lorsque tout l'acculait. Il n'aurait jamais participé au tournoi sans son invitation à la rejoindre. La récompense, chaque fois qu'elle l'avait mentionnée, avait toujours paru le laisser de marbre. Lui qui était déja en position d'obtenir tout ce qu'il voulait, peut-être aurait-il de la sympathie pour la partenaire qu'il avait entrainée chaque jour pendant plus d'un mois ? Assez pour lui céder la récompense... ?

Ignorant les deux hommes auprès d'elle, Svenhild se leva de son banc, et marcha vers l'arène. De loin, elle fixait le chevalier noir, qui s'apprêtait à formuler un voeu. Le public se tenait calme, elle n'entendait plus que son pouls, qui cognait contre ses tempes et dans sa poitrine.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Néo Lightfellow
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 29




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Mar 5 Juin - 21:20:40

Ensanglantée mais pas vaincue, Svenhild s'était jetée de nouveau à la bataille contre le chevalier noir dont l'armure sombre avait été endommagée par la dernière attaque de la jeune femme. Elle avait bien encaissée quelques attaques du bras droit de la reine Angélique mais son désespoir ne l'aiderait pas à vaincre, pas alors que la Déesse Reine observait son champion se battre. Le chevalier poussa un soupire en faisant un pas vers l'avant, frappant la jeune femme au moment où celle-ci cherchait à le blesser, l'envoyant plus loin tout en lui laissant une nouvelle estafilade. Il était temps d'en finir, la volonté de gagner faisait que la viking continuait de se relever mais Néo ne lui laisserait pas une nouvelle chance de le faire... il suivit la jeune femme avant de donner un dernier coup d'épée dans sa direction.

Un bruit de métal éclatant et vibrant retentit dans l'arène alors que la lame bénite des Lightfellow et la lance de Louviann se percutaient juste devant le visage de Svenhild. L'arbitre était intervenu, le match était terminé... il était vainqueur. La déesse reine Angélique était toute folle de joie, autant par la victoire du chevalier que de ce que cette victoire signalait pour la jeune femme vaincue. Néo ne doutait pas qu'elle soit au courant des aspirations de la viking tout comme il ne doutait pas qu'elle fusse aussi au courant du manque de celle du chevalier qui n'avait participé que parce qu'on le lui avait demandé.

Le noiraud posa un genoux au sol et fit une révérence à cette Déesse Reine qu'il servait mais qu'il n'aimait pour autant pas du tout. Il écouta d'une oreille distraite les grandiloquentes récapitulation du combat final de la part du seul juge encore présent sur le terrain, à savoir l'Esper du Vent Sahocien. Tristan Louviann avait dut rejoindre son élève dans l'infirmerie, logique... qu'ils profitent de ces derniers instants insouciants, en supposant que Svenhild ne se laisse pas emporter par ses sentiments. Le jeune homme ne releva finalement la tête que lorsque sa Déesse le lui demanda, il était temps... le temps de faire un voeu, mais lequel ?

Devait-il donner son voeu à la viking ?


"Je souhaite..."

Commença-t-il alors que le silence tombait dans l'arène. Il avait déjà tout ce qu'il pouvait obtenir, non ? Alors... quelque chose lui prit au coeur, un souvenir, un sourire...

"Je souhaite... la résurrection de la famille Lightfellow assassinée il y a 16 ans, la nuit dite de la "Tempête Noire"."

C'était une très mauvaise idée pour ses aspirations, il le savait... une faiblesse qui se rajouterait dans sa carapace de chevalier au cœur d'acier. Il garda cependant son regard dur et froid alors que son vœu retentissait à travers l'arène sous l'impulsion du mage Sahocien qui n'en croyait pas ses oreilles lui-même. La résurrection après la mort... était un tabou, même en Calypta, même dans un grand nombre des pays du Sahoc. Et pourtant, le chevalier noir demandait à briser ce tabou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Mer 6 Juin - 21:37:00

Face au grand miroir aux finitions dorées, Svenhild renvoyait un reflet inexpressif. Une fille de son âge s'agitait autour d'elle, nuançant la teinte de sa robe, rattrapant une mèche égarée de sa coiffure, et ajoutant du rouge à ses lèvres. Après le tournoi, tous les finalistes (même Dastan, qu'un serviteur avait été envoyé rattraper) s'étaient vus proposer les services des meilleurs habilleurs du palais. Elle s'était laissée diriger jusqu'à son habilleuse, à défaut d'aucune autre idée de direction. Et puis elle s'était laissée habiller, répondant au hasard aux demandes d'Amara, l'étrange servante en charge de son aspect pour le bal. Quelle couleur voulait-elle pour sa robe ? Le miroir devant elle était doré ; elle avait donc répondu "doré". Quelle coiffure préférait-elle ? La finaliste qu'elle avait vue se battre avant elle se coiffait en queue de cheval, elle avait donc demandé une queue de cheval.

- J'ai bientôt fini !!! Vous êtes sure, pour la coiffure ? Vous savez, je connais plein de jolis chignons, et même des tresses d'épouse de jarl ! Vous avez la chevelure longue et épaisse, les possibilités sont infinies.

- Je suis sûre.

Amara fit la moue, mais n'insista pas. Si l'apathie de sa cliente n'avait pas entamé son enthousiasme, elle avait compris qu'insister ne servirait à rien. Svenhild n'était pas vraiment avec elle. Elle était toute à ses regrets. Son désespoir n'avait pas manqué d'inquiéter Tristan, qui l'avait prise à part avant qu'on ne la remette entre les mains de l'habilleuse.

- Attend, Svenhild ! Ecoute... Je suis désolé que tu n'aies pas pu réaliser ton voeu. J'ignore ce que c'était, mais cela semble beaucoup t'affecter. Je voudrais juste que tu réalises... Peu importe la finalité, tu as été remarquable. Le combat contre le paladin... et ce combo contre la mage-chevalier... ! Tu as fait d'incroyables progrès en quelques mois. Tu es devenue la combattante redoutable que tu rêvais de devenir lorsque tu es venue à ma rencontre. Je suis très fier de toi.

Des larmes roulèrent sur les joues de la viking.

- Oh, Madame non ! Non, non, non...! Je vais devoir refaire tout le maquillage !

Amara, elle aussi, semblait au bord des larmes.

- S'il vous plait Madame ! Je ne vous demande pas de sourire, mais essayez de ne plus pleurer !

Cela faisait plus d'une heure qu'Amara se débattait avec la finaliste pour en tirer une allure charismatique, en dépit de sa torpeur.

- Bon, ne bougez pas, je vais juste essuyer le noir sur vos joues, et on pourra rattraper le teint ensuite...

Svenhild ne bougea pas. Mais la porte derrière l'habilleuse s'ouvrit à la volée, et un homme en sous vêtement s'engouffra à toute vitesse, poussant la main qui maquillait. Une grosse ligne noire marquait le visage de la finaliste. L'habilleuse hurla.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Dastan
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 13
Date d'inscription : 12/11/2013




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Mer 6 Juin - 21:40:36

- Oups ! Pardon, pardon ! Je vous en prie, ne faites pas attention à moi !

Dastan fit quelques signes d'excuses de la main, avant d'ouvrir des yeux écarquillés.

- C'est vous qui avez fait ça ?

Dit-il en désignant Svenhild comme s'il s'agissait d'une sculpture ratée.

- Madame, il n'est pas dans mes habitudes de critiquer l'ouvrage féminin mais... Grandes Créatrices, qu'elle est affreuse !

Folle de rage, Amara lui donna plusieurs claques sur le torse et le bras.

- Vous m'avez bousculée pendant son maquillage, idiot !!! Et... MAIS VOUS ETES EN SOUS VETEMENTS !!!

- Seulement en partie. Voyez comme le haut est distingué.

En effet, Dastan était richement paré d'une veste azur, dont les boutons d'or rutilaient. Des motifs exquis en ourlaient les bordures, et un grand chapeau à plume renvoyaient les mêmes couleurs et motifs sur son chef. En revanche, il ne portait ni chaussures ni pantalon. Svenhild battit des paupières, semblant sortir de sa torpeur. Elle fronçait les sourcils, comme si elle n'arrivait pas à dire exactement ce qui clochait dans la tenue de son ami, mais pressentait tout de même une anomalie.

- PERVERS ! GREDIN ! FICHEZ MOI LE CAMP D'ICI AVANT QUE JE N'APPELLE LA GARDE !

- Allons, calmez vous Madame. Je suis certain que vous êtes très compétente. Je ne vous ferai pas l'affront de juger vos talents à partir de ce que je vois de ma consoeur. Je ne doute pas qu'il y a dû y avoir méprise, et que vous n'êtes pas responsable de cette catastrophe. Vous vous en sortirez très bien avec mes requêtes.

- Quoi ??! Qu...

Il lui tendit le parchemin où il avait imité la signature de son propre habilleur. Le message indiquait que suite à un imprévu, il avait dû partir et laisser les finalistes qu'il avait en charge à ses confrères. En vérité, le bougre s'était plutot mal accommodé de Dastan et de son comparse, le capitaine Teal. Tous deux habillés en même temps, ils avaient chacun exigé de plus en plus de parures et d'accessoires précieux, à mesure qu'ils se comparaient et se défiaient l'un l'autre. A la fin, leurs exigences étaient devenues si excessives (Dastan avait cumulé plus de dix chapeaux, et Teal près de cent poches ouvragées de fils d'or à l'intérieur de sa veste) qu'ils avaient été virés de la salle d'habillement.

- Je dois vous habiller ?

Accusa Amara d'un air suspicieux.

- S'il vous plait.

Elle ferma les yeux, prit une longue inspiration.

- Très bien. Revenez dans...

Elle jaugea l'aspect navrant de la viking aux yeux cerclés de noir.

- Une heure ?

- Inutile ! Madame est ma petite soeur. Je vais rester la conseiller ; il semblerait qu'elle ait besoin d'un avis masculin.

Amara détailla les traits de Dastan, puis ceux de Svenhild. En dehors de leurs yeux bleus, tout les différenciait. Agacée et peu dupe, l'habilleuse haussa un sourcil à l'adresse de la viking.

- Madame ?

- Qu'il reste.

Amara soupira, mais n'insista pas. Cette intervention était le comble de l'indécence. Mais au fond, la compagnie du jeune homme ravivait un peu l'ambiance ; seule avec la viking apathique, elle s'était sentie comme une croque-mort préparant un défunt. Elle essuya le visage noirci de Svenhild, et s'apprêtait à recommencer le maquillage, lorsque Dastan l'interrompit.

- Ah non. Vous m'excuserez, mais il va falloir tout reprendre depuis le début.

- Comment ?!

- Vous voyez bien que cette robe et cette coiffure ne lui vont pas.

- Monsieur ! Nulle part ailleurs sur Calypta vous ne trouverez d'habilleuse plus expérimentée ! Regardez cette dentelle ! Là, regardez !! Et les détails sur la jupe, juste ici !

Mais Dastan croisa les bras, l'air important malgré son absence de pantalon.

- Je ne remets aucunement la qualité du travail en question ; mais le style ne lui va pas. Vos habits lui donnent l'air plus morose et insipide que... Néo Lightfellow ! Voila, c'est tout à fait ça ! Elle n'a aucun style.

Courroucée et se retenant de jeter Dastan hors de la salle, Amara serra les dents. Et jaugea à nouveau la viking. Pour un déculotté, il en avait de l'audace. Mais il disait vrai. Elle habillait la finaliste du tournoi. Tout le monde verrait son oeuvre dès l'ouverture du bal. Ce travail-ci était loin de lui rendre honneur.

- Madame... Pourriez vous me donner plus d'indications sur vos préférences ? Je peux faire de mon mieux pour suivre mes idées, mais au final, les plus beaux ouvrages sont toujours ceux qui s'adaptent à la personnalité des porteurs... N'y a-t-il aucune robe que vous désireriez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Mer 6 Juin - 21:43:59

Encouragée par le sourire de Dastan, Svenhild fit un effort de réflexion. Elle se fichait du bal et de ce qu'elle porterait, mais la compagnie du pirate l'éloignait un peu de son chagrin, et elle voulait mériter son intervention. Elle fouilla dans sa mémoire une tenue qui aurait pu retenir son attention. Elle n'avait jamais rien admiré d'autre que les tenues guerrières. Sauf... Une lueur éclaira ses yeux vides. Elle se mit à débiter les détails précis de la robe qu'elle voulait porter. Tandis qu'elle expliquait chaque teinte, chaque tissu, chaque motif, chaque effet, Dastan approuvait de hochements de tête appréciateurs, et Amara souriait de plus en plus.

Motivée, l'habilleuse avait retrouvé tout son enthousiasme, et tissait sa magie directement sur la jeune femme. Svenhild était derrière un petit paravent qui ne laissait dépasser que sa tête, et l'habilleuse avait forcé Dastan à lui faire face, afin qu'il ne voie rien des courbes de la jeune femme.

- Psst ! Psst !

Appela inutilement le pirate, à deux pas de Svenhild. Elle leva les yeux vers lui.

- Sèche tes larmes, petit soeur. Tes soucis sont derrière toi. Je ne suis pas venu ici uniquement pour regarder deux belles femmes se toucher, et me faire offrir des parures que je vendrais à un bon prix. Je suis venu t'apporter le voeu que tu n'as pas eu. J'ai eu un mal fou à t'obtenir l'artefact que j'apporte, mais tu l'as bien mérité.

Svenhild lui rendit un regard surpris. Désormais, il avait toute son attention.

- J'ai dû traverser la mer de Sang pour la trouver. La-bas, mon équipage et moi avons affronté des calamars volants, des araignées des mers, un léviathan et même des créatures envoyées par l'Esper Magister du Sang en personne !! Nombre de vies ont été sacrifiées, et douloureux fut notre périple. Mais si cela peut t'aider aujourd'hui, je n'ai aucun regret, soeurette.

Amara écoutait aussi, tressant distraitement les cheveux de la viking. Tragique, Dastan plongea une main dans sa nouvelle veste, révélant au passage beaucoup de plus de poches qu'il n'était nécessaire, et sortit... une flasque de whisky des îles. Svenhild lui lança un regard morne. Tout sourire, le pirate agita la flasque sous ses yeux.

- Oh allez ! Tu sais que ça marche à tous les coups ! C'est l'occasion de s'amuser ! Après l'effort, le réconfort. Nous avons fourni beaucoup d'efforts, il nous faut donc beaucoup de réconfort !

- Dastan... Merci mais je n'ai pas la tête à ça pour le moment.

- Justement !!! Change toi les idées ! Ne sois pas mauvaise perdante, c'est très moche l'attitude de perdant sur une jeune femme. Figure toi que j'ai invité la femme ninja à danser avec moi au bal et que la rancune lui a fait rater l'occasion d'une soirée mondaine auprès du plus beau cavalier de Calypta ! Tu n'as peut-être pas terminé le tournoi comme tu voudrais, mais la journée n'est pas finie : tu pourrais la conclure en beauté avec moi. Prendre ta revanche ! Yoho, yoho... ?

Svenhild hésita. Elle voulait juste rentrer se coucher, et ne plus sortir de son sommeil. Mais Dastan avait réveillé en elle un reste d'émotion. Sa sollicitude inhabituelle la touchait. D'ordinaire, il était surtout là en opportuniste, lorsqu'il avait quelque chose à y gagner. Elle se força à lui sourire :

- ... A moi la vie de pirate.

Répondit-elle à son appel à chanter. Et elle prit la flasque.


- Ca y est, vous voila tous les deux parés.

Dit Amara, les yeux brillant de fierté. Elle venait de finir d'habiller Dastan, dont la tenue était enfin assortie d'un pantalon et de bottes. Mais c'était l'oeuvre qu'elle avait confectionnée pour Svenhild, qui retenait encore son attention. Une longue robe turquoise soulignait sa mince silhouette, mise en avant par un corset argenté dont les gravures subtiles imitaient des écailles de dragon. Dans son dos, les lacets du corset renfermaient des ailes reptiliennes tracées par des fils d'argent à même la robe. Les épaules étaient dénudées, ses bras uniquement parés de bracelets d'argent artistiquement entremêlés. Ses cheveux cascadaient librement dans son dos, soigneusement maintenus en arrière par un diadème dont les entrelacs se réunissaient sur son front autour d'une pierre turquoise. Svenhild était apprêtée en reine dragon. Elle portait la robe de la dragonne blanche Gloria.

La salle de bal était déja pleine lorsque Svenhild entra au bras d'un Dastan plus ravi que jamais. Les musiciens se mettaient en place, et les finalistes qui s'étaient affrontés ce jour-ci attendaient tous dans un coin de la salle. C'était eux qui ouvriraient le bal. La jeune femme était intimidée, mais le whisky lui donna le courage d'avancer avec la même assurance que son cavalier. Lorsque tous les finalistes du jour furent appelés à rejoindre le centre de la salle, Dastan et elle furent les premiers à se mettre en place. Levant les yeux dans le regard azur de son ami, elle réalisa soudain, émue, qu'elle était impatiente de danser. Elle avait toujours aimé la danse. Elle n'aurait jamais pensé qu'une telle activité - ou n'importe quelle autre - puisse conserver son attrait après les événements d'aujourd'hui, mais elle était pourtant bel et bien prête à délaisser ses ennuis au rythme de la musique.

Le violon s'éleva en premier. Les autres instruments s'ajoutèrent à son chant petit à petit. Dastan s'inclina - ainsi que tous les danseurs - puis ce fut au tour des danseuses. Svenhild courba l'échine, se redressa gracieusement... et s'élança. Sa paume joignit celle de Dastan, elle tourbillonna. Autour d'eux, les invités n'étaient plus qu'une masse floue qui disparaissait sans cesse. La musique ranimait le souvenir de soirées heureuses, et le corps de Svenhild s'en souvenait : il en répétait sans hésitation les mouvements. La musique, les pas, le sourire de son ami ; rien d'autre n'existait plus. Elle sourit. Le rythme s’accéléra. Tout le monde rejoignait les participants. Dastan et elle s'éloignaient, se rejoignaient, apposaient leurs paumes l'une contre l'autre, tapaient dans leurs mains, se mélangeaient aux autres danseurs et revenaient sur leur pas. Tout était dirigé par la musique. Sauf peut-être la flasque que son cavalier et elle se partageaient entre deux pas.

L'alcool lui montait à la tête. Elle ne s'interrompit pas un seul instant ; Dastan et elle étaient au coeur de chaque danse. Elle éclata de rire lorsqu'il se mit à chanter une chanson paillarde sur un morceau lent et élégant. Ils croisaient des danseurs qu'elle reconnaissait. L'air tout intimidé, Tristan tenait la main d'une Redoran aux cheveux noirs. Quelques pas de danse plus tard, Svenhild reconnut avec stupeur le mage de sang, qui faisait tournoyer une jeune femme en robe verte. Et au cours d'un tourdion, Svenhild aperçut une silhouette drapée de rouge et de noir, occupée à boire un verre avec des Sahociens au bord du cercle de danseurs. Son coeur eut un raté. Elle profita d'un rapprochement de Dastan pour lui demander une faveur. Il lui sourit, l'oeil malicieux. Lorsqu'ils passèrent au rythme frénétique d'une danse de couple, le pirate bouscula maladroitement le Sahocien en rouge et noir, dont le verre se renversa sur ses vêtements.

- Pardon, messire !

S'excusa Dastan sans cesser de s'éloigner en rythme. Aethelstan Louviann n'eut pas même le temps de le maudire, que le pirate et sa cavalière hilare avaient déja disparu.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Néo Lightfellow
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 29




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Jeu 7 Juin - 17:14:07

"Les préparatifs sont terminés comme vous le souhaitiez, mon seigneur..."

Prononça une voix dans l'ombre de la pièce tandis que le chevalier observait dans le miroir son armure nouvellement reforgée sous toute ses coutures en la portant. Elle ne semblait pas avoir de défauts particulier aussi le chevalier attrapa la cape aux bordures de soie qui se trouvait accrochée à droite sur un porte manteau, elle était spécialement crée pour être portée en fête... comme ce soir là, pour le bal.

"... et il semblerait que les Lightfellow souhaitent vous parler."

Néo ferma pendant moins d'une seconde les yeux avant de donner conger à l'ombre d'un geste de la main. Il ne parlerait pas à sa famille, en faire plus attirerait d'autant plus l'attention de l'Inquisition Redoran sur eux... et il ne voulait pas les perdre une deuxième fois. Il savait que cette manière de penser était paradoxale mais il n'avait pas le choix, et actuellement... il avait une promesse non écrite à remplir.

Une fois la cape portée, le chevalier posa la main sur l'épée qu'il avait à la taille... avant de la décrocher et la poser près du miroir. Cette lame n'était plus à lui de porter, elle ne lui appartenait même pas à la base... il n'était plus l'héritier des Lightfellow. Il quitta ensuite la pièce en fermant derrière lui et se dirigea vers le son qui se rependait dans le Palais des Créatrices. La fête battait son plein et lui, il avait du retard, il n'aimait pas ce type de rassemblement sans intérêt mais... sa Déesse et Reine l'avait fait préparer en l'honneur des combattants de ce tournoi unique et il en était le vainqueur.

Le chevalier fut assaillit par les politiciens du Sahoc dès qu'il pénétra dans la pièce principale du bal mais ils furent vite dispersés par l'arrivée impromptue d'un jeune homme en kimono à l'air fatigué mais un sourire aux lèvres. Shin Nakami, le spécialiste des troupes aériennes du Sahoc et élève auto-proclamé du sombre chevalier, le bassinât de sarcasmes quand au nom de Cornéo qu'il avait utilisé au début du tournoi et à la 'beauté' relative du masque qu'il avait porté. Néo poussa un soupire ennuyé avant d'ignorer son camarade et se diriger vers un petit groupement d'invités qui semblaient un peu perdus qui entouraient une jeune femme en tenue d'apparat de soldat et qui portait elle-même un masque.

Néo nota que Krista n'était plus en compagnie de John Doe... ou plutôt Teal. Elle était en compagnie des élèves de Lilru Karrlan qui avaient atteint les huitièmes de finale: Les élèves de Première Année Hel et Lelei Silverwind qui avaient surpris l'audience et leurs adversaires avec un travail d'équipe que l'on voit rarement pour des écuyers... et des arrivants de monde différents. Les deux guerrières semblaient taciturnes mais Hel semblait toujours diriger le combat et trouver la faille dans la garde de ses adversaires alors que la petite Lelei frappait avec une précision surhumaine là où il fallait... elles seraient les camarades de Svenhild si celle-ci rejoignait finalement l'école des chevaliers, tout comme le seraient les étranges Lilyan Scarlet et Cyril - que Néo voyait d'un coin de l’œil, le blondinet des deux étaient en train de faire le morfale sur le buffet - si eux même acceptaient l'invitation.

Les deux autres élèves de l'école des chevaliers qui se trouvaient dans le groupe surveillé par Krista étaient des élèves de troisième année qui avaient réussis à faire la preuve que Sahocien et Redoran pouvaient faire une excellente équipe si ils s'en donnaient la peine. Jyn Lionheart le pisto-épéiste et James Delcombo l'Esper d'Outre-Monde tacticien étaient étrangement amis depuis leur première année à Lilru Karrlan et malgré cela avaient choisis des camps différents, signalant au creux de leur cœur une différence d'idéologie palpable.

Néo échangea quelques mots de félicitations avec les élèves de son école, leur disant qu'il n'y avait rien de mal à avoir perdu d'un côté contre les finalistes - Dastan Windworth et Ryu Doppelganger - et de l'autre contre le duo d'invocateur - Azael Valnori et Sheena Fujibayashi - contre qui les finalistes avaient déjà eut du mal à gagner en demi-finale. Il se contenta de faire un discret hochement de la tête à Krista ensuite qui n'avait simplement pas eut la chance de briller malgré la présence de Teal dût à la présence de Néo aux cotés de Svenhild. Il faudra qu'il trouve le moyen d'organiser un duel entre les deux jeunes femmes sans sa présence, cela donnerait de l'expérience aux deux... mais le chevalier sortie de sa rêverie lorsque le groupe fut rejoint par la massif directeur représentant du Neutre Kane Tairyoku.

Le chevalier profita de son arrivée pour laisser le groupe et partir à la recherche de la viking avec qui il devait échanger quelques mots quand à la suite de la soirée. Il croisa en passant l'un des professeurs de l'école de magie qui semblait discuter avec le duo d'invocateurs ayant perdus contre Dastan et Ryu. Maintenant qu'il y pensait, Néo avait aussi quelques mots à échanger avec Windworth... il faudrait qu'il le retrouve. Ou pas. Le noiraud venait de voir un drôle de couple renverser ce qui semblait être du vin sur le 'noble' Sahocien Aethelstan Louviann, le père de Tristan. Néo ignora l'homme qui se faisait déjà entourer de vautours voulant l'aider et alla vers la sortie la plus proche près de laquelle il se posta.


"Vous vous amusez bien, on dirait."

Prononça le chevalier noir quand ils passèrent finalement à côté de lui.

"Svenhild, les préparatifs sont prêts... si vous voulez toujours vous lancer ce soir."

Ajouta le Lightfellow sur son ton égal habituel avant de poser son attention sur Dastan, le chevalier nota qu'il ne portait pas son "épée". Le change-forme était-il ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Jeu 7 Juin - 18:49:03

Surprise par le chevalier, Svenhild rata un pas. Le sol se précipitait vers elle, mais il s'arrêta avant de la percuter. Dastan l'avait rattrapée, vif malgré la quantité d'alcool qu'il avait lui aussi engloutie. La viking avait pourtant l'impression de s'être pris un obstacle de plein fouet. En un sens, c'était le cas : la réalité, sous la forme du chevalier noir, l'avait retrouvée, et déja les petits instants de joie tissés par Dastan s'effilochaient.

En se redressant, elle se força à affronter le regard de la personne qu'elle avait évitée toute la soirée. Elle avait cru que la vision du jeune homme l'aurait peinée, comme au moment de se défaite. Il n'en était rien. Une vague de colère et de haine la submergeait, si forte que son coeur s'emballa, projetant sur son visage des rougeurs sanguines que le maquillage ne masquait pas complètement. Elle n'avait jamais craint ni jugé le bras droit de la Déesse du chaos. Il inspirait peur et méfiance au peuple ; mais elle n'avait vu en lui qu'un partenaire particulièrement doué, refusant tout préjugé. A présent que le peuple était encore tout retourné du voeu émouvant de Néo, c'était elle, qui le voyait en monstre. Peu importât qu'il ait suivi les règles. Peu importât qu'il ait émis un souhait à la hauteur du sien. Il avait détruit ses rêves sans la moindre hésitation, sans la moindre compassion. Sans le moindre sentiment humain.

L'homme qu'elle avait cru entre-apercevoir la nuit où il était venu lui ouvrir les portes du Sahoc n'existait pas. C'était l'écho d'un être mort longtemps auparavant, et qui ne laissait derrière lui qu'une coquille vide. Un bel outil insensible et tranchant pour la reine du chaos. Un outil pouvait-il souffrir ? Non. Ni souffrir, ni aimer, ni rien. Un tel ennemi la laissait impuissante. Jamais elle ne pourrait lui rendre la peine qu'il avait lui avait causée. Il était hors d'atteinte de toutes les vengeances qu'elle imaginait.

"Svenhild, les préparatifs sont prêts... si vous voulez toujours vous lancer ce soir."

Déja ? Son coeur se serra. Mais son visage resta de marbre. L'alcool donnait une impression de distance par rapport à la situation. C'était comme si elle n'était pas vraiment actrice du présent ; elle s'observait acquiescer à l'adresse de Néo. D'ailleurs, Dastan avait disparu, comme l'élément intangible d'un rêve. Elle rêvait, voila tout.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Néo Lightfellow
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 29




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Jeu 7 Juin - 20:25:42

Néo continua de regarder Dastan le temps qu'il se décide à partir non sans lui signaler discrètement qu'il viendrait lui parler plus tard. Apparemment il ne souhaitait pas rester en présence du chevalier noir plus longtemps que nécessaire même si ce dernier ne savait pas exactement ce qui faisait qu'il le fuyait. Enfin, ce n'était pas important aussi Néo reposa son regard sur la viking qui semblait... vacante. Était-elle sous le choc de la défaite ? Ou bien était-ce le fait d'avoir raté le voeu de si peu ?

"Suivez moi dans ce cas."

Prononça le noiraud en ouvrant la porte a coté de laquelle il se trouvait pour laisser passer Svenhild. Il posa ensuite un regard vers Tristan qui se trouvait un peu plus loin, le noiraud n'avait rien fait pour cacher sa conversation avec la viking et il ne doutait pas que le maitre d'armes les avaient vues. Le chevalier noir posa ensuite son regard sur Aethelstan Louviann avant de quitter la pièce à son tour pour rejoindre la viking.

"Un des 'repentis' Sahocien n'a pas perdu ses habitudes de voleur en rejoignant le Redor, d'après mes sources il va tenter de voler les plans d'un pseudo complot Sahociens envers le Redor ce soir dans les quartiers d'un de nos... espions au sein des chambres Redoran. Il n'est pas important que vous réussissiez à le tuer ni que vous réussissiez à protéger notre 'espion', le plus important c'est que vous vous fassiez prendre... ne vous inquiétez pas pour votre fuite, vous serez protégée."

Prononça le chevalier noir en donnant une carte à la demoiselle indiquant le chemin en prendre, lui donnant aussi au passage une lettre écrite d'ordre signé de l'insigne du Valnor à la fin.

"Ceci est... un petit plus pour convaincre si il le faut. Je vous laisse décider ce que vous voulez faire avec."


Elle pouvait 'distraitement' laisser tomber la lettre et la carte si il le fallait, ce n'était pas important... tout comme elle pouvait la garder si c'était nécessaire.


"Je vais pendant ce temps là distraire les Redoran les plus... problématique. Ne fuyez pas si vous voyez une jeune femme avec de long cheveux noirs, elle sera là pour vous aider."

Peu connaissaient la forme humaine d'Hikari, la dragonne noire qui suivait souvent le général Nakami, elle serait parfaite pour faire disparaître au creux de la nuit la "terrible" criminelle Svenhild.


"Ne retournez surtout pas dans votre appartement quand ce sera terminé, les autorités Redoran iront là-bas en priorité... vous serez amenée directement dans mon domaine au sein du quartier nocturne."

Une simple maison qu'il avait prit pour le principe, il n'y avait pas dormit une seule nuit depuis qu'il l'avait achetée. Quand à l'appartement de Svenhild, Néo y avait fait laisser un début de lettre indiquant l'échec du meurtre de Tristan Louviann...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Ven 8 Juin - 22:32:28

"Ne vous inquiétez pas pour votre fuite, vous serez protégée."

Mais elle s'en inquiétait. Néo avait autant à gagner en la délaissant pendant l'opération, peut-être même plus étant donné la rancoeur qu'elle gardait à son encontre. Elle n'avait absolument aucune garantie de sa loyauté, et aucune confiance en lui. Mais il était trop tard pour exiger quoi que ce soit, et elle n'était d'ailleurs pas en position de réclamer la moindre assurance. Elle prit la carte et la lettre sans un mot. Son visage demeura impassible, jusqu'à ce que Néo mentionne son domaine. Est-ce qu'il allait l'aider après sa fuite, la guider pour retrouver l'équilibre après sa chute ? Ou bien allait-il juste la cacher le temps de pouvoir l'évacuer discrètement ? Elle ignorait tout de ce qui l'attendait. Néo n'avait pas jugé utile de la tenir informée du déroulement intégral du plan. Elle apprenait donc trop tard que toutes les affaires qu'elle avait laissées à son logis étaient désormais irrécupérables.

Une fois de plus, elle acquiesça en silence. Elle quitta la pièce sans poser une seule question. Elle en avait peut-être ; elle n'y avait pas réfléchi. Elle ne réfléchissait plus. De toute façon, elle n'aurait pas pris la peine de les lui poser, de prolonger leur entretien. Si elle échouait, si elle manquait d'informations, elle plongerait. Et tant de facteurs pouvaient mener à cette finalité ! Un de plus... Peu importait.

Lorsque le voleur du Redor s'introduisit dans les appartements qu'avait indiqué Néo à la jeune femme, elle s'était habituée à l'obscurité de la pièce. Les bruits de pas étaient si légers qu'elle aurait presque pu douter de les avoir entendus. Elle-même avait fait grincer le plancher à son arrivée. Elle attendit qu'il ne fit un peu plus de bruit en fouillant le mobilier pour se déplacer dans son dos et se placer devant la porte. Elle poussa alors un soupir bruyant qui le fit se retourner violemment. Vêtue de la tenue de Valkyrie noire et près du corps qu'elle avait portée pendant le tournoi, elle se fondait dans les ombres. Sa chevelure immaculée faisait contraste dans les ténèbres. Elle s'était changée après avoir quitté Néo ; son épée habillait de nouveau sa main.

- Messire, j'attends des excuses de votre part... Figurez-vous que j'ai dû quitter inopinément une soirée où je m'amusais beaucoup, simplement à cause de vous.

Elle ne murmurait pas, mais sa voix restait basse.

- Et moi qui voulais juste boire et danser, ce soir... A présent, je dois renoncer à l'un et à l'autre. Et pour quoi ? Eh bien, rien de passionnant, en comparaison : vous tuer.

L'homme n'avait pas bougé durant son discours, mais quand elle fondit sur lui, il s'était préparé à esquiver. Ces réflexes lui donnèrent tout juste le temps de sortir une épée de son fourreau pour ensuite parer son attaque. Svenhild continua d'attaquer, paraissant infatigable mais légèrement ralentie. Et même un peu maladroite.

- Ne pourriez-vous simplement vous laisser faire ? Si je vous tue dans la seconde, j'aurai encore le temps d'accorder une danse à chacun de mes prétendants.

Elle émit un gloussement. L'homme parait sans contre-attaquer, constamment sur la défensive plutôt que sur l'offensive. Discrètement, il faisait en sorte que leurs déplacements le rapprochent de la porte. Parfait. Au contraire, elle répondait par des assauts de moins en moins précis. Son souffle de plus en plus rapide trahissait une forte odeur d'alcool. Lorsqu'enfin il fut suffisamment près de la porte, le voleur attrapa un vase qu'il lui balança au visage, avant de se précipiter vers la sortie. Elle fit mine de s'en rendre compte trop tard, et ne l'esquiva qu'à moitié ; la porcelaine se brisa contre son épaule. Elle lâcha une plainte qui n'était pas totalement forcée, et se lança à la charge alors qu'il lui tournait le dos. L'homme fut plaqué tête la première contre la porte qui se referma alors, dans un claquement sonore qui s'ajoutait au bruit du combat. Elle le projeta alors en arrière en le soulevant par le col. A moitié sonné, il la regarda approcher jusqu'à le surplomber. Elle ne pourrait bientôt plus prolonger leurs échanges sans que cela ne paraisse suspect, mais avec le fracas qu'ils venaient de produire, ce n'était plus que l'affaire de quelques secondes.

- Je crois qu'il est temps de conclure cette danse, Messire.

Le sourire moqueur, elle s'inclina en un geste théâtral, projetant dans le mouvement un coup d'épée vers le voleur. L'estafilade projeta une gerbe de sang sur son torse. Elle approcha alors pour l'achever, mais... Enfin, les bruits de pas étaient proches.

* VLAM ! *

La porte s'ouvrit à la volée. L'air surpris, Svenhild se retourna et cria :

- FUS !

Le thu'um stoppa net le nouvel arrivant. La jeune femme profita de cette seconde en sa faveur pour fondre vers la fenêtre et enjamber le balcon. Elle atterrit lourdement sur le sol. En se relevant, elle fit discrètement tomber la lettre du Valnor de sa poche. Il ne serait pas difficile de laisser penser qu'elle l'avait perdue dans sa course.

Alors qu'elle filait dans la nuit en direction du quartier nocturne, Svenhild laissait peu à peu tomber le masque d'amusement cruel qu'elle avait porté durant sa petite scène. Elle retrouvait son agilité et sa rapidité. Mais tout en prenant la fuite, elle se demandait si sa comédie suffirait à convaincre de sa trahison. Il aurait été plus simple de tuer le voleur ; l'acte aurait été indéniable. Mais elle avait tenu à l'épargner, à ne pas verser une goutte de sang qu'elle n'était pas dans l'obligation absolue de verser. Pour justifier la survie du voleur, elle s'était donné les apparences d'une adversaire un peu trop alcoolisée. Cela, au moins, devrait être cru sans trop de problème : elle avait effectivement bu devant tout le monde à la soirée, et elle était également réputée pour aimer la boisson. Il n'y avait que Dastan, qui la connaissait assez pour savoir qu'elle était depuis longtemps bien plus résistante aux effets de l'alcool que la plupart des hommes. Et Dastan ne parlerait pas.

Filant loin du palais sous l'air frais de la nuit, Svenhild se sentait presque libre.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Néo Lightfellow
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 29




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Sam 9 Juin - 12:28:32

"Tch."

Ce son plein de dépit provenait de la bouche d'une jeune femme dont les traits étaient tirés par des sourcils froncés. Elene Graham, héritière légitime de la famille légendaire et noble du Redor Graham, marchait dans les couloirs nocturnes des appartements du Redor, s'éloignant le plus possible de ce bal qui célébrait la victoire du Sahoc au cours du tournoi. Elle n'avait pu supporter plus longtemps le regard amusé de Milena Graham, cette traitresse, elle n'était pas dupe... Krista Graham, une adoptée dans le coté déchue de la famille Graham était allée plus loin qu'elle dans le tournoi et ça la rongeait. Toujours là à lui mettre des bâtons dans les roues, depuis la première année en école de chevalerie !

La blondinette poussa un soupire avant d'avoir son attention attirée par des bruits étranges un peu plus loin. Il y avait d'autres personnes qui fuyaient l'attention du bal ? Mais non, elle reconnue la ferveur du combat... dans les quartiers Redoran ? Qu'elle idiotie ? Quel sacrilège ! La main posée sur la poignée de son épée, la jeune femme se précipita vers l'origine des bruits avant d'ouvrir la porte en grand d'un coup de pieds. Elle n'eut le temps que de voir un homme sur le point de se faire achever d'un coup d'épée... avant de se prendre une attaque qui semblait magique qui la repoussa en arrière de quelques pas. Ce son...

Elene se précipita de nouveau dans la chambre pour voir que l'assassin avait déjà quitté les lieux, sans doute vers la fenêtre. La chevalier blanc hésita une demi-seconde avant de s'approcher de l'homme qui lui indiqua qu'il était Redoran et qu'il venait de subir une tentative d'assassinat. Outrée, la blonde guerrière se releva et passa elle-même pas le balcon. Elle atterrit dans un bruit métallique un peu plus bas, juste devant une liasse de papiers que le fuyard avait apparemment laissé tombé... elle les attrapa d'un geste vif avant de partir à la poursuite de l'assassin. Heureusement elle ne portait pas son armure complete, cela faciliterait la poursuite.


-------------------------------


Dans l'ombre, assise au bord d'une fenêtre, une jeune femme aux longs cheveux noirs et au regard inexpressif observait les événements qui se déroulaient à l'intérieur de la chambre jusqu'à la fuite de la viking par la fenêtre qui s'enfonça dans les jardins. Elle observa ensuite la réaction des Redoran avant d'arriver à une conclusion silencieuse. D'un geste, la noiraude se laissa tomber et de magnifiques ailes, dont les écailles noires étaient parsemées de petits points lumineux, se déployèrent dans son dos, la faisant passer au dessus de la viking et se poser devant elle.


"Suivez moi, Dohvaakin... dût au bal, les Redorans sont longs à réagir mais vous avez une poursuivante..."

Prononça elle d'une voix traînante en observant un point dans l'obscurité derrière Svenhild. Elle passa aussi outre le Thu'um, il n'était pas nécessaire de préciser qu'il avait presque été plus efficace que l'alarme du bâtiment.

Sans attendre plus de réaction de la part de la viking, la dragonne déploya de nouveau ses ailes et se mit à prendre un chemin qui ferait éviter la plupart des soldats à la fugitive.


"HHAAAALLLLLTEEEEE !"

Hurla une forte voix féminine derrières les deux, une voix qu'Hikari ignora littéralement tandis qu'elle semblait planer au dessus du sol. En suivant cette voie, elles arriveraient dans le mess des soldats où à l'heure actuelle il ne devait y avoir personne... et si il y avait quelqu'un, et bien il n'aurait pas beaucoup de chance. Hikari ne prit pas la peine d'ouvrir la porte normalement, la traversant comme si elle n'existait pas... et repoussant au passage un pauvre soldat qui n'avait vraiment pas de chance.

"... nous passerons par l'entrée des marchandises pour notre sortie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Sam 9 Juin - 18:04:26

Svenhild s'arrêta avec stupéfaction devant la femme ailée. Sa proximité faisait réagir en elle la même magie qui lui permettait d'utiliser le Thu'um. Une dragonne. Elle l'invita à la suivre, et lui signala sa poursuivante. La viking jeta un regard en arrière. En effet, une Redoran blonde à l'air déterminé la prenait en chasse. Svenhild repartit comme sous l'effet d'un coup de fouet. Ainsi, Néo avait tenu sa parole. Il n'avait pas projeté de la laissée en pâture à la justice Redoran.

Alors que Svenhild se frayait un chemin derrière la dragonne, un cri féminin retentit. Par Odin, il était heureux que la jeune Redoran ne pût user le Thu'um ; sa voix portait déja comme un cri de dragon furieux. Imitant son guide, Svenhild ignora l'appel à la halte. Peut-être était-ce toute la pression accumulée ces derniers jours, et ce jour-ci en particulier, ou bien le reste d'alcool dans son sang ; cette course-poursuite hystérique dont elle faisait l'objet lui donnait soudain envie de rire. Mais ce n'était pas la première fois qu'elle était poursuivie par un membre du Redor, et de plus rapides y avaient perdu leur souffle avant. Elle ne se laisserait pas approcher. L'adrénaline ravivait son âme blessée par le tournoi, mais décidément pas vaincue.

La dragonne était toujours en tête. Mais elle fondait droit sur une porte fermée, ne la voyait-elle pas ??! Svenhild ralentit, peu désireuse de se cogner avec elle, quand celle-ci traversa purement et simplement la porte. Les yeux écarquillés d'ahurissement, la viking accéléra. Un trou béant lui ouvrait le mess. Elle accorda un bref regard de sympathie au soldat étalé sous les débris de portes, et sauta par dessus pour rattraper la dragonne.

Un peu plus loin, elle se permit un nouveau regard en arrière. La Redoran persistait. Une lueur malicieuse fila dans les yeux de la viking, et presque aussitôt, une lumière rouge apparut au sol. La lumière serpenta derrière la viking, et surgit de la terre sous forme de flammes en direction de la Redoran. C'était le tout dernier sort qu'avait acquis la viking, et elle le trouvait amusant. A ce niveau, il n'infligerait probablement pas de brûlures sévères : les flammes pouvaient êtres éteintes en quelques coups les privant d'oxygène. Au mieux, elles ralentiraient la Redoran ; au pire, elles ne seraient qu'une petite taquinerie que Svenhild se plaisait à lui adresser.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Néo Lightfellow
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 29




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Dim 10 Juin - 10:39:16

"HHAAALLLLLLTTTTEEEE !"

Hurla Elene en continuant sa course à la poursuite de l'assassin. Mais pourquoi ne s’arrêtaient-ils pas ? Ce devait être des Sahoc, les véritables Redoran se seraient arrêtés, n'est-ce pas ?

"Raaaaahhhh !"


Lâcha-t-elle pleine de frustration en augmentant la cadence de sa course, malgré les protestations de ses muscles encore engourdis par sa défaite plus tôt dans la journée suite aux éliminations dans le tournoi. Pourquoi avait-elle refusé les soins déjà ?

Soudainement, un bruit de destruction lui parvint aux oreilles et devant ses yeux ébahis elle vit la porte du mess tomber en morceaux. Les monstres, après un assassinat - nb: la victime n'est pas morte - maintenant une destruction de propriété ! Il fallait amener ces malotrus devant la justice !

Elle n'eut que le temps de se dire ça avant de sentir une étrange chaleur se répendre le long de son corps... elle était en feu.


"%@#*$£ !"

-----------------

Hikari planait en direction de la sortie, renversant table, chaise et mur sur son passage... pourquoi faire un détours quand on peux aller tout droit ? Étrangement, elle entendit plus de soldat arriver dans sa direction... meh, c'était sans importances. Oh ? Un garde manger... Shin aurait peut-être une petite faim ? La noiraude attrapa un cuissot de vache en passant et continua sa route en traversant une dernière porte qui l'amena vers les jardins extérieurs Redoran du palais des créatrices. Plus qu'à les traverser, passer les murailles et les douves et la Dovahkiin serait en sécurité, heh ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Tristan Louviann
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 24
Date d'inscription : 29/11/2013




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Dim 10 Juin - 20:15:14

Tristan se retenait d'aller arracher sa bouteille à sa disciple, qui buvait autant qu'elle dansait sous les yeux de toute la cour. Lorsque Svenhild et le pirate bousculèrent son père, le maître d'armes rougit. Il était temps de la raccompagner, avant qu'elle ne s'attire des ennuis comme elle en avait le don. Tristan avança en direction des danseurs, mais s'interrompit en voyant Néo le devancer. Toute trace de joie déserta le visage de la jeune femme, et le pirate prit rapidement la poudre d'escampette. Puis, Svenhild acquiesça et suivit Néo vers une pièce à l'écart. Tristan fixait la direction qu'ils avaient prise, incertain.

Lui-même était également fixé avec insistance. Sentant le poids du regard sur lui, il se retourna. Une jeune femme en robe jaune hésitait à le rejoindre. Il lui sourit gentiment, lui donnant son accord tacite. Elle lui rendit un sourire éclatant, et courut jusqu'à lui. Au passage, elle fila entre des danseurs qui manquèrent de tomber.

- Messire Loup !

Le salua-t-elle, un peu intimidée mais pleine d'entrain. Un fort accent marquait chacun de ses mots.

- Mia ! Tu viens profiter du bal ?

Elle entama un début de sourire, qui fondit finalement en une moue de dépit. Elle secoua lentement la tête, l'air penaud. Ses oreilles de chat s'affaissèrent sur sa chevelure rousse.

- Non ? Est-ce que... Tu es venue m'apporter des nouvelles de Hahdrimfiik ?

La femme chat se mordit la lèvre, révélant des canines de félin. Sensible à sa gêne, Tristan comprit que la femme-chat venait lui apporter la vérité qu'il avait cherchée, et que celle-ci était suffisamment inquiétante pour qu'elle n'osa pas la lui dire de but en blanc. Le coeur battant, il proposa :

- Viens, allons prendre un peu l'air.

Tristan la mena dans les jardins Redoran pour discuter du récent voyage de Svenhild à Hahdrimfiik, son village natal.

La jeune femme était revenue d'un long périple vêtue et armée en guerrière Dovahkiin. Le sourire triomphant, l'attitude plus arrogante que jamais, elle lui avait raconté comment son peuple la vénérait depuis qu'elle avait vaincu et volé l'âme d'un dragon blanc. Elle avait prouvé sa valeur, et gagné la force de protéger son peuple. Elle ne revenait donc que le temps du tournoi, et des adieux. Tristan avait tenté d'ignorer le léger malaise qu'il avait ressenti chez elle. Il l'avait enlacée, félicitée, et lui avait souhaité une vie prospère parmi les siens. Depuis, la jeune femme n'avait cessé de l'éviter. Elle était devenue taciturne, et s'emportait plus vite que d'ordinaire. Ses coups de colère étaient plus violents que jamais. Chaque fois qu'il avait essayé de l'interroger plus en détail sur ses nouvelles cicatrices, sur son séjour à Hahdrimfiik, et sur l'accueil que lui avait réservé les siens, elle avait sèchement coupé court à la discussion. Au contraire, elle avait beaucoup recherché la compagnie du chevalier noir. Ces changements étranges et le malaise qu'il percevait chez elle l'avaient incité à lancer une enquête. Et Mia, la femme-chat, venait lui faire le compte rendu de ses recherches.

La nouvelle heurta Tristan de plein fouet. Svenhild n'avait pas séjourné à Hahdrimfiik plus de quelques jours, sur deux mois d'absence. Le coeur lourd, il sentit comme un voile se déchirer devant lui, tandis que Mia révélait les mensonges de sa disciple.

Elle avait été bannie de son clan. Les circonstances n'étaient pas très claires, mais Hahdrimfiik l'avait condamnée pour trahison. La viking n'était pas ressortie par la grande porte ; les mages de son clan l'avaient contrainte à prendre la "Porte des Déchus", qui menait à une route aux dangers humiliants dont peu ressortaient vivants. Mia n'avait pas pu retrouver sa trace à partir de là, mais elle pensait que sa route l'avait acculée vers la mer du Nord, où elle aurait pu être secourue par un navire. Restait un mois d'absence difficile à retracer. Cependant...

- Continue, je t'en prie.

Demanda Tristan avec difficulté.

- L'épée de la fille viking... Elle est vraie, Messire Loup. C'est une vieille épée d'enfant de dragon. J'ai vérifié. Mais pas forgée dans le Nord. Forgée... Aux vikings d'Insanis. Près de...

- Valnor.

Répondit à sa place Tristan, le regard absent. Son pays natal étant en conflit direct avec les villages vikings, il connaissait de réputation les clans des terres d'Insanis. Des berserkers fous, plus destructeurs et impitoyables que les vikings du Nord et du Sud réunis. Assez fous pour provoquer le Valnor, avec pour seule armée quelques petits clans loqueteux et entredéchirés par des rivalités.

- Je crois que la fille viking a dû se trouver des amis très riches, et très généreux, et proches des vikings du Milieu. Parce qu'elle est partie du Nord sans rien, et qu'elle revenue avec de beaux habits très chers, et l'épée d'enfant de Dragon, n'est-ce pas ?

Tristan déglutit. Les grands yeux jaunes de la femme-chat le dévisageaient avec un sérieux professionnel. Il se sentait incapable de poursuivre cette conversation. Son sens du danger l'alertait que des vérités plus graves étaient tapies derrière ces bribes d'informations. L'intuition qu'il avait étouffée ces dernières semaines tempêtait en lui les signaux qu'il avait refusé de voir. Il craignait le pire. Il ne voulait pas savoir, et perdre ce qui peut-être était perdu à jamais. Tant qu'il ne savait pas, il ne perdait pas.

- Messire Loup ?

Appela timidement Mia. Il soupira, le coeur au bord des lèvres, et prit son courage à deux mains. Bien sûr que si, il perdait. Même dans l'ignorance il perdait ; Svenhild était déjà si loin de lui. La seule façon de lui venir en aide et de rattraper les erreurs qu'elle avait pu commettre, c'était d'ouvrir les yeux. Il se concentra, et interrogea Mia plus en détail sur les informations qu'elle lui avait fournies.

Leur discussion durait depuis un moment et les avait menés jusqu'à une cour Redoran, quand Mia s'interrompit, les oreilles dressées.

- Un problème ?

- Un "Fus".

- Un quoi ?

- Un FUS !!

La femme-chat cria le dernier mot. Tristan comprit soudain. Lorsqu'elle se mit tout à coup à courir, il lui emboîta le pas. Il n'avait pas le temps de réfléchir, il la suivait du mieux qu'il pouvait. Les réflexes et l'agilité félines de Mia en faisaient une athlète aux capacités surhumaines, et Tristan tenait la distance comme il pouvait.

"HHAAAALLLLLTEEEEE !"

Une cinquantaine de mètres au devant, une femme hurlait en courant. Tristan pensait reconnaitre Elene Graham, une chevalier Redoran ambitieuse et colérique.

- Mia ! Qui poursuivons-nous, devant la femme blonde ?

Lâcha Tristan en priant intérieurement Gaia qu'il ne s'agît pas de celle qu'il soupçonnait. Mia, dont la vue excellait même dans l'obscurité, répondit sans hésitation :

- La viking et la dame aux ailes noires !

Tristan accéléra encore, rapide dans sa tenue fluide de bal. Elene les distançait toujours quand un trait de flammes fila sur elle. Les yeux écarquillés devant l'attaque, Tristan la dépassa en hésitant un instant à l'aider. Mais d'autres hommes accouraient, et il pouvait voir devant lui...

- SVENHILD !!

La fuyarde, une vingtaine de mètres plus loin, jeta un coup d'oeil par dessus son épaule... et accéléra de plus belle. Des traces de sang apparurent derrière elle, humidifiant dangereusement le sol. Mia et Tristan s'écartèrent pour éviter de glisser, Mia toujours en tête.

- Messire Loup ! J'attaque ??

Demanda la femme chat, en levant dans sa main ses shuriken. Tristan ne répondit pas tout de suite. Il avait le coeur battant, et ce n'était pas seulement dû à la course.

- Oui.

Mia lança deux shuriken : l'un en direction de l'aile de la femme aux cheveux noirs, l'autre vers le tendon d'Achille de la viking.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Néo Lightfellow
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 29




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Dim 10 Juin - 21:44:00

Des flammes ! On venait de lui mettre feu ! Elene ragea en éteignant l'élément qui lui était contraire et opposé en faisant apparaître une couche de glace sur sa peau, couche qui fondit aussitôt. Les yeux pleins d'une furie divine, elle s’apprêtait à reprendre la course quand elle vit passer devant elle le seigneur Louviann et une femme animale. La chevalier poussa un sourire satisfait, maintenant que le maitre d'armes du Redor était là, l'assassin n'aurait plus aucune chance de fuir qui qu'elle soit !

"SVENHILD !!"

Le prénom qu'il hurla fit disparaître les couleurs du visage de la jeune femme... l'assassin était la demi-finaliste du tournoi ? Celle qui avait fait équipe avec le traître Lightfellow ? Maintenant qu'elle y réfléchissait... la technique qu'elle avait subit dans la chambre était celle qu'elle avait utilisée contre le chevalier noir en finale, enfin une technique similaire en tout cas ? Elene partit à la suite de Louviann et de sa compagne en réalisant ce fait, tentant de les rattraper. Elle ne pouvait laisser à un larbin sans nom la tâche de dire exactement ce que la viking avait tentée de faire... elle qui était l'élève du seigneur Louviann... qu'elle ingrate !

---------------------

Hikari renifla l'air un instant, les poursuivants étaient plus nombreux et l'un d'entres eux en particulier lui était familier... l'odeur de la forêt et du métal ? Ce n'était pas un elfe mais la dragonne sentait qu'il était dangereux, allait-elle devoir se battre vraiment pour aider la viking ? Mmm, cela pourrait être intéressant mais elle ne voulait pas se battre si cela n'était pas nécessaire, surtout qu'elle ne devait pas dévoiler sa véritable nature au cours de cette mission... en y réfléchissant un peu plus, ses ailes étaient déjà bien visible, huh ? Soudainement, quelque chose percuta l'une de ses ailes, faisant un bruit étrange et attirant son attention. Un projectile... comme ceux utilisés par le clan des ombres.

La dragonne fit un virage vers la gauche et passa derrière la Dovahkiin pour jeter un oeil sur celui ou celle qui avait lancé l'attaque... une femme animal ? Si ils continuaient comme ça, ils rattraperaient la jeune femme et Néo ne serait pas content, ce serait problématique... sans réfléchir plus, la jeune femme concentra des flammes dans sa bouche avant de les lancer au milieu du mess, pour couper la route des poursuivants. Elle fit ensuite demi-tour et s'approcha de la viking pour lui tendre une main:


"... la course poursuite m'ennuie... prenez ma main, Dovahkiin, ce sera plus rapide."

Elle l'emporterait ensuite par dessus le rempart et par dessus les douves, rejoignant au passage le cheval du chevalier noir qui l’emmènerait directement chez lui. Elle posa aussi son regard vers les flammes avant d'ajouter:

"... vous pouvez encore lui dire quelque chose si vous souhaitez, il est encore temps... garder pour soi ce que l'on souhaite dire à nos proches est... non, laissez tomber, ce n'est pas une leçon que j'ai le droit de donner..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Lun 11 Juin - 8:13:44

Svenhild courait aussi vite qu'elle le pouvait. Elle avait presque cru à un égarement de l'esprit en entendant Tristan l'appeler. Mais quand elle vérifia par dessus son épaule, le maitre d'armes était bien à ses trousses, surgi de nulle part comme un héros de conte de fées. Comme toujours. Cette scène, ils l'avaient tant et tant répétée. Pour un chat de la cour retrouvé sacrifié dans les appartements Redoran. Pour un sac de pierres précieuses volé à un noble sous les encouragements de Dastan. Pour une bataille de boules de neige magiques ayant mal dégénéré dans la cour d'honneur. Pour une épée volée dans le cimetière. Pour une tentative d'assassinat.

Le cœur déchiré entre le chagrin d'instants révolus et le comique de situation, Svenhild avait à la fois envie de rire et de pleurer. Elle choisit de retenir et ses larmes, et ses rires. A la place, un cri de douleur franchit ses lèvres. Elle tomba lourdement au sol, une arme métallique plantée à la cheville. Elle lança un regard en arrière, incrédule. Une femme-chat brandissait de nouvelles étoiles de métal. A ce moment, la dragonne se retourna et cracha le feu, empêchant une pluie de projectiles. Alors que la femme-chat prenait une position féline pour tenter de franchir la barrière de flammes d'un bond, Tristan plongea sur elle. Les deux poursuivants s'affalèrent au sol, mais se relevèrent presque aussitôt.

Svenhild saisit la main que lui tendait la dragonne. Surprise par la douceur derrière ses mots, elle lui lança un regard inquisiteur. Elle sentait une vérité douloureuse dans les conseils de son alliée. Elle décida de les suivre. Elle tourna la tête et adressa un regard désolé à Tristan :

- Pardonnez-moi... Je vous aime comme un père, mais j'ai fait les mauvais choix.

Elle pressa ensuite la main de la dragonne pour l'enjoindre à partir. Elle était lasse de fuir et lasse de regretter. Elle n'en pouvait plus de soutenir le regard incrédule de Tristan. Il était temps d'en finir.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Tristan Louviann
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 24
Date d'inscription : 29/11/2013




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Lun 11 Juin - 8:23:56

Tristan serra les dents, en lutte contre une vague de désespoir. Mia avait réussi à arrêter Svenhild, mais la femme en noir la soulevait, prête à quitter les lieux. Svenhild lui fit ses adieux, et les deux femmes s'envolèrent en leur tournant le dos. Non ! Il ne les laisserait pas s'échapper !

D'un geste vif, il attrapa la dague à la ceinture de Mia, et déploya le bras dans la continuité d'un mouvement puissant. La dague fondit dans le dos de la femme en noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Néo Lightfellow
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 29




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Lun 11 Juin - 17:27:53

Hikari fit un petit sourire avant d'emporter dans les airs la Dovahkiin, elle avait fait un choix qui apaiserait peut-être son âme, c'était déjà ça. En silence, elle déploya ses ailes et s'envola à pleine vitesse, laissant derrière elle flammes et Redoran. Elle ne remarqua pas la dague lancée par le maitre d'armes tout comme elle ne remarqua pas une ombre dans les jardins Redoran qui lança un shuriken pour intercepter la dite dague avant de disparaître.

La dragonne accompagna la viking jusqu'au cheval de Néo, la déposant directement dessus.


-------------------------

Elene observa avec dépit la dragonne s'envoler sans être interrompue, regardant avec une inquietude certaine de la réaction du maitre d'armes en se plaçant à ses côtés. Ne sachant que trop dire, elle observa les flammes avant de convoquer des doubles d'elle même en forme de Glace pour fondre et éteindre les flammes... ce n'était pas la manière la plus simple d'agir mais elle n'était pas aussi douée avec l'Eau qu'elle ne l'était avec la Glace. Pendant que ses clônes givrés faisaient leur travail, elle s'approcha de Tristan et de sa compagne pour dire:

"Hum, désolé de vous interrompre, monseigneur... je... pense que vous devriez lire ceci."

Prononça la chevalier d'un ton hésitant avant de lui transmettre les papiers qui étaient tombés des poches de Svenhild.


"Elle... elle a tentée de... d'assassiner un de nos compatriotes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Lun 11 Juin - 20:51:33

Svenhild maintint une pression crispée contre la dragonne jusqu'à ce que cette dernière ne la dépose sur un cheval noir. Tandis que la monture partait au galop, elle glissa la main sur son encolure pour éprouver le contact de son pelage. Elle se concentrait sur la douceur du poil soyeux contre sa paume, sur la fraîcheur du vent sur son visage, sur la douleur et le sang chaud et humide au niveau de sa cheville. Elle se concentrait sur les sens qui l'ancraient dans le présent, pour ne pas penser au passé.

Le cheval s'arrêta de lui-même devant le manoir de son maître. Svenhild sauta prudemment à terre, évitant de s'appuyer sur son pied blessé. Elle leva les yeux vers sa mystérieuse alliée.

- Vous m'accompagneriez jusqu'à l'intérieur ?

Sans aide, elle devrait se trainer en boitant sur une dizaine de mètres avant d'atteindre la porte. Probablement plus avant d'atteindre une chaise sur laquelle se reposer.

- On ne m'a pas dit votre nom...

Dit-elle lui lançant un regard en coin tandis qu'elle entrait dans la demeure.

- Merci, pour tout à l'heure.

Elle n'était pas sûre que la dragonne comprendrait qu'elle faisait référence à son conseil avisé, et non à son intervention. Mais cela importait peu. Elle prit place sur une chaise, et observa les lieux. La pièce où elle s'était posée lui plaisait déja : sans surprise, elle manquait de vie et d'effets personnels, mais elle était spacieuse, propre, et parfaitement ordonnée.

Svenhild se pencha et retira le shuriken de sa plaie avec une grimace de douleur. Elle plaça l'objet dans sa poche, et se leva en laissant sa blessure ouverte maculer de sang le sol anciennement propre. De nouvelles traces de sang apparurent alors. Cette fois, il s'agissait de sang neutre invoqué pour lui indiquer la direction qu'elle recherchait. Elle suivit les empreintes sanguines jusqu'à la cuisine, où elle déroba deux verres et une bouteille de vin. Elle eut beaucoup de mal à regagner sa place sans casser la vaisselle ou la bouteille. Elle servit Hikari, se servit aussi, et déclara sans préliminaire :

- Pouvez-vous m'enseigner la langue des dragons ?

Le passé était trop douloureux. Le présent n'était pas très brillant. Place à l'avenir.

Lorsqu'elle fut seule, Svenhild fit le tour de la propriété. Elle commença par se diriger vers la salle d'armes, foyer naturel où qu'elle se trouva. Là, elle se munit d'un bâton qui lui permit de se déplacer plus facilement. Elle en profita pour continuer plus loin sa visite. Elle découvrit tout le choix dans la réserve de nourriture de la cuisine, trouva les issues possibles en cas de départ en urgence, détermina la chambre la plus à son goût, et fouilla la garde-robe de Néo. Enfin, elle fit bouillir de l'eau et alla prendre un bain. Ce n'est qu'alors qu'elle soigna et banda sa blessure. Mais chaque pièce du manoir était déja parsemée d'empreintes de sang ; magique et naturel. Svenhild était trop lasse pour nettoyer dans l'immédiat. Vêtue des affaires du chevalier, elle fila un bref instant dans la bibliothèque avant d'aller s'enfouir sous les draps du plus grand lit qu'elle avait repéré. Elle s'endormit au bout d'une heure sur un livre qu'elle avait arraché à son étagère. Son épée reposait à côté d'elle.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Néo Lightfellow
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 29




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Mar 12 Juin - 13:53:40

"... Hikari, c'est le nom que j'utilise."

Prononça la dragonne sur un ton un peu lunaire, observant curieusement les mouvements de la Dovahkiin au sein du bâtiment qui n'était pas le sien.

"Et ce n'est pas un problème, juste un petit service pour l'ami d'un amant... et puis j'ai trouvé un souvenir."

Prononça-t-elle en soulevant le gigot dans lequel une trace de morsure était déjà présente - quand avait-elle fait ça ? - qu'elle montra à la viking avant de le poser sur la table propre mais vide de décoration particulière.

"La langue des dragons... ces cris que vous poussez, c'est ça ?"

Questionna la noiraude en prenant un visage questionneur.

"Si je savais comment ça marche, je n'aurais aucune raison de refuser mais c'est un type de pouvoir lié à une autre famille de dragons... je n'en ai pas la compréhension."

Hikari avait peut-être perdue la mémoire de son passé mais elle se savait la descendante du dieu dragon qui était arrivé en Calypta des millénaires auparavant. Elle ne savait pas quand était arrivée la lignée des Dovah cependant elle était sûre de ne pas y être liée... bien que potentiellement, elle pourrait en apprendre la langue si elle en rencontrait ?

Soudainement, elle sembla renifler quelque chose dans l'air et fit un beau sourire.


"Ah, il semblerait que mon cavalier soit arrivé... Le chevalier noir devrait passer un peu plus tard, Dovahkiin, il ne vous abandonnera pas à votre malheurs."

Prononça de manière un peu nébuleuse la dragonne étoilée avant d'attraper son gigot et se diriger vers la sortie.

"En attendant, reposez vous bien... une nouvelle vie vous attends."

Elle fit un bref clin d'oeil à la viking et passa la porte dans un silence presque déconcertant pour ceux qui n'étaient pas habitués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Tristan Louviann
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 24
Date d'inscription : 29/11/2013




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Mar 12 Juin - 22:09:50

Les poings serrés, Tristan fixait les deux femmes qui s'enfuyaient par les airs sans qu'il ne puisse rien y faire. Une voix hésitante le sortit de ses pensées. Il prit les documents que la chevalier lui tendait. Le papier se froissait sous son contact à mesure qu'il lisait les textes incriminant. Passé le choc et la colère, le maître d'armes goûta au doute quand un meurtre récent au nom du Valnor lui revint en mémoire. Non, il ne pouvait pas croire que Svenhild put tuer un être humain de sang froid ! Les mensonges encore inexpliqués de Svenhild l'avait plongé dans la confusion, mais il lui fallait garder la tête froide et faire la lumière sur les récents événements avant d'imaginer quoi que ce soit.

"Elle... elle a tentée de... d'assassiner un de nos compatriotes."

Tristan leva un regard horrifié.

- Non. Vous devez vous tromper.

Il avait prononcé ces mots comme une prière. Pas une affirmation.

- Je vous en prie, racontez-moi ce que vous avez vu très exactement, Lady Elene.

A côté, Mia, ne sachant comment répondre à la détresse évidente du seigneur Loup, était restée silencieuse, se trémoussant d'un pied à l'autre. Finalement, l'humaine blonde échangea avec lui, libérant Mia du fardeau de trouver les bons mots. La femme-chat se laissa distraire par les clones de glace, qu'elle observa avec de grands yeux étonnés, les oreilles dressées. Pendant que les humains étaient occupés à discuter, elle osa une gifle rapide sur l'un des clones. Elle recula en sursaut au contact de la glace changée en eau, sa queue de chat battant l'air.

- Mia !

Mia rejoignit les humains, après un dernier regard outré vers les clones. Oh. Le seigneur Loup avait l'air plus chagriné qu'avant. Mia adressa une moue désapprobatrice à l'adresse de l'humaine. Elle avait du choisir les mauvais mots.

- Peux-tu aller demander les services de Ryu Doppelganger pour retrouver Svenhild, s'il te plait ? Je l'ai vu partir il y a peu, peut-être à son agence. Son prix sera le mien. Et si en chemin tu croises des empreintes de sang... Suis-les. Elles pourraient te mener à elle.

La femme-chat acquiesça, et s'enfuit d'un pas souple, soulagée d'être congédiée. De son côté, Tristan s'en retourna au palais. A son arrivée, il dépêcha des espions pour traquer les déplacements d'Aethelstan Louviann, de Néo Lightfellow, du vampire Alucard, d'Orion Weiss, d'Azael Valnori et de Dastan Windworth. Les deux premiers étaient de loin les plus suspects, mais Tristan ne voulait écarter aucune piste et ne négligea pas ses doutes les plus minces. Il voulut ensuite récupérer les affaires que la viking avait laissées dans la salle où elle s'était changée, au cas où la jeune femme y aurait laissé d'autres indices. Mais l'habilleuse l'informa que "le frère de Madame" était passé prendre les affaires en question une heure plus tôt. Par ailleurs, Dastan Windworth avait déserté le bal au même moment, sans que quiconque ne l'ait vu filer.

Quand Tristan vint interroger la victime de Svenhild, l'homme avait déja été soigné. Néanmoins, sa chemise déchirée et ensanglantée attestait de l'attaque. Tristan ne reconnut pas le portrait qu'il dressa. Son attaquante n'avait pas montré la moindre hésitation ni le moindre signe de répugnance en commettant son crime. Pire, elle avait même semblé s'en amuser.

" Pardonnez-moi... J'ai fait les mauvais choix."

Tout cela n'avait aucun sens. Pourquoi la fille qu'il avait élevée dans les principes Redoran prendrait plaisir à tuer, pour l'instant d'après lui témoigner ses regrets ? En dépit de toutes les évidences, Tristan n'arrivait pas à donner à la tueuse du Valnor les traits de sa disciple. Il quitta à nouveau le palais, cette fois pour les quartiers neutres.

Quand il arriva, l'inquisition était déjà sur place. Le travail avait été rapide : le logement de Svenhild ne comportait qu'une pièce, et elle était peu fournie. En dehors de simples vêtements, deux objets avaient retenu l'attention de l'inquisition : une lettre indiquant son échec au meurtre de son maître, et une cape enchantée. La même cape que l'assassin du repenti chrétien arborait le soir de son crime. Tristan sentait l'attention portée sur lui à la dérobade. Mais il n'afficha aucune expression. Il se détourna et repartir comme il était venu. Tout cela ressemblait à une mise en scène. Les preuves étaient si évidentes, l'attentat de ce soir si maladroit. Et par dessus tout, l'ensemble était incohérent avec la nature de Svenhild. Il connaissait la viking depuis l'enfance. Il l'avait élevée. Il l'avait connue dans ses moments de joie les plus intenses comme dans ses peines les plus douloureuses. Elle n'était pas une tueuse cruelle et cupide, et encore moins une comédienne attendant dans l'ombre de son rôle et des années durant l'occasion de trahir son maître. Elle était trop naturelle et directe pour ces petits jeux. Tristan décelait derrière ce spectacle les mains habiles d'un marionnettiste beaucoup plus fourbe et ingénieux.

Aethelstan Louviann se tenait au coeur d'un cercle Sahocien suspendu à ses lèvres. Tristan intervint au moment où les éclats de rire offraient le moment opportun.

- Seigneur Louviann. Un mot en privé, je vous prie.

- Ah, Tristan ! Tu m'en vois navré mais je n'ai guère le coeur à quitter la fête avant sa fin. Mais joins-toi à nous, tu es le bienvenu ! Nous étions justement en train de faire l'éloge des talents martiaux de ta disciple.

Le regard noir de Tristan arrêta les sourires narquois sur les visages du public d'Aethelstan. Il n'avait vraiment pas envie d'entrer dans le jeu de son père, mais il savait d'avance que le Sahocien ne se laisserait pas convaincre de sortir.

- Très bien. As-tu impliqué mon élève dans des meurtres pour le compte du Valnor ?

Un silence accueillit cette franche accusation. Aethelstan prit le temps de faire respirer son vin en remuant doucement le verre, y trempa les lèvres et déclara, après s'être fait attendre :

- Pourquoi Diable penserais-tu cela, mon fils ?

- L'as-tu oui ou non impliquée dans les affaires du Valnor ?

- C'est toi qui a enfermé une guerrière viking dans un chateau plein de Redoran pudibonds, tu ne peux t'en prendre qu'à toi-même si elle a fini par embrocher l'un de tes compatriotes prêcheur de chasteté et de miséricorde ! Pauvre enfant...

Tristan sentait la colère monter, bien plus vite qu'il n'avait imaginé. D'un geste de la main, il fit valser le verre d'Aethelstan au sol. Il tendait à son père la lettre du Valnor.

- ELLE A RECU DES ORDRES DU VALNOR !!

Aethelstan regardait la lettre d'un air curieux. Tristan se rapprocha de façon à ce qu'il soit le seul à entendre ses mots :

- Si tu te tais par peur de mes représailles... Tu as raison.

Aethelstan fit mine de réfléchir. Les yeux levés, le doigt sur les lèvres, il maintenait une pose de philosophe qui faisait durer l'attente de son cercle, et la rage de son fils. Enfin, le Sahocien soupira.

- Tu vas être déçu, mais tant pis. Non, je n'ai pas recruté ta pupille, et j'ignore qui est son commanditaire.

Tristan se recula avec une expression glaciale.

- Les yeux du Valnor n'ont rien vu, alors ? Comme c'est étrange.

- Ah, ne blasphème pas, veux-tu ? Allons, je vois bien que tu doutes de moi. Vois par toi-même.

Il se retourna, et héla un jeune homme dont les yeux étaient entièrement rouges.

- Azael, voudriez-vous bien lancer le sort de Vérité sur moi, je vous prie ?

Azael Valnori, qui était occupé à discuter avec Sheena, s'excusa auprès d'elle et rejoignit Aethelstan. Tout sourire, il s'inclina devant les deux hommes.

- Bien sûr, Maitre Louviann et Maitre Louviann.

Le mage tendit la main vers Aethelstan, et traça dans les airs une croix de lumière rouge. Elle irradiait en direction d'Aethelstan, vers qui les éclats de lumière semblaient avancer comme des vapeurs rouges. Comme tous les Valnori, Tristan connaissait bien ce sort. En cas de mensonge, la croix s'enfonçait dans le coeur de sa cible, déchirant chair et veine jusqu'à ce que mort s'en suive. Sinon, elle disparaissait tout simplement. Aethelstan profita de l'impatience de son audience pour prendre le temps de sourire et d'inspirer longuement :

- Je n'ai pris connaissance de cette lettre et de ses ordres qu'au moment où tu me l'as présentée. J'ignore qui a envoyé ton élève tuer ce Redoran... Mais ce n'est ni moi, ni personne sous mes ordres.

La croix de Vérité disparut.

- Alors ? Tu ne me présentes pas tes excuses ?

Tristan s'en fut, résolu à ne pas étaler davantage sa confusion en présence des Sahociens. Son père excellait dans les manigances, et plusieurs éléments du mode opératoire de Svenhild correspondaient à sa façon de faire. La cape, l'oeil du Valnor sur la victime... Mais s'il n'était pas à l'origine des crimes de Svenhild, Tristan avait encore une autre piste. Néanmoins, il découvrit rapidement que le chevalier noir avait quitté la soirée relativement tôt. Pas très longtemps après que la rumeur de la tentative d'assassinat ne se soit répandue. Il n'était plus au palais. Mais Tristan l'y attendait de pied ferme ; dès que Néo reviendrait, il irait à sa rencontre pour demander un entretien privé. Le Redoran espérait cependant que ses espions le rejoindraient avant pour lui donner des nouvelles de la localisation de Svenhild. Il lui fallait absolument la retrouver avant qu'elle ne s'enlise dans d'autres méfaits. Avant que l'Inquisition ne mette la main sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Néo Lightfellow
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 29




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Ven 15 Juin - 13:45:02

"... c'est terminé."

Prononça une voix à l'oreille de Néo alors qu'il terminait une énième conversation avec Selene Adrians qui l'observait maintenant de manière légèrement suspicieuse. Le chevalier noir avait passé la soirée du bal à ramener des sujets peu importants pour une soirée de détente auprès d'elle et du gardien de la bibliothèque blanche Mythril. Il avait aussi par deux reprises de lui-même engagé une joute verbale avec les pontes de l'Inquisition, chose légèrement étrange étant donné l'inimitié connue entre le chevalier noir et cette organisation douteuse du Redor.

Il n'avait pas été le seul à agir de manière légèrement suspecte au sein des hautes pontes du Sahoc, le général endormis avait passé son temps a faire des blagues et pas une seule fois il ne s'était plain du bal... sans compter que c'était la première fois qu'on le voyait si peu en présence de cette jeune femme mystérieuse qui le secondait dans ses tâches - généralement à coup de tranche de la main sur le haut du crâne -.

Quand il eut la confirmation que la viking avait accomplit sa mission avec brio, Néo s'excusa auprès de ceux avec qui il était en conversation avant de quitter le bal, partant à la recherche de Dastan à qui il confia - après l'avoir trouvé - la mission d'étudier les mouvements du Valnor du point de vue du réseau des voleurs. Il donnerait une mission similaire à Sanae lorsque celle-ci serait revenue d'étudier les circonstances de Svenhild, il ne doutait pas que ce serpent d'Aethebald tomberait sur l'un de ses informateurs mais pas forcément sur tous.

Une fois ceci terminé, il quitta le palais des créatrices avant de se faire intercepter par le maitre d'armes du Redor ou un des membres de l'Inquisition. Il avait laissé suffisamment de traces pour qu'on le lie aux dégâts provoqués par Svenhild mais pas assez pour qu'on puisse l'accuser ouvertement... il tomba sur Shin en compagnie de la dragonne Hikari à l'extérieur du palais, sous sa forme draconique iconique. A côté des deux se trouvait le cheval qu'il enfourcha avant de se diriger vers le bâtiment dans lequel devait se trouver la Dovahkiin. Il entendit derrière lui la dragonne s'envoler, sans doute avec Shin sur le dos, pour rejoindre le quartier général de l'armée centrale du Sahoc.


--------------------


Le manoir était silencieusement dérangé, il était clair qu'une personne avait parcouru tous les couloirs en quêtes d'une chose ou d'une autre... surtout qu'ils étaient parsemés de sang. Le chevalier noir ignora le désordre pour se diriger vers la chambre principale qu'il n'eut pas besoin d'entrouvrir pour savoir que la viking s'y trouvait, il pouvait entendre sa respiration ensommeillée. Il continua finalement sa route pour entrer dans le bureau qui se trouvait dans la pièces juste à côté, il ne fut pas surpris de découvrir qu'il avait aussi été visité... notamment dût au livre qui manquait dans l'un de ses meubles de bibliothèque.


"... le loup, il panique."

Prononça une voix dans l'ombre à l'intention de Néo qui ne réagit pas particulièrement si ce n'est en allumant la lampe sur son bureau. Un jeune homme à la peau et aux longs cheveux blanchâtres, avec des yeux rouges se trouvait assis dans l'ouverture de la fenêtre. Il semblait étrangement presque transparent, tel un fantôme.


"Il a déployé ses yeux dans toutes les directions, quelques-uns viennent dans votre direction."

Néo hocha distraitement de la tête, tout en posant son torse d'armure sur un mannequin dans un coin, dévoilant son haut noir ressemblant à une version médiévale d'un t-shirt, avant de répondre:

"Ils ne survivront pas la nuit, personne n'espionne impunément le bras droit de la Déesse Reine Angélique. Vérifiez aussi qu'ils n'y en ai pas qui gênent le repos ou le travail du docteur Weiss."


Le jeune homme fantomatique posa son regard sur le chevalier noir avant de répondre brièvement et laconiquement par l'affirmative avant de disparaître en laissant tomber des plumes blanches sur le sol devant la fenêtre.

Le chevalier noir fini ensuite par s'asseoir à son bureau, posant devant lui un parchemin vide sur lequel il se mit à écrire ce qui semblait être une lettre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Lun 18 Juin - 13:02:13

Svenhild s'éveilla au terme d'un sommeil profond, que ni l'arrivée de Néo, ni les échanges de ce dernier n'avaient pu déranger. Un bref instant, elle apprécia la sensation d'énergie que lui avait apporté son repos. Puis, les événements de la veille lui revinrent en mémoire, et ce qu'elle avait eu de volonté s'estompa. Elle glissa hors de son lit, rangea son épée dans le fourreau replacé contre sa hanche, et prit le livre emprunté. Elle n'irait pas faire le ménage, mais elle rangerait au moins ce qu'elle avait déplacé. Elle traversa un couloir en s'appuyant sur les murs pour éviter de trop peser sur son pied blessé, et se figea à l'entrée du bureau. Néo était là.

L'éruption de haine et de colère qui l'envahissait chaque fois qu'elle le voyait depuis le tournoi l'assaillit. Mais ces sentiments lui étaient déjà familiers ; elle sut les maîtriser en quelques secondes.

- J'aime bien votre manoir. Il est spacieux, et je voudrais essayer certaines armes de la salle d'entrainement. Mais je crois que le temps joue contre moi. Pouvez-vous m'aider à gagner le Valnor discrètement ?

Le Valnor. Le pays le plus dangereux qu'elle eut jamais franchi se révélait pour l'heure l'endroit le plus sûr. Là-bas, elle serait sous la protection d'Aethelstan. Et elle pourrait conclure son contrat. Elle serait alors enfin libre. Il ne lui restait plus rien à attendre de cette liberté : ni retrouvailles avec Tristan, ni retour auprès de son peuple. Rien. Elle avait pour seul objectif de payer sa dette envers le Valnor, et une fois rempli, cet objectif ne lui apporterait rien. Mais il lui permettait d'avancer avec une idée fixe, et elle s'efforçait de ne pas penser à la suite.

En allant reposer le livre sur son étagère d'une démarche boiteuse, Svenhild repéra de petites plumes blanches dans le bureau. Elle était sûre qu'elles n'y étaient pas la veille. Elle jeta un regard suspicieux à Néo.

- Qu'avez-vous fait pour salir ainsi la pièce ?

Demanda-t-elle d'un ton méfiant, comme s'il était un hôte irrespectueux qui avait négligé sa demeure.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Néo Lightfellow
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 29




MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo) Lun 18 Juin - 14:34:03

Néo était en plein milieu de sa lettre à l'attention de sa famille lorsqu'il entendit Svenhild entrer dans la pièce sans réelle discrétion. Le chevalier noir posa son regard sur la demoiselle un instant, elle qui portait des vêtements qu'il avait placé dans l'une des armoires mais qu'il n'avait jamais utilisé.

"Pour tout dire, tant que vous restez ici vous avez tout le temps du monde. Ce manoir est hors de la portée du Redor et de son Inquisition... et peu en connaissent l'existence."

Il n'irait cependant pas dire que c'était principalement parce qu'il n'y passait pas souvent que le lieu était encore méconnu des instances d'espionnage des différents camps. Il encra de nouveau sa plume avant de continuer à écrire sa missive.

"La salle d'entrainement est là pour être utilisée, tant que vous n'amenez pas ces armes en dehors du bâtiment."

Il leva de nouveau les yeux quand la viking l’interrogea sur un ton qu'il n'avait pas l'habitude d'entendre de la part de la jeune femme. Etait-elle encore sous le choc des séparations d'un peu plus tôt ? En y réfléchissant, cela était plus que probable. Il ne répondit cependant pas à sa question qui n'avait pas vraiment l'air d'en être une qui demandait une réponse particulière.

"Le Valnor est l'un des premiers lieux où l'Inquisition ira vous chercher, Svenhild, et il y a de fortes chances qu'ils vous lance en pâture si vous devenez trop gênante."

Néo termina sa lettre par une signature qui lui était propre avant de se lever de son siège, passant devant la fenêtre avec les plumes au sol... qui disparurent dans des petits éclats de lumière à son passage.

"Il semblerait cependant que vous soyez liée à ce pays d'une manière ou d'une autre aussi... j'ai une proposition pour vous préparer à y retourner: Les combats contre le nain paladin pendant le tournoi, dans une moindre extension contre Krista la mage-chevalier et finalement contre moi-même en finale ont prouvés que vous aviez un talent martial non négligeable, un talent que je me propose de vous aider à développer de manière plus intensive."

Elle avait devant les plus grandes instances calyptienne laissée une marque, une blessure visible sur le champion de la déesse-reine Angélique... personne ne pourrait dire qu'elle était faible. Il avait bien entendu pas fait référence à leur combat contre Lilyan Scarlet et Cyril, il n'y avait pas eut de prouesse martiale particulière en dehors de la chance des deux hommes.

"Devenez mon élève, Svenhild. Laissez moi vous enseigner ce qu'il vous manque pour ne plus avoir à subir le monde, pour avoir la force de changer les choses."

D'un geste calme, il tendit sa main vers la viking dans un mouvement qui reflétait celui qui, quelques semaines plus tôt, avait scellé leur pacte pour participer au tournoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: La récompense (PV Néo)

Revenir en haut Aller en bas

La récompense (PV Néo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [Vote 17/08 au 22/08] Récompense Parlement
» WoW : Arena Grand mêlée
» Planeswalker Points
» Dates des récompenses du Goultarminator et de Vulkania
» Différents tableaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Cité des Créatrices :: La Cité Mère :: Palais des Créatrices :: Cour d'Honneur-