AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

En quête de souvenirs [Mythril - PNJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Lun 6 Oct - 0:38:11


Tenant fermement la lettre offerte par la Créatrice Céleste, Gabriel chevauchait son amie la dragonne Gel. Dans les cieux il se sentait étrangement bien, à chaque fois qu'il devait prendre son envol son cœur était ampli d'un étrange bonheur. Se souvenir des paroles de la Reine, il était quelque peu perplexe. Elle avait refusé de lui donner son identité mais lui avait donné quelques indices pour trouver des réponses à ses questions.

Filant à vive allure dans les airs, le voilà qui apercevait les bâtiments de la vieille bibliothèque intemporelle, d'après les rumeurs qu'il avait entendu, ces lieux étaient ampli de majesté et avaient toujours été là comme si à la création de Calypta les déesse avaient choisi de l'y placer. Il ordonna alors à sa dragonne de se poser non loin histoire de ne pas terroriser les gens du coin.

- Gel tu viens avec moi ou tu préfères rester dans le coin?

Cette dernière ayant reprit son apparence de gamine, elle était largement plus présentable que lorsqu'elle restait dragonne. La petite lui fit part de son intention de rester avec lui et lui attrapa sa fine main de ces deux petites mimines. Gabriel, attendri par la bouillie de l'enfant, laissa transparaitre un faible sourire, que lui rendit la petite aux cheveux blancs.

- En ce cas, tentons de ne pas nous faire repérer. Les bibliothèques sont des lieux où il nous est demandé de garder le silence.

Acquiesçant d'un mouvement de tête, elle se laissa alors guidé par le plus grand. Une fois les portes passées, l'elfe aux cheveux blond fut émerveillé de voir la quantité de livres qui s'offrait à lui. Il était vraiment heureux de se retrouver dans un tel lieu et se promis qu'une fois sa quête terminée, il filerait de nouveau ici pour pouvoir lire tous ces secrets.

Un grognement le fit sortir de sa transe. Un vieil homme quelque peu grincheux attira son attention. S'avançant alors vers lui d'un pas assez tendu vers l'individu âgé, il se risqua à lui poser une question.

- Bonjour à vous, je cherche un certain Sigismond Soleroc. Je... Enfin la Créatrice Céleste m'a dit qu'il pourrait m'aider.

L’antipathique personnage se mit alors à le toiser de haut en bas. Il était vraiment mal à l'aise devant ce regard inquisiteur ou encore les sourcils de l’individu qui ne voulaient pas se relever. Il ne pouvait cependant pas détourner son regard du visage ridé de l'homme. Finalement ce dernier brisa le silence.

- Et que peut-il faire pour vous, jeune homme?

- La Reine m'a indiquée qu'il pourrait m'être d'une grande aide pour mes recherches... J'ai une lettre pour prouver mes dires...

Tassant alors sa tête un peu entre ses épaules, il attendit que ce dernier daigne enfin l'aider.

- Montrez-la moi en ce cas.

Le ton était sec et sans appel. Vaincu, l'elfe blond fini par lui cédé le morceau de papier cacheté. Les mouvements de l'homme étaient lents mais calculés. D'un simple geste, il ouvrit la lettre avant de lire son contenu. Le temps qu'il mit pour terminer sa lecture paru atrocement long à Gabriel qui préféra reporter son regard sur la multitudes d'étagères remplies de livres. Tout d'un coup, la voix railleuse le sorti de ses rêveries.

- Bien. Veuillez me suivre. Mais je vous préviens! Aucun nuisance sonore ne sera tolérée! Pas de capharnaüm dans mon établissement! Et surtout, on n'abime pas les livres! Est-ce bien clair?

- Lim... limpide Monsieur!

Il suivit alors son guide, la main toujours accrochée à celles de la petite Gel qui c'était montrée bien silencieuse. Un silence pensant étouffa notre groupe jusqu'à ce que le vieux ne les mène dans une des pièce à part. Il y ferma la porte et incita le blond à s'asseoir sur l'une des chaises qui entouraient l'unique table de la pièce. Tout ici était en désordre ce qui jurait complètement avec le reste de la bibliothèque si bien soignée.

- Je te laisse tout le loisir de séjourner ici pour tes recherches, tant que tu ne nuis pas à mon établissement. Je te demanderai en échange de t'occuper de quelques tâches.

- Bien sur monsieur!

- Une dernière chose mon garçon.

- Oui?

- Appelle moi Sigismond et pas monsieur.

- D'accord Mons... euh, je veux dire Sigismond.


Le bibliothécaire salua alors nos deux compères d'un mouvement de tête avant de disparaitre dans l’embrasure de la porte. A ce moment-là Gabriel et gel se fixèrent tous les deux dans les yeux, mieux valait se tenir à carreau...

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Ven 7 Nov - 18:30:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Destinée
Admin


Messages : 144
Date d'inscription : 05/11/2013




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Lun 6 Oct - 11:39:51

La journée avait commencée comme tant d'autres dans la Grande Bibliothèque et le calme des lieux n'était perturbé que par les allées et venues des habitués. La plupart des visages qu'il voyait passer aujourd'hui, il les connaissait. C'étaient pour la plupart des habitués des lieux, des érudits ou des mages de l'académie à laquelle les bâtiments étaient rattachés. Il n'avait pour ainsi dire pas énormément d'efforts à fournir, bien que craint à cause de sa mine toujours grincheuse, le vieil homme était toutefois respecté par ses clients, c'est pourquoi chaque ouvrage emprunté était soigneusement reposé là où il fallait et aucune dégradation n'avait été à déplorer jusque là. La connaissance du lieux de chacun des livres était un atout non négligeable. Donnez lui un nom et il vous donnerait l'emplacement exacte du livre que vous cherchez!

Cette monotone tranquillité fut cependant rompue par l'assombrissement soudain des lieux suivi du son caractéristique du bruissement des ailes d'un dragon. Un nouveau client aujourd'hui. Quelques minutes plus tard, voilà le nouvel arrivant entrer dans les lieux. Ou plutôt les deux nouveaux arrivants. Ils avaient adopté l'apparence d'elfes mais les érudits n'étaient pas dupes. Ces pupilles reptiliennes et cette aura reconnaissable entre toutes. Ils avaient bien en face d'eux deux dragonnes!

Le blond s'avança alors vers le vieil homme qui tomba de haut en remarquant l'attitude peu assuré de l’individu. Les dragons étaient connus pour être imbus d'eux alors pourquoi tant de gène? Le bibliothécaire, ouvrit enfin la parole et en perturba plus d'un en dévoilant le véritable genre de l'individu. Bon nombre ayant prit ce frêle elfe pour une femelle. Le blondinet paru encore plus se tasser lorsqu'il lui demanda la lettre.

Ouvrit d'une main habile la missive, le vieil cru s'étouffer en lisant la requête de la Créatrice. La créature complètement perdue en face de lui n'était autre que le dernier des dragons d'or! Cachant son émoi, le cœur battant, le voilà qu'il conviait les deux arrivants à le suivre. Il remplirait la mission que la déesse lui confiait au mieux qu'il le pourrait, que se soit par respect auprès de la divinité qu'il vénérait que pour la créature amnésique qui se trouvait devant lui. Intérieurement, c'était un homme comblé, il allait avoir dans ses appartements un héros tout droit sorti des légendes.

Il les mena alors à travers son dédale jusqu'à une pièce qui servait de chambre d'hôte... Bon okay la pièce avait été laissée à l'abandon mais il voulait tester la volonté du prince doré. Lui donnait quelques recommandations, il fini par le laisser seul avec son amie. Il retourna alors dans le hall d'entrée afin de prévenir ses clients de la fermeture imminente des lieux. Peu à peu les lieux devinrent déserts alors que le vieil homme rangeait les quelques livres qui avaient été déposé sur la table à roulettes. L'heure du repas se faisant de plus en plus proche, le voilà qui s'installa dans une pièce qui était interdite au public. La salle à manger richement décorée était un endroit réservé au bibliothécaire et était fermé le restant de la journée pour que le public ne puisse y pénétrer.

Le vieillard s'installa alors sur l'un des fauteuils près duquel était accrochée sur le mur une boite contenant plusieurs petites bobinettes sous lesquelles des noms de pièces étaient inscrites en lettres manuscrites. Attrapant alors celle raccrochée à la pièce dans laquelle se trouvait le blond, il la tira de plusieurs petits coups secs. Puis il relâcha la pression et attendit patiemment que les dragons ne le rejoignent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-calypta.forumactif.org

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Lun 6 Oct - 22:54:14


A peine le vieillard fut-il disparu que notre chère tête blonde, accompagné de la petite dragonne, commença un rapide état des lieux. C'était vieux, ça sentait le renfermé, sale et plein de toiles d'araignées. Il y avait du boulot! Énormément de boulot...

- Bon bein quand faut y aller, faut y aller!

Retroussant ses manches, l'elfe se mit alors à faire plusieurs tas en fonction de la nature des objets: d'un coté les livres, de l'autre les choses cassées ou à jeter. Pendant ce temps Gel s'amusa à sauter sur les fauteuils protégés par de grands tissus blancs. Elle continua ainsi son manège alors que son prince c'était transformé en majordome jusqu'à ce qu'une masse imposante mais voilà se dessine avec le rangement. N'écoutant que sa curiosité, la petite aux cheveux blanc tira d'un grand coup sec sur le tissu qui vint la submerger alors qu'elle poussa un petit cri.

Alerté par les bruits de son amie, Gabriel se détacha quelques instants de sa tâche pour apercevoir un petit fantôme gesticuler tout en se plaignant. Autant dire qu'il ne put garder son sérieux bien longtemps et ses rires s'envolèrent dans toute la pièce. Délivrant la prisonnière de sa prison, il fut attiré par le meuble nouvellement dévoilé. C'était un grand lit à baldaquin fait dans un chêne très résistant. Les motifs sculptés étaient très détaillés et magnifiques. Il était vraiment impressionné par la qualité du travail de l'artiste.

Les draps étaient bons à changer compte tenu de l'odeur qu'ils dégageaient mais le matelas était très confortable, il venait de l'essayer et n'aurait plus bouger si le tintement d'une clochette vint le sortir de son repos. Se relevant sur ses avants bras, il tourna alors sa tête en direction de la source du bruit. Une petite clochette, accrochée au mur et liée à un fil, sonnait sans s'arrêter. Curieux de cette nouvelle trouvaille, il s'en approcha pour apercevoir un petit écriteau en dessous sur lequel était écrit "salle à manger". Apparemment le bibliothécaire avait besoin de son aide.

Il se dirigea, non sans se perdre à plusieurs reprises, vers la salle indiquée et put trouver son hôte assit sur un fauteuil au coin de la cheminée. S'avançant avec un prudence il se risqua à le questionner.

- Vous m'avez appeler Sigismond?

- Bien sur jeune homme! J'aimerais que tu nous fasse à manger pour ce soir.

- A... A manger?!?

Quelque peu surpris par la demande du vieil homme, Gabriel resta quelques instants coi avant de voir une ombre passer devant le regard de son vis-à-vis. Terrorisé une fois de plus par l'air contrarié, celui-ci se ravisa.

- Bien, Bien sur! Tout de suite!

Et il fila alors à vive allure vers la cuisine pour tenter de trouve de quoi se faire à manger. Il lui fut difficile de trouver la pièce en question mais ce qui l’alarmait le plus était son manque de souvenirs en matière culinaire. Bon au pire, il prendrait les ingrédients qu'il aimait et les mélangerait. Quand on regroupe plein de bonnes choses, ça ne peut que donner un résultat délicieux non? Il sélectionna alors avec soin les ingrédients pour son repas et les jeta dans une marmite qu'il avait au préalable remplie d'eau. Il alluma alors le feu de la cheminé et commença à mettre quelques épices et des sauces à sa préparation.

- Bon je pense que je peux aller chercher un livre qui pourrait m'aider en la matière en attendant que ça finisse de cuire...

Le voilà alors qui fouillait les lieux mais au bout d'un certain temps il fini par abandonner ses recherches. L'odeur qui commençait à se faire sentir ne présageait rien de bon. Courant alors vers la cuisine, il put voir une fumée noire sortir du plat alors que l'eau bouillante se déversait sans retenue. D'un mouvement bref, il attrapa le récipient et le posa sur la table. Sans remarquer qu'au passage la chaleur ne lui avait rien fait. Les bord étaient cramés mais il se dit qu'il pourrait quand même sauver un peu du plat.

Il versa alors deux grandes louchées dans trois assiettes et déposa le tout sur un chariot, il coupa quelques tranches de pain pour accompagner la soupe et se dirigea vers ses alliés. Le repas se passa dans un silence de mort, personne n'osant avouer le gout infecte de la préparation du blond. Même ce dernier ne pipa mot et préféra se faire tout petit alors que Sigismond semblait se renfermer un peu plus à chaque bouchée avalée. Gel préféra ne pas toucher à la préparation et jeta son dévolu sur le pain.

Ils s'installèrent enfin au coin du feu et discutèrent quelques temps au sujet de l'emploi du temps des deux arrivants, ils conversèrent ensuite sur leurs motivations, leur passé et finirent par se quitter pour aller se coucher. Gel fut conduite dans une chambre non loin de celle du dragonnier et Gabriel pu terminer d'agencer son lit pour la nuit. Bientôt il fut plonger bien vite dans un repos réparateur.

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Ven 7 Nov - 18:29:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Destinée
Admin


Messages : 144
Date d'inscription : 05/11/2013




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Jeu 9 Oct - 14:04:15

Le bibliothécaire fut surpris de voir débouler le jeune homme aussi rapidement. Comme lors de leur première rencontre, le blond avait adopté une attitude peu sur de lui. Un dragon avec une telle attitude, c'en était peu commun. Bon à sa décharge, la créature avait subi une violente amnésie et cela avait surement dû en pâtir sur son comportement. En face de lui, il avait plus un chiot qu'un véritable prince dragon. Il se souvint tout d'un coup la raison pour laquelle il l'avait fait appelé et demanda à ce "Gabriel" s'il pouvait lui faire à manger.

Devant le manque de réaction du blondinet, le vieil homme voulu se raviser mais l'amnésique accéda à sa demande. Après tout, il avait en face de lui un dragon, comment un simple humain pouvait oser lui demander une telle chose? Mais le voilà qui filait vers la cuisine à vive allure sous les yeux médusés de Sigismond et de Gel. Le vieil homme porta son son attention sur la petite dragonne qui sembla se tendre l'espace d'un instant mais elle se calma bien vite. Le bibliothécaire avait souri, pour la première fois depuis trop longtemps. Il avait sourit.

- Était-il comme ça avant son amnésie... Le prince doré?

Devant le visage incrédule de la dragonnette, l'humain savait pour le secret. D'un œil inquiet elle fixa la porte par laquelle le blond était parti, histoire de voir s'il n'allait pas réapparaitre dans l'instant mais aucune présence se fit sentir. Il était déjà bien loin. Une fois sure de la disparition du blond, cette dernière put se détendre.

- Je ne sais pas... Je n'ai pu le récupérer que très rarement...

Sa petite bouille enfantine semblait tout d'un coup tirée, pour sur, elle ne comprenait pas comment avait-il pu atterrir dans un endroit aussi froid que la banquise septentrionale, et en aussi mauvais état. Elle en était sure, il c'était passé quelque chose de terrible. Une autre question fut bien vite posée: le réveil prématuré de Mythril. Tous les deux en étaient surs, les légendes parlaient d'un repos éternel alors comment se faisait-il que le dormeur était actuellement en train de faire à manger dans la cuisine?

Ils parlèrent comme ça pendant un bon moment jusqu'à ce qu'une étrange odeur vint titiller leurs narines. Le bibliothécaire cru que la petite dragonne allait virer au vert lorsque le blond leur apporta leur assiette. Ça puait et ça avait une drôle d'allure. L'homme prit tout de même la peine d'en prendre quelques cuillerées et failli vomir! Par les Déesses Créatrices que c'était mauvais! Mais que c'était immonde! Ne voulant pas gêner le pauvre prince qui avait fait de son mieux; par respect il termina son assiette mais se jura d'aller prendre une tisane ou quelque chose pour éviter les crampes d'estomac.

- Si vous le voulez, je vous trouverais quelques livres de cuisine pour la prochaine fois jeune homme...

Le reste de la soirée se passa dans le calme, chacun ressassant ses souvenirs. Puis le plus vieux d'apparence fini par inviter ses invités à aller se coucher. Il donna une chambre à la dragonne et fini par se coucher. Même si son visage ne le laissait pas transparaitre, il était aux anges: la Créatrice Céleste lui faisait assez confiance pour protéger et guider le jeune prince doré. C'était à la fois un immense honneur et une lourde responsabilité qu'il tenterait de mener du mieux qu'il pourrait. C'est sur ces bonnes paroles qu'il s’endormit...

Il se réveilla quelques heures plus tard, de faibles rayons traversaient les lourds rideaux. On était le matin et il avait tant de choses à faire. Silencieusement, il se dirigea vers la cuisine pour préparer le petit-déjeuner, après le fiasco du repas de la veille mieux valait qu'il s'occupe de cette tâche lui-même. Après tout c'était le premier et le principal plat de la journée! Pas la peine qu'ils se transforment en zombi au milieu de la journée parque qu'ils c'étaient tapés une intoxication alimentaire.

Finissant les préparatifs, il installa la vaisselle sur la table et se dirigea vers la boite à clochettes. Il allait réveiller les deux marmottes mais à peine eut-il tiré sur l'une qu'une présence à moitié endormie se fit sentir. L'homme aux cheveux blancs se retourna alors et ce qu'il vit lui fit écarquiller les yeux. Devant lui se dressait, encore embrumée le dernier des dorés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-calypta.forumactif.org

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Jeu 9 Oct - 21:26:11


Après un long sommeil sans rêves, notre chère tête blonde fut tiré de son lit par une appétissante odeur. Émergeant de sous les couettes douillettes, Gabriel fut guidé par son nez. Comme ça sentait délicieusement bon. Ne prenant même pas la peine de se changer, l'elfe se guida au rythme de la bonne odeur qui embaumait l'air de la vieille bâtisse. Il ne réfléchissait même pas, se laissant ainsi porté.

Arrivant enfin à destination, les yeux encore embrouillés par le sommeil, l'elfe fixa alors les plats disposés sur la table. Ça sentait bon et ça avait l'air bon! Il afficha alors un tendre sourire à son hôte qui sembla tétanisé à sa soudaine irruption. Levant un sourcil interrogateur, le blond questionna le bibliothécaire du regard avant de s'examiner. Quel andouille! Trop obnubilé par l'odeur alléchante, il en avait oublié de mettre une tenue correcte, se baladant avec pour seul vêtement une chemise un peu longue. Rougissant de honte, il fini par se confondre en excuse.

- Gha dé-dé-dé-dé-désolé!!!

Bégayait-il alors qu'il tira sur le bas de son unique vêtement pour couvrir le plus de cuisse possible. Déjà que le bibliothécaire ne semblait pas le porter dans son cœur, le blond n'en ratait pas une pour se faire détester un petit peu plus à chaque fois? Il fila alors comme un étoile jusqu'à sa chambre pour attraper un pantalon et l'enfila à la va-vite alors qu'une petite frimousse ronchonne faisait part de son mécontentement. Apparemment Gel avait été réveillée par les petits carillons et ne semblait pas apprécier son traitement. L'entendre bougonner redonna à l'elfe sa bonne humeur et il ne manqua pas d'afficher un sourire espiègle lorsque la dragonne fut dans son champ de vision.

- Bonjour Gel! Bien dormi?

- Mogneu Mogneu Mogneu...

Était à peu de chose près les seules choses audibles qu'il pu comprendre du baragouinage de la gamine. Notre duo entra alors dans le salon où le vieux semblait être enfin sorti de son état catatonique. Il se frotta nerveusement l'arrière du crâne en croisant son regard mais l'ainé chassa ses tracas d'un mouvement de main, comme s'il chassait un moustique imaginaire. Ils les invita alors à s'asseoir pour déjeuner. Et il découvrit à son plus grand regret que les dragons ont gros appétit, un très gros appétit. Voilà que les deux colosses des cieux avaient un bon gros coup de cuillère. Tout y passa.

- Merci pour le repas! C'était excellent!

- C'est sur que ça change de la monstruosité que tu nous as fait hier soir!

- Gel!

A ces mots, le plus vieux des deux gonfla ses joues en signes de désapprobation alors que les deux autres se mirent à rire sans retenue. On débarrassa alors la tablée et on se prépara pour l'ouverture de l'édifice. Des uniformes leur firent offerts et les clients furent surpris de voir les deux nouveaux apprentis de Soleroc. Pour le moment ils n'avaient pour mission que de ranger les livres sur les chariots. Cette tâche avait plus pour but de les familiariser avec les lieux que d'aider vraiment le vieux dans la gestion de la bibliothèque.

A chaque pause, le blondinet s'acharnait à trouver de nouvelles informations sur son existence mais peine perdue, rien d'intéressant n'était écrit dans les manuels d'histoire sur un probable chevalier dragon elfique. Il c'était vaguement renseigné sur l'histoire de Calypta. Il se découvrit une passion pour la lecture. Il aimait ça. Lire des livres. S'imaginer les aventures dépeintes dans les lignes. Naviguer dans des environnements différents au gré des pages. Oui c'était vraiment plaisant.

La journée passa rapidement et ce sont deux loques gisantes qui fermèrent les portes de la Grande Bibliothèque. Si la matinée avait été calme, l'après-midi avait été chargée avec la venue des mages de l'académie. C'est que ça demandait énormément de paperasse ces petites bêtes. Les vas et viens sans cesse avait eu raison de nos deux êtres qui pourtant avaient une endurance hors du commun. S'écroulant sur un sofa, Gabriel cru qu'il pouvait enfin souffler mais une ombre vint perturber son repos. Sigismond lui tendait un livre, soulevant un sourcil d'incrédulité il examina l'ouvrage et soupira en s'apercevant que c'était un manuel de cuisine.

Ce soir le repas fut un peu meilleur même si la cuisson n'avait pas vraiment été des plus réussie. Une fois le repas terminé, le blondinet laissa ses deux amis pour se concentrer sur le nettoyage de sa chambre. Petit à petit cette dernière commençait à devenir de plus en plus vivable. Les toiles d'araignées, la poussière, tous les déchets faisaient petit à petit place à des éléments d'une véritable chambre à coucher. Il avait même réussi à trouver sous les encombrants une magnifique armoire pour y ranger ses vêtements. Il trouva aussi une table basse et des draps propres pour son lit, tout était là et il ne suffisait qu'à chercher.

Il prit son bain vite fait et alla directement se coucher. Demain une nouvelle journée s'annoncerait et peut-être arriverait-il à enfin trouver des informations sur son identité. Fixant intensément la petite flamme vacillante de sa bougie, il fini par l'éteindre d'un souffle pour plonger sa chambre dans la pénombre. Il ferma alors les yeux pour se laisser bercer par les bras de Morphée.

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Ven 7 Nov - 18:29:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Destinée
Admin


Messages : 144
Date d'inscription : 05/11/2013




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Ven 10 Oct - 20:12:41

Toujours sous le choc de la vision, Sigismond eu du mal à retrouver ses esprits. Le dragon en face de lui sembla s'apercevoir enfin de la raison de son choc: il était vraiment peu vêtu. Ce dernier s'enfuit alors à toute hâte sans que le bibliothécaire ne puisse vraiment réagir plus. Le vieil homme continua alors de terminer la bonne tenue de sa table. Quelques minutes plus tard le blond revint, enfin habillé, accompagné de la petite dragonne aux cheveux blancs.

Tous s’installèrent et purent déjeuner paisiblement. Sigismond découvrit pour son plus grand malheur qu'un dragon ça mange énormément même sous sa forme humanoïde. Les deux zigotos étaient en train d'engloutir ce qu'il lui aurait fallu une semaine pour consommer. De vrais ventres sur pattes! La plus jeune des deux taquina ensuite son allié sur ses compétences culinaires. Bon c'était vrai que son premier essai c'était terminé par un échec cuisant mais ce n'était pas la peine de le lui rabâcher. Malgré ça, le vieil homme et la jeune dragonne rigolèrent de concert alors que le prince gonflait ses joues en signe de protestation.

Une fois le repas terminé, tous s'attelèrent au nettoyage et le maitre des lieux leur donna à chacun un uniforme de la maison. Étant ses employés, ils se devaient de porter les couleurs des lieux. Ils se préparèrent alors et les portes de la Grande Bibliothèque purent enfin s'ouvrir. Ce n'était pas la cohue comme devant les magasins, les habitués étant un peu plus cultivés, mais de si bon matin une petite foule d'érudit attendit calmement l'ouverture des lieux. Ils furent d'ailleurs surpris de voir les nouvelles têtes porter fièrement les costumes officiels des bibliothécaires.

La journée se passa pour ainsi dire calmement et la nuit arriva bien vite alors que les deux recrues perdaient en énergie. Ils c’étaient vraiment donné à fond, un peu trop même. Mais c'est ce qui faisait la fougue de la jeunesse. Quelques pauses leur avaient été accordée et le vieux fut surpris de voir la chère tête blonde dévorer des livres; Apparemment il avait devant lui un autre féru de lecture. Un léger sourire étira alors ses traits, tirant sur les nombreuses rides qui sculptaient son visage. Tous mangèrent puis allèrent se coucher. Il fallait être frais pour la journée de demain.

Comme la veille, ce fut le propriétaire du bâtiment qui se réveilla le premier. Surement que cela resterait ainsi. La veille, le prince amnésique avait tenté de suivre la recette du livre qu'il lui avait apporté mais avait raté la cuisson. Bon c'était mangeable mais pas aussi bon que cela aurait dut être. Encore une fois il appela ses deux apprentis, "Gabriel" le premier n'avait toujours mit de pantalon et fuit aussi vite que la veille. Franchement! Ce petit était vraiment une tête en l'air. Il était assez difficile de se dire qu'il avait un jour mener les armées draconiques sur un champs de bataille. Le repas fut assez bruyant, nos deux zouaves ayant énormément à dire puis on se prépara et on ouvrit les lieux.

Une sorte de routine s’installa alors entre nos trois pensionnaires. Bien sur chaque jour était différent du précédent mais globalement tous tendaient à se répéter. Un week-end, le bibliothécaire mena alors nos deux dragons à l'académie des mages où ils purent rencontrer l'équipe enseignante. C'était pour ainsi dire une tea party pour personnes âgées et la petite Gel ne se sentit pas vraiment à l'aise. A rester sagement assise, elle entreprit une visite des lieux. C'est au bout de quelques heures de recherches intenses qu'on fini par lui mettre le grappin dessus...

Les jours devinrent alors des semaines et les semaines des mois. Les deux employés pouvaient désormais se repérer dans les dédales de la bibliothèque et connaissaient sur le bout des doigts les différents rayons de livres. Si au début ils avaient éprouvés quelques difficultés, maintenant ils faisant vraiment partie des lieux. Petit à petit, Gabriel avait préféré mettre de coté sa quête d'identité et le vieux commençait à croire qu'il préférait sa nouvelle vie.

Un train de vie paisible c'était instauré et cela aurait pu être ainsi encore longtemps... mais de lourds nuages noirs se profilaient à l’horizon. La cruauté, la soif de pouvoir de l'être humain et l'envie allait causer des maux bien terribles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-calypta.forumactif.org

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Dim 12 Oct - 16:57:01


Encore un matin, un matin semblable à tant d'autres depuis qu'il avait mit les pieds dans la Grande Bibliothèque. Gabriel avait fini par abandonner ses mauvaises habitudes de se promener uniquement en chemise. Au plus grand bonheur du propriétaire des lieux. Il faisait des efforts. Le travail, le ménage, l'entretien des lieux et même la cuisine. L'elfe avait apprit à comment s'occuper de ce bâtiment.

Bien qu'au début cela avait plus que difficile. Cette demeure était enchantée et s'amusait à promener ses visiteurs dans tous les coins. Les portes refusaient de s'ouvrir alors que les escaliers se plaisaient à se mouvoir dans tous les sens, l'obligeant parfois à faire des détours monstres. Bien qu'ancienne, la Bibliothèque n'en était pas moins joueuse. Cela l'amusait grandement mais l'avait aussi mis dans ses situations dérangeantes. Car oui, ce tas de bois était vivant! Le blond ne su jamais si c'était là pure magie ou quoi que ce soit d'autre mais le fait était là: elle était bien vivante.

Avançant d'un pas lent entre les usagers, le dragonnier apportait de la lecture pour l'un d'eux alors que la petite Gel était suspendue à l'un des lustres pour le nettoyer. Ici, tout était calme et austère. Les gens ne s'amusaient pas vraiment. Seuls des traits tirés et consciencieux se lisaient sur leur visage marqué par des années d'études. Que c'était monotone!

Mais lorsque les portes se fermaient sur le dernier client, c'était comme si toute joie de vivre ressurgissait en un instant. Tout semblait plus coloré, plus vivant. Étrange compte tenu du fait que c'était à ce moment-là qu'il y avait moins de présences. Comme si les murs devenaient tout à coup joyeux et faisait la fête à ses occupants.

- Tel un loyal compagnon...

Avait murmuré le blond tout en passant une main sur l'un des murs de la bâtisse, un grincement de bois fut sa réponse alors qu'un sourire s'élargit sur ses traits fins. Notre protagoniste se dirigea alors vers les cuisines, il avait prit pour habitude de préparer les repas, il c'était d'ailleurs améliorer. Bon, il est vrai que lorsqu'on part de rien, il est aisément facile de progresser mais au moins les sarcasmes de sa dragonne avaient peu à peu disparus.

Bon il avait eu des ratés. De gros ratés même. Une fois, le repas avait failli dévorer Sigismond alors que ce dernier soulevait la cloche enfermant son repas. Ça avait eu pour effet de faire rire l'assemblée mais Gabriel refusa par la suite de réitérer ce plat. Trop dangereux à son gout.

Mais il n'avait pas uniquement brillé en cuisine, c'était une véritable petite fée du logis. Avec l'aide de Gel, ils avaient réussi à faire reculer les toiles d'araignées et la poussière qui grisait les nombreuses pièces. L'endroit était devenu vivable et retrouvait peu à peu sa splendeur disparue. Et là où les couloirs s'amusaient autrefois de notre pauvre tête blonde, ils devenaient désormais de précieux alliés. La confiance régnait maintenant, ils faisaient tous parti des lieux. Les livres retrouvèrent la lumière lorsqu'on nettoya les fenêtres, les rideaux et tapisseries connurent un nettoyage non négligeable et les mites furent chassées.

C'était comme si les changements opérés dans le bâtiment se répercutaient sur le vieil homme, ses traits devinrent moins tirés et il souriait plus souvent. Bon ses sourires étaient encore rares mais au moins ils suffisaient pour que Gabriel ai moins peur de lui.

Les capacités du blond ne se limitèrent pas au ménage et à l'entretien des lieux, il se redécouvrit des compétences en archerie. C'était arrivé alors qu'il rangeait des livres sur le maniement des armes et avait eu quelques flash se voyant bander un arc. Ni une ni deux, il attrapa l'une des armes de décoration et c'était entrainé à l'insu de son maitre. Pour sur qu'il fut réprimandé pour cela mais il n'en fut pas plus touché que ça. Bon okay, c'était une très vieille relique destinée à la décoration et qu'elle valait une petite fortune mais une arme n'est pas censé prendre la poussière!

La pièce qui lui servait de chambre était devenu un véritable petit coin de paradis... du moins pour son propriétaire qui passait une bonne partie de ses nuits à lire dans son livre. La lecture. Une passion qui l'avait dévorée autant que lui dévorait les lignes des nombreux ouvrages qui avaient atterris dans sa pièce. Dessin. Il aimait dessiner et durant son temps de travail s'amusait à retranscrire sur papier parchemin les nombreux érudits qu'il croisait. Musique. Lors d'une de leurs sorties, il avait pu assister à un opéra et avait littéralement été séduit par les chants. Il avait l'âme d'un artiste. Voyage. Il ne restait généralement pas en place et c'est avec plaisir qu'il acceptait les tâches de réapprovisionnement. Changer de paysages et d'horizons lui emplissait le cœur d'une mystérieuse joie.

Même si ses recherches n'avançaient pas, il se redécouvrait autrement. Ses gouts, ses souvenirs, lui-même. Il se retrouvait une identité petit à petit. Cependant, un jour, alors qu'il était en train de puiser de l'eau, le dragonnier put percevoir au loin d'étranges fumées noires. Le vent étonnement glacé apporta une odeur à ses narines. Une odeur de mort.

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Ven 7 Nov - 18:28:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Destinée
Admin


Messages : 144
Date d'inscription : 05/11/2013




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Dim 12 Oct - 18:41:54

La guilde noire. Ce nom peu enjoué regroupe des individus aux motivations tout aussi sombres. Ces personnes sont toutes des mages ayant été rejetées par l'Académie des mages car ces derniers ont volontairement défiés les lois. Ils pratiquent les arcanes obscures et vouent leur vie à la quête de puissance et de pouvoir. Ils sont ainsi une vingtaine de contrevenants s'étant alliés par désir de vengeance. Mais leur nombre n'étant pas assez suffisant, ils ont fait appel à plusieurs groupes de mercenaires afin d'arriver à leurs fins.

Ils n'ont donc pour but que de ruiner Alberic Phinéas Magnus ainsi que tout ce qui lui est cher. Leur première cible: la Grande Bibliothèque. Elle est connue pour ses mystères et la richesse culturelle qu'elle abrite. En prendre possession serait un coup marquant pour les mages. Mais il est certain que son propriétaire actuel, l'ami d'Alberic, ne leur laissera pas obtenir la clé des lieux. Son élimination est donc fortement conseillée s'il oppose résistance, de même que toute personne lui portant assistance.

Sigismond n'en avait jamais parlé à ses deux apprentis. C'était une affaire que lui et les mages devaient régler seuls. Gel et Gabriel -Mythril- n'étaient nullement concernés. D'un mouvement las, il se pinça l'arête du nez. Une migraine commençait à poindre le bout de son nez. C'était mauvais signe. Il appela alors la petite dragonne pour que cette dernière lui fasse une tisane. Il était trop épuisé pour continuer sa paperasse, un peu de repos ne lui ferait pas de mal.

- Pas de soucis Sigis! Oups désolée...

La petite était décidément pleine d'énergie et égaillait le cœur du vieillard. Il avait écopé de ce surnom mais ça ne le dérangeait nullement. D'un geste empreint d'amour, il caressa le haut de la tête de linotte qui s'en alla en sautillant vers la cuisine. Heureusement que le blond était en route pour aller chercher de l'eau à la source non loin car cette dernière commençait à leur faire défaut. Ce dernier entamait des allées et venues entre la bibliothèque et le puits.

Il s'avança alors lentement vers l'une des fenêtres pour regarder au dehors, les nuages commençaient à s'amonceler, probablement qu'il y aurait une violente pluie dans peu de temps. Cette hypothèse était corroborée par ses rhumatismes. Fichue vieillesse! Elle lui permettait certes de savoir le temps à l'avance mais ça lui faisait fichtrement mal! Le bruit tant reconnaissable du chariot rempli alors la pièce alors que la voix chantonnante de la dragonne arriva à ses oreilles.

- Merci mon petit.

Fit-il alors qu'elle lui tendait une tasse bien fumante. Que la chaleur faisait un bien fou pour son corps. Son sourire vint alors comme une réponse à celui de la gamine aux cheveux blancs. L'arrivée de ces deux zigotos était une bonne chose dans sa vie. Il c'était un peu plus ouvert. Il avait désormais une nouvelle famille et des amis sur qui compter. Même la Bibliothèque les avait accepter. Le vent sifflant sur les carreaux. Plutôt qu'une pluie, un orage s'annonçait. Le ciel devint de plus en plus noir et ce n'était pas du tout à cause du coucher du soleil.

- J'espère que Mythril va rentrer vite... Ça commence à se gâter...

- Sigis! Il est encore Gabriel pour le moment!

- Oui oui désolé. J'avais oublié... Tu sais, à mon âge... On fait souvent des étourderies...

- Je suis surement plus vieille que toi le vieux...


Le vieux en question se mit à rire une nouvelle fois alors que la gamine gonflait ses joues. Elle commençait tout de même à s'inquiéter pour son prince, les dragons dorés n'aimaient pas les températures froides, contrairement à ceux de sa race, et s'il était surpris par la pluie ça risquerait de grandement entraver sa rentrée.

- Dis Sigis... Est-ce que je peux aller le chercher?

Il ne l'en empêcha pas. Plus vite le faux elfe serait rentré et plus vite il serait protéger des intempéries. Elle attrapa alors une cape pour se couvrir ainsi qu'une autre destinée à son ami et passa les portes. C'est à ce moment-là qu'une goutte décida de s'écraser sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-calypta.forumactif.org

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Dim 12 Oct - 22:06:57


Tout un après-midi, cela lui avait prit tout un après-midi de remorquer jusqu'aux réservoirs l'eau du puits. Il avait vu petit à petit le temps se dégrader mais sa volonté de mener sa tâche à bien lui avait fait continuer alors que le vent se levait. Pas le temps de se reposer, il n'avait même pas fait un détour pour aller chercher sa cape à capuche. Préférant ne pas en tenir compte des nuages noirs, il avança tranquillement dans les bois. C'est alors qu'une vision s'offrit à ses yeux: trois mercenaires armés se dirigeaient vers lui.

- Femme! Viens ici!

Son visage se ferma à cette appellation. Les intentions des deux individus ne semblaient pas des plus pacifiques. Il posa alors ses deux seaux à terre, inquiet. Attendant la moindre réaction des deux intrus, il resta stoïque.

- Je t'ai dit de venir! On voudrait te poser quelques questions au sujet de la Grande Bibliothèque.

Devant ce manque de réaction, l'un des deux soldats attrapa violemment son poignet et y garda une emprise forte dessus. Quelle brutalité ! Ses sourcils se froncèrent alors que son regard le défiait. D'un mouvement sec, il broya la main geôlière ce qui provoqua un hurlement de douleur de son tortionnaire alors que l'autre s'avançait d'un pas menaçant. Un vif coup de pied dans l'estomac calma son avancée alors que le blond récupérait l'arme désormais au sol.

- Ne vous approchez pas ! Je ne sais pas ce que vous voulez y faire mais sachez que ne donnerais aucune réponse sous la menace !

Il n'avait aucune assurance quand au maintien de l'arme entre ses deux mains. Elle était certes très légère à son goût mais il n'avait aucun souvenir d'en avoir un jour manier une contrairement à l'arc. Sa posture empêchait toutefois un assaut direct sur sa personne. Ses deux ennemis n'en avait pas fini pour autant. Celui à terre attrapa l'épée de son allié blessé et frappa l'arme de Gabriel. Trop surpris, ce dernier lâcha son seul moyen de défense alors qu'un rire mauvais s'échappait de la gorge du bandit.

- C'est ce qu'on va voir ma beauté...

Tout dans ces deux individus ne lui inspirait que mépris. Des porcs dont les intentions coulaient sur eux. Reniflant, il allait détruire leurs espoirs dans l’œuf. Pas la peine de s'attarder sur ces cas sociaux pareils.

- Sauf que vous vous méprenez « l'ami », je ne qu'UN humble elfe !

Les visages se déformèrent alors sous la surprise mêlée à de la fureur. Son petit effet avait eu l'air de fonctionner et quelques insultes fusèrent. Mais il s'en fichait, pour le moment il devait se dépêcher de rentrer pour prévenir Sigismond. D'un bond en arrière, il tenta de mettre le plus d'espace entre lui et ses poursuivants. S'ensuivit alors une course effrénée dans les bois. Gabriel était largement plus rapide mais une violent douleur le stoppa dans sa lancée. S'appuyant à un arbre, il put constater avec amertume qu'un carreau d'arbalète était plongé dans son épaule.

Extirpant le projectile, il voulu continuer sa course lorsqu'une nouvelle douleur se fit sentir, cette fois on venait de l'attraper par les cheveux. Attrapant sa tignasse, il voulu tirer à son tour pour s'en dégager mais un coup de pied vint titiller sa mâchoire. Le voilà qui s'écroulait à terre sous les acclamations moqueuses de ses adversaires. Ils n'avaient vraiment aucun amour propre, aucun sens de l'honneur et cela enrageait notre bibliothécaire. Toute cette violence gratuite. Trop. C'en était vraiment trop pour lui. On voulu lui asséner un autre coup mais sa main arrêta le membre. Son souffle se fit plus dur alors que la colère le submergeait. Ses pupilles se rétractèrent alors dangereusement, faisant écarquiller les yeux des humains. Son emprise se fut alors plus dure mais avant qu'il ne broie de nouveau un os, il donna à sont tour un puissant crochet du gauche. Sa victime alla s'écraser quelques mètres plus loin sous le regard médusé de l'autre mercenaire. Il croisa alors le regard or et bleu de Gabriel.

- Es-Espèce de monstre ! Qu'es-tu réellement ?

Lui avait-il craché au visage alors que le blond se relevait lentement. La pluie avait commencé à tomber tout autour d'eux. Il serra les poings à cette appellation. Les seuls qui pouvaient vraiment être nommés ainsi c'étaient eux, pas lui. Ils avaient plus agi en monstres jusque là. L'arbalète pointa de nouveau dans sa direction mais cette fois il ne fuit pas. Courant en direction de son ennemi, il désarçonna ce dernier d'un coup de pied dans l'arme. A ce moment le carreau déchira les airs pour aller se planter dans un arbre. Le faux elfe en profita alors pour briser l'arme en deux.

Il tourna alors le dos à son adversaire, mauvaise idée pensa le sombre personnage qui sorti une dague de sa botte. Prêt à achever la vie en face de lui, il s'élança alors mais il se transforma en statue de glace sous les yeux ahuris du blond. Gel ! C'était Gel qui l'avait sauvé ! Un sourire sincère apparu alors sur ses lèvres alors qu'il rejoignait son amie. Cette dernière fit la grimace en voyant la blessure.

- Ce n'est rien... Juste une égratignure... Pour le moment il nous faut vite rentrer à la Bibliothèque.

Arrachant un morceau de tissu sur lequel était dessiner les armoiries des personnages, il suivi la plus jeune vers leur destination. Le temps leur était désormais compté !

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Ven 7 Nov - 18:26:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Destinée
Admin


Messages : 144
Date d'inscription : 05/11/2013




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Lun 13 Oct - 19:38:14

Cela faisait à peine quelques minutes que la petite était parti et la pluie avait doublé en intensité. Soupirant, la respiration du vieillard laissa une marque de bouée sur les carreaux. Petite preuve de la baisse de température. Pas la peine de se laisser aller au stress, ils étaient assez grands pour se débrouiller ! C'était des dragons ! Pas de simples créatures vulnérables ! Sigismond sorti d'une étagère un mouchoir blanc et s'en servi pour nettoyer la vitre embuée, c'est à ce moment-là qu'il les vit. Son cœur ne fit qu'un tour alors que son sang se glaça. Ne pouvant mettre sa vue en cause car il portait des lunettes, il ne put qu'accepter le fait : Mythril avait été blessé.

D'une allure plus rapide que d'habitude, il fonça vers l'entrée pour ouvrir à nos deux aventuriers en herbe. Les silhouettes emmitouflées dans leur capuches se précipitèrent vers un fauteuil. On ne s'inquiétait même pas de l'eau qui gouttait abondamment sur les tapis, pour l'heure seule la santé du blond inquiétait. Mais l'eau était rougie. Rouge sang.

- Mon petit ! Va chercher la trousse de soins !

- Tout de suite Sigis !

Il ne lui en fallu pas plus pour que la toupie aux cheveux blancs disparaisse alors qu'on constatait les dégâts. L'épaule n'était pas des plus belles et de nombreux bleus parsemaient son corps. La colère, l'incompréhension et la tristesse se lisaient sur ses traits. Non, le prince n'allait décidément pas bien !

- Que c'est-il passé ?

- Des bandits m'ont attaqué dans la forêt... Maître ! Ils en avaient après la Bibliothèque !

Pour illustrer ses propos, il tendit alors le morceau de tissu qu'il avait arraché peu de temps auparavant. Devant l'insigne reconnaissable, le visage du bibliothécaire se décomposa alors qu'un murmure empreint d'amertumes s'échappa.

- La Guilde Noire...

Son regard se fit dur alors que son cœur tambourinait dans sa cage thoracique. Cela n'annonçait rien de bon ! Remarquant alors le regard tantôt inquiet, tantôt interrogatif de son ami, il concentit enfin à parler.

- Ce n'est qu'un ramassis de mécréants prêts à tout pour nuire à l'Académie. Il faut prévenir au plus vite l'Archimage ! Nous les pensions trop pleutres pour tenter quoi que ce soit... Je suppose que nous avions tort...

Et le tort tue ! Bon mauvaise blague à part, il ne savait pas trop comment ils allaient s'y prendre. Il était clair que la cible n'était pour le moment pas l'Académie mais bel et bien la Bibliothèque. Ils voulaient très certainement affaiblir leur ennemi en attaquant ses alliés, y faire des otages et s'assurer un moyen de pression conséquent.

Gel réapparu alors, à son bras une petite boite métallique de laquelle ils en sortirent un nécessaire pour fermer au mieux la plaie. Bon, le point positif est que la guérison avait déjà pas mal commencée, pas besoin de points de sutures... C'était enfin une bonne nouvelle. Cette capacité de guérison l'étonnerait toujours. On désinfecta néanmoins la plaie avant de la couvrir de bandages propres.

- Ne te surmènes pas Gabriel... Tu as besoin de repos...

- Mais ! Maître ! Nous sommes en danger ! La Grande Bibliothèque est en danger !

Une silence lourd et pesant s'instaura dans la pièce. Il était clair qu'il fallait limiter l'avancée de l'armée, du moins jusqu'à ce que les mages arrivent. Le feu crépitait dans la cheminée alors que la pluie avait cessé. Les conditions de bataille n'étaient pas des plus géniales. Une fuite ne marcherait pas et cela condamnerait les lieux mais à trois contre plusieurs dizaines ça allait mal se passer. Mordillant son ongle tout en réfléchissant, les pupilles du prince se rétrécirent alors qu'il était plongé dans une profonde réflexion. Ses traits étaient tirés. Un plan de bataille germait dans sa tête mais il n'était vraiment sur de rien.

- Le mieux serait que Gel et moi établissions des barricades, nous pouvons attaquer à distance et pourrons les garder quelques temps hors de l'établissement. Pendant ce temps, je veux que vous contactiez l'Archimage.

Le ton était doux mais sans appel. Il était résolu et même si une opposition était signalée, il ne l'écouterait même pas. Il se leva alors de son siège et affichait un triste sourire.

- J'ai vraiment besoin de vous mes amis...

Gel se leva alors d'un bond, jusqu'au bout elle suivrait son prince. C'était la première fois qu'elle le voyait tenir tête à l'humain. Peut-être que ses attitudes princières commençaient à ressurgir malgré lui.

- Fort bien... Mais au moindre problème, j'exige que vous opériez un repli ! Je ne veux pas de sacrifice inutile ! M'avez vous bien compris jeunes gens ?

En communs agissements, voilà que les deux dragons lui firent un salut militaire. Rha ces deux là ! Même dans les moments les plus sombres, ils faisaient toujours les andouilles ! Ça avait au moins eu l'avantage de le dérider un petit peu. Ils se séparèrent enfin. Gabriel s'attela à consolider les portes et fenêtres avec des planches de bois que Gel renforça avec de la glace. Elle fit s'élever tout autour de la propriété des pics de glace pour ralentir l'arriver des mercenaires. Avec l'aide d'une carte, Mythril orchestra les opérations, renforçant au mieux les points sensibles de la bâtisse.

L'amnésique en profita alors pour récupérer l'arc qui lui avait servi d'outil d’entraînement quelques jours plus tôt ainsi que quelques flèches. Il se posta alors sur les toits du bâtiment, de là il avait une meilleur vue du champs de bataille, prêt à tirer. Il plaça son amie un étage en dessous mais à l'opposé de la propriété, afin qu'elle lui assure un soutien magique et qu'à eux deux ils puissent couvrir une plus grande distance.

Quand au vieillard, il s'acquitta de sa tâche, voyageant aussi rapidement qu'il le pouvait dans son établissement il se dirigeait vers une salle dérobée. Devant lui les portes s'ouvraient comme par magie alors que les escaliers se mouvaient pour lui donner accès au chemin le plus court. Même la Grande Bibliothèque c'était résignée à donner son maximum. Enfin, il enleva de son cou une clé en or rattachée par une chaînette. La porte qui jusque là restait fermée s'ouvrit lentement et il put entrer dans la chambre secrète...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-calypta.forumactif.org

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Mar 28 Oct - 13:08:54


Au fur et à mesure que le temps passait une tension de plus en plus palpable vint gagner le cœur de notre trio. La joie avait complètement quitté les lieux. La bataille allait commencer d'un instant à l'autre. Que pouvaient faire trois bibliothécaires face à des mercenaires et des mages entraînés ? Gagner du temps. Rien de plus. Par les Créatrices ! Il aurait tellement aimé être un dragon. A deux ils auraient pu faire tomber les lignes adverses. Voler et les brûler. Ne rien laisser d'eux et continuer à vivre leur petite vie tranquille. Au lieu de ça le voilà qui surveillait des environs alors que la nuit se faisait traîtresse. Les ombres étaient une alliée fidèle des assaillants, de même que les éclairs zébrant le ciel.

Son œil guettait sans relâche le moindre mouvement suspect. Les doigts tendus sur les plumes de sa flèche, il attendait. Silencieux et caché, il restait là immobile alors que les bruits se faisaient de plus en plus proches. Son cœur tambourinait la chamade alors que sa respiration se faisait de plus en plus forte. Il avait peur. Peur d'échouer. Peur de perdre les deux êtres qui lui étaient chers. Sa propre vie n'était pas sa principale source d'inquiétudes. Non. S'il avait peur c'était pour ses amis. Gel était une enfant. Une dragonne, mais une enfant avant tout. Il se devait de ne pas la laisser tomber, de la protéger au mieux. Il l'avait donc cachée dans une pièce, lui faisant croire qu'elle était dans le cœur de la bataille mais il prendrait toute l'attention sur lui.

Un autre coup de tonnerre, presque assourdissant pour ses pauvres oreilles, retenti. L'espace d'un instant. Une fraction de seconde. Mais cela fut suffisant pour ses pupilles. Il le remarqua. Un humain qui était moins bien caché que ses collègues. La flèche fendit alors les airs et un hurlement se fit entendre en réponse. Il venait de le toucher. L'individu s'écroula au sol en proférant des insultes à l'encontre de l'elfe. Se fut le signal. Ses adversaires déboulèrent alors, il n'aurait très certainement pas assez de flèches pour pouvoir les arrêter mais il se devait de la ralentir au plus vite.

Ses flèches pleuvaient, bientôt rejoints par des projectiles de glace. Gel lui accordait son soutien. Mais ce n'était pas une excuse pour se relâcher. Les ennemis se firent plus présent mais plus lents aussi. Étrange... un malaise lui noua l'estomac. Comme si quelque chose clochait. Gel se mit alors à redoubler dans ses sorts. Malheur ! Ils l'avaient repérée ! Un sort de feu fut envoyé dans la direction de la petite blanche. Pas le temps de réfléchir. Le voilà qui sortait de sa cachette. Seul devant tous. Seul et pourtant si fier. Il avait une mission à mener à bien. Comme il l'avait prévu, toute l'attention fut sur lui. Il tenta tant bien que mal de trouver un semblant de cachette mais peine perdue. A ce moment-là, les troupes rebroussèrent chemin mais la tension au ventre du blond ne disparu pas. Il y avait un problème. Son cœur qui jusque là battait la chamade s'arrêta net. La vérité lui éclata au visage. Douce amertume au goût de bile. La vérité nue se dévoila dans toute son horreur, sous les couleurs enflammées d'un projectile fusant dans sa direction. Trop rapide pour être évité. Trop gros pour être dévié.

L'arc tomba de ses mains crispées, il ne pouvait plus rien faire si ne c'est attendre. Attendre l'inévitable. Ses doigts se placèrent devant son visage, unique protection mais que pouvaient bien faire deux petites mains fines face à cet énorme chose. Rien. On n'arrête très certainement pas un char avec des petits cailloux. Là c'était pareil. La mort l'attendait au tournant. L'impact serait très certainement la dernière chose qu'il sentirait. Il ferma alors les yeux malgré les regrets qui le rongeaient. Il aurait tellement voulu protéger ses amis, sa diversion n'avait pas assez ralenti l'avancé de ses adversaires.

L'impact eu lieu, violent et dévastateur. Une explosion s'ensuivit et un énorme trou se dessina là où l'espace d'un instant plus tôt se dressait l'archer. Une fumée s'éleva du cratère formé par la violence. Un étage venait d'être perdu et le feu commençait dangereusement son ascension.

L'impact s'entendit dans tout le bâtiment et Sigismond eu un mauvais pressentiment. Mais il se devait de continuer. Pour Gel. Pour la bibliothèque. Il traversa la pièce cachée et de nombreuses lumières s'allumèrent tout le long de son passage. Il trouva alors l'objet de ses pensés. C'était une boule transparente qui changeait de couleurs. Pas le temps de s'éterniser sur la beauté surnaturelle de l'objet, des vies étaient en jeu. Il psalmodia une incantation et les couleurs se firent plus discrètes alors que l'intérieur d'une autre pièce se dessinait à l'intérieur.

- Ici Sigismond ! Est-ce que quelqu'un me reçoit ? C'est urgent. Je répète c'est urgent ! La Grande Bibliothèque est attaquée ! Nous avons besoin d'une équipe de secours pour venir nous chercher. Nous sommes trois personnes retenues dans les lieux, la Guilde Noire est sortie de l'ombre ! Je répète : la Guilde Noire est sortie de l'ombre !

Le vieillard resta alors sur place, réitérant à plusieurs reprises ses appels à l'aide alors que les cris victorieux se faisaient entendre non loin. Les défenses commençaient à lâcher...

Pendant ce temps, Gel c'était mise à hurler en assistant, impuissante à la chute de son ami. Juste un cri s'échappa de ses lèvres alors qu'une pluie de feu la séparait du blond. Ne réfléchissant plus, elle utilisa alors sans relâche ses pics de glace afin de tenter d'éteindre l'incendie. Il fallait qu'elle rejoigne le bâtiment d'en face, là où se trouvait Mythril.

Comme pour répondre à la petite, le projectile enflammé se mit à bouger d'un seul coup. Une fois. Puis deux et trois. Le voilà maintenant qui retournait vers ses expéditeur un peu trop précipitamment alors qu'un blond légèrement blessé et encore en état de choc. Il se releva à grande peine au milieu des flammes qui avaient prit possession de la pièce et une pensée rongeait son esprit.

- Sigis... Gel... Tenez bon... J'arrive !

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Ven 7 Nov - 18:25:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alberic Phinéas Magnus
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 7
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Collège de magie




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Lun 3 Nov - 3:14:07

Assis a son bureau, fumant un tabac nain agrémenté d’herbes magiques, Alberic validait les dernières inscriptions d’élèves en provenance de Lilru Kassban. L’école de chevalerie avait des accords avec l’Archimage, et il n’était pas rare que des élèves guerriers viennent compléter leurs formations aux armes par un cursus magique, ici au collège de Magnus. Ces "Magelames" en herbe devaient faire face au dénigrement fréquent des autres élèves mais étaient souvent solidaires entre eux. Les professeurs avaient également pour mission de veiller à ce que la cohabitation se passe bien et qu’il n’y ai pas de débordements. Le tempérament fougueux des guerriers était a tempérer autant que la fourberie des mages. Les digressions étaient punies sans distinction de camp, mais ces anicroches n’étaient pas sans apporter un peu de piment. L’arrivée de nouveaux élèves de Lirlu Kassban était toujours intéressante. Un esprit de compétition s’était d’ailleurs instauré au sein du collège, ce que l’Archimage trouvait bon pour le surpassement personnel. Et contrairement aux mages, les guerriers s’entraidaient plus facilement.

Plume, encrier, outils de mesure divers, tout un tas de bric à brac recouvraient le bureau d’Alberic que des piles de bouquins et des parchemins ouverts achevaient d’encombrer. Mêlé a tout ce fouillis se trouvait un jeu de boules de cristal, dont l’une se mit a briller. Alberic avait offert la boule jumelle de celle-ci à son vieil ami Sigismond, le Maître Bibliothécaire de La Grande Bibliothèque. Bien que le collège possède sa propre collection d’ouvrages spécialisés, élèves comme professeurs étaient des clients fidèles et réguliers du Maître Bibliothécaire... La voix de Sigismond s’éleva de la boule.

- Ici Sigismond ! Est-ce que quelqu’un me reçoit ? C’est urgent. Je répète c’est urgent !

L’Archimage passa la main au dessus de la sphère dont la lumière colorée changeait sans cesse, celle-ci lui montra alors le visage de son ami. Le bibliothécaire avait une expression de panique.

Je te reçois Sigismond que se passe-t-il ?

Sigismond à présent pouvait aussi voir le visage de son correspondant dans sa boule. La suite du message inquiéta l’Archimage qui convoqua son personnel en réunion d’urgence, les réunissant dans la salle des profs.

La Guilde Noire dont nous avions entendu parler attaque en ce moment même la Grande Bibliothèque. Trois personnes vivent là-bas et nous devons les secourir sans attendre ! Mais cette attaque n’est peut-être qu’une diversion et nous devons défendre nos élèves et cette école. Deux groupes serons donc créés... Clorius, Lumirion, Grimnir, Mandragora, Xael, Jérémia, Darius, Sirion, Erandall, Thaddeus, Erméhus, et Melusine ! Vous serez le groupe d’intervention ! Les autres professeurs resterons avec moi pour protéger le collège, tous les cours sont momentanément suspendus et les élèves doivent rester à l’intérieur !

Sans perdre de temps, l’équipe de sauvetage fut alors téléportée auprès de la bibliothèque. À leur arrivée une plaie béante avait déjà mutilé l’un des étages, et cette blessure était en feu.

Clorius Obsidion, comme l’Archimage lui avait demandé, se mit en quête des trois habitants de l’endroit, cherchant en premier lieu la plus petite. Il fallait la dissuader autant que possible de se servir de ses pouvoirs, et la convaincre de l’aider a trouver les deux autres pour les mettre tous les trois a l’abris. Clorius était le professeur en qui Alberic avait le plus confiance, et l’Archimage lui avait révélé, à lui seul, la vrai nature de la dragonne que nul ne devait découvrir.

Le nain magicien, Lumirion Mageclerc, commença par poser des barrières et des sorts de protections de zone, afin de protéger l’endroit. Son rôle serait uniquement de soutien, prodiguant soins, regains, abjuration et protection divers tandis que les autres mages se battraient.

Erméhus Plat et Melusine Murlock s’occuperaient à eux deux de l’armée de mercenaires. Melusine aidant les invocations d’Erméhus à l’aide de sa magie astrale. Les autres professeurs n’ayant a s’occuper que des mages noirs, ce qui serait le plus gros morceau.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Krista Graham
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : Quelques part entre Lilru Karrlan et l'académie des mages




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Mer 5 Nov - 15:38:30


    « ... mais c'est eux qui ont commencées, pas nous ! »

    A cette phrase prononcée par l'un des trois élèves originaires de Lilru Karrlan en réponse à son inquisition précédente, Krista poussa un soupire. Pour remettre en situation, il y avait eut une altercation entre les élèves de l'académie des mages et l'école de chevalerie, elle avait été interrompue par le professeur Nahu Kilat et Krista en tant qu'élève sénior des deux écoles avait été appelée pour mettre du plomb dans la tête des jeunes chevaliers pendant que le professeur s'occupait de tirer les oreilles des mages. Bien entendu, la dernière phrase prononcée par les chevaliers fit ricaner les élèves mages qui subirent le regard de travers de Nahu, la jeune professeur de magie élémentaire qui reprit son sermon d'un air totalement ennuyé. Krista fit de même:

    « Vous êtes des enfants ou des chevaliers ? Vous comptez vous comporter ainsi quand vous serez en poste auprès de votre seigneur et que le seigneur du pays voisin se mettra pour une raison ou une autre à vous insulter, vous allez l'attaquer lui aussi ? »

    Parfois en regardant ses camarades se comporter, la mage-chevalier se demandait si les cours de diplomatie servaient vraiment à quelque chose. Le professeur River paraissait certes plutot normal à coté de tous les autres professeurs de l'école... ou même des membres du staff... ou même par rapport aux élèves mais... non, en fait Krista comprenait parfaitement pourquoi un élève qui n'avait jamais vu Nate se comporter normalement tous les jours avec un air quelconque pouvait l'ignorer. Alors qu'elle allait enchainer dans sa phrase un cri de surprise s'éleva derrière elle et la mage put voir les élèves de magie un air traumatisé et Nahu qui était partie en quatrième vitesse. En fait, même les élèves chevalier avaient l'air traumatisés quand on y faisait plus attention, ils étaient les seuls à avoir eut un œil sur la situation derrière elle.

    Sans réfléchir Krista se lança à la suite de Nahu, ayant du mal à la rattraper même en utilisant sa magie d'amélioration des capacités physiques. On aurait dit que la professeur élémentaire glissait littéralement le long des couloirs et maintenant que Krista pouvait voir son visage... on aurait vraiment dit qu'un fantôme vengeur se baladait dans l'académie.

    « ... le bibliothèque est attaquée... »

    Se contenta de dire Nahu vindicativement quand Krista l'eut rejoint.

    « ... je pars devant... »

    Krista n'eut pas le temps de répondre que la professeur de magie élémentaire était déjà partie en éclaireur vers les téléporteurs. Nope, Krista ne pouvait vraiment pas la rattraper ce coup-ci.

    -------------------------------


    C'était un blasphème, une monstruosité, un outrage ! La bibliothèque était... en feu ! Et pire ! Il y avait aussi de la glace dans certaines zones ! La jeune professeur mage était hors d'elle quand elle arriva dans la bibliothèque et sans réfléchir, elle prononça une formule rapide qui attira toutes les flammes qui rongeaient le sanctuaire de lecture en une multitude de boules qui flottèrent autours d'elle, éteignant l'incendie au passage.

    « Divin Thor, pardonne moi, mais pour cette bataille je me tourne vers ton demi-frère le Divin Vidar... Dieu Vengeur, abat ta furie vengeresse sur ces ennemis de la culture et de l'histoire ! »


    Telle une furie vengeresse, Nahu poussa un hurlement qui perça l'horizon en renvoyant les boules de feu directement sur tous les agresseurs du coin qui se trouvaient à sa portée, principalement des mercenaires pour le coup, les quelques mages qui étaient à portée eurent la bonne idée de se protéger derrière des sorts de protection contre le feu dès qu'ils avaient vus la jeune mage manipuler les flammes un peu plus tôt. Nouvelle formule pour ceux là, la glace qui trainait au sol se forma instantanément en pique qui transpercèrent aisément les boucliers contre le feu de certains autres mages, les plus habiles ayants changés la propriété du bouclier pour qu'il contre la glace.

    ---------------------------------


    Lorsque Krista arriva sur le champs de bataille via téléportation elle fut directement attaquée par un mercenaire qui se trouvait à ses cotés, celui-ci fut ceci dit mis bien rapidement au sol par une des invocations du professeur Plat alors même qu'elle esquivait l'attaque. La mage-chevalier était envoyée en renfort en tant qu'élève sénior et représentante de Lilru Karrlan pour aider la bibliothèque dans ce moment de crise, elle était tout aussi chère aux chevaliers qu'aux mages après tout. Silencieusement, la chevalier dégaina son épée en marchant droit vers l'un des mages présents ayant survécus à l'assaut du professeur élémentaire.


    Avant que le mage n'ait pu réagir la demoiselle avait parcourue en un instant la distance restante grâce à sa magie d'amélioration physique et l'avait frappé. Cela aurait été une bagarre toute simple, la chevalier aurait sans doute eut un air plus relâché, plus chaotique, mais la situation ne s'y prêtait actuellement pas. Elle se battait à 100% à cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Ven 7 Nov - 18:18:54


En voyant le visage ridé de son ami, le vieillard ne put refréner un sourire de soulagement. Le message avait bien été reçu et les renforts arriveraient relativement rapidement. La bibliothécaire s'accorda quelques secondes de repos, histoire de récupérer de sa longue course. Il passa alors l'une de ses mains marquées par le temps sur le bois de l'imposante demeure. Elle aussi avait donné le maximum pour pouvoir leur être utile, à sa manière. Le calme était revenu dans la pièce puis une violente détonation parvint à ses oreilles et les environs furent assaillis par un torrents d'émotions qui faisaient presque suffoquer. Un drame venait d'être commis. On venait de s'en prendre à la bibliothèque.

- Qu'est-ce qu... Gabriel ! Gel !


Sous l'effet de l'adrénaline le vieillard tenta un nouveau pas de course mais il s'avéra que la porte qui fermait la pièce refusait de s'ouvrir.

- Mais pourquoi dons ? Nos amis sont en danger ! Ouvre toi s'il te plaît !


En réponse à ses supplications, un grincement triste résonna. Malgré leurs efforts combinés, le morceau de bois refusait de bouger. Ce n'était pas la bibliothèque qui retenait prisonnier son maître mais un énorme débris qui bloquait leur avancée et le bruit de crépitements commençaient à se faire entendre. L'impact c'était déroulé non loin et avait endommagé les environs. Pire ! Un incendie était en train de se déclarer et il était emprisonné, impuissant pour aider ses amis.

Pendant ce temps du coté des mages de l'académie, les ennuis en faisaient que commencer ! A peine  Lumirion eut-il terminé ses préparatifs de barrières que les attaques pleurent. Deux assassins et une nécromancienne bloquait toute avancée pour Erméhus et Mélusine.

- Vous arrivez un peu tard mes petits poulets... Une bonne partie de nos troupes ont déjà envahi les lieux et bientôt la clé sera entre nos mains !

C'était la mage qui venait de parler, se dandinant langoureusement devant nos trois érudits. La demoiselle arborait un sourire suffisant. D'un claquement de doigt, elle ordonna aux deux assassins qui l'accompagnaient de foncer vers le pauvre soigneurs. Après tout les adversaires furtifs étaient les plus dangereux pour les mages de soutien. Elle se contenterait des cadavres des mercenaires pour submerger les deux autres mages sous le nombre.

- Malheureusement pour vous... mes choupinets... vous ne serez plus de ce monde pour y assister ! Hyahahahaha !

Du coté de la furie qui répondait au nom Nahu, son avancée fut elle aussi stoppée par un adversaire plus coriace que les autres. C'était un petit gobelin expert dans la magie élémentaire.


- Désolé ma petite dame ! Mais ton chemin s'arrête ici ! J'ai vraiment rien contre toi... mais les affaires sont les affaires !

Une fois sa phrase terminée, faisant réverbérer sa voix nasillarde dans les environs, il fit claquer un éclair en direction de la jeune professeur, décidé à l'arrêter afin de laisser le plus de temps à leur chef. Loin derrière nos deux adversaires pouvaient être entendus des incantations vaudou, Krista venait elle aussi de rencontrer son ennemie. Portant un masque qui ne laissait pas voir ses émotions, la sorcière se déplaçait de manière saccadée et était entourée de ses poupées vivantes. Celle-ci tentait de faire appel au pouvoir des ombres pour engloutir l'élève de l'académie.

Plus loin, pour son plus grand bonheur Clorius trouva la petite Gel, toute tremblante et perdue au milieu des flammes. Cette dernière bien que combative commençait à perdre ses forces à cause des températures trop fortes pour son organisme. Remarquant enfin le vieillard, elle courut titubante vers ce dernier, d'une voix implorante elle tenta de s'enquérir de la santé de son prince.

- Toi ! J'te reconnais ! T'es un mage de l'académie ! Vite ! Gaby a été pris dans la déflagration ! Il faut l'aider !

Elle s'écroula alors, épuisée, au sol alors qu'un ombre se dessinait derrière les flammes. Ces flammes n'avaient d'ailleurs plus rien de naturel. Une aura infernale les enveloppa alors qu'une silhouette féminine apparu des ténèbres.


- Oh... Deux puissantes créatures rien que pour mes minions... Quelle chance !

Elle fit alors apparaître des flammes deux serpents infernaux près à se jeter sur nos deux compères. Dans un réflexe de survie, la petite lança un pic de glace qui atterri en plein visage de l'un des reptiles qui siffla de douleur alors que son invocatrice faisait pleuvoir des insultes.

Du coté de Gabriel, ce dernier encore un peu abasourdi par l'attaque essuyée, titubait dans les couloirs jusqu'à ce qu'un violent coup dans son dos ne le propulse au sol. Tout tournait autour de lui et il tentait malgré lui de se reprendre. Les pas qui s'avançait trop lentement dans sa direction ne laissaient rien présager de bon. Surtout que l'auteur de ces pas avait eu la bonne idée de la bousculer légèrement.


- C'est donc toi le catin qui nous empêchait d'avancer ! J'me demande si tu crieras de douleur ou de plaisir lorsque j'empalerais ma lame bien profondément en toi !

Complètement outré par les propos du guerrier, Gabriel ne put garder un visage un visage calme. Devenu complètement rouge de honte et de colère, ce dernier se releva la respiration erratique et une sérieuse envie de calmer ce moulin à insultes.

- Oh... C'est qu'il est impatient en plus...

Voilà que l'imposant personnage levait sa lame en direction de frêle elfe, prêt à le couper en deux. Mais ce dernier ne bougea pas, ses yeux avaient disparus sous la frange sauvage mais une rage jusque là contenue s'élevait tout autour de lui. Puis il planta son regard dans celui de son ennemi et bien que ses yeux brûlaient d'une fureur, sa voix était aussi froide que la glace.

- Bienvenu à vous mon ami... je suis l'assistant du bibliothécaire. Mon job consiste donc à l'aider, à entretenir les lieux... mais aussi les nettoyer des déchets et des ordures...


Le dernier mot avait été sifflé avec dédain alors qu'un sourire carnassier tirait les jolis traits fins. Puis il s'élança à son tour vers son adversaire. Il allait lui montrer qu'il n'était pas aussi frêle et délicat que son apparence laissait transparaître.

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alberic Phinéas Magnus
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 7
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Collège de magie




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Mar 6 Jan - 23:14:35

La petite Gel reconnu tout de suite Clorius qui, il faut le dire, était un habitué fréquent de la bibliothèque. Le vieux mage appréciait le calme et l’aura d’érudition qui imprégnait l’endroit et  aimait y passer des heures, musardant entre les rayons à choisir les ouvrages qu’il emprunterait, ou qu’il prévoirait d’emprunter plus tard. Client discret, il était facile d’oublier sa présence,  mais l’aimable vieillard était toujours a l’écoute des autres et ouvert a son prochain.

La petite l’informa tout de suite du pâtissement de son ami haut elfe, quémandant de l’aide de sa petite voix faible avant de s’écrouler sans force. La scène serra le cœur du vieillard qui, bien que sachant qu’elle était une dragonne, ne put s’empêcher de se sentir empathique. Rattrapant le frêle petit corps dans ses bras usés, il fut surprit de constater qu’elle n’était pas si froide. Ou pas autant, du moins, qu’il ne l’eu cru pour une dragonne blanche. Sauver Gabriel semblait être la priorité, le vieil homme espérait que l’elfe soit encore vivant. La petite avait bien dit qu’il s’était trouvé à l’endroit de la déflagration ! Les elfes étaient peut-être de nature solide, mais pas à ce point. Le pire était à craindre. Le mage n’eu cependant pas le loisir de s’inquiéter longuement qu’une ombre prit forme, dévoilant l’un des assaillants. Le soubresaut de l’enfant qui, se réveillant, fit couler un chapelet d’injures à la démoniste, entama les hostilités. Le vieux mage n’avait de toutes façons pas de temps a perdre, et trop a défendre pour se battre. Ne laissant pas à l’ennemi le temps de répliquer, il tendis vers elle l’image d’un soleil...

Spoiler:
 

Maître de son art, Clorius n’avait pas besoin d’icones magiques et pouvait se servir de n’importe quel image. Il gardait d’ailleurs a cet effet toujours sur lui un jeu de cartes d’images dessinées par ses soins. Ses cartes représentaient des symboles magiques souvent utilisés en iconomancie, celle du soleil provoquait un éclat aussi éblouissant que l’astre lui-même, et dans les mains de Clorius, mortel pour les êtres de la nuit... et les rétines. Laissant l’image flotter devant lui, il et saisit deux autres...

Spoiler:
 

Les activant simultanément, il posa l’une sur le front de la petite dragonne, changeant celle-ci en belette. Tandis que l’autre, représentant l’icone stylisé d’un nuage pluvieux, fit accroître le déluge ambiant sur la sorcière et ses flammes. Le feu apparemment magique arriverait peut-être à ne pas s’éteindre, mais les serpents semblaient plus fragiles, et la vapeur quoi qu’il en soit couvrirait la fuite du mage avec la petite belette dans ses bras. Une douche froide, par ailleurs, rafraîchirait les ardeurs de cette sorcière au langage de charretier.


Les nuées de diablotins invoqués par Erméhus harcelaient les mercenaires qui avaient déjà mailles à départir avec les armures vivantes et les trois golems élémentaires : Respectivement de terre, de roche, et de lave. Des fauves chimériques, dont deux displacer beast et un ichneumon, traquèrent les mercenaires déjà entrés dans le bâtiment.

Displacer beast:
 


Ichneumon:
 


Appuyant le maître invoqueur, Melusine voulu infiltrer le bâtiment aussi, mais une sorcière et deux sbires lui bloquèrent la route. Passer outre par une porte astral était facile, mais elle devina que le danger était bien plus grand ici et que sa présence serait requise. La sorcière, apparemment nécromancienne, réanimait les mercenaires morts. Sa puissance devait être terrifiante pour pouvoir ramener ainsi autant de zombis, mais les morts vivants avaient un gros point faible que les diablotins s’empressèrent d’exploiter : le feu !

C’est terminé ! Lança Erméhus d’un ton arrogant.

Les dandinements de la mage noire lui étaient plus vulgaires que sensuels.

Vos "troupes" n’on plus que quelques minutes a tenir. Vous avez très mal choisi vos adversaires !

Melusine se contenta d’un silence profond. La mage astral était d’une nature effacée. Peu loquace, elle interagissait rarement avec les autres. Du moins pas de son propre chef. Elle semblait timide et souvent dans la lune. Comme si chaque chose qu’elle faisait lui demandait une concentration extrême focalisant toute son attention. Elle assurait cependant parfaitement ses cours, faisant montre d’une grande sagacité. Mais ne s’exprimait que brèvement, en cas de nécessité, et ne haussait jamais la voix. Ce qui ne l’empêchait pas de se faire entendre, si elle voulais, ses rappels a l’ordre se faisant par télépathie. Les élèves la comparaient parfois à une sorte de fantôme.

Claquant des doigts, la nécromancienne donna le signal à ses sbires d’attaquer. Lumirion, qui avait assisté a toute la scène, vit brusquement les deux assassins disparaître. Au même moment les hordes de zombis submergèrent Plat et Murlock, les cachant a la vue du nain.

Par les Reines... ! Gronda-t-il furieux. Mais avant qu’il n’en dise plus deux chocs lumineux tintèrent a l’unisson de chacun de ses cotés. Ses assaillants ne l’avaient pas vu venir ! La sphère étincelante se matérialisa alors, entourant complètement le mage de soutiens, puis redevint progressivement transparente. Un bouclier de renvois ! Les deux assassins venaient chacun de subir un choc équivalent a la force de leur frappe. Le choc énergétique était rarement mortel mais pouvait facilement assommer.

Et bien ? C’est tout ce que vous avez ? Provoqua le maître des soins. Ma vieille tante à plus de force que ça et elle à de arthrite ! Essayez donc de le briser pour voir !

Ils allaient comprendre pourquoi il portait le nom de Mageclerc !

Levant la main, le mage dessina le tracé d’une rune dans l’air, et un marteau éthéré se matérialisa apparaissant au dessus de lui. L’arme flottante semblait posséder une vie propre et chercha d’elle même les ennemis cachés. Aucun camouflage ne pouvait cacher au marteau le porteur d’une aura de meurtre.

Devant l’asseau de masse zombi, Melusine saisit Erméhus à bras le corps, se serrant contre lui. L’étreinte de la jeune femme n’avait rien d’affectif, mais avait pour but de protéger son collège du sort qu’elle lançait. Déployant son pouvoir astral, la mage le fit exploser, provoquant une déflagration psychique aussi puissante qu’une bombe dont elle était l’épicentre. Tout, dans un rayon de dix mètres autour d’elle fut balayé, et les créatures les plus proches furent les plus touchées. Plusieurs zombis volèrent en éclat. L’effet du sort l’avait épuisée, mais Erméhus prit le relai. Levant un bras au ciel, il fit tomber des épées géantes du ciel, maintenant les ennemis a distance, et révoqua les survivantes de ses créatures. L’armée de mercenaires était sérieusement réduite, et le sort de Melusine avait parachevé le travail des diablotins. Erméhus invoqua alors un illithid et deux beholder. Les beholders étaient des démons moyens, redoutables lanceurs de sorts, mais l’illithid était l’invocation qui demandait le plus de pouvoir. La créature n’était pas un être habituellement invocable, et un sort de capture, a lui seul, ne permettait pas d’en contrôler un. Un mage s’y risquant courrait le risque, dès la première invocation, de voir l’illithide facilement dominer son esprit. Erméhus lui-même mettait sa volonté a rude épreuve, mais cette invocation était une de ses fiertés.

Beholder:
 



Illithid ( Flagelleur mental):
 


À quelques mètres de là le corps d’un homme écorché tomba du ciel. Mandragora venait de battre l’un des mages noirs. Dans les airs comme sur terre les combats faisaient rage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Krista Graham
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : Quelques part entre Lilru Karrlan et l'académie des mages




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Mer 21 Jan - 17:20:38


    Etrange, presque flippante, la mage criminelle qui avait décidée de faire face à Krista se déplaçait d'une manière difficilement humaine... ou magique, pour le peu que cela importe. Surement que les élèves du cours de parapsychologie auraient désignés cela comme un pouvoir extra-sensoriel ou quelque autre manière pseudo scientiste comme ils essayaient de s'appeler. Ou un autre terme. Une chose était sûre, la mage-chevalier n'était pas prête à lui laisser le temps d'accomplir quoique ce soit, quelque soient ses capacités.

    Armée de son épée et de sa magie de renforcement, elle esquiva et/ou trancha ce qui la gênait tout en s'approchant elle même de son adversaire. C'était une classique méthode d'esquive pour aller au combat, extrêmement dangereuse sans la présence de la magie de renforcement à son niveau mais nécessaire au cas d'affrontement contre des adversaires aux capacités inconnues: les abattre rapidement avant qu'ils n'aient pu déployer la grandeur de leur art en direct. Elle pouvait ceci dit remercier aussi l'expérience du combat qu'elle avait gagnée au cours des années à Lilru Karrlan pour les nerfs d'aciers qu'elle y avait forgée en mission.


    « Née d'un lien improbable entre l'eau, l'air et la terre, tu resplendis dans ta force éphémère... »

    Commença à prononcer Krista sur un ton calme tout en continuant son avancée, semblant parler pour elle même.

    « ... que, par le pacte qui nous unis, ton courroux élémentaire abatte mon adversaire ! »

    La mage chevalier ouvrit sa main libre devant la sorcière et une magie de foudre de puissance moyenne s'en échappa pour la frapper dans un flash éclatant suivant presque immédiatement d'un puissant craquement sonore qui avait dut résonner dans toute la pièce. La foudre ne toucha ceci dit pas directement l'ennemie de Krista qui avait créée une sorte de protection de fortune avec ses poupées.

    -----------------------------------------


    « ... »

    Nahu aurait sans doute ignorée le nabot si il n'avait pas prouvé qu'il était un mage élémentaire en lui lançant un éclair qu'elle stoppa avec un bouclier élémentaire rapidement convoqué. Il ne savait pas que son élément naturel était la foudre, il ne savait pas non plus qu'elle était le professeur de magie élémentaire et il était clair vu le niveau qu'il avait démontré qu'il n'était pas un adversaire de son niveau... ces crétins avaient-ils au moins prévus une stratégie avant de s'attaquer à la bibliothèque protégée par l'académie des mages ?

    Le gobelin tenta par la suite de l'attaquer avec une magie aquatique qu'elle récupéra pour elle-même sous la forme d'une trainée d'eau qui voletait à ses cotés avant de tenter un combo considéré compliqué avec les éléments terre et feu. Deux éléments qui firent grincer des dents la professeur qui stoppa les flammes avec l'eau et dut utiliser la magie du vent pour maintenir en place les livres qui manquaient de dégringoler sous les secousses.


    « Bon, ça suffit... »

    Râla la jeune mage pratiquement en écho avec le son de la foudre qu'avait convoqué Krista derrière elle. A voix basse, elle prononça avec une incantation longue dans une langue ancienne à une vitesse qui ferait pâlir les meilleurs conteurs. Autours d'elle, les reste de magie de feu, de glace et d'eau qui flottaient toujours furent bientôt rejoints par une manifestation visible de la terre, de la foudre, de la lumière, des ténèbres, de l'air et du sang.

    « Ressentez donc gravés à même votre chaire la différence entre votre magie limitée et celle de ceux qui continuent d'apprendre grâce à ce lieu que vous osez attaquer ! »

    Elle ne chercha pas à l'attaquer avec les éléments du monde calyptien un par un, elle envoya la manifestation de chaque élément directement sur lui en même temps. Le moyen le plus efficace pour s'en sortir serait d'invoquer un bouclier que les non-initiés appelleraient paradoxalement "non-élémentaire", infusé purement de l'élément Mana. Tenter d'esquiver serait bien inutile pour un élémentaliste de son niveau, un expert qui n'avait pas su choisir son adversaire sagement... Il ne mourrait probablement pas en se prenant l'attaque de Nahu - somme toute composée de la base de la magie de chaque éléments - mais l'empoisonnement magique résultant de la présence contradictoire d'éléments qui se repoussent naturellement, si il n'était pas soigné dans les prochains jours, entraineraient probablement l'arrivée de la déesse mineure de la mort Tenzen à ses portes.

    « Bon, maintenant je dois m'occuper de nettoyer tout ce bordel élémentaire, j'en ai pour un petit moment... »

    Annonça-t-elle avec agacement en s'asseyant sur place les jambes croisées pour ensuite fermer les yeux et commencer une incantation extrêmement longue qui visait à faire disparaitre de la bibliothèque dans son entièreté la présence du feu et de la glace qui ravageaient les livres un peu partout. Elle comptait dans un premier temps faire venir les flammes et la glace vers elle pour ensuite les faire s'entre-annuler l'un l'autre. Elle comptait sur ses collègues pour la protéger en cas d'attaque, elle aurait besoin de toute sa concentration sur le travail qu'elle avait entreprit.


[Nahu est donc hors combat, concentrée sur son incantation pour débarrasser la bibliothèque des flammes qui la rongent et de la glace lâchée par la p'tite Gel]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Dim 8 Fév - 18:45:58



L'impact des poings de l'elfe perturba grandement le mercenaire. Il savait que les elfes cachaient grandement leur force sous leurs traits fins et délicats mais celle de son adversaire surpassait de loin tout ce qu'il avait pu voir jusque là. La boule de nerfs blonde en avait dans le ventre et ça lui plaisait d'autant plus. Le briser serait d'autant plus jouissif. Plantant dans le sol de la pièce sa hache de guerre, il entama alors une lutte aux poings. Il était déterminé à montrer sa force à l'elfe mais ne savait pas que cette décision allait lui coûter la vie. Il avait de la puissance dans ses coups mais il s'avéra que son ennemi était plus rapide et sa colère intensifiait sa force.

Les deux belligérants s'affrontaient, se repoussaient, dans les couloirs de la bibliothèque et laissaient moult traces de leur combat. Ça craquait de partout sur leur chemin : les murs, les portes, rien ne pouvait arrêter ces deux tornades. Jusqu'à ce qu'un violent coup de pied envoya Gabriel valser un étage plus bas. Ouch. Que ça faisait mal. Son corps était meurtri. Bien plus qu'il ne le laissait transparaître. Avec difficulté, le blondinet se releva. Ses traits tirés sous la douleur. Mais l'ordure en face de lui ne devait pas faire un pas de plus. Il fallait le virer de la Bibliothèque à grand renfort de coups de pied au cul.

De plus, ils se rapprochaient trop dangereusement de là où c'était réfugié le vieil homme, ce n'était pas bon du tout. Comme s'il avait réussi à comprendre ses préoccupations, le berserker eu un rictus mauvais en retour.  Quel idiot ! Il c'était laissé balader là où son adversaire le voulait. Se mordant la langue devant le fait accompli, Gabriel chercha un moyen de réparer son erreur. Peine perdue, s'il tentait de fuir jamais le mercenaire le suivrait. La seule cible était la clé enfermée avec le vieillard dans la salle d'à coté.

- On ne gagne pas à tous les coups !

Arrachant alors la porte, il l'envoya valdinguer contre le blondinet mis de ce fait hors course. La catin mis hors d'état de nuire pendant un bon moment, voilà qu'il reportait son attention vers le Bibliothécaire. Il sorti alors un poignard de sa botte et s'approcha dangereusement de lui.

- Je m'occuperais de ton serviteur plus tard le vieux. En attendant sois un bon vieillard et file-moi la clé. Après, je te promets de te donner une mort rapide. Dans le cas contraire, ça risque d'être douloureux... et pas que pour toi.

Un regard mauvais en direction de la porte fracassée au sol indiquait que la victime en dessous risquait fort d'en subir les frais. Mais Sigismond savait la véritable nature de Gabriel, ou plutôt de Mythril. Un dragon. Cet état ne durerait pas. Il fallait gagner du temps. Serrant la clé à son cou, il fusilla le mercenaire du regard et recula au rythme que l'autre avançait.

- Jamais ! Vous m'entendez ! Moi vivant, elle ne risque pas de tomber entre vos sales pattes !

Loin de le décourager, la réplique le fit plutôt rire.

- Oh mais c'était prévu de toute façon. Après tout, la clé était juste un petit bonus... Ma véritable mission est de faire souffrir ton cher ami de l'académie des mages. Lui rappeler que malgré tout le pouvoir qu'il possède, il n'est pas intouchable et qu'on peut le faire souffrir comme il l'a fait pour tant de mages qui ne satisfaisaient pas à ses critères...

Se faisant, il attrapa alors le vieillard pour lui planter la lame assassine dans le ventre alors qu'un hurlement sinistre s'échappait de derrière lui. Un morceau de bois vola et s'éclata contre le mur proche de lui alors qu'une forme démoniaque se dévoila sous es yeux ébahis. Deux énormes cornes surmontaient la chevelure dorée alors que deux pupilles reptiliennes lui lançaient des menaces, des griffes aiguisées paraient maintenant les mains de celui qu'il avait prit pour un elfe. Son sang se glaça alors qu'il remarquait que le feu ne semblait même pas gêner l'avancer du démon.

- Incube !

Fut la seule chose censée qu'il pu à peu près déclarer. Se retournant vers sa victime, il tenta de découvrir la réalité mais ce dernier ne laissa échapper aucune parole, comme charmé par la créature qui s'élançait vers eux. Pour le guerrier, cela sembla être une éternité, comme si le temps c'était figé. trop perdu dans ses pensées. Il voulait savoir quel lien pouvait bien lier le bibliothécaire et le démon. Un pacte ? Sûrement ! Ça ne pouvait pas en être autrement ! Après cette illumination se fut le grand noir. Sa vie défile devant ses yeux et il ne peut rien faire. Spectateur impuissant de sa propre vie. Une dernière image. Une femme encapuchonnée. Sa sœur. Souriante. Paisible. Quiétude. Et puis plus rien. Le noir.

Pour Gabriel, au contraire, tout c'était passé si vite. A peine le temps de se dégager de sa prison de bois et de pierre qu'il assistait à l'assassinat de son ami. Une chaleur l'envahit alors. La colère et la peur prenaient possession de son corps. Sans réfléchir, il fonça alors vers le vieillard. Éjectant sans réfléchir l'obstacle qui se dressait entre lui et Sigismond. Un bruit se fit entendre. Comme des os qui se brisent. Mais il n'en avait cure. Toute son attention était captée sur le corps dont s'échappait petit à petit la vie. Sans s'en rendre compte, il reprit une apparence plus elfique et tenta de le soigner comme il y était parvenu plus tôt avec le jeune prince Anduin. Réalisant qu'il perdait plus de forces qu'il n’arrivait à refermer les plaies, il se mit en tête de trouver des secours.

- Sigismond ! Tenez bon ! Je vais vous trouver de l'aide ! S'il vous plaît ! Mon ami ! Tenez le coup !

Il attrapa alors le vieil homme et le posa sur son dos, les fumées allaient devenir trop toxiques pour qu'ils puissent respirer. D'abord trottinant, il se mit à accélérer sa cadence dans le but de sortir son vieil ami au plus vite de cette situation. Au fur et à mesure de son avancée, il remarqua que la fumée diminuait, de même que le feu et la glace qui avait prit possession des lieux. C'est là qu'il la remarqua. S'avançant péniblement vers elle, il espérait trouver une alliée.

- S'il vous plaît madame... Mon... Mon ami est... Blessé... Il... Il a besoin d'aide !

Puis il s'écroula à bout de souffle et le corps meurtri du combat passé.

*****

Pendant ce temps, Gel alors sous les traits d'une belette se mit à se débattre devant la nouvelle forme qu'on lui avait fait prendre. Mais elle était en sécurité dans les bras de son allié et n'allait pas en ressortir. Se calmant petit à petit, elle lui lança un petit regard ampli de gratitude avant de se cacher dans les plis de ses vêtements. Elle ne servirait à rien si elle sortait de l'étau protecteur, elle le savait. Ses combats précédents l'avaient grandement affaiblie et elle se laissa donc aller contre le mage.

- Il... Il faut retrouver Sigis... et Gaby aussi...

Au loin, on pouvait entendre les beuglements de la mage ainsi qu'une flopée d’injures agrémentée de menaces lorsqu'elle les aurait retrouvés.

*****

Pendant ce temps, la bataille faisait rage, détruisant de plus en plus les lieux qui avait été autrefois source de savoir et de méditation. Dans le hall principal se trouvait trois frères vikings, des mages de combat. Chacun avait sa spécialité : glace, foudre et feu étaient les trois éléments. Ils étaient accompagnés par une petite bande de mercenaires que le chef avait décidé de leur céder dont une elfe sylvaine ayant abandonné sa vie avec les siens.


Un peu plus loin étaient posté le reste du groupe : un illusionniste, deux chamans et un autre nécromancien. Eux aussi accompagnés par des mercenaires.


- A l'heure qu'il est, ces abrutis de mages doivent être en train de seulement réaliser ce qu'il leur arrive ! J'me demande si le boss a réussi à trouver le vioc ! Rha j'aurais tellement aimer être là !Pouvoir baiser ces enfoirés coincés du cul ! La prochaine ils y réfléchiront deux fois avant d'imposer leur doctrine aux gens ! Sale bâtards !

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alberic Phinéas Magnus
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 7
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Collège de magie




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Lun 27 Avr - 2:48:38

Libre d’agir Lumirion reprit son rôle de soutien, lançant abjurations et renforcements autour de lui pour faciliter les combats des mages alliés. Un sort de revigoration magique permit a Melusine de retrouver ses forces tandis qu’une barrière bloquait l’attaque ennemi dans le combat d’un autre prof.

Melusine et Erméhus s’occupèrent alors de la démoniste brailleuse, reprenant le combat déserté plus tôt par Clorius. La demoiselle détrempée allait souffrir contre les deux beholders et manger les chocs mentaux à foison de l’illithid. Le maître conjureur se faisant un plaisir de bannir tout ce qu’elle invoquerait pour se défendre. Miss Murlock elle-même pouvais chasser les mignons de la démoniste dans le plan astral : Sphère d’entre les mondes faite de ciel gris argenté sans haut ni bas dépourvu de gravité et dont l’horizon s’étend en tous sens à l’infini. Un corps physique pouvait difficilement se déplacer dans ce plan, et encore moins s’en échapper. Le plan astral ne s’explorait pas a la légère, et ses sorties, qu’il fallait connaître, pouvaient déboucher sur toutes sortes d’autres plans tels que les plans infernaux ou les plans élémentaux. Le destin de la démoniste, une fois défaite, serait d’être vidée de ses forces avant d’y être à son tour jetée, limitant ainsi sa possibilité d’en sortir. Si toutefois elle survivait aux tempêtes psychiques et aux créatures qui peuplent la sphère du plan astral.

De son coté Mandragora combattait le nécromancien. La prof en sortilèges s’était payée le luxe de deux adversaires, la mort du premier ne concluait donc pas encore son combat. Une rumeur chez les élèves prêtait à l’enseignante un passé de mage noire, ce qui était vrai. Mandragora connaissait bien les sombres arcanes et n’avait jamais cessé de les étudier, mais n’y avait à aucun moment eu recourt dans l’enceinte ni a proximité de l’école. Ce combat, exceptionnellement, était sa première démonstration publique. Démonstration qu’elle faisait sans aucune gêne, usant de ses sortilèges les plus noirs et les plus cruels.

Erandall et Thaddeus s’occupèrent respectivement des vikings de foudre et de glace. Les dons de divinations de Thaddeus lui permirent d’anticiper toutes les actions de son adversaire tendit que les pouvoirs entropiques d’Erandall rendirent fou le sien d’incompréhension. Xael quant à lui défia le viking de feu, usant de son atout maître en se changeant en dragon vert. Sort légendaire d’un niveau extrêmement élevé lui conférant un avantage certain contre la chaleur et les flammes.

Grimnir combattit son homologue mage noir, tandis que Jérémia s’occupait de la femme chaman. Darius lui aussi fit face a son némésis, confrontant ses illusions a celles de son adversaire, et Sirion combattit l’elfette des bois. Le semi-elfe pour l’occasion se servit de lytiques pour ce combat, ces derniers lui permettant d’accroître ses capacités physiques et magiques.

De son coté Clorius trouva enfin Gabriel, ainsi que Sigismond, tous deux à terre aux pieds de Nahu. La petite belette dans ses bras avait reçue de l’énergie magique tout le temps depuis qu’il la transportait. Le vieil homme lui transmettait en réalité ses propres forces pour la revigorer, et Gel, pour peut qu’elle ai récupérer suffisamment de forces, pouvait redevenir petite fille dès qu’elle quitterait ses bras.

Vite ! Il faut les emmener a Lumirion ! Fit le mage a sa collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Krista Graham
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : Quelques part entre Lilru Karrlan et l'académie des mages




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Dim 10 Mai - 19:30:07

    La magie d'attaque basé sur l'élément foudre ne fut pas le seul geste de Krista qui s'était élancée à pleine vitesse sur son ennemie, passant derrière les poupées pour frapper son adversaire de sa lame. Le premier coup passa à coté de la tête de la sorcière qui semblait possédée autant que ses propres poupées mais cela ne fit que renforcer la motivation de la mage-chevalier qui voulait en finir rapidement et efficacement avec son adversaire. Deux nouvelles attaques qui touchèrent légèrement son ennemie suivirent la première puis, après une feinte, elle lâcha une nouvelle attaque magique rapide pour la surprendre.

    Autant la magie fit mouche, autant la mage ennemie fut paralysée par un autre intervenant impromptu dans le combat. Ou tout du moins la présence d'un nouveau venu qui se fit entendre de l'extérieur: un puissant rugissement draconique avait retentit à travers les murs de la bibliothèque. Krista profita donc de ce temps de flottement pour planter la pointe de sa lame dans le corps de la sorcière qui fut plantée le long de la lame. Ce genre d'attaque pouvant être mortelle sur la durée mais pas forcément sur l'instant, la chevalier trancha dans le corps de son adversaire pour retirer son épée.


    « Ce rugissement... »

    Prononça à voix basse la demoiselle pour elle-même. Elle jeta un regard brièvement autours d'elle en quête d'une réponse mais cet acte ne fut récompensé que par un autre puissant rugissement venant de l'extérieur. Puis soudainement un vacarme puissant se fit entendre au niveau de l'entrée de la bibliothèque, des troupes militaire venait de pénétrer en force. Des troupes qui étaient précédée d'un chevalier à l'armure noire... Neo Lightfellow et l'armée du Sahoc venaient d'entrer dans la danse.

    « Nettoyez moi donc cette bibliothèque de toute la vermine indésirable qui s'y trouve ! Ce lieu est sous la protection du Sahoc ! »

    Les ordres étaient donnés, Krista elle-même rejoignit de nouveau le combat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Dim 31 Mai - 11:56:47



Un à un les ennemis de l'académie tombèrent mais jamais ne se rendirent. Pour eux, c'était soi la victoire soi la mort! Ils se jetèrent donc à corps perdu dans la bataille alors que leurs ennemis redoublèrent en nombre avec l'arrivée de l'armée du Redor qui vint vint grossir les rangs des protecteurs de la Grande Bibliothèque. Autant dire que la débâcle qui s'ensuivit fut expéditive.

C'était enfin terminé ! Ils avaient réussi à sauver la Grande Bibliothèque ! Les mages de l'académie avaient joint leur force à celle des bibliothécaires et des deux armées pour repousser la guilde de mécréants. Le feu avait certes dévasté une bonne partie de l'édifice mais n'avait pas touché les livres. La joie battait son plein dans l'ancien champs de bataille. Enfin presque sur tout le champs de bataille, car dans une pièce à l'écart. Gabriel ne souriait pas. Pas plus que la petite dragonne qui s'élança dans sa direction. Tout deux étaient inquiets et par dessus tout Gabriel était en état de choc. L'indifférence de la mage à l'égard de la santé de son ami l'avant profondément meurtri. Si elle l'avait aidé un tout petit peu... Non ! Il ne fallait pas dramatiser les choses ! Sigismond allait s'en sortir et allait gronder sévèrement la demoiselle !

- C'est Sigismond ! Son état est grave !

Le blond recommença ses tentatives pour s'assurer de la santé du vieillard en attendant l'arrivé du professeur de soin. Il s'en fichait d'avoir braver les flammes, la  chaleur ne l'avait nullement affecté. Il s'en fichait d'avoir inhalé un peu trop de fumée, il aurait pu encore courir un marathon si on le lui avait demandé. Non ! Celui qui méritait qu'on s'attarde sur son cas était le vieil homme. Il laissa faire le mage qui tenta de stopper l'hémorragie, se mordant la lèvre de ne pouvoir faire plus.

- Laisse-lui la place, sinon il aura du mal à le soigner Gaby...

Gel l'éloigna de son ami et c'est à contre cœur qu-il obéit. Docilement. Mais il refusa tout de même qu'on s'occupe de lui. L'inquiétude le rongeait, l'amertume aussi. La bile ampli son estomac en revoyant les images de son ami gisant au sol. Il n'avait pas été assez rapide pour le rejoindre à temps et un mercenaire l'avait empalé d'un coup d'épée. Cette scène se répétait sans cesse dans sa tête. Spectateur impuissant de la scène macabre qui se déroulait devant ses yeux. Impuissant et inutile. A cette pensée, son cœur se serra et des larmes perlèrent le long de ses joues.

- ... By... Gaby... Il veut te voir...

Il sorti de sa transe alors qu'une petite voix l'interpella. Apparemment ça faisait plusieurs tentatives que l'on essayait de l'appeler. Il releva un regard rempli d'espoir mais déchanta aussi sec, l'attitude de la dragonne qui était resté à ses cotés ne laissait rien présager de bon. D'un bond, il rejoint le mourant qui n'avait presque plus de soigneurs. On avait essayé de le retaper mais la blessure était trop grave. La plaie était refermée mais les dégâts irréversibles...

Gabriel chuta alors à ses cotés, attrapant sa main pour la fermer dans un étau qui ordonnait au plus vieux de rester avec lui. Non ! Il n'avait pas le droit de l'abandonner ainsi ! Il devait vivre ! Le vieil homme devait vivre. Son cœur lui faisait énormément mal et de nouvelles larmes menaçaient de s'échapper une nouvelle fois. Mais il tint bon. Il le devait. D'un sourire tendre, il fixait son ami en train de partir. C'était tout ce qu'il pouvait faire. Attendre avec lui. Ne pas le laisser seul. Gel les avait rejoint. Elle ne sembla pas comprendre sur le moment. Ses grands yeux étaient dirigés vers la forme à terre mais elle ne semblait pas le voir. Non, elle se mentait à elle-même.

- Aller ! Debout Sigis... C'pas drôle ! T'es plus fort que ça !

Contrairement à l'elfe, la petite dragonne n'acceptait pas la réalité et tentait de se voiler la face. Le bibliothécaire porta alors une main à sa joue et d'un sourire attendri tenta de calmer la gamine. Toute l'énergie qui débordait d'elle d'ordinaire semblait s'être tout à coup évaporée. Elle était peut-être un dragon, une créature de légende emplie de sagesse et de force, mais elle était aussi une enfant. Trop jeune pour vraiment comprendre la gravité de la situation.

- Il va falloir être * kof kof kof * courageuse ma petite... Il va avoir besoin de ton soutien... Je... compte sur toi...

Elle se tut enfin, avait-elle compris ? L'enfant était en état de choc, elle ne bougeait plus, devenue anormalement sage. Petite poupée cassée par un violent choc. Elle afficha alors un faible sourire. Sigismond lui avait demandé d'être courageuse, il fallait qu'elle obéisse. Si on obéit, alors on est récompensé non ? Si elle faisait ce qu'on lui disait de faire, elle serait heureuse après ! C'était obligatoire ! Elle passa alors une main tremblante sur le front de l'humain pour lui caresser la franche bouclée. Sa respiration était devenue tout à coup très calme. L'homme aux cheveux se tourna de nouveau vers l'elfe blond et un sourire illumina son visage.

- Approche ta main * kof kof * mon ami... J'ai * kof kof * quelque chose pour toi...

Ne se faisant pas prier, Gabriel s'exécuta derechef. La main du vieillard laissa alors choir dans celle de son apprenti une grande et majestueuse clé. Sans le quitter du regard, il lui expliqua.

- J'ai besoin d'une personne de confiance pour reprendre le flambeau... Cette * kof kof kof  * Cette personne... c'est... c'est toi Ga-briel... Tu aimes les livres autant que moi. * kof kof * Cette vieille bâtisse * kof * semble retrouver sa sagesse et sa prestance d'antan... en ta présence. De plus, tu as montré tellement de respect pour la connaissance... la culture... Que je te pense capable de la faire tourner en... mon... absence... * kof kof *

Le temps sembla alors se geler. Une impression de déjà-vu. Un être cher mourant dans ses bras. Son cœur tambourina dans sa cage thoracique. Par les Créatrices ! Que respirer lui faisait mal. Son ami partait pour de bon. Il était perdu dans le vide. Le néant. Voilà ce qui l'entourait en cet instant. Une boule se noua dans sa gorge mais il réussi néanmoins à prendre la parole.

- Merci... Pour tout... Sigismond...

Un dernier sourire vint illuminer le visage du Bibliothécaire. Oui, avec un « B » majuscule car pour l'elfe, en cet instant l'homme illustrait bel et bien ce mot. Il avait vécu pour sa passion, pour ses livres et était mort en protégeant les secrets qu'ils renfermaient et ce qu'ils représentaient. C'était un grand homme qui s'éteignait aujourd'hui.

- Merci... Mes amis...

Les battements du cœur de son ami se firent plus lents à chaque seconde qui s'écoulait. Il ne comprenait pas pourquoi mais il entendait clairement le rythme cardiaque diminuer. Attrapant alors la main de l'humain, il la serra de toute ses forces dans les siennes. Il voulait lui faire partager tant d'émotions mais les mots peinaient à sortir. On venait de l'ébranler mais tel la Grande Bibliothèque, il resterait debout et fier. Malgré les blessures, il renaîtrait de ses cendres.

Doucement et sereinement, ses paupières se fermèrent et l'homme se laissa partir. Tout simplement. Comme ça. Il était parti aussi vite qu'il était arrivé en ce monde. L'espace d'un battement de cils. Il était mort. Sigismond Soleroc, Le Bibliothécaire était mort. Il venait de quitter ce monde mais entouré de ses amis.

Un tourbillon d'émotions vint alors noyer nos deux protagonistes restants. Gel se mit à pleurer toutes les larmes de son corps alors que le blond ne trouvait même pas la force de hurler. Par les Créatrices ! Qu'il aurait aimer gueuler toute sa peine en cet instant. Mais sa gorge resta désespérément silencieuse. Il n'y arrivait pas. Il n'en avait pas la force. Tout d'un coup, il senti un liquide recouvrir sa joue. Y portant sa main, il pu constater qu'une goutte s'était écrasée.

- Oh... Il pleut...

Levant alors son visage en direction des nuages, Gabriel laissa alors l'eau s'abattre sur son visage, mêlant ses larmes à celles du ciel. Il n'avait pas le droit de pleurer et pourtant il n'arrivait pas à se retenir. Gel alla alors se cacher entre ses bras protecteurs. La petite voulait un soutien, un pilier sur lequel s'appuyer car elle n'avait plus de force. Faible. Elle était devenue tout à coup si faible. Une petite marionnette sans fils, voilà qui pouvait aisément la décrire en cet instant. Il ne sait combien de temps ils restèrent ainsi comme ça. Enlacés. Ensemble et pourtant si seuls. Puis on les mena au sec et le temps reprit son droit.

Les obsèques du vieil homme se firent en petit comité. Seuls les personnes en qui il avait une réelle amitié furent conviées. L'archimage en fit partie bien entendu, tout comme une bonne partie des enseignants de l'académie et quelques hauts placés des trois camps. On avait habillé Sigismond de la tenue officielle lors de la remise de la clé de la Bibliothèque et un indescriptible sourire ornait son visage. La cérémonie se voulait humble, tout comme l'était jadis le disparu. Un discours fut prononcé devant l'assemblé et des adieux silencieux se firent alors que l'homme se fit installer dans sa dernière demeure, non loin des lieux dans lesquels il avait passé une grande partie de sa vie. Enfin, un à un les invités disparurent tout en réitérant des condoléances aux deux nouveaux bibliothécaires. Le soir tomba alors et un silence pesant se fit sentir. Ce soir-là ils ne mangèrent pas beaucoup. Ce soir-là Gel fut autorisée à dormir avec son dragonnier. Car ce soir-là, ils étaient orphelins.

La respiration de la petite c'était calmée, ça se sentait à travers sa cage thoracique qui se soulevait et s'abaissait de manière régulière. Il regarda alors la pile de livres qui trônait au milieu de sa chambre, se rappelant de l'état déplorable des lieux à son arrivée. Il y avait eu du changement. Beaucoup de changement et tout cela grâce à la propre force de ses bras. Levant alors une main au plafond, il resserra et desserra plusieurs fois ses doigts. Oui, il y avait une force incroyable qui sommeillait en lui et ce n'était pas celle d'un elfe ni d'un dragonnier. On ne lui avait pas tout dit. On n'en avait pas eu le temps...

Il avait une étrange force, des capacités hors du commun et il allait s'en servir. Non pas pour se venger des âmes qui lui avaient ravi un être cher. Non ! Il allait s'en servir pour honorer la dernière volonté de l'humain. La Grande Bibliothèque allait renaître encore plus majestueuse et magnifique que jamais ! Mais pour le moment, il avait besoin de repos. Fermant ses yeux, il affichait un faible sourire dans son sommeil alors qu'il garda empoigné dans sa main un objet en or qui était attaché à son cou par une fine chaîne. Une clé qui symbolisait à elle seule une promesse faite à un ami...

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alberic Phinéas Magnus
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 7
Date d'inscription : 17/09/2014
Localisation : Collège de magie




MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ] Lun 1 Juin - 23:59:01

Inconscients ou morts, les mages noirs tombèrent comme des mouches. Les rares mercenaires encore vivants avaient fuit depuis longtemps et l’arrivée du Sahoc mit fin au combat déjà presque achevé. La liesse gagna le camp victorieux... mais pas pour tous...

Se penchant sur les deux blessés, Clorius tenta de porter les premiers soins. Le bibliothécaire semblait être le plus gravement touché et la magie du vieux professeur ne suffit pas. Les blessures étaient trop importantes. Le mage nain arriva à ce moment là, entouré de Melusine et d’Erméhus. Prenant aussitôt les choses en main il s’efforça d’arracher Sigismond des griffes de la mort, mais le bibliothécaire avait cessé de se battre. Les dégâts subits, trop importants, et la quantité de sang déjà perdu firent comprendre à Lumirion qu’il ne sauverait pas son patient. L’humain mourrait avant que ses blessures se referment. Le nain s’entêta tout de même a soigner le vieil homme jusqu’au bout, faisant part de son pronostique d’un signe de tête pour pas que la petite entende. La victoire prenait un goût amère de défaite.

Depuis le collège l’Archimage sentit son ami mourir. Sigismond s’en était allé. Un vide immense empli le cœur du vieillard sans âge. Albéric avait toujours su que son ami partirait le premier. Mais accepter ce fait ne suffit pas, comme il l’eu cru, à le prémunir de la tristesse que serait cette perte pour lui. Celle de son meilleur et plus vieil ami. Marchant à travers une courbure de l’espace, il se rendit, sortant de nulle part, à son tour dans la bibliothèque. Autour de lui Gel pleurait a chaudes larmes enlacée contre Mythril qui regardait fixement le ciel, offrant son visage a la pluie. Sans un mot, le magicien s’avança vers le corps de son ami et s’agenouilla devant lui.

Tu es finalement parti devant... fit-il.

Ces pauvres murs ont bien soufferts. Reprit-il après un bref silence en levant la tête.

Tu peux compter sur mon école pour les rebâtir. Ta bibliothèque sera réparée et sa magie régénérée... peut-être plus forte qu’avant !

Un sourire usé suivit la dernière remarque du mage. Puis reprenant un air neutre, il tira une bouffée de sa pipe apparue de nulle part.

Le collège continuera à protéger ces murs, mon vieil ami, ainsi que toutes les choses précieuses qui s’y trouvent. Tu peux reposer en paix.

Le lendemain des obsèques, un grand groupe d’élèves arriva très tôt le matin. Encadrés de quelques professeurs ils entamèrent les préparatifs des réparations. L’Archimage était là lui aussi, attendant devant la porte le réveil des deux dragons. La bibliothèque était une entité vivante, et pour qu’elle le reste il fallait contenir la fuite magique causée par l’importance des dégâts. Parmi les professeurs, se tenant à l’écart, à bonne distance de l’édifice, Melusine Murlock regardait fixement le bâtiment. Son visage arborait une expression intriguée. Elle resta comme ça un long moment immobile, puis se joignit aux élèves pour participer aux réparations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: En quête de souvenirs [Mythril - PNJ]

Revenir en haut Aller en bas

En quête de souvenirs [Mythril - PNJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Photos souvenirs d'une soirée extraordinaire
» Napoléon-Souvenirs.com
» [Blog] Souvenirs, souvenirs......
» Quand les souvenirs reviennent . . .
» Souvenirs... le mariage de Radichou ! tout un poème !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Neutre :: Nord :: Grande Bibliothèque-