AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Do what you must... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar


Krista Graham
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : Quelques part entre Lilru Karrlan et l'académie des mages




MessageSujet: Do what you must... [Libre] Lun 15 Sep - 17:04:38

    °Fais donc ce que tu dois faire... mais promet moi, promet moi de vivre pour nous deux...°

    Une fois de plus elle sentait les muscles de son bras s'activer, pousser encore plus loin, plus profondément cette lame dans le corps de cet homme qui lui était cher. Une fois de plus elle ne pouvait arrêter ce mouvement qui mettrait un terme à une vie... non, à deux vies liées une à l'autre.

    °Krista... ne pleure... pas...°

    Une fois de plus elle réalisait, elle relâchait sa prise du peaumau de l'arme. Une fois de plus elle leva les mains devant ses yeux pour voir qu'elles étaient recouvertes de sang, SON sang. Tremblant, le visage de l'adolescente se déforma en réalisant ce qui venait de se passer. La bouche entre-ouverte, un hurlement dans un premier temps muet s'échappa suivit bien vite d'un second bien plus puissant...

    ... et Krista se réveilla en sueur, assise sur son lit. Elle regardait ses mains nues, semblant apercevoir le sang qui avait depuis longtemps quitté la paume de ses mains. Elle cligna des yeux, essaya de reprendre son souffle ce qui lui prit bien une bonne minutes avant de remarquer à coté d'elle le masque qui ne la quittait pratiquement jamais posé délicatement sur son matelas. Un mouvement de sa main pendant qu'elle dormait avait dut le faire tomber, cela arrivait... et souvent ce cauchemar revenait quand cela arrivait.

    Combien de temps encore, combien d'années allait-elle devoir voir s'écouler, combien de vies allait-elle devoir vivre avant que cette nuit, cet évènement ne quitte ses pensées ?


    "Ah... c'est aujourd'hui..."

    Prononça-t-elle pour elle-même en réalisant que cela faisait 16 ans jours pour jours. Elle replaça bien soigneusement le masque sur son visage, reprenant ainsi son identité de Krista Graham, descendante du clan noble Graham. Elle se sentait de nouveau capable de respirer. Une nouvelle journée commençait.

    -----------------------------

    Le sol craquait sous les pas de l'adoptée Graham, le cimetière du Sahoc était toujours aussi peu avenant mais il était l'endroit parfait pour ceux qui y étaient enterrés vivants ou morts... ou morts-vivant. La demoiselle marcha bien une dizaine de minutes avant de s’arrêter devant le mausolée du clan Graham. Une gigantesque plaque sur laquelle était gravée le nom de tous les héros de sa famille adoptive était encastré près de la gigantesque grille enchantée pour repousser les visiteurs impromptus et malavisés.

    Krista ne chercha pas à entrer dans le mausolée, elle se contenta de rester devant, à fixer la grille, avant de pousser un long soupire. Ce n'était pas son genre de broyer du noir ainsi mais avec le cauchemar de la nuit précédente, il était encore plus dur pour elle de faire un pas supplémentaire. N'arrivant pas à se décider, elle prononça:


    "Makein, je n'ai pas abandonnée: je vis... toujours.

    La demoiselle sembla chercher ses mots un instant mais elle reprit bien vite, un peu hésitante.

    "Je sais que je n'ai pas le droit de te demander cela mais..."

    Les mots suivant se perdirent au creux de la gorge de la mage-guerrière. Elle n'y arrivait pas, pas encore.

    Elle finit par se contenter de se tenir silencieuse et droite devant le mausolée pendant bien un long moment, pensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Mer 17 Sep - 21:34:40

Assit au milieu d'une des terrasses naturelles du Mont Flamess, l'orc méditait depuis déjà plusieurs heures. Il était à la recherche d'un esprit des vents afin de pactiser avec lui. Le rituel avait été commencé au tout début, un feu allumé, de l'encens posé, des marques peintes partout sur son corps  et son bâton préparé pour l'occasion. Il c'était alors plongé dans une sorte de transe afin de pouvoir communiquer avec les esprits naturels. Les yeux clos, le dos bien droit alors qu'il était assit les jambes croisées et les mains posées sur ses genoux, il attendait.

Dans cet état, il voyait le monde qui l'entourait différemment, des couleurs qu'il pensait inexistantes s'offrait à son regard, un monde mystique entouré d'êtres tous plus mystérieux les uns que les autres se dévoilait alors. Et ce monde n'était pas aussi vide qu'on le prétendait. Les esprits étaient légions et il était difficile de garder son calme pour un non initié. Ça parlait à tout va !

- SILENCE !

Avait-il rugit alors qu'une petite troupe de gnomes s'amusait à danser et tournoyer autour de lui. Si ils continuaient, il ne pourrait pas se retenir et en ferait de la bouillie. Ces sales petits monstres étaient très joueurs, trop joueurs à son goût et s'amusaient à faire tourner les créatures non spirituelles en bourrique. De petits rires s’échappèrent des gnomes qui reprirent alors leurs danses et leurs chants. Excédé devant ce spectacle, l'orc attrapa alors son bâton et l'abattit sur la tête de l'un d'eux. Au choc, voilà qu'il se transformait en un tas de petits cailloux. Le coup ne l'avait pas tué, c'était certain, mais au moins ça avait soulagé le chaman. Les autres avaient préféré fuir, il était clair qu'il ne valait mieux pas rester dans le coin maintenant qu'Arslack était de mauvaise humeur.

Reprenant enfin sa transe dans un silence salvateur, le peau verte tenta enfin de localiser l'objet de ses désirs quand une énergie filante attira son attention. C'était assez petit mais complètement paniqué et... poursuivi ? Portant alors toute son attention sur la forme qui filait à toute allure, il comprit assez vite la situation : on tentait de nuire à un esprit. Un instant plus tard, la voilà qui disparaissait sous l'aura écrasante de ses poursuivants. Se focalisant sur le lieu d'où pouvait provenir ces auras, il découvrit bien vite leur origine :le cimetière Sahoc de la capitale.

Se relevant d'un bond sous le regard médusé de Crocs Sanglants, il attrapa d'une main son fidèle morceau de bois et de l'autre fit apparaître un portail de feu. N'ayant que très peu de temps, il fonça alors dedans très vite suivi par son warg.

Tout ce qu'il put dire de la capitale était qu'elle était très vivante. Trop de monde évoluait autour de lui. Lui, le chaman habitué à sa bonne vieille solitude se retrouvait au milieu de tout ce joyeux petit monde. Chevauchant son loup monstrueux, il le fit filer à travers les rues en direction du cimetière. L'esprit était encore en vie, il pouvait le sentir, mais était très faible et ce n'était qu'une question de temps avant qu'il ne se fasse engloutir par ses ravisseurs.

- Crocs Sanglants... Reste ici, il ne faut pas les informer sur notre présence.

L'animal se posa alors au sol alors que l'orc se faufilait entre les mausolées. C'est là qu'il les trouva. Trois esprits fantomatiques tentant de se repaître de l'énergie de leur pauvre victime. La fureur le gagna et, aidé de son bâton, réussi à en bannir un. Le pauvre esprit réussi alors à se dégager pour foncer vers une forme masquée alors qu'Arslack faisait appel à son esprit du feu pour l'aider à défaire les deux autres fantômes.

Des flammes spectrales se mirent alors à lécher ses bras et il fonça dessus. Un cri nous annonça la disparition de l'une de ses cibles alors que la seconde fonçait vers l'inconnue et l'esprit. Si elle faisait attention, cette dernière pourrait voir la créature lui arriver dessus, mais elle ne louperait très certainement pas le peau verte fondant vers elle un poings en avant.

Un bruit de fracas et le cri plaintif de son adversaire déchira le silence des lieux, le dernier fantôme avait rejoint ses camarades. Le chaman, quand à lui, se redressa alors et tendit une main vers la jeune femme.

- Viens ici...

Bien sur ce n'était pas à l'humaine qu'il parlait mais le comprendrait-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Krista Graham
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : Quelques part entre Lilru Karrlan et l'académie des mages




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Jeu 18 Sep - 21:11:59

    Un mouvement au niveau de sa nuque sortit Krista de sa torpeur, la faisant frissonner au passage. La jeune femme fit un petit sourire amusé.

    « Oui je sais, tu n'aime pas le cimetière, petit impatient. Ne t'en fais pas nous allons bientôt partir. »

    Mais ce n'était pas ce que le petit être semblait vouloir lui dire, au lieu de se calmer il sembla se déplacer encore plus vite autours de la mage de combat. L'adoptée Graham fronça les sourcils sous son masque en se retournant, elle vit alors un être avancer dans sa direction à pleine vitesse, le poing levé. La demoiselle posa la main sur la paume de son épée, prête à frapper, quand elle ressentit une autre présence entre le nouveau venu et elle, celle d'un spectre. Et l'orc, parce qu'elle le reconnaissait maintenant qu'ils se trouvait plus près, frappa la présence invisible, la faisant ainsi disparaître de ses senseurs.

    «  Viens ici... »

    Prononça l'orc avec une voix forte en tendant une main dans la direction de Krista. Mais il ne lui parlait pas, il ne semblait même pas la regarder en fait. Et le petit raiju qui accompagnait la demoiselle partit dans vers le chaman pour le 'chatouiller' comme il aimait bien faire quand il s'ennuyait. La mage-chevalier resta pensive un instant avant de prononcer :

    « Il est plutôt rare de voir un être prendre le temps de bannir des spectres dans le cimetière du Sahoc. »

    Le ton de la demoiselle resta calme en prononçant cet état de fait.

    « Cet endroit est une cause perdue, une cause perdue entretenue par la volonté de sa majesté la Déesse Reine Angélique. »

    L'avatar du don calyptien de Krista sembla s'ennuyer bien vite de l'orc, tournant son attention légère vers une présence tertiaire, probablement ce que poursuivait le spectre banni. La main de l'humaine ne quitta pas une seconde son arme, elle n'était pas naïve au point de croire qu'un orc ne l'attaquerait pas même si elle faisait partie de l'armée régulière du Sahoc comme le badge qui maintenant sa cape l'indiquait... ce n'était pas un endroit aussi simple.

    « Ce lieu... n'est pas et ne sera jamais un lieu de repos. »

    Comme n'importe quel endroit dans les terres du Sahoc. Cela pouvait paraître défaitiste mais le Chaos n'était pas la force représentante de ce camps pour rien. Beaucoup de choses pouvaient arriver, et les 'accidents' étaient rarement involontaires. Toujours sans quitter son arme encore dans son fourreau, elle ajouta avec un sourire et sur un ton plus léger :

    « Mais pardonnez donc mon blablatage incessant, sieur orc, il est loin d'être mon intention de vous ennuyer ou même de présumer de la votre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Ven 19 Sep - 17:44:27

Avant que le petit esprit n'atteigne la main de son sauveur, un petit félin électrique y fila. Levant un sourcil interrogateur, Arslack tenta de comprendre d'où pouvait bien venir ce petit esprit. A son contact, la petite chose semblait provoquer de petits picotements, comme si cette dernière était entourée d'électricité statique. Un esprit de foudre ! Il avait vraiment de la chance ! C'est à ce moment-là que l'humaine se décida enfin à parler... et que le chaman s’aperçut enfin de sa présence.

Écoutant d'une oreille peu attentive les divagations de la femelle, l'orc préféra garder son regard entre les deux petits esprits. Semblant s'ennuyer de lui, le chaton retourna auprès de l'humaine... Ah... Apparemment il avait passé un pacte avec elle. Tant pis. Gardant cependant sa paume de main levée, cette dernière fini par accueillir l'esprit de l'air qui s'y posa avec soulagement. La créature mystique avait été bien trop malmenée pour que ses ailes puisse la supporter encore... et pour rester invisible aux yeux de ceux qui ne sont d'habitude pas censés voir les esprits.

Au bout de quelques minutes, le chaman consenti enfin à apporter des éclaircissements sur la situation. Bien que n'ayant fait preuve d'aucune animosité envers lui, la femelle restait désespérément la main crispée sur son arme. Les humains...

- En effet... tu te trompes lourdement sur mes intentions femme... Je ne suis pas ici pour éduquer ces esprits... mais pour sauver une existence...

Levant alors sa main tendue vers le visage de l'humaine, il voulait lui montrer ce pourquoi il avait donné tant d'efforts. D'abord la main se présenta comme vide mais bientôt une masse opaque fit son apparition. C'est alors qu'un petit aiglon au plumage marqué par des symboles mystiques luisants et multicolores apparu aux yeux de l'inconnue. Les grands yeux fatigués du volatile fixèrent tour à tour les deux géants pacifiques.

- Je me moque bien du Chaos tant qu'il ne dérègle pas l’Équilibre naturel.

Il s'éloigna alors de l'inconnue pour trouver un endroit fort en puissance mystique, ce n'était pas difficile à trouver dans un cimetière. Le petit oiseau de mit alors à piailler, il était vraiment mal en point et l'urgence était de lui redonner de la puissance.

- Ne t'en fais pas petit... je vais passer un pacte avec toi, cela te permettra de te servir dans ma force vitale...

Cette procédure allait l'affaiblir mais il comptait sur ses deux alliés pour l'aider en cas de besoin. De plus, avec la dérouillée mise aux esprits, il avait fait passé un message implicite à tous les résidents des lieux. Marchant d'un pas lent, il fini par trouver ce qu'il cherchait et appela l'humaine de loin.

- J'ai besoin d'assistance femme ! C'est pour le petit !

Sans même porter un regard vers elle, il sorti de sa sacoche des craies de sa seule main inoccupée et attendit l'arrivée de l'humaine afin qu'elle lui débarrasse de son petit fardeau le temps de la préparation. Okay il n'avait pas vraiment été poli, mais les orcs sont plutôt connus pour leur brusquerie et leur franc parler! De plus, il y avait urgence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Krista Graham
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : Quelques part entre Lilru Karrlan et l'académie des mages




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Ven 19 Sep - 18:53:22

    Sauver une existence ?

    Suite à cet aveu un peu étrange et bourru l'orc leva sa main un peu plus haut, comme pour lui montrer quelque chose. Et en effet quelque chose fit son apparition. Dans un premier temps brouillon, comme de la fumée, puis rapidement la créature prit l'apparence d'un oiseau aux marquages étranges. Sous le masque noir, les yeux de Krista s'écarquillèrent face à la vision à la beauté bien particulière.


    « Serait-ce... un esprit naturel ? »

    Ce terme touchait un point ésotérique de la magie que Krista n'avait étudiée que brièvement, pour en comprendre principalement comment les contrer en cas de combat, mais elle n'en avait jamais vraiment vu un auparavant. Le petit Raiju qui suivait la mage-guerrière depuis bien des années était apparemment une créature similaire, bien que différente sur son origine selon les termes du professeur qui lui en avait parlé à son inscription à l'académie des mages.

    Avant que la jeune femme ne puisse détailler plus en avant l'esprit de la nature, le chaman l'emmena plus loin dans le cimetière, vers une zone qui n'était pas des plus sainte, loin de là. Le cimetière du Sahoc était le lieu de plus d'un rituel impie visant à créer, asservir et maintenir des créatures de la nuit. La "corruption" était présent dans la direction où se dirigeait l'orc.

    Krista hésita un instant quand le chaman l'invita à le rejoindre de manière rude mais elle franchit le pas, intriguée par ce qu'il avait l'intention de faire dans ce lieu.


    « Je vous prierais de ne plus vous adresser à moi en m'appelant 'femelle'. »

    Prononça la demoiselle sur un ton irrité avant d'ajouter sur un ton plus explicatif:

    « Chez les humains il est plutôt mal vu d'interpeller une femme par l'intermédiaire de son sexe. Vous pouvez m'appeler Krista si vous le souhaitez, ou humaine à la limite. En retours je vous appellerais comme bon vous semblera, dans la limite de la décence. »

    Elle s’arrêta derrière le chaman qui lui mit dans les mains sans cérémonie le petit esprit. A défaut d'être le plus poli des êtres qu'elle avait rencontré, l'orc semblait tout de même lui faire assez confiance pour qu'elle garde le petit être affaibli le temps qu'il termine sa besogne. Peut-être avait-il considéré qu'il serait plus à l'abri entre les mains d'une étrangère que sur le sol à portée de tous les spectres malins qui voudrait s'en repaitre ?

    La sensation de l'esprit dans les mains de Krista était très étrange. Si elle n'avait pas été instruite pour 'ressentir' par les mages elle aurait sans doute eut simplement l'impression de tenir un oiseau malade mais avec son passif actuel, elle pouvait ressentir par le contact la nature qu'il représentait. C'était étrange et fascinant à la fois.

    Comme si il était un peu jaloux, le petit Raiju vint se coller à l'esprit de la nature au creux des mains de Krista qui maintenant ressentait la présence de l’électricité en plus de l'air. La différence était poignante autant en puissance qu'en énergie: L'air était bien plus puissant que l'électricité à cet instant mais le deuxième était plus actif, moins 'malade'.


    « Quel est donc ce rituel que vous préparez ? Une sorte de transfert de l’énergie naturel du lieu pour soigner l'esprit ? »

    Une pointe d'inquiétude perla dans la deuxième partie de la phrase, Krista avait du mal à imaginer comment la nature impie du cimetière pouvait soigner un esprit de la nature sans le corrompre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Dim 21 Sep - 22:33:27

- D'accord Krista...

Fit le colosse tout en déposant son petit protégé entre ses mains. De nouveau capable d'utiliser ses deux mains, il traça sur le sol des symboles ésotériques à l'aide des craies qu'il avait préalablement sorties. Ces tracés formaient un cercle au milieu duquel il déposa des branches mortes récupérées de-ci de-là dans le cimetière. Pour une fois que les clichés pouvaient servir à quelque chose. Car oui, les arbres morts dans les cimetières hantés sont bien des clichés par excellence.  

Durant toute la préparation du rituel, il n'avait pipé mot. Tout se devait d'être parfait et cela lui demandait son entière concentration. Sortant enfin une dague de sacrifice, il se tailla la main pour se dessiner d'étranges motifs sur le visage et le corps. C'est alors qu'il ré-invoqua son esprit du feu afin de lui prêter main-forte.  


Les bûches prirent alors feu alors que la salamandre se dessinait enfin aux yeux de l'humaine. Contrairement au petit aiglon, cette créature était immense comparé à ses pairs non-élémentaires. L'animal se plaça alors sa queue dans le brasier et se posta derrière l'orc. Le chaman récupéra alors l'aiglon et s'assit devant le feu.

- Merci pour l'aide... Tu peux t'asseoir car ça risque d'être long... ou t'en aller...

Il ferma alors les yeux, ayant déposé l'oiseau sur ses jambes et leva les bras, alors que le lézard de feu posa sa tête entre ses mains. Ils restèrent ainsi immobiles pendant de longues minutes. Mais intérieurement, ils étaient dans un grand combat. Arslack et sa salamandre luttaient contre les esprits maléfiques qui tentaient de s’approprier le flux qu'ils tentaient de partager au blessé. Il se servait de l'énergie mystique pour transférer son énergie vitale vers le blessé. Cela lui demandait énormément de concentration et d'énergie. Le feu de camp prit alors une étrange couleur verte.

Puis le chaman prit une violente inspiration, comme si ce dernier n'avait pas respiré pendant toute la procédure, et l'oiseau devint soudainement très brillant. Lorsque la lumière du volatile s'estompa, un grand aigle avait remplacé le frêle animal, ses marques avaient changées pour devenir à celles similaires de son nouvel allié.

L'orc ouvrit alors les yeux mais ne se releva pas pour autant, ses actions lui ayant demandé énormément d'énergie et sa respiration n'était pas revenue à un rythme normal, ce qui trahissait son état de faiblesse. Devant faire passer le temps, il décida enfin de répondre aux questions de la demoiselle.

- Non, je me suis juste permit d'utiliser l'énergie mystique des lieux pour me permettre de transférer une partie de mon énergie vers l'esprit...


Dernière édition par Arslack Hurle-tempête le Mer 24 Sep - 13:29:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Krista Graham
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : Quelques part entre Lilru Karrlan et l'académie des mages




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Mar 23 Sep - 22:57:36

    Le chaman orc resta silencieux pendant la préparation de son rituel. Il était particulièrement minutieux, ce qui indiquait à la fois qu'il savait ce qu'il faisait et aussi à quel point se tromper pouvait amener à des répercutions qu'il ne souhaitait pas voir apparaitre. En fait, Krista n'eut plus la notion du temps pendant cette préparation, elle enregistrait chaque instant de celle ci dans sa mémoire comme elle le faisait habituellement pendant un cours à l'académie des mages, comme si elle regardait un de ses professeurs préparer un charme particulièrement compliqué afin de le présenter devant sa classe. C'était édifiant à sa manière.

    La demoiselle avait presque oubliée le petit esprit quand le chaman vint le récupérer dans ses mains mais elle ne suivit pas son invitation à s'asseoir. Ils se trouvaient encore dans le cimetière du Sahoc après tout, l'attaque d'une créature pouvait arriver à n'importe quel instant si ils ne faisaient pas attention... et elle n'avait pas l'intention d'être en position de pique-nique si une personne malintentionnée attirée par la spiritualité du rituel venait à vouloir mettre son grain de sel juste pour le plaisir de voir ce que cela allait donner si cela ratait.

    Autant cela dura un bout de temps, autant cela ne semblait pas gêner Krista qui était extrêmement intriguée. Il ne se passait rien de visible à l'oeil nu mais son instinct magique développé par des années d'entrainement lui disait qu'un long combat se déroulait. Elle n'avait jamais eut l'occasion d'assister à ce type de magie au cours des années et avec ses connaissances elle essayait de déchiffrer ce qu'il se passait là, devant elle. Le petit Raiju qui suivait la mage-chevalier en permanence faisait d'étrange mouvement dans son coin, comme si il faisait de la lutte avec une autre créature... essayait il d'aider le chaman à sa manière ? Ou le gênait il ? Au final, elle n'avait aucun moyen de le savoir, elle n'avait aucun contrôle sur la créature qui faisait partie incessante de sa vie.

    Puis le feu prit une couleur surnaturelle, puis le chaman prit une inspiration violente. D'un coup, d'un seul, le duel spirituel s'était terminé et l'atmosphère dans la zone s'était apaisé. C'était vraiment... intéressant, intriguant. Krista avait en tête de parler de cette expérience à deux personnes différentes pour en connaitre l'avis: Au professeur du cursus de l'esprit à Lilru Karrlan et au directeur de l'académie des mages, la mage-chevalier ne doutait pas une seconde qu'ils soient tous deux intéressés par cet évènement si particulier !

    Quand le chaman daigna enfin répondre à sa question, Krista resta un instant silencieuse en se demandant à quoi il faisait référence. Le rituel fut tellement intéressant qu'elle avait momentanément oubliée sa propre question. Elle fronça les sourcils à cette explication, ce qui n'était pas visible sous son masque.


    « Vous voulez dire que pour éviter un vide mystique en vous pendant que vous transfériez votre énergie à l'esprit, vous avez 'emprunté' l’énergie du cimetière ? Ou que vous avez utilisé l’énergie du cimetière comme d'une passerelle pour transférer la votre vers l'esprit ? »

    L'humaine croisa les bras un instant avant de demander sérieusement:

    « N'est-ce pas dangereux d'utiliser l'énergie du cimetière du Sahoc pour ça ? N'est-elle pas corrompue par la magie et/ou autres rituels maléfiques qui y ont eut lieux pendant des millénaires ? »

    L'adoptée Graham n'était pas spécialement désapprobatrice, simplement curieuse de connaitre l'explication du chaman qui s'y connaissait sur le sujet contrairement à elle. Elle voulait aussi savoir si, d'une manière ou d'une autre, il venait de mettre leurs vies à tous les deux en danger... ce serait ballot pour elle qui n'était venu dans le coin que pour sa visite annuelle habituelle.

    « Et va-t-il mieux maintenant, le petit esprit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Mer 24 Sep - 13:27:02

- La seconde option Krista...

Décidément l'érudit était bien bavarde et curieuse. Car à peine une question trouvait réponse, voilà qu'une seconde l'assaillait. L'orc leva alors un sourcil face aux inquiétudes de l'humaine.

- Le bois d'un pont peut-être pourri... des gens l'utiliseront toujours... jusqu'à ce que ce dernier cède...

L'image était un peu simpliste mais elle résumait pas mal la situation... du moins du point de vue de l'Esper Magister du feu. Il continua néanmoins ses explications pour être sur de ne pas avoir perdu l'érudite en chemin.

- Je n'ai pas besoin d'une énergie dites « bénite » ou « maudite » pour mon rituel. De l'énergie reste de l'énergie à la base. Je n'ai fais que créer une passerelle, rien de plus... On risquait plus d'y passer si de puissants esprits corrompus c'étaient manifestés... Il est vrai que ce lieu n'est peut-être pas le plus sécurisé pour ce genre de manœuvre mais là il y avait urgence...

L'orc se plongea alors dans un profond mutisme. Jamais il n'avait encore parlé autant... Du moins sur Calypta. Sur ses terres natales, il avait été beaucoup plus loquace. Lorsqu'il était encore père de famille, membre d'un clan en harmonie avec la nature. Mais maintenant il n'était plus qu'un ermite solitaire. Un orc dont la flamme c'était éteinte.

Puis la douce voix de Krista se fit entendre. Plus la peine de ressasser le passé. Le chaman releva sa tête pour la rassurer. Apparemment, elle ne pouvait pas voir la créature. Il en était un peu désolé, tant de merveilles se cachait dans le monde spirituel. Tant de choses qu'elle ne pouvait même pas imaginer.

- Oh lui...

Levant alors la main pour inviter la créature ailée à s'y poser.

- Il va très bien maintenant... Mais je ne pense pas qu'il soit encore de taille à se faire appeler « petit ».

Fit-il amusé. Il est vrai que du poussin, il était passé à un aigle géant. En réponse, l'esprit se mit à crier alors qu'il repliait ses deux ailes. Il porta alors son regard vers le petit félin électrique et, intrigué, questionna la femelle. Oups la femme, il était vrai qu'il n'était pas habitué à penser de la sorte.

- Il est étrange qu'un possesseur d'esprit ne puisse les voir... Comment as-tu eu réussi à passer un pacte avec ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Krista Graham
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : Quelques part entre Lilru Karrlan et l'académie des mages




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Mer 1 Oct - 19:18:43

    « Mmm, l'esprit avait l'air bien faible dans mes mains, je suppose qu'il n'y avait vraiment pas d'autres choix. »

    Répondit Krista sur un ton calme en absorbant les informations que venait de lui servir le chaman orc.

    « Je vais donc me contenter de dire qu'il est heureux que le bois n'est pas cédé dans ce cas. »

    La jeune femme fit un petit sourire qui devait paraitre déplacé par rapport à la forme du masque, elle avait beau être du Sahoc elle appréciait quand les choses se terminaient bien. Elle hocha de la tête quand l'orc lui expliqua que l'esprit de l'oiseau était maintenant en bonne... santé ? Forme ?

    Elle ne fut cependant pas surprise par la question du chaman quand à l'existence du petit Raijuu qui l'accompagnait, ce n'était pas la première fois. Elle sentait sa présence, elle le voyait mais ne pouvait le discerner totalement... elle avait conscience qu'il était un félin mais ne le voyait pas. C'était... particulier.


    « Le pacte qui nous lie, lui et moi, n'est pas de mon fait conscient. »

    Commença-t-elle a expliquer en plaçant les doigts de sa main droite à l'endroit où se trouvait le concerné. Elle fit un petit sourire en ressentant le félin s'agiter.

    « Il m'a été expliqué que certaines personnes en Calypta reçoivent exceptionnellement un don Magi de la part des Déesses Reines. Il est aussi dit que ceux qui manient ces dons et arrivent à les contrôler font de grandes et parfois terribles choses en ce monde. »

    Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas abordée ce sujet, elle avait encore beaucoup de mal à croire que les Déesses Reines qu'elle n'avait jamais vu directement avaient considérées ne serait qu'un instant qu'elle soit digne d'un tel don.

    « Je ne sais pas si c'est vrai mais il semblerait que ce "pacte" ait été formé ainsi, en don des Déesses Reines. Est-il un esprit de la nature ? Est-il une manifestation de mon totem animal, de ma force intérieure sous la forme d'un esprit ? Est-il une simple invocation élémentaire qui, manque de contrôle de ma part, aurait développée une personnalité, serait devenu un esprit ? Il y a encore tant de choses que j'ignore... »

    Tant de choses qu'elle avait choisie d'ignorer. Elle ne s'était jamais étendue sur le sujet avec ses professeurs à l'académie des mages, le petit électrique s'était pour la première fois manifesté pendant l'un des pires moments de son existence. Juste avant qu'elle ne devienne Graham. Avant qu'elle n'ait un nouveau visage.

    « Ceci dit, vous avoir rencontré aujourd'hui à réveillé l’intérêt chez moi, j'apprendrais à voir les esprits... en commençant par ce petit ! »

    Et quand elle aurait la capacité de le voir... elle finirait sans doute par le nommer, elle ne pouvait pas continuer de l'appeler "le petit" éternellement.

    « Par contre, je me demande... il me semble que l'énergie de la nature est liée à l'élément Mana en Calypta, n'aurait-il pas été possible de faire ce rituel en se basant sur la magie plutôt que d'utiliser l'énergie potentiellement dangereuse du cimetière ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Ven 3 Oct - 13:18:25

Écoutant religieusement les explications données par la mage, Arslack ne tenta même pas de lui couper la parole. Cette humaine avait sur lui le don de capter ton attention. Bon il était vrai que le cas du petit chaton électrique avait titiller sa curiosité au plus haut point. C'était assez étrange pour lui pour être honnête. Lui qui d'habitude préférait ne pas s'intéresser aux autres créatures vivantes qui l'entouraient.

Il attendit donc bien sagement la fin des explications de Krista pour enfin prendre la parole. Ça avait de quoi paraître étrange, un orc qui écoute docilement sans broncher. Sûrement plus d'un aurait payé très cher pour voir une telle scène. Cette race étant connue pour être assez belliqueuse.

- Pour être honnête... Je ne sais pas utiliser la magie.

C'était un aveu quelque peu déconcertant mais les explications allaient arriver bien vite. Gardant toujours son sérieux malgré l'annonce de ses difficultés, Arslack continua d'un ton neutre.

- Je fais appel aux esprits, je leur demande de me prêter leur force. En gros, je ne suis qu'une passerelle entre eux et notre monde matériel. Je peux leur demander de m’octroyer leurs pouvoirs mais je ne peux utiliser moi-même cette magie. Je peux toutefois partage mon énergie vitale avec eux ou la leur reprendre.

Sentant peu à peu ses forces revenir, le chaman tenta alors de se relever mais ne put que garder un genou au sol. Il se mit alors à siffler et de derrière la mage jailli son gigantesque et vieux warg. L'animal, d'abord méfiant vis-à-vis de l'intruse, se mit à tourner autour d'elle, la sentant, l'étudiant. Puis, une fois assuré qu'elle ne représentait pas une menace pour son maître ou pour lui-même, alla s'asseoir à coté du peau verte.

Peau verte qui utilisa cette occasion pour se relever. Il était trop orgueilleux pour demander à la femelle de l'aider. Toujours en appui d'une seule main sur les épaules de fourrure de sa monture, il fit alors quelques pas pour pouvoir se mettre à coté de cette dernière. Maintenant cote à cote, on pouvait largement voir la différence de taille entre les deux humanoïdes. Surplombant l'humaine d'au moins deux têtes, l'orc plongea son regard sauvage dans les yeux de cette dernière.

- C'est une chose que je n'ai jamais pu apprendre à faire... Manier la magie et j'en ressens un profond regret. Ma vie avant Calypta ne m'y a jamais permis. Et ne me sentant pas vraiment à l'aise aux milieu des autres races, j'ai de grandes difficultés à trouver un professeur assez patient pour pouvoir m'enseigner l'art des arcanes.

Il se surpris à se dévoiler aussi facilement à la jeune femme. Après tout ils ne se connaissaient que depuis trop peu de temps pour que de tels aveux soient aussi facilement faits. Ce mutisme de sa part avait eu lieu en même temps que la mort de son clan.

Dernier survivant d'un massacre perpétré par les siens, il avait insisté, impuissant aux tortures de sa famille. D'abord son plus jeune fils, Itork, transpercé d'une lance. Ce dernier n'avait même pas sept ans et sa vie c'était terminée aussi brutalement. Puis se fut au tour de sa femme Lazgar et de sa fille Molga, toutes deux connurent des sévices qui réussirent à faire se lever le père de famille mais devant les assauts de ses adversaires, il ne put que s'écrouler face contre sol une seconde fois sous les cris de sa famille. Son premier fils, Yam, se vit planter une lame afin qu'il se vide de son sang. Puis se fut son tour à lui, sentant encore la douleur de l'acier déchirant sa chair.

Extérieurement, il ne lança rien transparaître mais à l'intérieur il était brisé. Une âme qui aurait du mal à pouvoir faire confiance de nouveau. Son clan avait demandé de l'aide à un village humain non loin mais jamais les secours n'arrivèrent et c'est seul et à moitié mort que l'orc c'était refermé et avait renié son propre monde. C'est ainsi qu'il arriva sur Calypta. Ses traits se durcirent mais il tenta toutefois de reprendre contenance.

- Je ne connais pas vraiment la capitale et je ne sais pas où aller. Ma mission étant terminée, je voudrais que tu sois ma guide. Je peux payer s'il le faut.

Pouvoir payer était un bien grand mot, sa richesse s'élevant à treize malheureux kalys. Il les tendit néanmoins à l'humaine pour confirmer ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Krista Graham
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : Quelques part entre Lilru Karrlan et l'académie des mages




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Ven 3 Oct - 19:03:45

    « Je vois... »

    Répondit la demoiselle en hochant de la tête à l'explication de l'orc. Il était un chaman, pas un mage, d'où l'utilisation d'un rituel qui différait de ce que la mage-chevalier trouvait, à défaut d'être plus pratique, moins dangereux. Elle fut ceci dit prise par surprise quand son compagnon de conversation poussa un puissant sifflement qui attira une grande créature, la poussant à replacer sa main sur le manche de son épée.

    C'était un Warg, l'une de ces créatures louves d'une taille exceptionnelle souvent utilisées par les cavaliers orcs, uruk et les gobelins les plus doués. Il était évident qu'elle venait d'être convoquée par le chaman et il était tout aussi évident qu'elle la jaugeait pour connaitre ses intentions. Inconsciemment, la mage-chevalier relâcha des petites étincelles au niveau de son masque et au niveau de sa main armée. Rien de bien méchant ceci dit, juste une preuve qu'elle était prête à se défendre si la créature venait à l'attaquer, ce qu'elle ne fit pas.

    Krista relâcha sa stance et la tension magique se dispersa tout aussi rapidement qu'elle était venue. Toujours en gardant le warg dans son champs de vision, la jeune femme ne put s’empêcher de dire suite aux propos du chaman:


    « Vous avez sans doute entendu parlé de l'académie des mages se trouvant dans la capitale, non ? Dépendant de la magie que vous visez à comprendre et à manipuler, je pense que vous pourriez trouver un professeur assez patient si vous le souhaitez vraiment. »

    Après quelques secondes à observer le warg, Krista reposa son regard sur l'orc.

    « Na... Je veux dire: la professeur Nahu Kilat qui a été récemment appointée au cursus de la magie élémentaire par exemple est, malgré sa personnalité non avenante et son jeune âge, assez patiente. Je suis sûr aussi que vous pourriez avoir de longues conversations avec le professeur Lorgan du cursus de chamanisme ou avec le directeur Magnus ! »

    Elle avait prononcée ces faits sur un ton léger en bougeant des mains pour appuyer ses propos, elle connaissait assez le sujet sur l'académie pour ne pas avoir à se convaincre elle même de ses propos. Surtout pour Nahu qui était l'une de ses professeurs dans son cursus de magie pour le combat. L'humaine laissa ses mains reprendre leurs places d'origine avant d'ajouter:

    « Je pourrais vous présenter si vous le souhaitez, je suis moi-même une élève à l'académie des mages. »

    Elle souligna ce fait en produisant des étincelles dans sa main droite devant les yeux de l'orc. Basique, élémentaire et peu puissant, ce sort pouvait être invoqué sans formule particulière tant que sa concentration n'était pas brisée.

    « Ceci dit, je suppose que pour une visite, ce n'est peut-être pas ce que vous recherchez en priorité. »

    Jetant un oeil vers le ciel, observant la position du soleil, Krista hocha de la tête pour elle même.

    « Vu l'heure, je vous propose de trouver en priorité un endroit où nous pourrions déjeuner... avec la possibilité d'être accompagné par votre compagnon animal, je suppose. »

    Ajouta-elle en posant son regard sur le warg. Quand l'orc s'approcha pour lui proposer de l'argent pour qu'elle serve de guide, la demoiselle fit un sourire avant de prendre la main de celui-ci dans les siennes et la faire se refermer sur les pièces.

    « Vous n'avez pas besoin de me payer pour cette faveur, maitre orc, ce rituel que vous m'avez montré et vos explications données malgré ma curiosité mal placée suffisent largement à cette fin. Ceci dit, ce serait un honneur de connaitre votre nom. »

    Elle retira ses mains de celle de l'orc pour se mettre à marcher vers la sortie du cimetière, la conversation pouvait très bien continuer sur la route.


    « Nous avons plusieurs choix pour le repas: le plus impressionnant mais aussi le plus couteux est le restaurant de la galerie des roches, un endroit parfait pour déjeuner en regardant des duels impressionnants offerts par divers gladiateurs. Plus classique, plus convivial et largement moins couteux, je peux vous proposer la cafétéria de l'académie des mages ou de l'école des chevaliers même si pour cela nous devrons emprunter un ou deux portails. On peux essayer de trouver d'autres restaurants aussi mais je ne suis pas sûr qu'ils accepterait la présence de votre warg, même devant l'enseigne. »

    Krista pencha la tête sur le coté et s'arreta un instant avant d'ajouter:

    « Si vous n'aimez pas l'attention, je peux aussi vous proposer au sein même du quartier du Sahoc le Ténébros. On a des chances de tomber au milieu d'une bagarre et la nourriture n'est pas la plus ragoutante mais à cette heure-ci il ne devrait pas y avoir grand monde. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Sam 4 Oct - 21:43:46

Pour sur qu'il aurait aimé y aller mais il ne savait pas si son absence poserait problème au mont Flamess, il était un Esper Magister après tout. C'était un léger détail qu'il ne pouvait dévoiler à la demoiselle. La patience d'un enseignant était une excuse pour cacher ce fait.

- Je réfléchirai à cette proposition.

Il ne voulait pas lui donner de faux espoir mais il savait que c'était perdu d'avance, il avait trop de responsabilités sur son domaine pour pouvoir disparaître trop longtemps. La discussion ne continua pas sur ce problème et bientôt l'humaine lui proposa de trouver un coin pour grignoter. Pourquoi pas.

- Avec Crocs Sanglants en effet.

Il afficha un franc sourire alors que deux petites mains prirent possession de a sienne pour l'inciter à la fermer. Quelque peu surpris, l'orc l'examina sans mot prononcer.

- Arslack...

La femme c'était montrée digne à ses yeux et il ne voyait par pourquoi il ne devait pas accepter sa requête. C'est alors que les mains de Krista se séparèrent de la sienne et que cette dernière commença à avancer en direction de la sortie du cimetière. D'une tape sur l'encolure de son warg, le chaman l'intima amicalement à la suivre. Seul, il n'avait pas encore assez de force pour marcher sans soutien. Écoutant alors les propositions de sa guide, il enchaîna alors la conversation de ses réponses.

- Bien que j'aurai été heureux de participer à l'un de ces duels, je me contenterais d'un endroit où nos bourses ne seraient pas mises à mal. Si je peux économiser quelques Kalys, je ne m'en porterai pas plus mal.

Il incita alors ses esprits à retourner dans le monde chimérique, faisant apparaître par ces gestes, des tatouages sur son corps découvert et continua son avancée quelque peu laborieuse. Bientôt, ils rencontrèrent de nouveau la foule et la bonne humeur de l’ermite s'envola.  Son compagnon lupus sembla le ressentir, c'est pourquoi l'animal se tendit et fixa les humanoïdes autour de notre groupe. De temps en temps, il montrait les crocs en signe d'avertissement à ceux qui osaient les regarder un peu trop intensément à son goût. Arslack, quand à lui, préféra ne pas y faire attention et continua la conversation avec sa guide.  

- Es-tu originaire d'ici ou d'un autre monde ?

C'était une question qui pouvait paraître idiote mais qui pouvait aider. Les natifs avaient tendance à avoir plus de connaissances sur ces terres et coutumes que les arrivants et se retrouver face à un autochtone était toujours bon à prendre. Attendant sa réponse, il vit se dessiner au loin la taverne dont il avait été fait référence quelques minutes plus tôt.

La taverne était miteuse et une forte odeur nauséabonde en sortait mais l'Esper ne ferait pas la fine bouche, il était habitué à manger des plats infectes. Il était vrai qu'il n'avait pas vraiment eu l'occasion d'apprendre à cuisiner et avait dû faire avec les moyens du bord. Entrant dans l'insalubre bâtisse, il s'installa au comptoir alors que son warg se couchait à ses pieds. D'un mouvement de main, il invita la demoiselle à l'y rejoindre. Un bruit attira son attention alors qu'un sourire apparu sur son visage, deux ivrognes étaient en train de générer une bagarre générale dans les lieux. Peut-être que finalement, il l'aurait son combat...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Krista Graham
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : Quelques part entre Lilru Karrlan et l'académie des mages




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Lun 6 Oct - 13:31:54

    Krista fut un peu déçue de la réponse évasive de l'orc à sa proposition de le présenter à l'académie des mages, l'orc était bourru mais il ne semblait pas avoir un mauvais fond après tout. Et il aurait pu l'aider à mieux assimiler ce qu'il fallait pour voir les esprits, cela aurait été donnant donnant. Enfin, elle ne pouvait pas le forcer après tout.

    « C'est un plaisir de connaitre votre nom Arslack... ainsi que celui de votre compagnon. »

    Ajouta-elle avec un petit sourire en faisant référence au warg. Le chaman souhaitait donc un endroit pas très cher où Crocs-Sanglants - un nom très sympathique par ailleurs - pourrait se trouver sans que cela ne pose trop de problèmes. Cela laissait donc principalement la cafétéria dédiée aux dresseurs à Lilru Karrlan ou le Ténébros... mais apparemment Arslack ne semblait pas être gêné par l'idée d'être lancé au milieu d'un combat et Lilru Karrlan demandait tout de même une petite trotte.

    « Et bien, le Ténébros ce sera, dans ce cas. Contrairement à la Galerie des Roches, on a pas besoin de payer pour se retrouver au milieu d'une bagarre, mais faites bien attention à votre bourse et vos affaires... les voleurs sont fan de ce genre d'endroits et les nouvelles têtes sont leurs proies favorites ! »

    Cela lui rappelait des souvenirs, bon et mauvais, mais cela faisait longtemps qu'elle n'était pas allée au Ténébros pour le plaisir. Les dernières fois c'était pour mettre un terme à une baston générale mais ils finissaient par simplement entrer dans la mêlée avec les soulards et il était rare qu'ils arrêtent quelqu'un, surveillant simplement à la fin que le perdant paye pour les dégâts.

    Elle sortit de sa rêverie lorsqu'Arslack lui posa une question très particulière.


    « Je suis une native de Calypta pour autant que je sache. »

    Répondit-elle sans réellement indiquer dans le son de sa voix si la question l'irritait ou non.

    « Ceci dit je n'ai que peu de souvenirs de mon passé avant ma quatorzième année, donc il se pourrait aussi que je sois une Arrivante qui s'ignore bien que j'en doute fortement. »

    De son coté Krista avait des soupçons sur le fait que Arslack soit un Arrivant lui même mais elle n'allait pas lui poser la question. D'expérience, ceux qui en était en général l'indiquait soit directement soit ne le disait pas pour ne pas avoir à parler de leur ancienne existence, ce qui pouvait être compréhensible. Il n'était pas rare de voir des Arrivants dans les Ecuyers de Lilru Karrlan et elle avait encore en tête le regards brisé de l'une des nouvelles du cursus de chevalerie cette année, elle avait tout perdu dans son monde et cela se sentait.

    La demoiselle poussa la porte de la taverne sans se faire prier quand ils atteignirent enfin leur destination et elle fit un grand sourire quand elle vit le tenancier avoir un mouvement de recul en la reconnaissant. L'orc prit bien vite place dans le lieu comme si ce n'était pas la première fois qu'il venait là mais cela n'étonnait pas la Graham qui vint s'asseoir à sa gauche au comptoir.


    « Hey ! Je ne suis pas là pour le travail mais pour le repas, file moi donc l'habituel version casual... et que je ne t'y prenne pas à placer un cafard ou autre bestiole dans mon plat comme la dernière fois ! »

    Prononça-t-elle avec force en tapant du poing sur le comptoir, comme pour accentuer son propos.

    « Je ne peux pas fermer ton tacot pour insalubrité mais je peux te mettre mon poing dans la figure ! »

    Et suite à cela, elle prit bien soin de regarder le tenancier faire son travail, faisant peu attention à la bagarre qui semblait commencer derrière elle, c'était une attraction comme une autre et elle aurait le temps de s'y attarder un peu après. Comme si elle venait de se souvenir de sa présence et sans quitter son plat du regard, la mage-chevalier s'adressa au chaman en reprenant un ton plus calme.

    « Oh Arslack, faite attention à ce que vous commandez, certains alcools ici pourraient mettre K.O. un dragon. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Lun 6 Oct - 22:02:24

Ils étaient sur le chemin de la dite taverne lorsque sa guide lui donna une mise en garde quand aux éventuels pickpockets. D'un sourire amusé, il la rassura.

- Mes poches sont vides, qu'ils y mettent les mains si cela les amuse mais ils auront une drôle de surprise!

Cette fois le sourire de l'orc était franc et dévoilait sa dentition, notamment ses canines inférieurs bien plus tranchantes et grandes que le reste de ses dents. Le warg bailla en réponse et dévoila ses attributs qui lui avaient valu son nom auprès de son maitre.

Maintenant adossé au bar, il examina Krista et fut frappé par son soudain changement de comportement. Là où il avait vu une noble damoiselle se trouvait maintenant une poissonnière pouvant largement rivaliser avec une orc question langage. Ouvrant de large yeux, il passa son regard entre l'humaine et le tenancier sans trop vraiment comment réagir. La échos se la bataille d'ivrognes se furent plus violent mais il préféra les ignorer. Hésitant quelques instants, il fini par commander à son tour.

- Je vais suivre ton conseil... La même chose pour moi tavernier!

Il n'avait pas vraiment faim et donnerai avec joie sa part au compagnon canin qui était paisiblement couché à ses pieds. Par contre il n'était pas contre une bonne boisson pour le réchauffer. Son excès de prudence n'était pas tant la peur de finir par rouler par terre à cause de la bibine mais il craignait de dévoiler par inadvertance sa qualité d'Esper.

- S'il t'insupporte Krista, je me ferai une joie de lui apprendre les bonnes manières!

Fit-il en serrant son poing droit devant le museau de la mage. C'était une menace implicite lancée à l'encontre de l'homme. Si les frappes d'une femme pouvait ne pas en effrayer quelques uns, ce n'était pas le cas des salades de phalanges des orcs. C'est que c'est gros ces machins et qu'en plus d'avoir un caractère à la con, ça frappe fort!

- Ça me fait bizarre de voir autant de vie autour de moi, dans mes montagnes je ne suis pas habitué à croiser aut...

Il ne put jamais terminer sa phrase. Gelé dans sa lancée. Au sens propre comme au sens figuré. Un tonnelet de bière vint titiller l'arrière de son crâne alors que son contenu se déversait sur lui, son warg et éclaboussait leurs plats qui venaient tout juste d'arriver. Un silence de mort s'abattit alors sur les lieux alors que le tenancier alla directement se cacher derrière son présentoir.

Expirant violemment l'air par ses narines, l'orc se retourna lentement tout en lançant un regard qui en disait long sur ses intentions. Les ivrognes se stoppèrent alors dans leur lancé pour fixer le peau vert qui s'avançait lentement dans leur direction. Dans un élan de courage intense, les voilà qui dénonçaient en coeur le malheureux qui avait eu la bonne idée de lancer le projectile... mais qui avait raté sa cible.

- Excuse-moi Krista... Mais j'ai des bonnes manières à faire entrer dans le crâne de quelques personnes... Rhaaaa!!!

Voilà qu'il lançait un hurlement tonitruant qui résonna dans toute la bâtisse. Il fit alors craquer ses phalanges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Krista Graham
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : Quelques part entre Lilru Karrlan et l'académie des mages




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Mar 7 Oct - 0:06:35

    Krista afficha un grand sourire quand l'orc se proposa pour corriger le tenancier si il venait à faire un pas de travers, illustrant son propos en lui montrant son poing fermé. La demoiselle ferma son propre poing gauche, prononça à voix basse quelques incantations et frappa avec celui-ci sur le poing fermé du chaman avec une force qui surpassait de loin ce que l'on pouvait supposer d'une femme de sa carrure. Bien entendu, elle n'avait pas frappée pour faire mal mais cela suffirait sans doute à prouver qu'elle ne frappait pas faiblement non plus. Le bruit des deux poings se percutant fit déglutir le tavernier qui se remit d'autant plus vite à sa besogne.

    « Il vous faudra frapper plus vite que moi dans ce cas, mon cher Arslack ! »

    Elle avait prononcée cette phrase sur un ton amusé, certaine d'avoir surpris son compagnon de repas. Elle reprit quelques secondes son observation du tenancier avant de porter son attention sur le warg qui était allongé à la droite du chaman. Attendrie pour une raison qui lui échappa, la demoiselle poussa un petit soupire... peut-être lui rappelait-il à sa manière l'un des animaux du domaine Graham ? Elle écoutait aussi l'orc parler de la solitude des montagnes quand un liquide puant et des débris de tonnelets vinrent lui faire coucou.

    Surprise, la mage-chevalier se leva de son siège, manquant de faire tomber le tabouret sur lequel elle était précédemment assise au passage. Elle posa son regard sur Arslack qui fulminait, comprenant ainsi à son visage qu'il s'était prit le gros de l'attaque alcoolique surprise.

    « Faites donc, nous dirons que c'est votre baptême du Ténébros, moi pendant ce temps là je commence à... »

    La demoiselle soupira, ce repas qui avait si bien commencé allait partir littéralement en cacahuètes. Le regard de l'humaine s'écarquilla sous son masque en posant finalement le regard sur la nourriture qui leur avait été servie: Elle était pleine d'alcool puant maintenant !

    « ... manger. Oooh, ils sont morts ! »

    La surprise laissa place à une douce fureur chez la demoiselle qui chercha du regard le tenancier mais il avait appliqué le plan A: Se cacher le temps que tout se calme. Ce fait accentua la frustration de la mage dont le masque fut parcouru de petites étincelles, suivit par ses poings.

    L'humaine ne poussa pas de hurlement et ne prit pas le temps de faire craquer de manière menaçante ses phalanges avant de se lancer dans la mélée et flanquer son poing dans l'estomac de l'ivrogne. Elle l'avait dit un peu plus tôt à Arslack: Il devrait être plus rapide qu'elle si elle s'y mettait sérieusement !


    « Croit moi, t'as pas fini de payer pour ce gâchis mon gars ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Mar 7 Oct - 12:33:32

L'ivrogne avait gagné le cocotier en ratant son attaque car maintenant il avait deux monstres au cul! Arslack ne cherchait même pas à cacher sa fureur, pour le moment tout ce qui lui importait était de cogner. Il était à mi-chemin de sa cible lorsqu'une étoile filante masquée le dépassa à toute vitesse pour aller fracasser son poing dans le ventre de leur victime commune.

Pendant ce temps, Crocs Sanglants qui fut surpris de voir son pelage soudainement mouillé releva la tête et dressa ses deux oreilles pour voir d'où cela provenait. Découvrant son maitre trempé et prêt à jouer un petit peu, il se lécha la fourrure imbibée d'alcool avant de reposer sa tête sur ses pattes avants pour retourner faire une sieste.

Il avait senti la force peu commune de la demoiselle lorsque cette dernière c'était amusée à joindre avec force son poing au sien et plaignait le pauvre infortuné qui allait très certainement rendre le contenu de son estomac dans peu de temps. Il fallait aussi qu'il se dépêche s'il voulait lui aussi évacuer sa frustration. Cette fois il avait augmenter la cadence et choppa sans ménagement le pied de la victime de Krista pour le tirer jusqu'à lui.

- Laisse moi s'en un petit peu Krista! Je te signale que j'ai essuyé le plus gros de l'attaque!

Avait rugit l'orc alors que le sac de viande de d'alcool rencontrait violemment le poing du chaman, se faisant, il fini par lancer l'inconnu loin dans le fond de la bâtisse. Sa respiration était extatique, la fureur ne lui permettant pas de reprendre un rythme régulier. Un grondement résonna de sa gorge alors qu'il fusillait l'assemblée du regard.

De nature il n'était pas un partisan de la violence mais le choc l'avait fait sortir de ses gonds. Il avait donné un coup et se sentait satisfait mais sa nature profonde lui criait, lui hurlait de foncer vers le blessé et de l'achever. Il se devait de lutter contre. De plus, l'individu allait très certainement bien morfler avec la furie à ses trousses. Difficile d'ailleurs de croire que la mage qu'il avait rencontré dans le cimetière et la guerrière de la taverne étaient la même personne.

- D'autres veulent jouer les fanfarons? Parce que tant que je suis encore chaud, je peux encore distribuer des mandales!

Il avait hurler ces menaces à l'assemblée de poivrots pour les dissuader de continuer mais rien ne se passe jamais comme on l'espère dans une taverne. Peut-être que l'excès d'alcool dans les corps allait donner un peu de courage à ces couards... ou un peu de bêtise...

*****

Si le jet est inférieur ou égal à deux: L'instinct de survie guidant leurs gestes, les hommes préfèrent rester calmement assit et ne pas broncher à la remarque d'Arslack.

Si le jet de dé est 3 ou 4: Un des individus, plus amochés que les autres et n'ayant rien compris de ce qu'avait beugler l'orc, se met à l'attaquer sous le regard médusé de son assistance.

Si le jet est supérieur ou égal à 5: L'alcool aidant, tout le monde se lance dans une joyeuse baston! Nos deux compères sont attaqués!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Destinée
Admin


Messages : 145
Date d'inscription : 05/11/2013




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Mar 7 Oct - 12:33:32

Le membre 'Arslack Hurle-tempête' a effectué l'action suivante : Dé du Destin

'Dé du destin' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-calypta.forumactif.org

avatar


Krista Graham
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : Quelques part entre Lilru Karrlan et l'académie des mages




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Ven 10 Oct - 18:38:05

    Krista tenta après le premier coup de poing d'en donner un deuxième, cette fois-ci dans le visage du maladroit qui leur avait balancé de l'alcool, mais celui-ci ne brassa que de l'air alors que la cible était embarquée par Arslack qui voulait aussi corriger l’importun.

    « Ouais mais c'est notre repas que je suis en train de venger Arslack ! Il était innocent, demandant simplement à être mangé ! »

    Prononça la mage-chevalier la joue gonflée dans une moue boudeuse qu'elle n'aurait probablement pas affichée si les fumée de l'alcool ne commençaient pas à lui monter dans l'esprit.

    « Déjà que c'est pas de l'excellente qualité... »

    Le tenancier lâcha un petit 'Hey !" de derrière le comptoir mais le son fut à peine audible.

    « ... si en plus ça a le gout de bière, on est pas rendu. »

    Comme afficher sa frustration, Krista prononça une petite incantation en pointant la pauvre victime du jour, qui avait été envoyée plus loin dans le Ténébros, du doigt. Un petit éclair quitta celui-ci et vint se recueillir sur le pauvre poivrot qui lâcha un petit cri, indiquant qu'il était toujours vivant.

    Arslack lâcha juste après une phrase qui fit sourire Krista, il était bon de voir qu'il y avait encore des personnes capables de croire qu'une bagarre du Ténébros pouvait finir aussi facilement... il y aurait des orcs partout pour protéger le business si ce genre de menaces marchaient.

    Et comme l'avait prévue la mage, cela ne marcha pas du tout. Les alcooliques se jetèrent tous sur Arslack et elle, pensant peut-être un instant que le nombre pouvait importer, ou alors que cela valait le coup parce que même si elle était accompagnée par un orc, elle était une femme et que si ils gagnaient ils pourraient "s'amuser" avec elle... ils étaient sans doute nouveau ceux là.


    « Tenancier, mettez tout sur leur note ! »

    Prononça-t-elle en affichant un grand sourire, limite carnassier, en frappant l'humain qui s'était approché trop près dans l'estomac d'un coup de genoux. Elle profita du fait qu'il ait baissé son visage sous le coup pour lui flanquer une gauche qui l'envoya vers Arslack.

    « Rien de tel qu'une bagarre pour réviser les bases ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Sam 11 Oct - 19:07:20

Un rire ne put être réprimé lorsque chaman croisa a bouille enfantine qu’affichait Krista. Une vraie petite gamine! Mais sa bonne humeur fut bien vite remplacée une moue maussade. Il avait cru que ses menaces auraient un quelconque impact sur les gens, compte tenu de la peur qu'il leur avait insufflé quelques minutes plus tôt lorsqu'il cherchait le coupable.

Avaient-ils retrouvé un semblant de force et de courage? But une bière de trop? Il ne le savait guère mais il était certain que des marrons allaient être distribués dans peu de temps. Affichant désormais un sourire tout aussi carnassier que sa collègue, il serra ses deux poings. Il allait pouvoir s'amuser. Attrapant alors le cadeau alcoolique de Krista, il le fit tournoyer autour de sa tête avant de l'envoyer s'écraser dans les futs de bière.

- Ne sois pas aussi délicate Krista! Un peu d'alcool dans la nourriture ne peut que relever le gout!

Et paf! Voilà qu'une droite avait été collée à l'un de ses adversaire, le sonnant pour quelques secondes. Pour ce genre de pécore, il n'avait même pas besoin d'utiliser ses esprits. Ils étaient si faibles. Les humains étaient tellement pitoyables pour ça. Pivotant sur la droite, il envoya un autre voltiger d'un bon coup de pied dans l'abdomen.

- Toi! Tu réfléchiras deux fois la prochaine fois que tu voudras attaquer un orc seul!

Puis une nouvelle vague arriva, cette fois ils avaient utilisé assez de jugeote pour coordonner leurs attaques contre le mastodonte. L'un l'attrapa par derrière pour lui coincer les bras alors qu'un autre mit toute sa force dans son poing pour lui cogner le visage. Le chaman fut sonné quelques secondes avant de retrouver son sourire narquois. Il fit reculer son adversaire d'un puissant coup de tête puis il projeta au dessus de sa tête l'importun qui avait eu l'audace de l'entraver, l'envoyant s'écrasa sur son allié.

Deux petit clapotements au sol et Arslack remarqua que quelques gouttes de sang s'écrasaient à ses pieds. Passant une main rapide au niveau de son nez meurtri, il constata qu'il saignait. Tout à coup, la fureur brula au fond de ses yeux qui prirent peu à peu une teinte rougeâtre. L'ambre fit place au sang.

- Vous voulez la jouer comme ça...

Il ne s'amusait plus, ou alors sa seule joie était de voir de nouveau du sang. Cette fois ce serait celui de ses ennemis. Ce liquide visqueux avait, depuis son enfermement dans les arènes des orcs calyptiens, un effet sur lui. Son coté bestial jusque là refoulé ressortait et une envie de se battre l'envahissait. Il appelait ça la fureur sanguinaire. Ses mouvements n'étaient plus du tout calculés, il frappait maintenant pour frapper, sans chercher à se protéger ni quoi que ce soit. Dans cette arène, il fallait qu'il mette à terre tous ses adversaires...

Dans la cohue, son regard croisa alors de nouveau Krista et il se gela sur place. Non! Il ne voulait pas devenir comme ses tortionnaires! Il était au dessus de ça! Reprenant peu à peu sa respiration qui était devenue erratique, il reprenait peu à peu le contrôle sur lui-même. Bon okay un petit tas de poivrots gisait à ses pieds mais bon... Tous n'avaient pas eu leur leçon et il se positionna cette fois en posture de contre.

- Tu t'en sors Krista?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Krista Graham
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : Quelques part entre Lilru Karrlan et l'académie des mages




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Jeu 16 Oct - 23:19:04

    Krista esquiva alors un coup de poing mal envoyé par l'un des soulards, l'attrapant au passage pour lui faire une clé de bras rapide pour l'obliger à se contorsionner de manière à ce qu'il se lance vers l'un de ses petits camarades. Elle profita alors de cette petite diversion pour frapper de deux coups de pieds direct l'une dans l'arrière du cou de celui qui venait de s'envoler et l'autre droit dans le genoux d'un troisième qui avait du mal à comprendre ce qu'il se passait, provoquant un lourd crac sonore qui semblait bien douloureux.

    Physiquement parlant, la mage-chevalier ne devait probablement pas paraitre très imposante par rapport aux badauds du Ténébros mais elle s'était spécialisée dans la magie de boosts pour elle même, ses équipements et parfois pour ses alliés. Elle pouvait certes utiliser de la magie plus "visible" et "spectaculaire" pour combattre mais ce n'était généralement qu'une facette, une diversion pour ne pas attirer l'attention de ses ennemis sur sa véritable force. Elle n'avait cependant augmentée sa force que légèrement ici, la concentration dont elle faisait preuve généralement était embrumée par les vapeurs de l'alcool et aussi elle ne cherchait pas à tuer, juste à foutre une sacrée rouste à ces alcoolos.

    La demoiselle venait littéralement de prendre appuis sur les épaules de celui à qui elle venait de briser le genoux pour faire un coup de pieds retourné vers un gars qui réussit à peine à se protéger du coup à temps quand Arslack s'adressa à elle.


    « Deux secondes ! »

    Prononça-t-elle en retombant sur ses pieds. Elle donna un nouveau coup de pieds qui perça la garde ébranlée de son adversaire avant de l'achever avec la même chose.


    « Je pense que l'on peux dire que oui... Ah ! »

    Une exclamation vint ponctuer la fin de sa phrase, comme si elle venait de se souvenir de quelque chose d'important.

    « J'espère que vous n'en avez pas tué ! La paperasse n'est pas l'aspect le plus amusant de mon métier... Oups là, couché toi ! »

    Elle attrapa une assiette crade sur la table la plus proche et l'envoya sur un alcoolique qui s’apprêtait à donner un coup de chaise dans le dos de son camarade orc. Bon, les bris de l'assiette ont dut atteindre Arslack mais elle ne pouvait pas tout prévoir non plus.

    « Finissons en rapidement, une bonne bagarre c'est bien sympa de temps en temps mais ils n'apportent aucun challenge... Vous devriez voir ce que cela donne la nuit, c'est nettement plus marrant ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Dim 19 Oct - 20:54:08

L'orc avait toute son attention sur sa partenaire, grosse erreur car voilà qu'un des soûlards qui tentait d'en profiter pour l’assommer d'un coup de chaise. Ce fut sans compter Krista qui se servi d'une assiette comme projectile pour sauver le peau verte. Bon au passage quelques éclats volèrent dans sa direction, manquant de le blesser par la même occasion. Léger détail... Il n'en tint pas rigueur. Après tout la demoiselle n'avait pas volontairement tenté de le blesser, et puis c'était un orc bordel et n'allait pas chouiner pour si peu.

- Je n'ai aucun intérêt à les tuer...

Fut la seule réponse qu'il donna à l'humaine. Réponse presque reniflée comme s'il voulait lui montrer à quel point elle l'avait froissé. Mais sa mauvaise humeur disparue presque aussitôt. Il la remercia d'un hochement de tête. Tout autour d'eux, tout n'était plus que désolation et bazar. Un sourire narquois se dessina sur les lèvres .

- Comme c'est dommage que je ne puisse pas y participer en effet... Cela aurait put être intéressant...

Il retourna alors vers le bar. Toute cette agitation lui avait donné soif... et faim ! Tapant du poing, il incita le gérant à sortir de sa cachette. Ce couard avait cru qu'un petit morceau de bois pourrait le sauver éternellement... quelle belle blague ! Si c'était vraiment le cas, tous les boucliers seraient alors dans cette matière au lieu du fer.

- Tavernier. Deux nouveaux couverts et deux boissons. Aux frais de mon agresseur.

Le ton n'était pas autoritaire mais ne laissait tout de même aucune place pour un quelconque refus. Il se repositionna sur le support en bois, croisant les bras alors que son animal bailla nonchalamment. Unique preuve qu'il n'en avait rien à cirer de tout ce qui se passait autour de lui. Il y avait beau eu un boucan il y a quelques secondes de cela, il n'avait pas bougé d'un pouce.

Puis un bruit vint titiller ses oreilles duveteuses, un liquide s'écrasant sur le sol. Portant son regard doré vers la source, le canin remarqua alors une petite flaque se formant en dessous de son maître. Curieux, il fini par se lever et passa son imposante tête sous le bras de l'orc qui, surpris, porta son attention vers l'animal.

Et c'est là qu'il remarqua l'estafilade qui barrait son bras. La seule blessure subie lors de son affrontement. Et infligée par son alliée. A cette pensée il sourit. Quelle douce ironie.

- Ce n'est rien Crocs Sanglants...

Fit-il en passant sa grosse main verte dans le pelage grisé du monstre. Puis il attrapa les deux assiettes qu'il posa à terre. A défaut d'être jeté, les repas allaient servir à le nourrir. Le warg renifla alors quelques instants la mixture offerte avant de la dévorer à pleine dent. Le peu d'alcool ne suffirait pas à le rendre saoul et ça permettrait de le nourrir un petit pas.

- Tu vois Krista! Il est de mon avis! La nourriture est mangeable ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Krista Graham
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : Quelques part entre Lilru Karrlan et l'académie des mages




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Jeu 23 Oct - 18:39:19

    « Vous ne savez même pas à quel point ! »

    Ajouta Krista avant de donner un dernier coup de pieds dans un morceau de chaise qui trainait par terre pour l'envoyer se ficher sous le bras du premier agresseur qui tentait maintenant de fuir la scène en catimini pour éviter d'avoir à payer.

    « Tu mettras aussi le prix des dégats sur leur note, n'hésite pas à engager les services d'un recouvreur nain si ils veulent se défiler... tu nous as comme témoins. »

    Elle avait prononcée cette phrase sur un ton à la fois mielleux et sadique, elle savait très bien que le propriétaire profiterait sans doute de ces faits pour augmenter un chouillat le prix du mobilier cassé. La demoiselle vint donc se rasseoir à sa place d'origine, remettant en place le tabouret qui était tombé un peu plus tôt.

    « Mouais, je ne souhaite pas dénigrer les gouts de votre Warg mais je pense que l'on a un système gustatif différent. »

    Répondit la mage-chevalier aussi diplomatiquement que possible, scrutant à nouveau tous les faits et gestes du propriétaire qui préparait leur nourriture. Cette fois-ci la nourriture était faite gaiement, autant la bagarre aurait dut le rendre morose, autant il savait qu'au final il allait faire des profits.

    « Mmm... Je pense qu'il va falloir remettre la visite à un autre jour. »

    Krista le sentait maintenant que la tension de la bagarre s'était abaissée, ses vêtements et ses cheveux étaient moites... et même si elle ne le sentait pas forcément vu qu'elle était dans l'odeur, elle ne doutait pas qu'elle devait sentir la gnôle à plusieurs mètres.

    « Nous risquerions d'attirer plus que des regards si nous parcourions la capitale maintenant ! »

    Elle attrapa l'assiette qui venait de se poser devant elle et commença à déguster le repas, n'indiquant nullement si elle appréciait ou non le met. Elle était ceci dit bien contente qu'il n'y ait pas le gout de l'alcool, ça aurait vraiment gâché le tout.

    « Oh, je n'en ai pas parlé plus tôt mais si vous recevez une lettre de Lilru Karrlan, n'hésitez pas à passer faire un tour ! C'est un endroit connu comme étant l'école des chevaliers mais il n'y a pas que ce cursus qui y est enseigné... bref, généralement les natifs les plus doués et les arrivants reçoivent tous une lettres à un moment ou un autre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Lun 27 Oct - 16:30:23

A la remarque de Krista, l'orc s'esclaffa sans tenter de contenir son hilarité. Que ce petit bout de femme pouvait être drôle quand elle s'y mettait! Il la gratifia d'une claque amicale dans le dos avant de se mettre à manger son assiette à son tour. L'air ambiant avait fini par par empester leurs vêtements d'une odeur d'alcool et il était même persuadé que rien que de les respirer pourrait mettre un humain dans un état d’ébriété avancé.

Il porta alors son attention sur son assiette, que ça avait l'air appétissant tout ça... Du moins plus que ce qu'il tentait quand il en avait marre de la viande cuite. Ce n'était pas un bon cuistot et ne pourrait jamais être un gourmet. Zéro pointé en mariage des saveurs, il pouvait vous mélanger du chocolat et des crevettes rien que pour tester. Une autre fois, il avait dût subir une après-midi derrière un buisson après une expérience culinaire... Autant vous dire qu'il ne valait mieux pas le laisser au fourneau...

- Chuis même pas sur qu'ils nous laisseraient passer les portes tellement on sent fort la bibine... On serait vite fait arrêtés pour glandouille à mon avis !

Il reprit alors son repas aussi rapidement que son bras meurtri le lui permettait. Il n'était pas vraiment une chochotte, des coups et blessures il en avait eu au cours de sa vie et cela risquait fort de continuer ainsi, mais bordel qu'est-ce que ça piquait ! Il utilisa alors un morceau de tissu pour faire un pansement temporaire, histoire que ça n'en foute pas partout le temps qu'il puisse manger tranquillement.

L'humaine alors de plus belle dans sa tentative de recrutement du chaman mais cette fois il n'était plus question de l'école de magie mais de l'école de chevalerie. Soupirant tel un défaitiste il la laissa néanmoins finir son monologue. Elle n'avait pas réussi à l'avoir dans son école des arcanes et le voulait dans son école d'apprentis chevaliers... Vraiment, elle n'abandonnait pas si facilement au goût du peau-verte. Il se gratta l'arrière de la tête tout en affichant un regard gêné.

- Merci de l'invitation... mais je n'ai aucun souvenir d'avoir reçu pareil papier en sept années à vivre en Calypta. Peut-être que mon camp est assez inconnu pour avoir échappé à vos yeux...


Mensonge. Il venait de mentir éhontément. Sans aucune gêne. Tout simplement. Un autre secret à cacher mais ce dernier n'était pas aussi important que le rôle qu'il occupait sur Calypta. Non. C'était beaucoup plus... personnel. Cette lettre il l'avait bien reçue, dès qu'il avait été libre pour être précis. Comme tout le monde il l'avait dépliée machinalement, ses gestes étant guidés par la curiosité, mais bien entendu, il n'avait su déchiffré son contenu car il ne savait tout bonnement pas lire.

Dans sa vie avant Calypta, il n'avait jamais eu besoin de lire ni même d'écrire. Tout ce qu'il savait lui avait été transmis par les anciens. Tout bonnement. Leurs traditions, leurs coutumes et leurs mœurs. Tout. Il avait tout apprit de leurs paroles. Sages et posées. Emplies d'expériences et de vécu. Les lignes étaient froides. Trop directrices. Pas les mots. Ils étaient doux et chaleureux. C'est donc tout naturellement que cette lettre avait été jetée... ou utilisée comme papier. Il ne se souvenait plus vraiment du rôle qu'elle avait obtenu par la suite. C'était, pour lui, uniquement un petit morceau de papier inutile et il ne voyait pas pourquoi il devrait la garder.

- Bha ce n'est pas grave ! Au pire maintenant je ferais attention lorsqu'on m'apportera une lettre !

Il reporta son attention sur son warg mais se ravisa bien vite. L'animal était en train de se laver et ce n'était pas vraiment une chose sur laquelle il voulait s'attarder. Au lieu de ça, il préféra planter son regard ambre dans celui de Krista.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Krista Graham
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 17
Date d'inscription : 13/09/2014
Localisation : Quelques part entre Lilru Karrlan et l'académie des mages




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Jeu 30 Oct - 11:30:00

    Alors qu'elle reprenait une deuxième bouchée de son repas celle-ci vint quitter l'emplacement qu'elle venait de prendre dans sa bouche suite à une claque dans le dos de la part d'Arslack, arrosant au passage copieusement le visage du tenancier. Krista regarda tour à tour le tenancier, le bout de viande qu'il avait sur le visage et Arslack avant de planter sa fourchette dans l'assiette de l'orc pour récupérer la bouchée qu'elle venait de perdre sous cette attaque surprise honteuse !

    « Je serais probablement arrêtée sur la route de toute manière pour rejoindre mon dortoir à Lilru Karrlan... je sens déjà le tirage d'oreilles par l'intendante Stone. »

    Prononça la chevalier avec appréhension en se souvenant de la dernière fois où c'était arrivé, elle avait perdue deux heures de son existence avec la "générale" comme elle était surnommée. Avec un peu de chance, l'odeur sera suffisamment insupportable pour qu'elle lui lâche rapidement les basques.

    « Je pourrais en profiter pour lui demander si une lettre vous a été envoyée par ailleurs, c'est elle qui s'occupe de codifier tout ça pour les directeurs. »

    Et comme ça, elle pourrait peut-être avec un peu de chance éviter dix minutes de tirage d'oreille supplémentaires !

    « Sinon, si vous cherchez des informations sur Calypta et que je ne suis pas disponible ce jour là, je vous conseille la guilde des marchands ou le quartiers des temples. Il y aura du monde là-bas mais au moins vous pourrez demander à plusieurs personnes pour être sûr d'avoir la bonne information ! »

    La demoiselle avait sortit une carte de la capitale tout en annonçant cela à l'orc et la dépliait maintenant entres eux deux.

    « C'est l'une des plus récentes produite pour la cité mère, il peux y avoir des changements à tout moment ceci dit. Alors... ah voilà, on se trouve ici et le cimetière où nous étions se trouve là. »

    Indiqua la mage-chevalier en pointant deux endroits de la carte pour aider l'orc à visualiser.

    « Lilru Karrlan à ses bureaux ici, dans le quartier neutre. L'académie des mages se trouve là. Si vous n'arrivez pas à me contacter là bas, il vous suffira de demander à n'importe quel garde du Sahoc de la ville, généralement ils savent où je me trouve... »

    Krista releva le menton de la carte un instant, prit une bouchée puis penchant la tête sur le coté.

    « Je me demande pourquoi d'ailleurs, je suis pas particulièrement haute placée dans l'armée. »

    La noble haussa des épaules avant de pointer d'autres endroits sur la carte comme le quartier des temples, l'une des boutiques affiliée à la guilde des marchands et divers autres endroits utiles.

    « Faites bien attention à ne pas entrer dans les quartiers du Redor ceci dit, je suis désolée de dire que les orcs et les wargs sont mal vus là-bas. Dans le meilleur des cas ils vous demandraient de faire demi-tour mais dans le pire des cas... disons simplement qu'ils ne sont pas aussi tolérants qu'ils le laissent paraitre. »

    Et il n'y avait pas meilleure image pour le représenter que la famille noble Graham affiliée au Redor. Sa cousine éloignée par adoption avait un sacré balais dans le... euh, elle n'était pas très sympathique.

    « Voilà, je vous laisse la carte bien entendu... si je la ramène recouverte de l'odeur de l'alcool on me tapera plus sur les doigts que si je dis que je l'ai perdue. »

    Krista haussa des épaules en prononçant cela puis elle reprit le repas qu'elle avait mise de coté pour expliquer tout cela à Arslack.

    « Oh, une dernière chose sur la ville, ayez une excellente raison d'y aller si vous voulez vous rendre au chateau des Déesses Reines: Vous ne pouvez jamais être sûr que ce vous voulez y faire se passe comme vous vous y attendiez ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre] Ven 31 Oct - 0:10:14

Autant Arslack ressemblait à un énorme monstre vert, bête de muscles et de nerfs, autant il pouvait se montrer aussi docile qu'un chien. Son regard suivait le doigt de la demoiselle se déplacer sur la carte. Au moins avec ce petit morceau de papier, il allait pouvoir se retrouver un peu plus dans la capitale. Ce n'était pas comme si il n'était jamais allé dans la capitale et y avait déboulé par un portail d'un domaine situé plusieurs kilomètres.

- Je ne sais pas vraiment qui va m'apprécier sur Calypta... Les orcs m'ont accordé un accueil quelque peu brutal et si les humains s'y mettent aussi... Vraiment un endroit tout à fait agréable...

Puis Krista la lui offrit. Tant mieux. Il avait certes une bonne mémoire à défaut de savoir lire mais il n'était pas malheureux de pouvoir la garder pour demander son chemin aux habitants du Sahoc... Puisque apparemment les hypocrites du Redor préféraient le voir disparaître. Il était un peu irrité face à cette révélation mais un sourire chassa bientôt des idées noires à l'évocation des probables punitions de la demoiselle. Entre se faire tirer les oreilles et taper sur les doigts, elle n'allait pas vraiment passer un bon moment.

- Je suis désolé... C'est en partie ma faute et si je dois témoigner pour te sauver alors sache que je le ferais ! C'est une promesse ! Il en va de mon honneur ! Donc si besoin est, appelle-moi pour venir te soutenir!


Il frappa alors du poing sur sa large poitrine en gage de serment. La demoiselle c'était montrée digne à ses yeux pour qu'il puisse l'aider et ce n'était pas tout à fait faux. Après tout c'était lui qui avait choisi le Ténébros pour se restaurer et qui avait incité à la bagarre. Il était donc injuste que l'humaine en paye seule les pots cassés.

La dernière mise en garde fit se lever un sourcil à l'orc. Il était vrai qu'il avait entendu parlé de ces deux Déesses surpuissantes... Céleste et Angélique si ses souvenirs étaient bons. L'une dirigeant le Redor et l'autre le Sahoc. Il n'avait pas vraiment cherché à les rencontrer et ne le ferais très certainement pas. Il laissait les histoires de divinités aux autres, lui-même ayant déjà pas mal de soucis avec les esprits.

- Je te remercie pour cette petite précision Krista.


Le regard ambre n'avait pas quitté le visage masqué de la jeune femme. Il se demandait que pouvait bien cacher un tel objet mais préféra ne pas aborder la question. Il était quelqu'un de solitaire et brusque mais n'était pas assez maladroit pour poser pareille question. Cela relevait très certainement de l'ordre personnel ou une coutume et ne chercha pas plus lion. On lui avait dit dans sa jeunesse que la curiosité était un vilain défaut et que ça n'apportait que des soucis.

- Je vais peut-être y aller alors... Pour ne pas vous retenir encore trop longtemps.


Il avala encore trois bouchés et laissa le reste sur le comptoir et se mit à siffler pour que son warg le suive jusqu'à la sortie. Une fois la porte passée, il monta alors sur l'imposante bête et tout en s'inclinant fit ses adieux à la mage.

- Cette journée a été très agréable Krista et j'espère un jour te revoir. En tout cas, si un jour l'envie t'en prend, tu seras bien accueillie au mon Flamess.

Ces sur ces bonnes paroles qu'il intima sa monture à avancer doucement vers la sortie de la ville alors qu'un étrange sourire se dessina sur ses lèvres. Il avait enfin réussi à trouver une âme qui ne lui voulait pas que du mal sur Calypta. Peut-être était-ce là un signe qui lui intimait à s'ouvrir un peu aux autres. De plus, il avait réussi à passer un pacte avec un nouvel esprit. Relevant alors son capuchon pour être moins voyant, il fini par disparaitre dans la foule. Un nouveau voyage se profilait à l'horizon pour pouvoir rentrer chez lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Do what you must... [Libre]

Revenir en haut Aller en bas

Do what you must... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!
» OU SE TROUVE LE BOUTON LIBRE CREDIT SUR JEUTEL?
» Houston ? Nous avons un problème (pv libre)
» le québec libre!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Cité des Créatrices :: La Cité Mère :: Quartiers Sahoc :: Cimetière du Sahoc-