AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Malédictions et doux rêves [PV famille dorée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Mihnea
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 123
Date d'inscription : 24/03/2014




MessageSujet: Malédictions et doux rêves [PV famille dorée] Lun 16 Juin - 20:33:00


Post précédent

Un carillon chanta l'entrée de Mihnea lorsqu'il poussa la porte du Pandora. Un jeune homme aux cheveux blancs sautillaient du bout des pieds pour tenter d'atteindre un article sur une étagère haute, mais le reste de la boutique, notamment la place derrière le comptoir du vendeur, était déserté. Il ne sut pourquoi, l'endroit le mit mal à l'aise. Tout à coup, il se sentait épuisé, vidé de ses forces, et cette sensation grandissait, aspirant son énergie. Pris de vertiges, il fit mine d'attendre le retour du vendeur au comptoir, sur lequel il s'appuya d'une main légèrement tremblante.

Il attendit ainsi une dizaine de minutes, mais personne ne vint les accueillir. A bout de patience, il se redressa soudain et se dirigea vers le présentoir sur lequel étaient dressés plusieurs types de sphère. Il en saisit une au verre immaculé, retourna au comptoir d'un pas mal assuré et laissa des kalys devant la caisse. Puis, il s'adressa au dragon noir d'une voix plus rauque que d'ordinaire:

- Allons-y, nous avons assez perdu de temps. Peut-être que nous trouverons un mage habilité à combattre votre malédiction dans le quartier des temples.

En se tournant vers la porte, il manqua de heurter le jeune homme aux cheveux blancs, qui était apparu tout à coup derrière lui. Il sursauta, tandis que le visage de l'inconnu se tordait d'un long sourire ravi, les yeux si grands ouverts que cela lui donnait l'air un peu fou.

- Je connais un mage habilité à combattre les malédictions.

Dérangé par l'expression bizarre du garçon et son indiscrétion, Mihnea le toisa avec répugnance. La salle oscillait dangereusement, il avait du mal à respirer. Pressé d'en finir avec leur mission de la journée, il finit par poser la question qu'attendait de toute évidence son interlocuteur.

- Qui cela ?

Le jeune homme étira son sourire sur une rangée de dents si blanches que c'en était dérangeant. Alors, Mihnea remarqua le badge qui parait l'habit de l'étranger. L'inscription était à l'envers, mais en se concentrant, on pouvait y lire en lettres enfantines "boutiquier Pandora". Il crut s'étouffer de colère.

- ET QU'ATTENDIEZ-VOUS POUR PRENDRE VOTRE CLIENTELE EN CHARGE, INCAPABLE ?!

Le commerçant le corrigea aussitôt d'un air concerné:

- Oh, je n'attendais pas !

Et il s'en alla calmement tenter d'attraper un nouvel article sur la même étagère trop haute pour lui, sans plus se soucier de ses clients. Un brasier bleu fumait dans le regard du prince maudit. Il plaqua alors violemment la sphère contre Mythril pour la lui confier et rejoignit à grands pas le commerçant. Celui-ci ne se retourna pas, mais il cessa soudain de se hausser sur la pointe des pieds pour essayer d'atteindre l'objet en hauteur.

- C'est assez étonnant...

Mihnea posa une main brutale sur son épaule.

- Que vous teniez encore debout.

Une explosion de rayons de lumière blanche se déclencha à son contact: depuis le pendentif du boutiquier jusqu'à la broche autour de son cou, aux anneaux sur ses doigts ou même encore d'un sceau sur le revers de sa lavallière. Mihnea tomba au sol, inconscient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Remus Night
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 5
Date d'inscription : 28/11/2013




MessageSujet: Re: Malédictions et doux rêves [PV famille dorée] Lun 16 Juin - 20:49:20

L'espace d'un instant, Remus eut un sourire cruel. A moins que ce ne fut l'imagination des personnes alentours. Il parut tout à coup les remarquer.

- Oh, des clients !

Surpris mais ravi, il se précipita à la rencontre de la famille dorée, enjambant d'un bond enthousiaste le corps qui trainait par terre.

- Bonjour, clients. Vous cherchez quelque chose ?

Le sourire aimable, il avait l'air d'un chat ronronnant de plaisir à la compagnie de proches chers à son coeur. Dévisageant l'elfe noir, il ajouta:

- Cherchez vite, cherchez vite. Ou ne cherchez pas ici. La magie sacrée de certains objets ici sont conçus pour affaiblir les damnés et les démons.

Tout joyeux, il désigna sa broche et ses bagues.

- Par exemple, ces bijoux-ci sont chargés d'une force qui assommerait...

Il battit des paupières, déconcerté. Les bijoux ne scintillaient plus du même éclat qu'avant, vidés de leur énergie sacrée. Comme s'ils venaient d'évacuer leur puissance sur un importun. L'air penaud et désappointé, il tapota les pierres de ses bagues, en vain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Malédictions et doux rêves [PV famille dorée] Lun 16 Juin - 22:04:56

Un à un les membres de la petite communauté entrèrent dans le « Pandora », d'abord l'humain suivi de l'ancien roi, du maudit et enfin de la pucel euh... du jeune prince. Minhea alla directement au comptoir, sa patience semblait à bout. Pendant ce temps, les jumeaux faisaient les rayons, tentant de trouver eux-mêmes un artefact qui pourrait satisfaire leurs attentes et Mythril tenta d'aider le pauvre jeune homme qui tentait d'attraper quelque chose.

Grâce à ses ailes dorées, il pouvait aller plus haut que le pauvre humain et c'est avec un sourire de benêt qu'il le lui tendit. Le jeune homme le lui rendit chaleureusement et contre toute attente se mit en quête d'un autre objet tout aussi difficile d'attraper. N'écoutant que son grand cœur de couillon, le blondinet allait le lui chercher aussitôt, ce petit manège continua jusqu'à ce que la dernière goutte de patience du brin ne soit évaporé. Descendant au sol, il le regarda faire sans le quitter du regard, la démarche de son maître semblait tout d'un coup moins normale... Comme si monsieur avait picolé une bière de trop.

Son regard s'attarda alors sur ses deux parents, tous deux se ressemblaient énormément et pas que physiquement. Ils affichaient les mêmes traits et la même expression à peu de choses près, son oncle ayant les traits plus tirés, alors qu'ils cherchaient quelque chose dont il ignorait les effets. Peut d'informations lui avaient été données et il était plutôt là pour augmenter le coté féminin du groupe. Soupirant il fini par s'apercevoir que la personne qu'il tentait d'aider jusque là avait entamé une discussion avec le membre le moins aimable de leur groupe et ce qui devait arriver arriva. A bout de nerfs, l'humain lui enfonça la sphère qu'il avait acheté et fit par de son mécontentement mais étrangement, il fini par terre.

C'est à ce moment-là qu'Amethyst choisi mon s'affaisser sur l'une des étagères, quelque chose n'allait pas ! Il fonça alors aux coté de son maître et attrapa sa tête qu'il déposa sur ses genoux, il tenta alors un sort de soin mais compris bien vite que ça ne servirait à rien, les propos du boutiquier confirmant ses craintes. Le brun semblait maudit, ça expliquait peut-être pourquoi monsieur avait aussi mauvais caractère...

L'homme aux cheveux blancs s'adressa alors à son oncle mal en point. Il était vrai que lui aussi était maudit par quelque chose d'assez puissant. Malgré son état, il lança une pique à l'encontre de la loque par terre.

- … un abruti fini qui ne connaît aucune bonne manière ?

Fit-il alors que son souffle se fit plus difficile, il pointait alors le sac de viande avachi en guide d'illustration.

- Ce que nous cherchons... Est un moyen d'enfermer cette... chose qui me parasite. Je souhaite redevenir maître de mon propre corps... Auriez-vous quelque chose de ce genre en stock ? Je... Je vous attendrais dehors, voyez les modalités avec mon frère... Je ne me sens pas très bien...

Titubant, il se dirigea vers la sortie. Mythril quand à lui attrapa alors Minhea par les deux jambes et le traîna comme ça vers l'extérieur. Diamond eu du mal à se retenir de rire lorsque la tête de l'infortuné tapa sur le sol à plusieurs reprises. Il allait rester avec le vendeur pour finaliser le reste des transactions. Il regarda alors le duo de choc disparaitre derrière la porte et la dernière chose qu'il entendu d'eux fut un "Désolé" de la part de son fils qui s'excusait auprès de l’évanoui. Amethyst quand à lui peinait à sortir, s’accrochant à ce qu'il pouvait pour tenter de garder appui sur ses deux jambes...

Reportant toute son attention sur Remus, il continua la conversation. Le plus difficile allait de garder son sérieux alors que les gémissement de son fils se faisaient entendre de dehors.

- Je vous écoute. Que peut-on faire pour enfermer ce mal?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Remus Night
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 5
Date d'inscription : 28/11/2013




MessageSujet: Re: Malédictions et doux rêves [PV famille dorée] Mer 25 Juin - 15:24:47

L'index sur son étrange sourire et les yeux levés au plafond, Remus parut réfléchir un instant. Après un petit sursaut qui donna l'impression que ses grands yeux écarquillés allaient jaillir de leur orbite, il bondit jusqu'à un placard dont il ouvrit les portes basses. Plusieurs objets projetés contre les murs plus tard, il revint avec deux tasses de thé fumant, dont une qu'il tendit vivement à son dernier client, en renversant le quart sur lui-même. Puis il s'installa en tailleur sur son comptoir, prit un livre au hasard, l'ouvrit et récita, le regard plongé dans celui du dragon:

- Il était une fois deux soeurs princesses, Unia et Segunda. Unia était la plus douce des enfants, et d'un tempérament calme et attentionné. Segunda était animée par la passion, et d'un tempérament fougueux et combatif. Malgré le contraste de leur nature, les deux jeunes filles s'aimaient autant que peuvent s'aimer des soeurs, autant que peuvent s'aimer les plus proches amies, autant que peuvent s'aimer deux âmes unies par la plus harmonieuse des complémentarités. Inséparables, l'on ne connaissait point l'une sans l'autre, jamais.

L'entente était telle que Unia, malgré les quelques mois qui lui donnaient droit à la couronne du roi, décida à la mort de leur père de gouverner de paire avec la seconde héritière. Le royaume craignit la division: deux esprits si différents déchireraient son union. C'était sous-estimer l'amour sororal. Le calme de Unia tempérait assez le feu de Segunda, et le tumulte de Segunda agitait comme il fallait la passivité de Unia. Les deux soeurs vivaient de justes compromis. De là naquit la plus belle harmonie dont s'éprit jamais le pays.

Deux ans seulement cependant dura l'enchantement. Quand Segunda trépassa, Unia seule resta, et l'équilibre cessa. La politique changea. La reine ne savait pas, sans Segunda, décider le combat ou pas dans quoi que ce soit. Segunda quant à elle, ne monta pas au ciel: âme en peine elle errait là où la reine était. Pas d'hésitation alors quand un mage proposa la fusion des deux âmes dans un corps. Les caractères des deux héritières en un seul corps se mêlèrent. Segunda habitait Unia.

Mais si l'eau et le feu peuvent s'aimer, ensemble ne peuvent cohabiter. Le jour Unia s'éveillait, tandis que la nuit Segunda émergeait. Condamné à vivre sans sa moitié, le même corps pleurait la nuit puis le jour la séparation des personnalités. L'union n'existait plus, chacune décidait sans l'autre, et les choix étaient contraires. Plus de compromis, pas plus que d'harmonie. Le pays était en péril. Le déséquilibre atteignit son paroxysme au coeur d'une rébellion, à laquelle au matin la reine trouva concession, tandis qu'au soir elle répondit sans compassion par l'assaut de ses bataillons. Le peuple, déconcerté, réagit plus violemment, la survie du pays menaçant. Le mage fut rappelé: son charme devait être brisé. A l'aide d'une urne né des pouvoirs complémentaires de huit Esper, la personnalité alternée fut chassée, l'une des reines enfermée au creux de l'objet. Mais laquelle des deux régna, laquelle céda, de Unia ou de Segunda ? Cela, l'histoire ne le dit pas...


Il n'avait pas pris de pause durant sa petite histoire, et la fumée avait cessé de s'élever de sa tasse, à laquelle il n'avait d'ailleurs rien bu. Refermant soudain le livre, qui s'avérait être un livre de comptes sans rapport avec le conte énoncé, il saisit une carte de Calypta qui dépassait d'une étagère et la posa bien à plat sur le comptoir. Il l'étudia un petit moment, et puis décida:

- Bien, bien, bien, bien, bien ! Bien. Revenez avec l'artefact, et avec la réponse: Unia ou Segunda ? C'est le prix du rituel. Mais vous en paierez bien, bien, bien... bien d'autres en chemin.

Tout à coup, il fit une grande révérence théâtrale à son interlocuteur, renversant la tasse de thé sur la carte Calyptienne. Il partit d'une démarche enjouée jusqu'au placard laissé ouvert, s'y faufila bien que la place fut tout juste assez grande pour l'accueillir, et referma les portes après un grand sourire dément et un salut de la main. Sur la carte, le thé avait formé d'étranges tâches: un cercle fin entourait un quartier de la nécropole Nord du Sahoc, et une petite croix à l'intérieur y désignait un emplacement particulier. Un peu plus loin, en dehors de la terre Calyptienne, les tâches de thé représentaient un symbole qui aurait pu servir de blason: deux gouttes l'une à côté de l'autre, la première placée à l'envers et dont l'intérieur était rempli par la couleur châtain du thé, la seconde placée à l'endroit et dont l'intérieur était vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Malédictions et doux rêves [PV famille dorée] Mer 25 Juin - 19:48:45

Le dragon écouta le vendeur sans mot dire. Il était très attentif à toutes les informations que son conteur lui laissait. Ce qui semblait être une comptine était en réalité une légende sur l'objet que le groupe recherchait. Les personnages des deux reines lui faisait penser aux deux Créatrices... à quelques points près. Mais les dernières paroles jetèrent une ombre dans le cœur de l'ancien roi. Il avait peur. Peur d'un doute. L'histoire ne disait pas qui des deux sœurs avait été enfermée, se pourrait-il que l'âme enfermée dans l'urne soit prélevée du corps au hasard ? Le monstre dans son frère pourrait alors avoir alors le champs libre pour détruire ce qu'il n'a pu auparavant. Ce rituel était bien trop risqué.

- N'y a-t-il que cette unique solution ? Vous avez dû sentir ce qui se cachait dans mon frère... Si cela venait à être libéré... Je n'ose même pas imaginer les conséquences que ça entraînera...

Son cœur lui serrait fort sa poitrine. Il avait peur. Peur pour son fils. Il l'avait à peine retrouvé qu'il risquait déjà de le perdre bien vite. Son trouble bien que très important ne se fit pas lire sur ses traits, il avait été éduqué à ne rien laisser transparaître. Un roi se doit de ne pas montrer ses émotions. Il se doit de diriger en toute impartialité, dans ces conditions il lui est donc interdit d'avoir des sentiments. Il se doit de porter le masque. Celui d'un patriarche. Père de tout un peuple. Ce masque il devait le porter encore. Une faible lueur passa dans son regard et il reprit alors la parole.

- Soit ! Nous allons chercher cette urne. Mais si ce mal gagne sur mon frère alors je n'aurais d'autre choix que de l'occire. Les dragons n'ont pas besoin de se voir asséné le coup de grâce. Pas maintenant...

Il ne fit même pas attention au gérant qui alla se cacher dans son placard. Il rendit néanmoins le salut par une révérence respectueuse avant de tourner les talons. La sonnette de l'édifice retentit encore une fois alors qu'il passait la porte. Un poids venait de tomber tout d'un coup sur ses épaules. A peine sorti de prison qu'il était déjà en train d'être rattrapé par ses responsabilités.

Ses soucis s'évanouirent cependant à la vue de son fils encore en train de geindre, la tête de l'humain posé sur ses genoux. Était-il vraiment idiot ou le faisait-il exprès? Le père se mit alors à rougir lorsque le jeune blond passa ses doigts dans les cheveux de l'humain. Il se retint d'aller expulser le corps de l'intrus d'un bon coup de poing lorsqu’il remarqua que ce geste n'avait uniquement pour but de libérer le front de l'endormi afin d'y poser un mouchoir trempé. Posant sa main sur sa poitrine et soupirant, il chassa l'horrible pensée qui lui avait traversé l'esprit. Une voix familière vint le sortir de sa transe.

- Ne t'en fais pas. Tu n'es pas le seul à avoir cru ça. Regarde ces dames glousser à la vue du petit « couple ».

C'était son jeune frère qui parlait. Apparemment il avait assez récupéré de l'enchantement pour sortir des distinctions pareilles. Il préféra ne pas relever et interpella Mythril.

- Un long voyage nous attend. Je vous propose donc de passer la nuit dans une auberge et de partir au petit matin. Amethyst. Occupe toi de l'humain... Une dernière chose, personne ne doit connaitre notre véritable identité, je voudrais donc que vous répondiez à vos noms humanoïdes... Gabriel, Vergil... Est-ce clair.?

- Oui Wyatt...

- Oui Wyatt...

Un mouvement de tête des deux dragons et cette réponse donnée en cœur lui firent part de leur acceptation. Il se mit alors à la recherche, l'esprit un peu plus tranquille, d'un lieu pour dormir alors que les deux autres dragons le rattrapèrent, l'Esper promenant leur prisonnier comme un blessé. Pas la peine de se donner un peu plus en spectacle. La chambre fut vite payée, on rangea le bagage Dracula sur le sol, le prince eu le droit au lit, de même que Diamond et le maudit « opta » pour le fauteuil. C'est donc dans cette ambiance que les membres qui n'étaient pas encore au royaume de Morphée purent goûter à la joie d'une nuit reposante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mihnea
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 123
Date d'inscription : 24/03/2014




MessageSujet: Re: Malédictions et doux rêves [PV famille dorée] Mer 25 Juin - 22:16:50

Mihnea s'était éveillé dans une pièce où il ne se souvenait pas être venu, et avec un mal de tête qu'il ne s'expliquait pas. Les dragons dormaient, c'était la nuit. A mesure que sa mémoire lui revenait, il pressait le pas hors de l'auberge, en direction du Pandora. Mais à la limite du quartier Neutre, sa volonté à consacrer sa prochaine heure au boutiquier commença à flancher...

- Quelle jolie... chute vous devez avoir fait, Messire.

Le prince se retourna vers une jeune femme dont le regard s'était attardé au bas de son dos. Elle se tenait debout à l'entrée d'une maison de plaisir, vêtue avec une élégance qui laissait deviner que sa compagnie se payait grassement. Surpris, Mihnea s'arrêta pour hausser un sourcil. Le compliment était évident, mais la suite de son interpellation le déconcertait. Le regard malin et un sourire espiègle aux lèvres, elle haussa un sourcil à son tour, lui désignant l'arrière de son pantalon. Il suivit son regard, et découvrit avec mauvaise humeur la poussière qui lui recouvrait tout le pantalon, et jusqu'à son haut, pour ce qu'il pouvait en voir. Ces imbéciles de dragon avaient-ils osé le traîner à terre ??! Avant que la colère ne le fasse se retourner vers l'auberge, la jeune femme surgit dans son dos, approchant la bouche de son oreille:

- Nos baignoires sont assez grandes pour deux, si la poussière vous ennuie tant, Messire.

Son sourire découvrit ses dents, ce qui lui donna un air sauvage. Sa colère oubliée, Mihnea sourit à son tour, et puis se détourna de son chemin pour suivre la jeune femme.

Conscient que les dragons s'empresseraient de partir à sa recherche s'il ne s'en allait pas les trouver avant leur réveil, Mihnea se leva un peu avant l'aube. Deux coups à la porte de la chambre de la famille dorée annonça son entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Malédictions et doux rêves [PV famille dorée]

Revenir en haut Aller en bas

Malédictions et doux rêves [PV famille dorée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Malédictions de Satan et Bénédictions de Dieu
» [Parsee's Jealousy] Katashiro, rage et autres malédictions
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Une famille de 78 habitants !
» Ekyos le doux être

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Cité des Créatrices :: La Cité Mère :: Quartiers Redor :: Pandora-