AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Le maître et son serviteur [PV Mythril]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Mihnea
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 123
Date d'inscription : 24/03/2014




MessageSujet: Le maître et son serviteur [PV Mythril] Lun 2 Juin - 20:15:02

Il en avait rêvé depuis l'adolescence, mais c'était la toute première fois qu'il la visitait. Alesia, le pays de la beauté. Ici, la chaleur était telle que même au beau milieu de la nuit, la population portait des tissus fins et impudiques qui ne cachaient plus que les parties du corps les plus intimes, quand ils cachaient encore quoi que ce soit. Des palais aux couleurs de l'or s'élevaient de part et d'autres, mais aucun des plus beaux monuments ne prônaient de dieu. Alesia n'adorait qu'un seul Dieu : l'or.

Trop las de son long voyage pour apprécier comme il se devait les plaisirs d'Alesia, Mihnea paya une chambre et tomba aussitôt dans un sommeil profond. Le dragon avait reçu les mêmes ordres que la veille quant à sa nuit, et dû de nouveau dormir au pied de son lit, sans matelas cette fois. A son réveil, Mihnea exigea qu'ils partent en balade. Les rues embaumaient le parfum des épices et des tabacs exotiques, et de nombreux marchands haranguaient la foule qui passait. Parmi les badauds, des hommes et femmes à la peau étrangement marquée exécutaient les tâches que de riches nobles leur assignaient. Leurs tatouages différaient en couleurs et en formes, mais chacun représentait le symbole d'une maison, et chacun luisait étrangement. La marque des esclaves.

- Tu ne peux pas porter de tels habits sous pareille chaleur, Bouffon. Change-toi, j'ai pris soin de te choisir des vêtements hier.

Dit soudain Mihnea en détachant son regard des jardins florissants qui dépassaient des murs d'un palais. Il jeta la tenue aux pieds du dragon.

- Enlève tous tes vêtements et enfile ceux-ci à la place. Maintenant.

Insista-t-il. Ils se trouvaient au milieu de la place publique, à la vue de tous, mais il doutait fortement que quiconque ose leur reprocher un acte d'exhibitionnisme ici. Et en effet, personne n'intervint lorsque le dragon se défit de ses vêtements. Quelques uns, surpris, observèrent un instant la scène tandis que Mihnea, indifférent au spectacle que donnait son serviteur, contemplait d'un oeil critique les architectures majestueuses du quartier. La tenue de Mythril était originale, et parut surprendre les passants bien plus que sa nudité. Il était vêtu d'un unique pantalon bouffant, parsemé de pois rouge sur fond doré sur une jambe, et de rayures des mêmes couleurs sur l'autre. Ses chaussures remontaient en pointes à grelots, mais son torse était laissé découvert.

- Je t'interdis de te séparer du moindre de ces vêtements sans mon autorisation. Et je te déconseille fortement de les abîmer, car tu n'en auras pas d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: Le maître et son serviteur [PV Mythril] Lun 2 Juin - 21:53:56




Si Minhea était enthousiaste, ce ne fut pas le cas du petit dragon doré qui en était prisonnier. Il était fatigué de devoir supporter tous ses caprices. Lassé de devoir le suivre comme un petit chien bien docile... Non, les chiens avaient tout de même plus de liberté et de droits que lui. Tout ce qu'il avait le droit était de respirer. Il suivi donc le grand brun sans jamais rien dire. La nuit, il eu même l'obligation de dormir encore une fois au pied du lit. Alors que l'humain dormait, il se risqua à ouvrir la fenêtre pour regarder la lune.  

Tout autour de lui n'était que joie, c'est ce qui lui brisait le plus le cœur. Pourquoi il aussi n'avait-il pas le droit au bonheur. Fredonnant à la lune, il fixait l'astre laiteux de ses yeux éteins. L'air frais du soir vint caresser ses longs cheveux retenus en un chignon qu'il avait prit l'habitude de garder avec Minhea. L'homme ne se privait pas pour lui trouver des tâches toutes plus dégradantes les unes que les autres et ça n'allait pas en s'améliorant. Un sifflement et il s’aperçut qu'un homme avait été attiré par son chant triste. Honteux de lui, il s'éloigna alors de la fenêtre pour retourner auprès de son maître. Il ferma alors de nouveau les yeux, dans sa tête la même fête que la nuit dernière se déroulait devant ses yeux. Toujours ces visages souriants. Comme il aimerait pouvoir connaître de nouveau ces joies mais il ne le pouvait pas. Il espérait qu'un jour il puisse croiser l'un de ses semblables pour lui demander de l'aide. Il se mit alors à pleurer. Heureusement que l'autre ne pouvait pas le voir dans cet état si pathétique. Il avait honte. Oh combien il avait honte! L'espoir l'avait quitté. Il ne voulait plus de ses chaines qui se resserraient autour de lui et l'étouffaient de leur étreinte.

Son maître se réveilla alors, la coquille vide le suivi alors sans rien dire. Les yeux toujours plongé sur le sol. Les humiliations du dragonnier avaient finalement eues raison de sa propre conviction. Il n'avait plus aucun espoir. Une seule solution s'imposait alors à son esprit. Si la vie s'acharnait sur soi alors mieux valait trouver une échappatoire dans la mort. Il ne fit aucune remarque lorsque le brun lui ordonna de se changer. Il s'exécuta sans même rechigner. Le clown triste à en pleurer se mit alors à suivre le brun dans sa promenade. Son pas était léger et il gardait un large sourire. Il paraissait heureux. Oui, paraître était le bon terme. Car au fond la petite marionnette était brisée, son cœur de tissu déchiré en mille morceaux. Puis, sans crier gare, il attrapa d'un rapide mouvement alors le poignard d'un des passant et tout en faisant une courbette d'adieu, il enfonça alors en lui l'arme.

- Si je ne peux choisir comment vivre ma propre vie, alors ne me reste que le choix de ma propre mort...

L'espace d'une seconde, son masque se brisa et une lame perla le long de sa joue. Il s'écroula alors au sol, un fin sourire sur son visage l'illuminait alors qu'un fin filet de sang s'échappait de sa bouche. Sous lui le carmin coulait sur les pavés, la mort allait très certainement l'accueillir dans ses bras glacés, tout devint flou autour de lui alors que les sons se faisaient de plus en plus lointain...

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Sam 8 Nov - 23:19:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mihnea
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 123
Date d'inscription : 24/03/2014




MessageSujet: Re: Le maître et son serviteur [PV Mythril] Mar 3 Juin - 15:17:27

- Lâche ça tout de suite !!!

Avait tenté de l'arrêter Mihnea en le voyant prendre l'arme. En vain, la lame fendait la peau au même instant. Par l'oeil de la créature ailée, Amethyst devait avoir tout vu: le geste de Mythril les tuerait tous deux. Non ! Il ne retournerait pas en enfer pour les clowneries de cette andouille ! Surmontant sa panique, le prince maudit s'agenouilla près du dragon. Il allait retirer l'arme, mais l'incertitude arrêta sa main au-dessus. Est-ce qu'il ne risquait pas d'accélérer l'hémorragie et de précipiter la mort, en ôtant le poignard ? Il prit la main de Mythril pour l'apposer près de la plaie.

- Soigne-toi, je l'ordonne ! Maintenant !

Mais il eut beau tempêter, le serviteur n'obéissait plus. Des passants s'étaient massé autour d'eux, stupéfiés par la scène. Il n'était pas rare qu'un esclave se donne la mort, ici, mais peu de maîtres s'en seraient tant soucié, les hommes se remplaçant plus facilement que le plus banal des vases. En quête de secours, Mihnea leva les yeux sur la petite foule concentrée. Il interpella un jeune mendiant à l'air triste.

- Va chercher un guérisseur !

Fouillant la bourse dans sa poche, il lança au garçon un kalys d'or.

- Tu en auras un autre si tu fais vite! Maintenant, file !

L'enfant s'exécuta, mais serait-il assez rapide ? Le dragon perdait trop de sang, trop vite. Mihnea jeta un coup d'oeil en coin à la créature des ténèbres, hésitant à prendre la fuite tant qu'il le pouvait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Le maître et son serviteur [PV Mythril] Mar 3 Juin - 19:11:25

Oh oui Minhea pouvait avoir peur. Car en cet instant apparu derrière lui un portail d'un noir violacé duquel sortirent deux montures portant chacune un cavalier. L'un d'eux était un visage que l'humain regrettait très certainement de voir. Ses deux prunelles fendues dans une émotion forte, il fixait l'humain à genou à coté de son neveu. Comme pour répondre à l'intensité de ses sentiments, les deux juments de la nuit se mirent à se cabrer dans un hennissement monstrueux. Elles allaient faire le ménage, ils n'avaient pas besoin de spectateurs, alors que la seconde silhouette se jetait aux cotés du blond agonisant.

Mais pour mieux comprendre qui étaient ces nouveaux protagonistes, il est de bon sens qu'on retourne un petit peu dans les événements passés, alors que Mythril s'enfonçait la lame dans une ultime tentative d’échappatoire.

La scène avait été surveillée par le parasite contrôlant le corps de l'Esper. Dark avait été déçu... très déçu... Il semblait bien qu'il avait bien précisé à l'humain que le dragon ne devait en aucun cas mourir. Pire que déçu, il était contrarié. Se levant d’un bond, il fonça comme un dératé vers un couloir caché de son temple. Décidément, il fallait tout faire soi-même. Le palentir qui voyait la scène à travers les yeux de sa créature le suivait également. Il fallait agir vite ou cette idiote de blonde allait mourir. Passant par plusieurs chemins cachés, il fini par arriver dans des cachots. Là il trouva ce qu'il cherchait, un bon soigneur.

- Je te préviens, je vais devoir libérer tes pouvoirs pour que tu sauves ton abrutie de progéniture... Ne tente pas de faire le malin ou vous risquerez d'en payer le prix...


Joignant le geste à la parole, il défit les liens qui entravaient l'inconnu au masque. Ce dernier s'écrasa dans un gémissement qui plu au fou. Mais pas le temps de s'amuser... Il attrapa alors son prisonnier par le bras et ce fut le grand noir pour Dark...

L'homme au masque venait d'utiliser sa magie pour renforcer le sceau de l'Esper, enfermant la graine de folie pendant un bon bout de temps. Amethyst s'écroula alors à coté de son sauveur, quelques secondes plus tard le voilà qui le libérait de son masque. Il pouvait voir un visage tant craint... un visage si similaire au sien... Leurs regards se croisèrent et un accord tacite fut conclu. Le noiraud utilisa ses pouvoirs pour créer un portail et fit appel à un de ses sorts d'invocation, il leur fallait aller au plus vite et les Night-Mare ne seraient pas de trop. Montant chacun sur l'une des montures, ils traversèrent alors le portail pour atterrir derrière l'humain, en plein milieu d'Alésia.

Voilà donc où commençait cette histoire. Amethyst fusillant du regard le brun. Il ne pouvait pas vraiment lui jeter toute la faute, c'était cette ordure qui habitait en lui qui tenait toutes les ficelles. Il descendit alors de sa monture, lui laissant le loisir de faire fuir les curieux de sa monstrueuse forme et, tout en gardant une poigne forte sur l'épaule du maître de son neveu, regardait craintivement le blond tenté de le soigner. Il craignait d'être arrivé trop tard, les traits de son jumeau semblaient tendus. C'était juste...

- Je vais aider le soigneur... Si tu tentes de t'enfuir, je te ferais pourchassé dans ton Calypta humain... et crois-moi, j'ai de multiples façons de te retrouver...

La boule qui tournait autour de Mythril se mit alors à voleter au dessus du Dracula, petite menace implicite. L'Esper s'agenouilla alors à son tour et utilisa lui aussi son sort de soin. Le sien n'était pas aussi lumineux que son frère mais il comptait utiliser sa puissance pour charger le sort et augmenter son ampleur. Un bon de plusieurs minutes qui parurent longues, les deux frères réussirent à tirer le suicidaire de son triste trépas. Diamond attrapa alors son fils dans ses bras et le garda comme ça, voulant le protéger du monde alors qu'Amethyst reporta son regard mauve vers l'humain.  

- Tu n'as pas raté ton coup Minhea...


ses pupilles se rétrécirent dangereusement lorsqu’il prononça son nom. Il était fou de colère, son neveu avait failli y passer et il en était lui-même la cause. Le brun était un outil, il le savait car même endormi il pouvait voir ce que « l'autre » vivait, mais avoir humilié un dragon de la sorte lui était tout bonnement insupportable.

- Si tu te caches derrière l'excuse d'avoir exécuter les ordres... Humain... Je te jure que je te jette en pâture à mes juments...

A ces paroles emplies de poison, les deux intéressées dévoilèrent des crocs acérés en direction du prince maudit.

- Tu auras ta punition pour ton acte, profane... tu auras aussi ton sort comme l'a promis le monstre qui cohabite en moi... Tu as vraiment eu de la chance sur ce coup car si Mythril y était passé, je te jure que tu l'aurais suivi... Mais j'aurais laissé à quelqu'un qui tient énormément à lui le soin de s'occuper personnellement de ton cas...


C'était au tour du soigneur de lever un regard fendu lourd de sous-entendus dans la direction de Minhea. Avoir autant d'attention sur lui, il devait sûrement se sentir aux anges...

- Je te donne pour mission de t'occuper de lui, de réparer les conne... Les dégâts que tu as pu faire en lui et de revenir à mon temple par tes propres moyens. Tu l’emmèneras avec toi pour le protéger et le guider... Telle sera ton moyen de racheter ta rédemption... Je ne peux pas te donner maintenant ton don car nous ne sommes pas dans mon temple.

Il porta alors son regard vers le neveu à terre et siffla devant son accoutrement. Il tendit alors son vêtement à son frère pour que se dernier couvre d'un vêtement plus décent le jeune dragon d'or, se retrouvant torse nu. Une fois ceci fait, Diamond se leva et souleva son fils dans ses bras, le portant comme une mariée et avançait vers le duo pour finir par leur proposer d'une voix rauque par le silence forcé de plusieurs années.

- Nous devrions discuter de tout ceci plus loin... Nous monopolisons la rue et je crains aux conséquences de tout ceci...


Il emboîta alors le pas, Amethyst fit disparaître ses deux invocations et invita l'humain à passer devant lui. Il fallait maintenant trouver un coin tranquille pour discuter.


Dernière édition par Amethyst le Lun 9 Juin - 18:27:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mihnea
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 123
Date d'inscription : 24/03/2014




MessageSujet: Re: Le maître et son serviteur [PV Mythril] Mer 4 Juin - 10:07:24

Mihnea resta agenouillé auprès du dragon malgré ses angoisses. Si le mage intervenait, c'était que la vie de son neveu lui importait: au moindre mouvement menaçant, il plongerait le poing sur le poignard et s'assurerait de ne pas quitter Calypta seul ce jour-ci. Tandis que l'elfe blond approchait, il hésita à porter le coup de grâce avant de pouvoir en être empêché. Mais alors, le mage parla, lui interdisant de fuir. Le tuer n'était pas dans ses projets, à moins que le dragon ne meure. Mihnea se releva et laissa plus d'espace pour faciliter les soins que venait prodiguer l'acolyte d'Amethyst. Malgré la situation, la ressemblance entre les deux hommes le frappa. Outre sa chevelure blonde, l'elfe imitait les traits du mage trop parfaitement pour qu'il ne s'agisse pas d'un lien familial. Son jumeau. Diamond ?!

La mauvaise foi suintait de ces paroles, réveillant un feu de colère en lui. Mais les pouvoirs de l'Esper le contraignaient à taire sa défense et ses insultes. Les yeux de Mihnea n'étaient plus qu'un brasier de haine et de mépris, seule réponse qu'il pouvait adresser aux jumeaux. Amethyst entonna de nouvelles menaces, lui arrachant une grimace de rage insurgée.

- De la chance ?! Vous trouvez ?!!

Siffla-t-il en désignant d'un signe de tête la lame par laquelle le dragon avait exécuté sa dernière bouffonnerie. La fureur étouffa le reste de ses pensées.  A l'annonce de son châtiment, il serra les dents. Amethyst avait perdu la raison. Accusant le "monstre qui cohabitait lui" de leur premier accord, il se parait aujourd'hui d'une attitude et d'un caractère tout à fait différents de ceux qu'il avait présentés à leur rencontre. Possession ou double personnalité, la mauvaise foi avec laquelle il se déchargeait de ses responsabilités sur lui le mettait hors de lui. Il guida cependant les deux frères avec docilité, conscient que si sa vie n'était plus menacée, elle pouvait tout de même encore lui échapper au moindre caprice du mage dégénéré. Ils avaient réclamé un coin tranquille, et aucun endroit public d'Alesia ne fourmillait pas à l'excès, il dut donc payer une chambre dans laquelle ils se rassemblèrent, sous les regards amusés de l'aubergiste et des quelques clients qu'ils croisèrent.

Trop agité pour s'asseoir, Mihnea n'attendit que l'entrée du dernier hôte pour claquer la porte et poser sur Amehtyst un regard furibond.

- Alors que demandez-vous réellement ? Que dois-je comprendre de ce revirement ? Vous me ramenez pour me confier une mission, intervenez ensuite pour me reprocher de l'avoir effectuée, et imposez des exigences en contradiction avec les précédentes. Est-ce que vous me confiez vraiment la protection de votre neveu ? "Neveu"... Car ce n'est plus votre "chienne de nièce", à présent, n'est-ce pas ?

Le ton marquait l'insinuation: Mihnea n'était pas dupe, et le souvenir de cette tentative de manipulation alimenta davantage sa colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Le maître et son serviteur [PV Mythril] Mer 4 Juin - 18:50:51

Le duo de dragons suivi docilement l'humain qui les conduisit jusqu'à une chambre. L'Esper sentait bien que l'humain était contrarié. Toute cette histoire allait mal se terminer pour lui... Il tenta de garder contenance, avec un peu de chance, Minhea tairait les événements passés. Mais c'était sans compter sur la rage de ce dernier. Une porte claqua violemment sous le regard interrogatif pour l'un et inquiet pour l'autre.

Amethyst avait beau être un puissant mage, devant son frère il perdait facilement ses moyens. Redevenant le jeune dragonnet qui avait toujours eu besoin de son frère. Le décevoir était pour lui une chose bien douloureuse. Cette facette de sa personnalité avait été si longtemps cachée que presque personne ne la connaissait et les rares à la connaître étaient sûrement tous morts durant la Grande Purge. Il tenta de cacher son stress, mais sa paupière inférieure faisait tellement de tics que même la personne la moins perspicace au monde aurait remarqué ces gestes compulsifs.

- Bien...

Fit-il le plus froidement possible. Il tentait de garder son self-control. Pour le moment Diamond n'avait pas encore réagi. Il devait être en mode papa poule et ne semblait rien voir de ce qui se passait autour de lui et qui ne ressemblait pas à un certain blondinet. Il savait que ça allait barder, on allait lui reprocher les derniers instants de la famille dorée dans un premier temps puis il y aurait l'éclaircissement de la situation présente. En gros ça sentait le pâté. Il voulu continuer sur sa lancé mais l'humain le prit de court. Les paroles de Minhea le mettaient dans une situation bien difficile. Le jumeau le plus âgé lança alors un regard assassin sur son jeune frère. Là il était vraiment dans la merde.

- Comment ?...

La voix calme et froide de l’aîné gela l'Esper des Ténèbres. Il ne savait pas du tout comment échapper à ce regard lourd de reproches.

- Comment as-tu osé appeler Mythril ?... Qu'as-tu donc fait cette fois ?... Réponds !

Les dernières paroles ne cachaient même plus la colère du grand blond. Son cœur s'accéléra. Non ! Il fallait garder son calme sinon ça allait dégénérer, une vive douleur le prit au niveau de sa poitrine alors qu'une lueur dorée empêchait le sceau de libérer la créature de folie en lui. Tentant de garder le contrôle sur ses émotions et un masque impassible, il expliqua le plus calmement possible.

- Je... Je ne suis plus maître de mes actions... Une chose prend petit à petit possession de mon être. Je ne sais combien de temps ton sceau restera encore mais... cette chose au fond de moi tente de sortir... Elle me coince au plus profond de mon esprit pour devenir maître de mon corps.


Il ne savait pas vraiment comment expliquer, il ne voulait pas parler d'où provenait cette graine de folie, parler d'Angélique était trop risqué. La Créatrice lui ferait certainement payer très cher si il osait dévoiler les ambitions qu'elle avait nourrit en lui.

- Un sort qui a mal tourné a implanté un esprit de la folie en moi... Cette chose ne veut que destruction autour d'elle. C'est... C'est elle qui était aux commandes quand la guerre a été déclenchée... et je n'ai eu d'autres choix que de regarder, impuissant, « l'autre » détruire tout ce que j'aimais. Tout ce que je chérissais... J'ai réussi par je ne sais quel miracle à me reprendre en main pour sauver ceux que j'ai put... Mais pas à réitérer cet exploit... Elle vit en moi, n'attendant que le moment où je perds le contrôle de mes sentiments pour ressortir. Elle a prit en grippe Mythril et ne s'arrêtera pas avant d'être parvenu à ses fins. Ordonnant à Minhea d'user de son lien de dragonnier, du sang des Draculas pour asservir et briser ton fils... Le menaçant s'il se rebiffait... Il c'est avéré qu'il s'y prit mieux que ce qu'espérait la créature... Je suis vraiment navré...

Il avait alors baissé son regard mauve sur la forme blonde allongée sur le lit. Une tension venait de naître dans la pièce. Si les explications du noiraud expliquaient pas mal ses agissements, elles n'excusaient en rien le fait qu'il ai voulu se déresponsabilisé au détriment du Dracula. Wyatt était toutefois aussi remonté contre l'humain qui n'avait l'air de ne montrer aucune compassion pour ce qu'il avait fait. Se levant brusquement, il attrapa alors les deux mâles et colla son poing dans chacune des deux figures. La colère avait parlé plus que la raison. Son souffle était douloureux mais il prit tout de même la parole.

- Vous avez tous les deux une part de responsabilité dans ce qui vient de se passer... Inutile de vous rejeter mutuellement la faute... De vous déresponsabiliser... C'est l'accumulation de vos agissements qui a amené à ce tragique incident... Mythril est sauvé, je n'en demanderais pas plus si ce n'est que vous assumiez aux moins vos fautes en l'aidant à se remettre de cette mésaventure... Les péchés ne se rachètent pas en une seule bonne action et l'avoir sauvé n'est que le premier pas...

Ce dernier s'assit alors, son sceau était un poids en moins mais il ne durerait pas éternellement, il fallait trouver un moyen pour que le Fléau n'ordonne pas de nouveau à l'humain de torturer de nouveau le jeune prince. Soupirant, il s'étala de tout son long sur un fauteuil. Trop d'efforts lui avaient été demandé alors qu'il n'avait plus bougé depuis des lustres, enfermé dans cette cellule.

- Je suis donc du même avis qu'Amethyst, tu dois rester avec Mythril pour s'assurer de son rétablissement, de mon coté je tacherais de trouver un moyen pour que cette « chose » ne nuise plus à personne... Elle a déjà trop fait de dégâts... Mais avant tout, c'est mon enfant que je veux sauver...

La révélation allait sûrement être un choc pour l'humain. Diamond, l'ancien roi des dragons d'or était censé être mort, et pourtant c'était bien cette créature qui était dans la pièce. Dans tous les livres d'histoire de Calypta, il avait été gravé noir sur blanc que ce dernier avait péri de la main de son jeune frère, décapité sur son trône lors de la révolte qui conduisit à l'exil ses partisans. Mais de ses titres il s'en fichait, ce n'étaient que des mots pour glorifier son être, en aucun cas ils pourraient aider à soigner le cœur meurtri de sa chair.

Attendrit par la frimousse familière, il c'était approché alors du convalescent, sa main attendrie passait dans les longs cheveux ors rougit par le sang coulé. Les deux frères avaient réussi à le sauver en combinant leurs pouvoirs mais les traces de ce qui c'était passé restaient, preuve du drame. Son fils avait dut être sérieusement secoué pour tenter un tel acte. Il hésitait à demander à l'humain ce qui lui avait fait subir. S'il savait, il ne pourrait surement pas se retenir de l’occire.

- Entre tes mains... Mon enfant est sans défense. J'ai laissé ce lien sur mon fils pour qu'il apprenne l'humilité... J'avais espéré qu'il était le dragon de la prophétie... Celle qui annonçait l'aube glorieuse pour notre peuple, conduit par un dragonnier chevauchant un doré... Mais il n'est plus... Trois dragons d'or ne font pas une espèce. Nous ne sommes que les derniers vestiges d'une race autrefois puissante... Je vais réparer mon erreur et aller voir un mage de sang.

Un des moyens pour qu'un dragon s'échappe à son maitre était de briser le lien de sang. Faire appel au sang pour tout arrêter. Mais un simple mage ne suffirait pas... Non il fallait faire appel à une entité bien plus puissante. Un Esper Magister. Ses yeux s'enflammèrent une nouvelle fois. Son frère compris bien vite où il voulait en venir. Non!

- Oh non mon frère! Je sais ce regard! Je ne peux que trop te déconseillé d'y aller! Faire appel à l'Esper du sang ne pourra que te poser des problèmes.

Ce n'était pas vraiment un mensonge, si son jumeau apprenait ce qui c'était déroulé, il était clair que l'autre ne pourrait pas se retenir et il perdrait assurément face au puissant mage, dragon doré ou non. Il tentait de lui faire choisir une autre option. Il avait vu à travers les yeux de Dark, il avait entendu à travers ses oreilles. Un être vivant dans un domaine de chairs et de sang, avec un puissant contrôle sur un certain liquide carmin. Une personne qui ne semblait pas se rendre compte de son emprise sur le faux elfe et qui manipulait son corps an gré de ses envies. Un être dont les ancêtres avaient partagé son destin avec le blondinet. Un certain Alucard. Il se mordit alors la lèvre: tout ceci allait mal se finir.

- Tu ne sais même pas où trouver cet Esper! Abandonne cette idée! Allons plutôt chercher des informations auprès des mages de l'Académie!

Il espérait juste que Minhea n'avait pas fait le même rapprochement que lui et qu'il fasse la bourde de dévoiler l'identité de l'individu. Il n'avait vraiment pas envie que son frère pète un câble. D'habitude, c'était à lui de disjoncter, pas à son grand frère. Il se massa alors la tempes. Il fallait réfléchir et vite! Trouver une excuse bidon! Vite!

_________________


Dernière édition par Amethyst le Lun 9 Juin - 18:28:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mihnea
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 123
Date d'inscription : 24/03/2014




MessageSujet: Re: Le maître et son serviteur [PV Mythril] Lun 9 Juin - 16:45:49

L'ennui s’appesantit sur la colère de Mihnea, qui écoutait Améthyst d'un air morne. La brusquerie du mouvement de Diamond l'en délesta tout à coup lorsque celui-ci se releva et frappa son frère, avant de balancer son poing vers lui. Surpris, il n'eut que le temps de lever le poing pour se protéger le visage. La main du dragon cogna la sienne, et sa joue encaissa le coup de moitié. Se dégageant avec hargne de son emprise, il recula, le regard plus menaçant et haineux que n'aurait pu l'être aucun mot. La mâchoire serrée, ses lèvres grimaçaient, et ses poings tremblaient alors qu'il contenait sa rage. Il ne pouvait rien faire. Mais bousculant de nouveau son humeur, le dragon orienta la conversation dans une direction inattendue qui arracha à son regard toute sa colère, n'y laissant plus voir qu'un trouble mêlé d'étonnement.

Diamond ignorait donc l'identité du mage de sang. Mihnea devinait aisément sa réaction s'il apprenait que le sauveur qu'il cherchait s'avérait le monstre qui avait brutalisé son enfant chéri. L'opportunité était trop belle. En se joignant aux dragons, il compensait les pouvoirs de son frère, et faisait de ses ennemis des alliés que rapprochait la meilleure des raisons: la vengeance. Et cependant, Améthyst, qui devait, lui, avoir deviné le véritable nom de l'Esper du sang, tentait de se défiler... La confrontation l'inquiétait-il donc tant ? Les faiblesses de cette nouvelle personnalité surprenaient sans cesse le prince maudit, qui à défaut d'apprécier son nécromancien, ne l'avait au moins pas tant méprisé.

- Je déconseille également que nous allions à la rencontre du mage... Nous devons faire en sorte qu'il vienne à nous. Après ce qu'il a fait de votre fils, vous devez comprendre que vous n'avez que peu de chances de lui résister sur son territoire. S'il l'a laissé en vie, c'est le signe qu'il ne craignait pas sa revanche, et c'en est assez pour choisir la prudence.

Mihnea laissa au dragon le temps de réaliser ses accusations. Quand il lut sur son visage qu'il avait compris, il poursuivit :

- "Alucard" a été fait vampire il y a plus de 8 siècles, par celle-là même qui détruisit Kalon. Vous parviendrez sûrement à venir à bout des dons qu'il a accumulés durant sa... non vie. Mais les mages ont le choix de rester Maîtres de leur domaine même après la défaite. Diamond, laissez-moi préparer notre vengeance, que ses maux ne prennent jamais fin. Ensemble, nous pourrions lui faire payer ses crimes.

Ses yeux n'avaient pas un instant quitté ceux du dragon, et sa voix avait pris un ton grave qui lui donnait l'air plus humain. Plein d'espoir, il attendait la réponse qui entamerait leur alliance, ou détruirait ses projets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Le maître et son serviteur [PV Mythril] Lun 9 Juin - 18:28:07

Le dragon d'or écouta attentivement ce que l'humain avait à dire et son visage se décomposa. Les révélations ainsi faites firent naître en lui un sentiment nouveau. Non ! Ce n'était pas possible ! Pas son fils ! Sa descendance ! Sa propre chair ! Salie ! Sous la rage, il dévoila ses crocs, deux canines pointues et prêtes à mordre. Son souffle s'accéléra alors que son jumeau se frappait le front. Non content de dévoiler la véritable identité du mage, voilà qu'en plus Minhea lui avouait ses crimes.

- Avec toi... La subtilité c'est pour les tapettes...

Il fusillait du regard l'humain qui avait réussi à énerver son aîné. Il avait fait fort. En quelques paroles, il avait réussi à mettre le blond hors de lui alors qu'il avait dut presque détruire toute la race pour le mettre dans un état similaire. Il voulu continuer sur sa lancé mais l’œil que lui lança Diamond le ravisa. Être Esper Magister et s'écraser ainsi de la sorte... Il n'y avait que la famille Flameheart pour donner de tels spectacles.

- Ce n'est pas vrai ! Impossible ! Pas un être tel qu'un Esper n'oserait faire pareil acte ! Pourquoi ?

Ses pupilles étaient réduites à l'état de fentes, elles dévoilaient toute la fureur qui habitait l'ancien roi des dragons. Ses mains étaient crispées près de la tête de son fils. De petits gémissements s'échappaient de temps en temps de sa bouche, preuve qu'il n'allait pas tarder à émerger. Pendant ce temps, le brun exposa ses plans. Amethyst manqua de s'étouffer devant son toupet. Se servir de la rage d'un père pour la retourner contre un adversaire. Il fusilla tout bonnement l'humain du regard mais ne pipa mot. Il ne voulait pas risquer d'aggraver la colère de son jumeau et de blesser des innocents.

Plongé dans ses souvenirs, le père du groupe revoyait ce minois avec un large sourire, à un âge où les rondeurs enfantines lui donnaient l'air d'une petite poupée. Puis il revoyait ces lèvres devenir plus espiègles, à l'adolescence de son fils. Indomptable et plein d'assurance. Son fils ne devait que sourire. Alors pourquoi en ce moment devait-il afficher des traits aussi tirés? Oubliant où il était et avec qui il était, il serra son enfant dans ses bras, quelques secondes plus tard l’étreinte lui était rendue. Ouvrant de larges yeux, il ne put que se reculer pour rencontrer deux orbes reptiliens et un sourire fatigué sur le visage si fin de l'être qu'il venait de réveiller.

- Bien le bonjour Père... Merci à vous de m'avoir réveillé de ce cauchemar...

Son cœur était lourd mais il se força à sourire. Amethyst préféra ne pas intervenir. Il n'avait pas le droit de ternir ce doux moment. Il attrapa alors l'humain par le bras et le força à le suivre en dehors de la pièce. Tout comme son frère, il avait écouté la proposition de Minhea. Mais sa comédie lui avait conseillé de se méfier de l'humain, il le soupçonnait d'avoir quelque chose derrière la tête. De toute façon Diamond ne donnerait certainement aucune réponse pour le moment, pas la peine de s'inquiéter.

- Notre vengeance ? Je te trouve bien sentimental tout d'un coup... Même si je pense que cet enfoiré doit payer, je ne sais pas ce que tu manigances d'autres... Mais sache que s'il arrivait quelque chose à Diamond ou à Mythril, je me ferais une joie de t'envoyer dans l'Ombremonde... Maintenant parle humain ! Explique moi ton plan...

Il savait qu'en jouant sur les sentiments de son aîné, l'humain avait capté son attention même si ce dernier n'en fit mine de rien. Même s'il intervenait maintenant, il était certain qu'il allait accepter l'offre de vengeance. Toute cette histoire ne sentait pas bon. Il fallait faire vite avant que le blond senior ne s'aperçoive de leur disparition et n'aille les couper dans leur discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mihnea
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 123
Date d'inscription : 24/03/2014




MessageSujet: Re: Le maître et son serviteur [PV Mythril] Mar 10 Juin - 16:59:19

Ignorant l'oeil assassin du mage, Mihnea écoutait les lamentations du dragon d'une oreille patiente, mais son cœur était de glace. Néanmoins, il n'y était pas exactement indifférent. Les sentiments gémis en complaintes futiles et niaises l'irritaient certes, mais la réaction était encourageante et pourrait satisfaire ses ambitions s'il savait la manier habilement.

Alors que Diamond consolait son fils d'une touchante étreinte, celui-ci esquissa de légers mouvements. Mythril se réveillait doucement. Déçu de cette interruption malvenue, Mihnea les épia dans un silence prudent, préparant déjà les arguments qui dirigeraient leurs retrouvailles vers la quête de la vengeance. Mais Améthyst lui prit soudain le bras pour l’entraîner à l'extérieur de la pièce. Le geste ne manqua pas d'irriter encore Mihnea, qui le suivit à contrecœur, les muscles tendus. Son regard se durcit à mesure que le dragon noir lui crachait sa défiance au beau milieu du couloir de l'auberge.

- Silence. L'Ombremonde serait encore un bien meilleur endroit pour discuter de cela...

D'un signe de tête, il l'enjoignit à le suivre. Hors de l'auberge, il prit la direction du premier établissement voisin dont la rumeur indiquait une foule massive au sein de ses murs. C'était une taverne à la mode d'Alesia: les alcools et quelques plats épicés garnissaient les tables, mais les différentes sortes de tabac que l'on y proposait faisaient baigner la salle dans l'opacité d'une fumée parfumée qui incitait à la paresse et à la léthargie. Mihnea alla s'asseoir sur l'un des fauteuils qui encerclaient l'une des dernières tables disponibles. Ici, définir leur apparence au travers de l'air sombre ou comprendre leurs échanges parmi les multiples bruits de couverts, de cordes d'instruments pincés, et de conversations entre les nombreux clients aurait constitué un véritable exploit.

- Parlons, à présent. Vous le savez, je me fiche de votre frère comme de votre neveu. J'ai humilié Mythril parce qu'un don m'était promis en échange, et parce que vos menaces pesaient sur ma vie. Cette personnalité de vous qui m'a ressuscité étant éloignée, je n'ai plus aucun intérêt personnel à travailler à leurs malheurs. Quant à mes raisons de souhaiter une alliance avec votre petite famille, je doute qu'elles ne vous soient déjà évidentes. Qu'importe ? Vous avez vos griefs contre Alucard, et moi les miens contre Vlad. Je ne me soucie pas plus des infortunes de votre neveu que vous des miennes, mais nous avons une cause commune. C'est ainsi que naissent les alliances, Mage, et voila tout ce que je manigance.

En voyant approcher au loin une silhouette féminine qui portait un plateau, il se tut. La serveuse prit sa commande, interrogea le dragon, et s'en alla après un sourire révérencieux. Pensif, Mihnea prit le temps d'attendre qu'elle ne revienne avec son verre et d'en déguster distraitement quelques gorgées. Puis, il reprit soudain.

- Vlad a ses faiblesses. Vous les ignorez, et moi je n'en sais pas assez sur ce qu'il est devenu pour les cerner tout à fait. Je me charge de lui en arracher le secret: je connais un moyen de le contacter à distance, et il parlera de lui-même, comme il l'a toujours fait. A la fin de notre entretien, je n'aurais qu'à le provoquer pour l'inciter à me rejoindre au lieu que nous aurons choisi, et où il sera plus vulnérable. Vous interviendrez à ce moment là, alors qu'il m'aura cru seul, et libres à nous de décider de son sort une fois que nous l'aurons vaincu.

Portant de nouveau la boisson à ses lèvres, il en avala paisiblement son contenu frais et coloré d'un bleu étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Le maître et son serviteur [PV Mythril] Mar 10 Juin - 18:04:55

Bien qu'offusqué des paroles de l'humain, le dragon le suivit sans mot dire. Ils avaient l'air de deux malfrats en train de comploter un mauvais plan comme ça. C'est donc dans un silence pesant que nos deux larrons se dirigèrent vers une auberge. Examinant les parages, le noiraud afficha un sourire narquois, on se serait cru dans un immense aquarium... et lui était un requin caché parmi les poissons. S'il l'avait voulu, il aurait pu nettoyer la pièce de l'excès de population. Mais son cœur ne le voulait pas, Dark ne se serait pas privé, mais pas lui. En plus il digérait très mal l'humain...

Il s'assit dans le fauteuil en face de celui de Minhea, le fixant droit dans les yeux. Posant son bras sur un accoudoir et s'en aidant pour soutenir sa tête, il but alors les paroles de l'humain. Il se fichait de Mythril comme de Diamond... Au moins il était sincère. Peut-être serait-ce là le seul moment de vérité. Haussant les épaules, le faux elfe noir l'invita à continuer sur sa lancée mais son vis-à-vis se tut : quelqu'un approchait. Heureusement se fut une serveuse. Il commanda du tabac et une choppe, son regard ne s'éloigna pas de la croupe de la demoiselle et il fit un sourire alors qu'elle leur tendait leurs commandes. Une fois assez éloignée, nos deux conspirateurs purent reprendre là où ils en étaient restés.

- Ton plan est assez bien pensé humain... Envoyer des dragons contre ton frère et qui possèdent en plus un élément qu'il craint, bien joué... Le seul hic est que tu t'es adressé au mauvais frère. J'aime mon neveu, mais j'aime mon frère encore plus et savoir qu'il risque gros me perturbe.

Il s'arrêta alors dans son explication, attrapant la chopine et la levant pour faire croire qu'il trinquait. Il porta alors l'objet à sa bouche pour en extirper deux gorgées. Le liquide passa rapidement dans sa gorge mais ne le réchauffant pas, ses longues années passées à vivre l'avaient habitués à ce breuvage et il en faudrait beaucoup plus pour le rendre ivre.

- En face de nous se trouve un Esper, même si nous sommes puissants, cette créature l'est aussi. Nous, dragons, sommes certes orgueilleux et toujours prompts à montrer notre supériorité mais très peu d'entre nous se risqueraient à foncer tête baissée sur une telle entité. De plus, la rage de mon frère lui bloquerait facilement ses facultés à réfléchir... Il est vrai que les parents dragons d'or sont prêts à se battre lorsqu'il s'agit de protéger ou venger leur trésor le plus important ; leur progéniture ; mais Mythril n'est pas mon fils, il a beau être un parent auquel je tiens beaucoup, je ne risquerais pas la vie de mon frère pour faire justice.

Il prit alors une bouffée de tabac, inspirant l'air aromatisé et laissant s'échapper de ses deux narines deux filets de fumée. Avec l'obscurité alentours et ses deux pupilles qui menaçaient de luire dans le noir, il avait son coté reptilien qui ressortait. Sa réponse n'allait très certainement pas plaire au brun.  Mais il était un jumeau, très fusionnel avec son frère, c'est sûrement ce lien qui lui permit de l'épargner d'ailleurs, et il ne survivrait très certainement pas à son trépas. Néanmoins, il se doutait qu'avec un tel refus de sa part l'humain pourrait très bien retourner ça contre lui et faire la proposition plus enrobée à Diamond. A coup sur ce dernier accepterait. Il avait lu la peine dans son regard, mais il avait aussi aperçu la fureur. L'ancien roi avait été touché là où ça faisait mal et nul doute qu'il chercherait lui aussi la vengeance, quand bien même sa sagesse et son instinct lui crieraient patience. Il fallait jouer serrer.

- ...Mais je te concède toutefois que le Magister du sang devra payer pour ce qu'il a fait. Il a soumit Mythril et possède donc un lien avec lui bien plus puissant que toi... Il peut donc retourner à tout moment mon neveu contre nous... Je vais appuyer ta requête auprès de mon frère, mais je surveillerai ton échange avec le tien. Si tu n'arrives pas à deviner ne serait-ce qu'une seule de ses faiblesses alors je me donne le droit d'éloigner tout bonnement ma famille de la tienne. Avec le lien que vous possédez sur l'un des membres de la famille dorée, vous êtes un danger pour nous ainsi que pour notre race... Franchement quel abruti fini... Je lui avais pourtant enseigné...

Puis le faux elfe noir se plongea dans un profond mutisme. Attrapant alors la choppe, il en avala d'un seul coup tout le contenu et jeta le récipient au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mihnea
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 123
Date d'inscription : 24/03/2014




MessageSujet: Re: Le maître et son serviteur [PV Mythril] Sam 14 Juin - 16:28:55

- Non.

Trancha Mihnea d'un ton ferme.

- Vous ne pouvez ni ne devez intervenir dans mon entretien avec Vlad. Il ne s'agira pas d'une visite de courtoisie autour d'une table, j'ai l'intention de le contacter par le moyen d'une magie qui lui transmettra mon message, et ce message ne doit rien comporter qui puisse lui faire soupçonner notre alliance. Votre frère et vous n'êtes pas les seuls à courir des risques dans cette entreprise, et je n'ai ni la protection de pouvoirs d'Esper, ni celle de capacités draconiques. Mettons-nous donc d'accord dès à présent. Mon plan est d'aller en capitale acheter l'objet dont j'ai besoin et l'envoyer au plus tôt au mage de sang. Votre compagnie m'assurerait un trajet plus rapide et plus sûr. Viendrez-vous avec moi, ou décidez-vous de rester ici avec votre peur de l'Esper rouge ?

Il planta dans les yeux du dragon un regard impitoyable.

- A moins que celui qui vous effraie vraiment ne soit vous-même ? Quelle chance nous restera-t-il, à votre frère et moi, si la folie vous prend de vous allier au mage de sang lors de notre affrontement ? C'est une crainte que je partage... Qu'est-ce qui provoque le retour de cet autre ? Existe-il un moyen de l'enfermer ? Tant que votre raison peut vous échapper, je ne peux pas me fier à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Le maître et son serviteur [PV Mythril] Sam 14 Juin - 19:05:31

La colère montait en puissance alors que les paroles fusaient. Il aurait voulu remettre ce bipède à sa place mais avait aussi peur de perdre le contrôle sur lui-même. Son frère lui avait laissé une chance de répit et il n'allait tout simplement pas la gâcher aussi facilement. Il se promettait néanmoins que s'il trouvait une solution pour faire partir son coté obscur, il ne se priverait pas pour punir comme il se doit le brun. La vengeance serait froide, il attendrait. Il tenta de reprendre contrôle sur sa rage, prenant tout son temps pour répondre.

- Si cela m'assure que tu n'essaiera pas de nous prendre par derrière, alors soit je viendrais avec toi...

Puis il marqua une courte pause, au moins l'autre devait être ravi d'avoir enfin une réponse positive de sa part. Mais ne pas trop se réjouir avec un dragon car s'il peut être un allié, une mauvaise manipulation et le voilà qui pourrait très facilement se retourner contre vous. Minhea avait tord de vouloir jouer avec le feu et il s'en brûlerait les ailes bien assez tôt.

- Ma patience humain... Voilà ce qui m'empêche de laisse « l'autre » te transformer en amas de chairs sanguinolentes... Je pense que nous avons tous les deux intérêts à trouver rapidement un moyen de l'en extirper de mon corps... ou je craints pour nous tous...

La menace était sous-entendue mais bien réelle. Il se cala alors bien confortablement dans son siège tout en reprenant plusieurs bouffés de tabac. Il laissa passer quelques temps avant de recracher la fumée en petits cercles qui s'élevèrent dans les airs pour mieux mourir dans les brumes alentours. A ce rythme, la pièce allait devenir rapidement un aquarium de fumée.

- Ton objet doit sûrement être magique, son vendeur doit en connaître pas mal en matière. Il pourra peut-être nous guider vers une voie pour m'enlever ce maléfice. T'accompagner sera donc bénéfique pour moi... Une divinité mineure ayant instaurée cette graine de folie en moi, il se pourrait que m 'en défaire soit certes difficile mais pas impossible...

Une lueur d'espoir apparaissait pour le dragon en quête de rédemption. S'il pouvait au moins enfermer à tout jamais le mal qui l'habitait il serait capable de dormir sur ses deux oreilles. De plus il montrait sa bonne foi vis-à-vis de l'espérance de vie de l'humain. Il leva alors a main en l'air pour appeler une des serveuses : une nouvelle choppe ne serait pas du luxe. En plus, il comptait faire payer l'ardoise au brun. Après un regard mauvais de la demoiselle qui constata avec énervement les restes de son anciennes chopines, cette dernière s'en alla alors que le faux elfe noir haussa les épaules. Il ne comprenait pas pourquoi la gourgandine se mettait dans de tels états.

- Vous êtes vraiment étranges vous les humains... Je comprends un peu pourquoi mon neveu aimait tant fuir mes cours pour aller vous observer évoluer...

Il voulait faire un peu baisser la tension qui les liait tous les deux. Montrer patte blanche pour que l'autre n'use pas de son pouvoir sur son neveu afin de le blesser à travers son frère. Il n'était pas du tout en confiance avec l'humain, loin de là. Sa seule option était de lui faire croire qu'il l'avait dans la poche. S'il se sentait menacé, il ne se gênerait pas pour causer autant de dégâts que possible dans sa chute. Il savait les humains assez fourbes pour cela... surtout que ce spécimen semblait bien paranoïaque pour garder un œil dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mihnea
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 123
Date d'inscription : 24/03/2014




MessageSujet: Re: Le maître et son serviteur [PV Mythril] Dim 15 Juin - 12:04:46

La pression accrue avec laquelle il serra son verre blanchit ses doigts, mais il parvint à garder le contenant en main, et petit à petit, l'idée qu'il avait de le briser à la face du dragon s'amenuisa. Il répondit sèchement à la menace:

- Effectivement, si l'on doit compter sur votre patience, nous pouvons nous inquiéter...

Mais le mage parut ensuite plus ouvert à ses projets de vengeance, rétablissant la paix entre eux. Il serait une épée de Damoclès au dessus de sa tête jusqu'à ce qu'ils ne parviennent à la capitale, cependant Mihnea entrevoyait l'espoir d'écourter le temps de ce péril et même d'en tirer son parti.

- Amethyst, portez-nous directement à la forêt des ténèbres. Votre domaine est tout proche d'Alesia, nous y serions en quelques heures de vol à peine. De là, vous m'octroieriez le pouvoir que vous m'avez promis: je serai plus fort et plus à même de vous aider à affronter Vlad. Puis nous pourrions arriver directement en capitale comme vous êtes arrivé ici, sans risquer la folie que vous encourriez toute une journée par la route commune.

Lorsque la conversation prit une direction plus anodine, le prince maudit déposa sur la table le prix de sa commande.

- Vraiment ? Je n'ai rien vu des dragons qui les différencie tant des humains.

Il se leva.

- Je m'en retourne à l'auberge récupérer les affaires dont j'ai besoin pour notre voyage. Rejoignez-y moi dès que vous souhaiterez partir.

Appréciant la fin de leur discussion, Mihnea écuma la mer de fumée pour quitter la taverne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Le maître et son serviteur [PV Mythril] Dim 15 Juin - 14:25:40

- C'est que tu as dut mal les observer...

Haussant les épaules, le noiraud ne quittait pas des yeux l'humain qui s'éloignait de leur table. Mais il ne le suivi pas, préférant terminer tranquillement ses commandes.

- Tsss... Vous êtes tous si ennuyants...

Pendant ce temps dans la chambre payée par Minhea, les deux parents discutaient du temps écoulé depuis leur séparation. Les débuts avaient été un peu tendus, en témoignent les débris ça et là des meubles ayant faits les frais de la colère de l'ancien roi. En effet, dès que les yeux de son enfant ouverts, celui-ci découvrit avec effroi la cécité de ce dernier, son œil bleu était la preuve d'une blessure qui n'avait pu être soignée. A grande peine Mythril avait réussi à le calmer mais les dégâts étaient considérables, le père n'avait pas réussi à freiner sa force.

C'est donc dans cette ambiance décontractée que l'humain rencontra les deux blonds. A sa vue, l’aîné fronça les sourcils mais ne chercha pas querelle. Il préféra s'occuper l'esprit en réparant les objets détruits avec l'aide de sa magie. Le brun libéra alors le dragon des obligations qui pesaient sur lui. Tant mieux. Il se leva alors et se dirigea vers son tortionnaire, voulant savoir pourquoi ce dernier montrait un peu de gentillesse à son encontre. Il pensait que son dernier acte l'avait fait réfléchir, son père en était moins sur.

C'est à ce moment-là qu'Amethyst décida de faire son apparition, sortant de l'ombre de l'humain grâce à son sort « Tenebris Moventis ». La tension remonta en piquet alors que le neveu et l'oncle se fixaient du regard. Puis se dernier lui sauta au cou dans une tendre étreinte, apparemment ce dernier n'avait pas retrouvé sa mémoire et son père ne lui en avait pas parlé. Il savoura ce doux contact mais ne laissa rien paraître. L'espace d'un instant, il avait retrouvé le petit Mythril. Il l'éloigna alors de lui à l'aide de ses deux mains qu'il laissa posées sur les frêles épaules du blond. En plusieurs années ce dernier avait pas réussi à prendre un semblant de muscle.

- Je suis désolé pour la brusquerie de mes propos mais nous devons agir vite...

Son frère le toisait du regard. Cela allait plus difficile que prévu. Il avala alors sa salive, tournant sept fois sa langue dans sa bouche. Par Dragon ! Que des paroles pouvaient être difficiles à prononcer.

- Je vais aller octroyer un sort à Minhea dans la Forêt des Frayeurs... puis nous irons trouver quelques objets magiques pour... pour tendre un piège à Alucard... Je ne sais pas si vous voulez nous accompagner... mais ta force et ta capacité à enfermer « l'autre » nous seraient vraiment utile... Je sais que tu ne me fais pas particulièrement confiance... au moins comme cela tu pourras avoir un œil sur moi...

Si un regard pouvait tuer alors il était sur qu’il ne serait plus de ce monde. Le petit être sous ses mains était tendu alors que son frère le tuait de ses iris dorées. Il avait prononcé un nom tabou mais c'était assez pour résumer qu'ils savaient tout pour le plus jeune dragon. Le blondinet baissa le regard et préféra s'éloigner de lui-même.

- Diamond... mon frère... Je jure que nos actes futurs n'auront que pour objectif de rattraper mes erreurs. Si tu ne me crois pas alors utilises ton pouvoir sur moi... Je regrette ce que j'ai fais autrefois, de ne pas avoir pu tous vous protéger de ce monstre... Il fait partie de moi et je dois réparer ce qui peut l'être... Ça ne me rachètera pas vis-à-vis de la famille mais si cela me permet de dormir un peu mieux alors pourquoi pas...

Il s'approcha alors de son frère et lui chuchota alors quelque chose à l'oreille avant de sortir de la pièce. L'humain allait très rapidement le suivre. L'ancien roi réfléchit quelques instants et sorti à son tour, avant il regarda son enfant.

- Je dois le suivre Mythril... Tu es libre à présent... je préférerais que tu viennes avec moi mais je ne peux pas te forcer... pas après ce que tu as éprouvé. Au pire reste ici.

Mais il découvrit avec surprise la résolution du prince.

- Si je peux vous empêcher de faire des erreurs alors comptez sur ma présence Père... Cette histoire de vengeance ne m'enchante guère... Peut-être trouverais-je les mots pour vous en dissuader... Ce fut une épreuve mais j'y ai survécu... Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort... Et puis ce ne sont que des bribes de souvenirs... Pas ma mémoire entièrement restaurée... Peut-être ai-je mal interprété les images.

Ils descendirent alors tous les deux vers les ténébreux personnages qui les attendaient dehors. La curiosité piqua alors le plus jeune qui ne put retenir sa question plus longtemps.

- Que vous a dit Oncle ? Je suis bien curieux de savoir quels mots ont pu vous mettre dans une pareille stupeur...

Un étrange sourire se dessina alors sur les lèvres de l'ancien roi.

- Je ne peux te les dévoiler pour le moment mon fils... Sache seulement que ces mots nous protégeront...

A la sortie de la ville Amethyst prit alors sa forme de dragon, une immense créature noire fixait alors notre trio.

- Seuls les membres de ma famille sont acceptés sur mon dos, l'humain se sera dans ma patte ou rien d'autre...

D'un bond et quelques mouvements d'ascension plus tard voilà Diamond en position alors que Mythril avait lui aussi prit sa forme draconique. Comme cela on pouvait voir la différence de taille entre lui et son oncle. Le dragon doré se tourna alors vers l'humain.

- Je voudrais voyager avec mon dragonnier si cela ne vous dérange pas... Je veux juger du lien qui m’unit à lui... Qui sait, il pourrait peut-être nous sauver plus tard...

Il baissa alors l'échine pour faciliter le voyage à son maître. Puis il s'envola dans les airs, disparaissant dans les cieux gracieusement alors que son oncle avait du mal à le suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Le maître et son serviteur [PV Mythril]

Revenir en haut Aller en bas

Le maître et son serviteur [PV Mythril]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Boosters, boites Serviteur du traitre en vente !
» L'Ob-Serviteur.
» [WIP] adeptus mechanicus: predebut
» [Paris] expo BD (dont celles de votre fidèle serviteur ^^)
» Salle de bébé bowser

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Neutre :: Centre :: Désert de Lumière :: Alésia-