AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 83
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II Dim 16 Mar - 11:49:54


PART I

La licorne l'avait emmenée jusqu'à une étendue infinie d'herbes foisonnantes qu'elle reconnut sans peine. Le désert d'herbes était la première région sauvage en partance de la capitale. Appréciant l'air frais de l'environnement que l'aube levant commençait à éclairer, Svenhild inspira à pleins poumons. Un parfum d'herbe fraîche et de terre lui emplit les narines. Mais une drôle d'odeur s'y mêlait, une odeur familière mais qu'elle ne s'était pas attendue à sentir ici. Troublée, elle renifla de nouveau. Une odeur de sang imprégnait définitivement l'air alentour. Suivant son odorat, la jeune femme baissa les yeux et trouva l'origine de l'émanation odorante. Le pommeau de tissu organique de Razielle dégorgeait un flot de sang ininterrompu qui suintait tout le long du fourreau. Svenhild regarda le phénomène d'un air surpris.

- Ryu !

Appela-t-elle en lâchant sa crinière d'une main pour tenter d'essuyer le sang avec sa manche, risquant de perdre son équilibre.

- Y a mon épée qui fuit.

Le mercenaire n'y pourrait probablement pas grand chose, mais il lui avait semblé judicieux de l'avertir. L'épée s'était mise à cracher du sang sitôt qu'elle avait voulu rentrer, l'obligeant à précipiter son départ pour éviter qu'on vienne lui reprendre l'arme dérobée. Razielle n'avait pas voulue rentrer, elle avait forcée sa détentrice à partir à l'aventure sans attendre. L'épée était en quête de dangers. A présent, Svenhild supposait que l'épée cherchait à leur attirer l'attention de prédateurs en embaumant l'air de l'odeur du sang. L'idée de l'inquiétait pas: elle aurait vraiment des regrets si elle rendait l'épée au mage avant d'avoir eu l'occasion de l'utiliser. Mais elle était assez fière de sa jolie monture bleutée et entendait bien s'y pavaner aussi longtemps que possible. D'autant plus qu'elle lui avait sacrifié son argent. Mieux valait donc la mettre en garde, Svenhild n'étant pas sûre de pouvoir la protéger de tout.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Ryu Doppelganger
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 48
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II Mer 19 Mar - 9:01:16



Que la viking croie qu’il n’aimait pas les dragons lui convenait, et il ne la détrompa pas. Mais cette dernière était pressée, il ne l’oubliait pas, et voler un cheval prendrait trop de temps. En outre, sa cliente venait de profaner la sépulture d’une ancienne grande criminelle pour y piller l’arme maudite qui avait été scellé avec la gisante. La caravane était à exclure, tout comme le château temps que ses pas laisseraient une piste vers le lieu de son crime. N’avait-il pas dit qu’il s’occuperait des modalités de transport ? La licorne bleue cependant était un cadeau de l’espièglerie et de la nature serviable de Ryu. La jeune femme lui plaisait assez pour qu’il veuille lui faire plaisir.

Svenhild Svensdottir. La demoiselle était donc bien une viking. Cette dernière soudain s’inquiéta de l’épanchement de son arme et en fit part au métamorphe. Quelque chose devait mécontenter l’épée, ou bien n’était-ce qu’une nouvelle facétie ? Razielle n’avait d’autres moyens de s’exprimer qu’a travers le sang, et cette effusion voulait surement dire quelque chose.

Quand l’avez-vous nourrie pour la dernière fois ? Razielle souhaite surement que vous l’étrenniez..

Le jeu de l'épée porta ses fruits et un prédateur surgit brusquement !

Dé du destin :
 

Se battre à cheval n'était pas pratique, la jeune femme n'était pas complètement libre de ses mouvements. La licorne poussa un hennissement de surprise et se cabra. Il était toujours possible de fuir au triple galop.

_________________________
DOPPELGANGER.corp BIENVENU !
Faites vos jeux !

Sort acquit : Dialectos
Niveau 1: La cible peut baragouiner quelques mots basiques du langage du jeteur de sort.


Dernière édition par Ryu Doppelganger le Mer 19 Mar - 9:25:14, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Destinée
Admin


Messages : 145
Date d'inscription : 05/11/2013




MessageSujet: Re: Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II Mer 19 Mar - 9:01:16

Le membre 'Ryu Doppelganger' a effectué l'action suivante : Dé du Destin

'Dé du destin' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-calypta.forumactif.org

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 83
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II Ven 21 Mar - 16:03:52

A la façon qu'il avait d'en parler, Ryu semblait connaître personnellement l'épée. Svenhild se rappela son attente forcée par l'arme dans l'agence Doppelganger, et se demanda brièvement, avec un soupçon de jalousie, si les deux personnages s'étaient connus avant qu'elle ne les présente l'un à l'autre.

- Hm... Les licornes ont de grands pouvoirs de guérison je crois, non ?

Dit-elle d'un ton léger au mercenaire en examinant son corps équidé, à la recherche d'un membre que Razielle pourrait taillader sans que cela ne ralentisse trop leur course. Mais avant qu'elle n'ait pu trouver son point de mire, sa cible se cabra tout à coup et, surprise, elle tomba en arrière. Volant par dessus la croupe de son employé, la jeune femme poussa un cri assourdissant qu'un atterrissage abrupt interrompit heureusement vite. Le souffle coupé, elle se releva et vit alors la bête qui les avait attaqués, le renard-licorne et elle. L'animal avait le corps d'une panthère, et les pattes arrières, la queue, et les oreilles d'un lièvre. Ses incisives ressemblaient aux dents d'un cobra, mais en plus rapprochées, et soutenues par une rangée de dents plus petites mais non moins pointues. Rugissante, elle bondit sur la licorne avec une force et une vivacité exceptionnelles.

- HEY !

Svenhild referma la main sur la première pierre à sa portée et la balança sur l'hybride, qu'elle espérait attirer sur elle. La pierre fila droit sur la licorne. Svenhild fit la grimace :

- Désolée !

Razielle surgit alors en dehors de son fourreau et la viking courut se jeter sur la bête. La lame s'opposa aux griffes de l'hybride, manquant de lui trancher une patte. Cette fois, Svenhild était parvenue à capter son attention, et ses grognements la défiaient d'attaquer encore. Elle feinta sur la droite, faisant répliquer l'animal par un coup de patte qui s'abattit dans le vide, et enchaîna sans attendre avec une attaque latérale sur la gauche. Bien plus vive que Razielle, l'hybride évita sans peine le coup, et envoya un nouveau coup de patte, bref et puissant. Ses griffes lacérèrent les doigts de la viking, qui lâcha un grognement de douleur. Un flot de sang rendit glissant le pommeau de l'épée. Mais loin d'être apaisée par l'apport sanguin contre son tissu organique, Razielle laissa éclater sa fureur au travers des veines de son possesseur. Une vague de douleur traversa la viking, partant de sa main pour éclater partout dans son corps tel un poison. L'effet d'humeur de l'épée ne dura qu'une seconde, mais elle avait été bien plus violente que ne l'était la douleur lancinante que Svenhild gardait du coup de griffes. La ligne de sa bouche déformée par une grimace de fureur, les yeux fixés sur son adversaire, la jeune femme serrait si fort l'arme rebelle que son poing tremblait légèrement.

Lorsque l'hybride bondit à toute allure sur elle, Razielle plongea sans hésiter dans son ventre. L'élan de la bête renversa Svenhild, qui tomba en arrière une seconde fois. Après un mouvement de tête vers la gorge de la viking et un dernier grognement, la bête s'immobilisa complètement sur elle, sa gueule déversant un filet de bave sur sa joue. Geignant de dégout, la jeune femme lâcha l'épée pour mieux se débattre et tenter de s'extirper. Elle cessa subitement tout mouvement quand elle sentit un liquide chaud s'étendre sur son pantalon, depuis l'entre-jambe. Mais... Mais c'était impossible ! Jamais au grand jamais elle n'avait eu ce genre de réaction sous l'effet de la peur. D'ailleurs elle n'avait même pas eu peur, l'excitation du combat ayant dissipé toutes pensées dans son esprit. Mais alors pourquoi... Découvrant alors le sang de l'hybride qui s'écoulait désormais jusqu'au sol, elle poussa un soupir de soulagement. Puis, elle essaya de retrouver son souffle en s'acharnant sous la bête, qui gênait sa respiration. Razielle, elle, reposait paisiblement dans le ventre de son ennemi, et ne semblait pas juger utile de retenir le sang qui s'en échappait à foison jusque sur sa nouvelle détentrice.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Ryu Doppelganger
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 48
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II Lun 21 Juil - 9:05:38



Tout à fait ! Répondit la licorne fièrement. Il s’agit en fait d’un pouvoir de purification, par son
contacte la corne soigne les HIIIIIIIIII !!!


Perdant prise Svenhild chuta, emportée par l’élan. Mais la licorne défendait sa cavalière, agitant ses sabots devant le fauve pour qu’il n’approche pas de l’humaine. Le mercenaire ne savait pas si elle était blessée, mais la dureté de la chute avait sans doute désorientée son employeuse.

« - HEY ! »

La pierre frappa l’arrière-crâne de la licorne.

« - Désolée ! »

Content que nous soyons du me co ! Plaisanta-t-il. Son crâne douloureux lui promettait une bosse.

Courant au combat, la jeune femme attira l’attention de la bête. Le mercenaire lui céda alors le combat, la laissant nourrir Razielle. La bataille ne fut pas longue mais tendue, la barbare l’emportant par un coup risqué, mais décisif, qui lui permit finalement de gagner. L’immobilité des deux corps inquiéta un instant le changelin. Se pouvait-il qu’il ai présumé de l’épée et que la porteuse de celle-ci soit morte ? Voilà qui était ennuyeux, le contra d’escorte exigeait que sont convois arrive saint et sauf a destination , ou à peu près.

Svenhild ?

Le soupir de la jeune femme le rassura.

Excellente chasse, dit-il en se rapprochant, nous aurons de la viande.

La licorne pouvait très bien se contenter d’herbe, d’ailleurs le sang et la viande la rendraient malade. Mais la viking aurait besoin de manger aussi et cette prise leur éviterait la peine et le temps d’une chasse.

Nous pouvons atteindre Jouvence demain, mais nous devrons camper cette nuit.
Nous devrions arriver à Cladd en 4 jours seulement par ma route.


Ce qui était une prouesse.. mais une licorne pouvait courir des lieux sans s’épuiser, bien qu'ici la présence de Razielle sapait les forces de l’équidé. L’aura sanglante oppressait la pureté de l'animal, l’affaiblissant, et le mettant mal a l'aise. L'affaiblissement était cependant très progressif et la licorne était loin d'avoir épuisé encore toute son endurance. Une chevauchée aussi longue épuiserait d'ailleurs le cavalier qui aurait tout autant besoin de ses nuits, mêmes courtes, pour se reposer.

Avez-vous besoin d’aide ?

Voyant la jeune femme se débattre sous le panthère-lièvre, le mercenaire poussa la carcasse du front, l'aidant à se dégager. Par contact sa corne pouvait soigner beaucoup de choses, y comprit les bobos, si tout de fois Svenhild lui demandait. Le mercenaire la laissa se débrouiller pour le dépeçage, mais consenti a se faire pousser une selle munie de fontes. Le transport d’un tel butin l’obligea cependant a ne garder de la licorne que l’apparence, et de n’être plus qu’un simple cheval bleue cornu a barbichette. La transformation ne changeant aucunement son apparence, la métamorphose passa inaperçue. Le malaise que lui procurait l’impureté et le sang disparu cependant aussitôt, et ils purent reprendre la route.

_________________________
DOPPELGANGER.corp BIENVENU !
Me lancez pas la pierre !

Sort acquit : Dialectos
Niveau 1: La cible peut baragouiner quelques mots basiques du langage du jeteur de sort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 83
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II Dim 28 Sep - 12:24:44

- "Nous" ? As-tu besoin de viande, Ryu ?

Demanda la viking d'un air grimaçant, boudant d'avance le partage de son repas tandis qu'elle se tortillait encore sous le cadavre de ce dernier. S'il gardait sa forme de licorne, le mercenaire pourrait sûrement paître l'herbe pour lui laisser la viande. Tentant désespérément de s'extirper en agrippant la terre, elle entendit à peine ses prévisions de voyage. Plus vite elle se dégagerait, mieux elle pourrait protéger son repas si Ryu menaçait de témoigner le moindre appétit pour sa panthère-lièvre. Lorsqu'il lui proposa son aide, la jeune femme lui lança un regard noir, mais sans pour autant la refuser. Les lèvres pincées, elle attendit qu'il ne repousse la carcasse au dessus d'elle avant de se relever d'un bond.

Elle récupéra Razielle, puis entreprit de dépecer la carcasse avec une violence inutile, ses yeux menaçants fixés sur le mercenaire. Mais l'employé n'osa plus mentionner de partage, et elle retrouva petit à petit sa bonne humeur, rassurée. Pour preuve de réconciliation, elle affubla le croupion de la licorne d'une petite tape amicale avant de reprendre la route. Razielle avait cessé de "fuir" et semblait endormie contre la hanche de la viking, martelant doucement le flanc de Ryu au rythme de son avancée. Svenhild était de toute façon si trempée de sang que l'épée n'avait plus aucun besoin d'en répandre pour appâter les prédateurs.

- Quand atteindrons-nous Cladd, Ryu ?

Demanda soudain la jeune femme, démontrant au mercenaire que son petit discours un peu plus tôt n'était pas tombé dans une oreille attentive. Maintenant que la journée était bien entamée, Louviann avait dû se rendre compte de son absence. Léo était supposé la couvrir; elle ne doutait pas qu'il trouverait une bonne excuse pour justifier qu'elle manque son activité préférée de la journée, mais... Sans savoir vraiment pourquoi, Svenhild avait la forte intuition que le maitre d'armes devinerait non seulement le mensonge de Léo, mais également la raison de son départ. En réfléchissant à l'origine de ce soupçon, la réponse lui apparut soudain. Pourquoi Louviann saurait-il la vérité ? Parce qu'il avait toujours lue à travers ses mensonges, et parce que les intentions de son élève lui étaient toujours évidentes. Rencontrer le mage de sang ne l'avait pas effrayée, moins encore l'idée du parcours sur l'île, ou même celle de piller la tombe de La Furie pour récupérer l'arme maudite. Mais pour la première fois depuis son aventure, Svenhild songeait à un obstacle qui l'inquiétait. Elle crut bon de partager l'information au mercenaire:

- Il se pourrait que mon maître d'armes n'apprécie pas beaucoup que l'arme de l'ennemie qu'il a renversée ait été volée. Nous sommes peut-être suivis.

La tête relevée et le regard en quête d'un adversaire potentiel, elle avait soudain eut l'air d'une proie aux aguets flairant son prédateur.

- Ne peux-tu trouver une forme plus puissante et plus rapide ?

Rêveuse et fière, elle raconta:

- Le chef de mes Dieux monte le meilleur et le plus rapide des chevaux. Sleipnir est le fils de Loki, notre Dieu le plus rusé. Il a huit pattes, et on dit qu'il saute si haut qu'un humain ne pourrait l'apercevoir en plein bond.

Ces pensées de dieux et de cheval divin semblaient avoir déja fait oublier à la viking ses angoisses.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Ryu Doppelganger
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 48
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II Mer 8 Oct - 16:53:37



S’enquérant des besoins de Ryu, la viking sembla prête à partager sa viande sur l’heure. Son impatience amusa le changelin mais elle n’y fit plus mention et, une fois la viande coupée et la peau salée en vue d’un futur tannage, la jeune femme remonta simplement en selle. Peut-être pourrait-elle tenir jusqu’au soir ? Le mercenaire n’avait pas prévu de halte avant, mais en cas de faim une courte pause était toujours possible. Le désert d’herbes n’était pas le pire endroit où bivouaquer. Razielle semblait également rassasiée et avait fini de s’épancher en sang, apparemment de bonne humeur. Le sang d’un ennemi, ne fût-ce qu’une bête, lui suffisait pour l’instant. Les vents cependant portait la forte odeur de sang qui se dégageait de Svenhilde, et il n’était pas impossible que viennent d’autres prédateurs. Dralynx et thylacines n’étaient pas rares dans le désert d’herbes.

N’ayant rien entendu des indications de Ryu, la jeune femme les lui fit répéter.

Dans trois jours encore ! Répondit-il le ton joyeux. Nous serrons à Jouvence demain !

La demoiselle lui fit alors part d’une préoccupation, l’informant d’un éventuel poursuivant. Pour sur, leur trace serait facile a suivre, surtout pour Tristan Louviann. Le mercenaire ne connaissait pas le personnage personnellement, mais il savait que l’homme avait été le maître et l’assassin d’Arwen. Ce qui en disait beaucoup ! Et confirmait la réputation notoire du maître d’arme.

Son inquiétude croissant, Svenhild demanda une forme plus rapide au changelin. Un chocobo pouvait faire l’affaire, ces gros oiseaux couraient plus vite que des chevaux. Mais la demande de la viking fut toute autre.

Sleipnir ?

Le mercenaire connaissait cette légende. Prendre la forme demandée n’était pas un problème, mais Ryu ne pouvait copier les pouvoirs divins. Il s’exécuta cependant. Plus de pattes l’aiderait toujours a courir plus vite. Il prit toutefois d’abord soin d’embrouiller les pistes. Redevenant une vraie licorne, l’équidé bleu changeant de sens pour se diriger vers le Sud, en direction de la pleine des duels, et couru droit devant lui.

Je ne puis guère courir sur les vents et les flots.. Fit-il d’un ton joueur.
...ni bondir comme le ritable Sleipnir !

La licorne passa brusquement hors phase, emportant avec elle sa cavalière. Galopant sur ce nouveau plan d’existence, invisible et intangible à la réalité, la licorne ne laissait plus de traces au sol ni ne dérangeait plus de brins d’herbes. Du moins pas dans le monde réel. Le sang mal séché sur Svenhild ne marquait plus la route non plus a leur poursuivant. En contre partie, le mercenaire et sa cavalière ne pouvaient plus non plus voir, toucher, ou entendre les créatures du monde réel. Changeant a nouveau de sens, la licorne reprit sa route vers l’Est, galopant de plus bel. Le danger à rester hors phase trop longtemps était de disparaître, mais le mercenaire n’y resta que le temps de parcourir une trentaine de mètres. Bondissant alors, il revint sur le plan de la réalité sous la forme d’un cheval gris a 8 pattes. Contrairement a la première transformation du renard qui avait été lente est progressive, celle-ci se fit instantanément. Sans aucune forme d’esbroufe.

Spoiler:
 

Cette forme devrait cependant distancer votre maître. Reprit-il en galopant de plus bel.

Il était effectivement plus rapide.

Savez-vous quelle avance nous avons sur lui ?

La fausse piste vers le Sud ne tromperait pas longtemps Tristan, mais la nouvelle piste trente mètres plus loin serait dure a trouver, si tant est qu’elle soit trouvée. Et ne serait plus la piste du même animal. Le changelin espérait que cela suffise a déconcerter le maître d’arme.

Le reste de la journée se passa sans mauvaises rencontres. Le duo fut bien survolé par une wyverne, et croisa aussi une famille d’aurochs, mais aucun de ces animaux ne se fit menaçant. Le crépuscule tomba finalement et, toujours pas rattrapés, la cavalière et sa monture firent une pause. Haute d’un mètre dix l’herbe ne permettait pas de voir d’éventuels créatures venir, mais cacherait cependant aussi bien le duo. Laissant la jeune femme s’installer ou tenter de faire son feu, l’équidé commença à dîner sans elle, goûtant l’herbe grasse qui les entourait. Les premiers ronchonnement de son employeuse le firent redevenir renard et venir vers elle. Restait-il de la viande de panthère-lièvre ?

Spoiler:
 

_________________________
DOPPELGANGER.corp BIENVENU !
À quatre ou à huit pattes !

Sort acquit : Dialectos
Niveau 1: La cible peut baragouiner quelques mots basiques du langage du jeteur de sort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Destinée
Admin


Messages : 145
Date d'inscription : 05/11/2013




MessageSujet: Re: Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II Mer 8 Oct - 16:54:45

Le membre ' Ryu Doppelganger' a effectué l'action suivante : Dé du Destin

'Dé du destin' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-calypta.forumactif.org

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 83
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II Ven 26 Déc - 16:40:08

Emerveillée, Svenhild émit un glapissement de surprise à la vue du cheval divin. Les dons du métamorphe étaient vraiment impressionnants, quand bien même il n'avait pu s'octroyer les pouvoirs de Sleipnir. Et comment ! Jamais elle ne l'aurait supposé ! Fallait-il qu'il soit ignorant des Dieux du Nord pour imaginer utile de spécifier sa lacune ! Sleipnir était le fils de Loki: aucun mortel ne pouvait imiter ses dons, aucun ! Cependant, la ressemblance avec la nouvelle apparence de Ryu et ce qu'elle savait de Sleipnir était saisissante. C'était presque un gachis, que de ne pas honorer Loki en lui sacrifiant la monture. Mais non. Elle avait besoin de Ryu - et puis elle l'aimait bien. Et à moins de redouter ses facéties, on offrait des sacrifices aux dieux, pas à Loki. Elle dû se le répéter quelques secondes pour s'en convaincre.

Happée soudain dans le nulle part, Svenhild se crispa contre son cheval. Elle ne remarqua pas que la robe de Sleipnir avait disparu et qu'à sa place, une licorne chevauchait pour elle. Elle regardait, ahurie, le décor disparu autour d'elle. Inconsciemment, elle retint son souffle, jusqu'à ce que le mercenaire regagne le Calypta qu'elle connaissait. Elle ne répondit pas tout de suite à sa question. Elle reprenait son souffle.

- Il devait me voir à l'aube pour une leçon. Si mes amis ont menti de façon convaincante, il ne le saura pas avant l'après-midi, probablement.

Et s'ils ne savaient pas mentir... Eh bien, cela leur ferait toujours près de deux heures d'avance. Le trajet se poursuivit dans un calme inattendu, au point que la jeune femme put rêvasser en regardant passer au dessus d'elle oiseaux, wyvern et aurochs. Razielle, elle aussi, devait se laisser aller aux reveries, car elle se tint calme tout du long. A la tombée de la nuit, ils s'arrêtèrent. Svenhil ne fit pas de feu: une nuit du Centre Calypta ne valait pas le froid d'une journée du Nord ! Pourquoi attirer à eux les prédateurs ? Après un repas issu des restes de viande qu'elle avait gardés et qu'elle interdit du regard à Ryu de quémander, elle annonça au mercenaire qu'il prenait le premier tour de garde. Elle s'endormit rapidement, l'épée sanglante contre son flanc.

- J'ai soif.

Annonça la viking au réveil, les sourcils froncés, l'air pataud. Le lever était toujours un instant difficile. Contre elle, un flot de sang suinta de Razielle. Touchée par l'attention, mais un peu répugnée par l'odeur amère de sang au matin, elle déclina poliment.

- Non merci.

En se levant, elle ouvrit des yeux ronds. Des cadavres jonchaient son campement. Elle fronça les sourcils, troublée. Elle avait le sommeil lourd, mais tout de même. Comment avait-elle pu rester assoupie dans le bruit des combats qu'avait menés le mercenaire ? Elle appela :

- Ryu !

Quand il se présenta à elle, elle demanda, froissée:

- Pourquoi ne m'as-tu pas réveillée pour venir à bout de ces...

Il était difficile de reconnaitre, rien qu'à la carcasse, la nature de leurs assaillants. Elle reprit alors, scandalisée :

- Pourquoi ne m'as-tu pas appelée à la rescousse ? Et d'ailleurs, comment as-tu pu mener ces combats sans un bruit ? Tu as vu le massacre: pas un bout de viande à s'y tailler !!

Mais avant qu'il ne put répondre, elle releva, outrée:

- Mais qu'attends-tu pour m'emmener à Jouvence ?! Louviann est sur nos pas, fi de la discutaille ! Allons-y, nous parlerons en chemin, Ryu.

Elle secoua la tête, irritée par le manque d'esprit du mercenaire bavard.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Ryu Doppelganger
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 48
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II Dim 8 Fév - 22:49:39



S’évaporant sous forme de nuage, le mercenaire se retransforma en Sleipnir.

Des ronflements ont attirés les premiers... Répondit-il d’un ton rieur tandis que la viking lui montait dessus. Mais en à aussi fait fuir certains !

Les corps formaient un cercle autour du campement de la nuit. Les premières créatures avaient simplement été étouffées par la brume, ou bien avaient eu les os du cou broyées. Deux smilodons avaient le corps brûlé comme cuits a la vapeur. Mais plusieurs cadavres étaient déchiquetés au point d’être méconnaissables. Le mercenaire n’avait rien laissé s'approcher de Svenhild.

Nous avons encore une longue route jusqu’a Jouvence, fit-il tout en dépassant la dernière carcasse. Il se mit alors au galop, s’élançant dans les hautes herbes.

Mais des tylaons pourraient nous troquer un peu de vivres et d’eau, si nous en
croisons.


Sans quoi, il faudrait de nouveau chasser. Et Svenhild devrait se contenter de boire l’eau de rosée sur l’herbe humide. Mais chasser prendrait du temps et réduirait l’avance qu’ils avaient sur le maître d’arme, qui lui, aura certainement prévu des vivres avant de suivre les traces de la viking.

~¨~

Le soir venant, la cavalière, sa monture et l’arme ensanglantée furent en vue de la silhouette lointaine de Jouvence. La chevauchée depuis le levé du jour avait durée au moins 10 bonnes heures, et le Sleipnir-Ryu, en cour de route, s’était retransformé en  ce qu’il était déjà afin de renouveler son corps et de retrouver des muscles sans fatigue. Sa cavalière n’avait cependant pas cette capacité, mais pourrait bientôt se délasser en ville. A moins d’être a dos de griffon, Louviann n’arriverait pas en ville aujourd’hui... si encore il se dirigeait en direction de Jouvence.

« HALTE HUMAIN ! »

Se dressant devant la cavalière, un alked brandissait une arbalète contre elle.

Descend et donne tout ce que t’a à manger, l'humaine ! Obéis sans histoire et il t'arrivera rien, je veux que ton cheval et tes vivres !

Tapis dans l’herbe, la compagne de l’alked s’approchait discrètement par le flanc, prête a bondir sur Sven pour la désarçonner, si la viking tardait à obéir ou se montrait hostile.

Spoiler:
 

_________________________
DOPPELGANGER.corp BIENVENU !
Haut les mains !

Sort acquit : Dialectos
Niveau 1: La cible peut baragouiner quelques mots basiques du langage du jeteur de sort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 83
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II Dim 1 Mar - 21:33:19

- Tu avoues donc t'être assoupi durant ta veille !

Répartit la viking, adoucit par l'humour de son employé. Le galop dans lequel il l'emporta acheva les derniers restes de sa mauvaise humeur. Louviann ne les rattraperait pas. Mais s'il y parvenait, l'aventure n'aura pas été déplaisante.

Svenhild guetta l'horizon tout au long de leur traversée, en quête de silhouettes félines. Mais ils ne croisèrent, pas même de loin, la route d'un tylaon. Au bout de quelques heures, les sabots de Ryu claquèrent une étrange mélodie aux oreilles de la viking.

Faim-faim soif, faim-faim soif, faim-faim soif, faim-faim soif !

Lorsque Jouvence se dressa au devant, elle saliva à la perspective d'un bon repas. Talonnant généreusement sa monture, elle fixait la ville d'un regard écarquillé qui lui donnait un air un peu fou. Une expression de surprise désespérée passa sur son visage quand son employé s'arrêta net. Elle abaissa la tête vers la voix qui criait à son adresse, interloquée. Qu'est-ce qui pouvait bien justifier que l'on retarde davantage son repas ? Qui osait ?

La menace de l'humanoïde lui fit plisser les yeux de colère. Une colère froide. Elle soupira alors, et toute trace de colère délaissa son regard. Petite viking profondément attachée aux Dieux qui régissaient son peuple, l'adolescente voyait les choix de sa vie divisés en deux chemins. La voie de Thor voulait la résolution des problèmes par la force. Elle n'était pas toujours la plus sage. Quand un bandit menaçait d'une arbalète, l'autre voie paraissait plus sensée. La voie de Loki, que la ruse caractérisait, répondait aux lacunes de la voie de Thor. Svenhild descendit docilement de sa monture. Ce faisant, elle avertit d'un ton nonchalant :

- Comme vous voudrez. Mais je dois vous prévenir : ce cheval est aussi confortable qu'un Galop de Pique

Elle montra au bandit l'intérieur de son sac vide pour prouver qu'elle ne cachait pas de vivres.

- Il a fière allure, des airs d'étalon pur-sang. Mais croyez-moi, après quelques mètres sur son dos, c'est le derrière en charpie que vous m'implorerez de le reprendre !

Laissant filer le voleur avec son employé, Svenhild douta. Le changelin avait-il bien compris le message ? Etait-il capable de sortir de son épine dorsale les fameux tranchants du Galop de Pique, tel un chat le fait de ses griffes ? Et s'il avait compris et qu'il le pouvait: le ferait-il ? Il avait là une bonne occasion de fuir. Mais non. Bien qu'aucune raison particulière ne l'y engageait, la jeune femme faisait confiance au changelin. Elle le suivit donc du regard, persuadée ou presque de le voir revêtir bientôt l'apparence épineuse du grand cheval noir aux dents et à l'échine acérées.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Ryu Doppelganger
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 48
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II Lun 13 Avr - 2:53:14



Dans le dos de Svenhild la femelle alked s’élança des hautes herbes pour atterrit sur la selle de Ryu, se réceptionnant sur les mains avec une agilité d’acrobate avant de s’asseoir en croupe.  Petite et frisquette, elle arborait une queue et des oreilles de renarde et son sourire provocateur laissait  percevoir des canines pointues. Mais la jeune brigande ne semblait porter aucune arme, ou bien celles-ci étaient bien cachées. Sa vêture n’avait rien d’une tenue de brigand non plus, et semblait peu adapté au dissimulement d’une arme, faisant plus penser à une tennue de danseuse ou de servante favorite.

Vite ! Monte ! Fit-elle a son compagnon.

De type bovin, ce dernier était grand et coiffé d’une impressionnante paire de cornes. Son corps élancé mais musclé trahissait une vie de labeurs ou peut-être de guerrier rompu. Bien que menaçant, la peur pouvait se lire au fond de ses yeux et ses gestes semblaient mal assurés. Peut-être n’était-il pas guerrier après tout. Un carreau pouvait facilement partir a tout instant et Svenhild fut bien avisée d’obtempérer passivement.

Reste en arrière ! Fit-il à l’adresse de l’humaine. Pointant toujours son arme vers elle, incitant la jeune viking a s’éloigner de la monture. J’arrive ! Répondit-il à sa compagne.

A bien y regarder, les yeux de la renarde aussi trahissaient de l’inquiétude. L’alked a l’arbalète entreprit de monter a son tour sur Sleipnir. Les mises en garde de Svenhild ne les convainquît pas. L’alked bovin était déjà monté a cheval et, aussi peu confortable que puisse être cet étrange-ci avec ses huit pattes, tous deux se sentaient capable de voyager sur son dos. Alors que la monture s’éloignait la renarde fit une grimace a l’humaine, se tirant la paupière du bas tout en montrant sa langue.

YAA ! Fit l'alked mâle.

Acceptant ses nouveaux cavaliers sans broncher, Ryu se laissa monter dessus et s’éloigna docilement avec les deux alkeds sur son dos. Derrière lui, Svenhild devin de plus en plus petite... de plus en plus petite... jusqu’à n’être plus qu’a peine visible.

Vous auriez t écouter ma maîtresse. Fit le canasson d’un air guilleret.

Ce.. ce cheval a parlé ! S’exclama l’alked mâle.

Pourquoi tu t’arrête ? Questionna la renarde.

Ce n'est pas m...*CHLING!*

De longues et solides épines poussèrent brutalement sur le dos de Ryu dont la robe devenait de plus en plus sombre. La renarde évita de justesse les terribles pals mais son compagnon ne put rien faire et fut transpercé. Les pics ne touchèrent aucun point vitaux mais les blessures n'en étaient pas moins sérieuses.

KÉRATOS !! S’inquiéta la renarde.

L’alked bovin poussa un cri de douleur.

Pardonnez moi de vous quitter ici, jeunes gens, mais une amie m'espère et je ne
voudrais re la faire attendre plus que de raison. La voi seule avec sa porteuse !


Devenant transparent, le métamorphe fit tomber les deux alkeds a travers lui, libérant ainsi celui qui était cloué sur son dos.

Prenez soin de vous.. Fit-il avant de les laisser là. Et ne volez plus de chevaux !

Un galop de pique arriva alors au grand galop auprès de Svenhild. La viking avait certainement dût entendre les cris de douleur des deux voleurs de chevaux, et avait put, de loin, voir Ryu s’arrêter sur l’horizon avant de revenir vers elle. Ces deux alkeds craindraient encore plus les humains a présent. Et se méfieraient des montures étranges.

Vous m’attendiez ? Fit le galop de pique d’un ton joyeux.
Je n’ai put raccompagner vos amis que sur un bout de chemin, leur mtre les
pousse rement au brigandage, ou bien iceux-ce sont deux esclaves en fuite,
l’un ou l’autre. Mais leur riple semblait bien moins prometteur que le vostre !
Et je ne pouvais point me passer de votre compagnie si t, nous avons toujours
un contra en cour !


La viking était également plus amusante.

Montez !

Fit le galop de pique toujours couvert d’épines dorsales.

Jouvence n’est plus ts loin.

Si elle acceptait de monter sur son dos le mercenaire se changerait en renard géant, plus confortable, et aussi rapide qu’un warg, ce qui leur ferait atteindre Jouvence en quelques minutes. Dans le cas contraire, Ryu redeviendrait un simple petit goupil, mais bien qu’enfin visible la citée était encore loin, et la rejoindre a pieds prendrait des heures.


***




Lorsqu’ils arrivèrent en ville le mercenaire garda sa forme de renard. Favorisant une taille commune a celle imposante de monture. La priorité était de trouver une chambre libre afin de passer la nuit. Dormir dans la rue pouvait effectivement causer des problèmes avec la garde. Venait aussi la question des estomacs creux, qui pouvait se régler dans toutes bonnes auberges où ils loueraient une chambre. Si le cœur leur en disait le trio pouvait ensuite flâner en ville, profitant des dernières heures du marché. Ou même visiter l’église.

Jouvence => [X]

_________________________
DOPPELGANGER.corp BIENVENU !
Pique et pique et Colégram

Sort acquit : Dialectos
Niveau 1: La cible peut baragouiner quelques mots basiques du langage du jeteur de sort.


Dernière édition par Ryu Doppelganger le Ven 7 Aoû - 4:26:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 83
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II Lun 27 Juil - 14:07:33

Bras croisés tapant du pied impatiemment, la viking attendait. Quand les cris vinrent enfin, elle eut un sourire délicieusement sournois. Très vite, le mercenaire la rejoignit. Elle répondit d'un ton plein d'entrain, de toute évidence ravie de son tour :

- Dis plutôt que j'te manquais, Doppel !!

Et elle bondit sur sa croupe avant de la lui claquer pour le faire galoper. Geste bien maheureux d'ailleurs, car elle était assise trop en arrière pour atteindre les rênes. N'osant faire part de sa bêtise, elle se cramponna comme elle put en serrant les cuisses contre les flancs de sa monture, et s'avança petit à petit, maladroitement, en se déplaçant en petits mouvements de hanches et de cuisses qui évoquaient un peu le déplacement d'une chenille.

- Nan, attends, attends !!

Cria-t-elle au métamorphe.

- Passe près de nos copains, je veux leur dire au revoir.

Quand le changelin la rapprocha suffisamment des deux malfrats, elle les pointa du doigt, l'air triomphant, et s'exclama :

-HAA-HA !!

Le reste du trajet jusqu'à Jouvence se déroula sans encombres.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II

Revenir en haut Aller en bas

Un aller-retour sur l'île du mage [pv Ryry] PART II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [RESOLU] Treuil aller/retour (?)
» [RESOLUE] Faire une machine qui fait un aller/retour
» Bordeaux/Porto (BOD/OPO) aller retour avec Ryanair
» Petit aller retour au Pas de la Case
» Ballade ULM - avion Niort Gajoubert aller retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Neutre :: Centre :: Désert d'Herbes :: Hautes Herbes-