AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Le retour de Razielle [pv Destinée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 83
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Le retour de Razielle [pv Destinée] Lun 27 Jan - 11:55:42

Razielle. Svenhild en avait entendu parlé toute petite, et rêvé depuis. Elle avait pensé que Louviann l'aurait prise pour arme lorsqu'il avait défait la Furie, et avait été très déçue en arrivant à la capitale de constater qu'il ne l'avait pas. Mais il avait bien la gloire et le mérite d'avoir vaincu la plus grande tueuse de la décennie, alors elle l'avait tout de même désigné pour être son maître d'arme, même si son épée à lui n'était pas légendaire.

- "Apparue entre les mains de l'impitoyable Furie dès 3818, l'épée bâtarde Razielle ne cessa de faire couler le sang depuis. Sa lame fine était d'un acier qu'aucun coup n'abîma jamais, et la magie de sang qui l'imprégnait empêchait jusqu'aux plus puissantes magies de soigner les victimes. Les morsures de Razielle ne se guérissaient que par le temps, et le temps, la Furie n'en laissait pas. Les rumeurs populaires affirment l'épée maudite, et l'on dit même qu'elle aurait...."

Svenhild plissa de petits yeux furieux et serra le poing. Celui-là, elle allait si bien lui calmer ses ardeurs narratives qu'il se rappellerait le bruit de ses poings sur sa tronche d'intellectuel mieux que le contenu de ces bouquins qu'il apprenait par coeur.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Destinée
Admin


Messages : 145
Date d'inscription : 05/11/2013




MessageSujet: Re: Le retour de Razielle [pv Destinée] Lun 27 Jan - 12:00:30

- La ferme Anael !

Chuchota Léo Helsing en agrippant le bras de Svenhild pour la retenir d'assommer le jeune elfe. Le prince ne se sentait pas du tout en sécurité dans les rues du quartier Sahoc, en pleine nuit. Comment quelqu'un d'aussi intelligent qu'Anael pouvait glisser sur l'évidence du danger qu'il ajoutait en se mettant à réciter ainsi la description de l'épée maudite alors qu'ils tentaient de ne pas se faire remarquer par les passants inquiétants de ces rues ? Outre même l'attention qu'il appelait sur eux en élevant la voix, le sujet qu'il abordait était en soi suffisant pour s'attirer le malheur.

- Mon prince ! Elle vous entraîne dans une aventure malheureuse parce qu'elle ne sait pas ce qui l'attend, cette inculte ne sait pas lire ! Je me permettais juste de l'instruire afin...

Cette fois, il dut se jeter sur Svenhild et mettre toute sa force à la retenir pour protéger Anael. Furieuse, elle se débattait contre lui comme un démon, mais Léo ne céda pas.

- Sven, on nous regarde. Tu auras tout le temps de le frapper plus tard, viens.

Elle avait l'expression d'un chien sur le point de mordre, mais elle s'immobilisa enfin, et lorsqu'il la libéra, se contenta de regards noirs vers l'elfe. Elle souffla tout de même, pour le principe:

- C'est Svenhild !

Léo attendit d'être à l'abri des regards pour se retourner soudain et plaquer Anael contre le mur d'une bâtisse. Il murmura d'un ton véhément:

- A quoi joues-tu ?! Ce n'est plus l'heure des mises en garde, c'est l'heure de faire profil bas ! Tu peux nous aider à sortir de là sains et saufs, ou rentrer de ton côté, mais si tu m'appelles "prince" encore une fois dans ce quartier, je la laisse te passer à tabac ! C'est bien clair ?!

Le petit elfe blond hocha frénétiquement la tête, désespéré de l'avoir mis en colère, et d'avoir si bêtement risqué sa vie. Le remord l'envahit. Léo, qui s'en voulait un peu d'avoir été si dur, ajouta à voix basse pour détendre un peu l'atmosphère:

- Franchement, des fois je me demande si tu es si malin que ça. Même Sven a remarqué la bêtise de ton choix de vocabulaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-calypta.forumactif.org

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 83
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: Le retour de Razielle [pv Destinée] Lun 27 Jan - 14:43:00

- Svenhild !!

Pesta Svenhild, excédée. Elle n'avait pas compris de quelle maladresse littéraire Léo accusait Anael, mais elle avait relevé la remarque sur son intelligence et avait hâte qu'ils en aient fini avec le Sahoc. Une fois de retour du côté Neutre, elle se ferait un plaisir de leur rappeler en quoi il n'était pas très judicieux d'agacer une viking du Nord.

Par la suite, chacun des trois compagnons garda le silence tandis qu'ils avançaient en direction du cimetière. Seul le bruissement de leur cape répondait au souffle du vent, et parmi les badauds du quartier, le capuchon noir qui dissimulait leur visage les faisait ressembler à n'importe quel membre du Sahoc. Svenhild aurait préféré s'en aller seule, mais Léo l'avait interrogée dès qu'il l'avait rejointe à la capitale, et elle n'avait pas eu envie de garder secrète la mission que lui avait donné le mage alors que le prince s'était confié à elle au sujet de ce dernier. Il avait refusé de la laisser partir seule, et Anael, leur camarade d'art martial, avait refusé de laisser partir Léo dans le Sahoc seul avec elle.

Sa présence ne fut cependant pas complètement inutile: arrivés au cimetière, Anael fut le seul que la noirceur de la nuit ne gênait pas pour se repérer. Svenhild le pressa de repérer le nom de la Furie parmi les gravures. Le demi-elfe marchait cérémonieusement devant les tombes, ses yeux avides d'informations culturelles scrutant le moindre détail des écrits.

- "Ci-git Braken le fou, puisse son esprit décérébré trouver au moins les profondeurs de l'enfer". Braken a tué une cinquantaine de jeunes vierges dans la plaine des duels en 1302 afin de plaire à l'ange déchu. On dit qu'il dansait nu autour de leurs corps sacrifiés et qu'il s'est fait abattre d'un coup d'épée à l'entre-jambe par un membre de la famille d'une de ces filles durant l'un de ses rituels, alors qu'il n'avait aucune arme sur lui pour se défendre.

Svenhild n'y voyait pas grand chose, mais elle pouvait sentir sur elle son regard moqueur et deviner ce petit sourire supérieur qui l'agaçait tant. Renonçant à contrecœur à punir le rapprochement évident qu'il faisait entre les rituels ridicules de cet imbécile de Praken et les sacrifices de sang qu'elle faisait aux dieux, elle serra la mâchoire en s'imaginant tout ce qu'elle ferait subir à l'elfe à son retour au château.

- La tombe de Selensei Felm ! Née en 1168, elle forma à la magie les fondateurs de ce qui deviendrait plus tard le Cercle de Mana, la guilde de héros aux éléments complémentaires ! On la disait très sage et très intelligente. Enfin, avant qu'elle ne sombre en dépression à la mort de son mari et ne massacre un par un chacun des membres de la Guilde Éternelle... Pas si éternelle que ça, haha !

Svenhild souffla son ennui et décida de partir de son côté chercher elle-même la tombe d'Arwen la Furie. Léo, lui, était déjà parti fouiller au loin un bon moment avant, d'après la distance longue qui le séparait d'eux... La jeune femme n'avait pas le don de nyctalopie d'Anael, mais en s'approchant tout près, elle arrivait à discerner les noms sur les pierres. Ce n'était pas si compliqué: la plupart des tombes prenaient une forme caractéristique du culte que leurs défunts propriétaires honoraient. Les récits savaient d'Arwen qu'elle ne croyait en personne d'autre qu'en elle-même, la viking procéda donc par élimination et ne s’intéressait qu'aux tombes sans démarcation religieuse. Derrière elle, elle entendait encore la voix éloignée d'Anael, qui continuait à les instruire, Léo et elle, n'ayant apparemment pas remarqué leur absence.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Destinée
Admin


Messages : 145
Date d'inscription : 05/11/2013




MessageSujet: Re: Le retour de Razielle [pv Destinée] Lun 27 Jan - 17:34:21

Léo, qui n'avait pas envie de jouer davantage les réconciliateurs, laissa Anael "instruire" Svenhild et s'en alla chercher de son côté. L'elfe couvrait lentement la partie nord du cimetière, et alors qu'il se dirigeait vers le sud, il vit la viking fuir vers le centre. Ce serait plus rapide ainsi. Sauf si l'un des hôtes du cimetière se réveillait. En digne fils de Helsing, le prince s'était préparé à rencontrer des vampires et n'avait pas omis de ranger dans sa sacoche quelques rouleaux de bandages bénis, des potions salvatrices et des parchemins de lumière sacrée.

Anael avançait à une allure paisible, mais ses yeux de demi-elfe lui permettaient de distinguer très clairement les gravures. La viking parcourait rapidement les allées de tombes, mais elle était impatiente et pourrait bien passer devant les restes de la Furie sans les voir. Quant à lui, eh bien... Il n'était ni distrait par ses propres paroles, ni négligeant. Il se demanda qui d'eux trois trouverait la tombe, et s'imagina la tête de Svenhild si l'elfe tombait dessus avant elle. Peut-être avait-elle eu la même pensée, car dans sa recherche frénétique, la jeune femme ne pouvait s'empêcher quelques coups d'oeil rapides vers son rival aux oreilles pointues. Léo eut un sourire espiègle.

Leur recherche durait depuis une quinzaine de minutes lorsqu'il repéra la tombe que transperçait en son sommet une épée sculptée dans la pierre. Léo sut que la Furie reposait sous cette pierre avant même de lire son nom dessus.

Arwen
3800-3826
"Plutôt mourir consumé qu'à petit feu."

L'épée de pierre et son pommeau formaient comme une croix chrétienne au dessus de la pierre tombale. Ou bien c'était lui qui voyait des croix partout, parce qu'il allait trop souvent à l'église. Au centre de la garde, une goutte dans laquelle se dessinait le symbole de la Matéria de sang était joliment gravée, le détail de ses traits incroyablement précis pour une sculpture. Le prince fut pris de l'envie subite et déplacée de fouiller sa sacoche pour en retirer du papier et un crayon et faire un croquis de la tombe. L'épée à l'intérieur était-elle aussi jolie que celle-ci ? Et aussi puissante que ce qu'en dit la légende ? Maudite, peut-être ? Était-elle seulement avec les restes de la Furie ? Svenhild en était persuadée, mais l'épée n'avait pas été revue depuis la mort de sa maitresse, et personne ne savait ce qu'elle était devenue. Elle pouvait être ici, comme elle pouvait être ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-calypta.forumactif.org

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 83
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: Le retour de Razielle [pv Destinée] Lun 27 Jan - 18:36:13

Au bout d'un moment, Svenhild et Anael se rendirent compte que Léo avait cessé de chercher. La jeune femme courut à la tombe devant lui tandis que l'elfe la suivit à sa propre allure. Elle s'arrêta en trombe devant la sculpture de l'épée, manquant bousculer son camarade. Elle se para de son habituel sourire triomphant avant même de lire le nom. Comme Léo, elle devinait rien qu'à la pierre tombale l'identité de l'hôte qui reposaient sous leur pieds. Sous l'excitation, elle sentit son souffle lui glacer les lèvres lorsqu'elle expira, et un nuage blanc s'échappa de sa bouche pendant deux secondes, malgré la température douce de la nuit. Les deux garçons à ses côtés lui adressèrent un regard surpris; elle haussa les épaules. Ca lui arrivait parfois depuis un moment, l'oxygène sortait en petite brise glacée de ses lèvres. Elle ne savait pas pourquoi et, franchement, pour l'instant, elle s'en fichait complètement.

Elle retira de son épaule le sac qu'elle avait pris avec elle et le balança à terre. Léo et elle posèrent les genoux au sol, puis elle sortit de petites pelles, dont une qu'elle donna à ce dernier. Elle n'avait pas osé en prendre de plus voyantes, de crainte que son excursion n'éveille les soupçons dès son premier pas dans le quartier Sahoc.

- Aie ! Mais... Mais je n'ai jamais accepté de prendre part à ce pillage de tombe !

S'exclama Anael avec surprise quand elle voulut le forcer à prendre l'outil qu'elle lui tendait en lui frappant la jambe à coups de pelle.

- Je suis venu m'assurer qu'aucun malheur n'arrive à Léo par ta faute, mais je désapprouve totalement cette mission ! Arwen avait beau être sans scrupule, elle a payé ses crimes de sa mort et je refuse d'insulter sa mémoire en ouvrant sa tombe et en volant sa dépouille ! C'est très mal Svenhild, je n'aime pas ça, vraiment pas ! Et puis certaines de ces tombes sont protégées par des maléfices ou pire, des malédictions ! Comment peux-tu être sûre que celle-ci ne l'est pas ?

Svenhild n'avait pas attendu la fin du discours de l'elfe pour commencer à creuser avec Léo, qui ne semblait même pas écouter. Elle lança un regard indifférent à son interlocuteur, haussa une fois de plus les épaules et répondit:

- J'en sais rien.

Elle se remit à creuser. Léo souriait à côté d'elle, amusé, mais Anael eut l'air de prendre une porte en pleine figure.

- Tu n'en sais rien ??! Mais... mais...

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Destinée
Admin


Messages : 145
Date d'inscription : 05/11/2013




MessageSujet: Re: Le retour de Razielle [pv Destinée] Lun 27 Jan - 19:05:24

- Ca ira, Anael.

Finit par intervenir Léo avec douceur. Il leva les yeux de son travail et eut un sourire chaleureux.

- J'ai fait une prière pour vérifier qu'aucun mauvais sort ne protégeait la tombe. On ne craint rien. Si tu ne veux pas nous donner un coup de main, écarte-toi s'il te plait. Tu nous gênes ici, et j'aimerais qu'on quitte cet endroit au plus vite. Je suis pas très rassuré, parmi les morts. Des fois, ils se relèvent.

Anael fixa la pelle devant lui d'un air torturé. Il était en proie à un dilemme. S'il restait les bras croisés pendant qu'ils se fatiguaient à creuser, le travail irait moins vite et ils seraient exposés plus longtemps aux dangers du cimetière. Mais s'il faisait en sorte d'écourter la durée de leur mission, il serait complice d'un acte criminel à l'encontre de ses principes. Finalement, cédant aux arguments de Léo, l'elfe prit la pelle et se mit à creuser lui aussi tout en marmonnant une flopée de complaintes geignardes. Le jeune prince participa à la tâche avec un regain d'enthousiasme. Il leur ferait vraiment faire n'importe quoi, à ces deux là... Tout de même, il espérait qu'aucun maléfice ne les punirait de leur audace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-calypta.forumactif.org

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 83
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: Le retour de Razielle [pv Destinée] Lun 27 Jan - 23:02:57

Svenhild mit tout son coeur à l'ouvrage, pressée, tellement pressée de voir Razielle ! Elle était elle-même étonnée de n'avoir pas songé spontanément à la déterrer dès son arrivée à la capitale. Les garçons, pour d'autres raisons, firent également de leur mieux pour conserver un rythme rapide, et avec la jeune femme, ils s'étaient chacun débarrassé de leur cape pour se rafraichir un peu, fatigués et trempés de sueur. Elle était incapable de déterminer depuis combien de temps ils creusaient -une heure ? deux ?-, mais Anael était lui-même trop essoufflé pour continuer à pleurnicher, alors ce devait faire un long moment. Ses bras lui faisaient mal, la soif lui brûlait la gorge, elle sentait la poussière coller à la sueur de son visage, et elle avait les jambes engourdies par sa position inconfortable. Mais elle ne se reposa pas, et les garçons non plus.

Lorsqu'enfin, un premier "klang" retentissant sonna contre la pelle de Léo, celui-ci leva les yeux vers les deux autres, qui croisèrent son regard. Le trio sembla retrouver toute son énergie et creusa avec une vigueur redoublée. Bientôt, le cercueil de bois noir leur apparut. Anael se hissa agilement hors du trou, et tendit une main à Léo, qui ne remonta à la surface qu'à contrecœur, inquiet. Svenhild ne leur accorda pas un seul coup d'oeil. Sans considération pour sa captive, elle flanqua de violents coups de pelle le pauvre bois du cercueil. Celui-ci se fracassa en son milieu d'abord, affalant la viking sur le squelette à l'intérieur, puis elle le fendit jusqu'au bord supérieur, aussi empressée et irréfléchie qu'une enfant déballant son cadeau de Noel. Une odeur nauséabonde surgit de la cage dépecée de son bois peint, et les quelques restes de chair sur les os auraient pu faire vomir n'importe quel Calyptien. Mais Svenhild ne voyait pas le cadavre décomposé, elle ne voyait que la magnifique lame qui l'accompagnait, et que le sceau de sang marquait d'un rouge hypnotisant.

Subitement aussi douce qu'une mère avec son nourrisson, elle déposa la pelle près du crâne de la Furie et saisit gentiment l'épée. Le regard avide, elle l'admirait d'un bout à l'autre sous toutes les coutures, fascinée. Elle était plus belle que ce qu'elle avait imaginé. Elle était parfaite. Sans trop en avoir conscience, elle se redressa, et empoigna plus fermement la poignée de Razielle. Une secousse parcourut soudain son corps, la prenant de court. C'était comme si elle avait été éjectée de sa propre enveloppe corporelle, et qu'un intrus en examinait tout l'intérieur. Elle entendait ses propres battements de coeur aussi fort que si elle s'était plaqué les mains sur les oreilles, et eut conscience des pulsations de sang dans toutes ses veines. Razielle écumait son esprit, et Svenhild ne pouvait que la laisser faire.

L'examen ne dura pas plus d'une seconde, mais lorsqu'elle retrouva la maitrise de son corps, la jeune femme eut l'impression d'avoir été possédée de longues minutes durant. Le souffle court, elle jaugea d'un oeil incrédule l'épée que l'on disait maudite. Dans sa main, elle sentait la chaleur du tissu organique dont était constituée la poignée, et le rythme régulier et discret qui battait à l'intérieur. C'était comme si elle était vivante... Petit à petit, ses sens s'ouvrirent à la réalité. La voix de Léo lui parvint, l'appelait. Machinalement, elle rangea Razielle dans sa ceinture de cuir et escalada la terre pour s'extirper du trou.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Destinée
Admin


Messages : 145
Date d'inscription : 05/11/2013




MessageSujet: Re: Le retour de Razielle [pv Destinée] Mar 28 Jan - 14:22:05

- Ca va ?

Demanda Léo en voyant l'air étrange de la viking. Elle paraissait ailleurs, comme si elle ne voyait pas son entourage et restait concentrée... ailleurs. C'était le seul mot qui lui vint à l'esprit pour la décrire. En baissant le regard, il vit l'épée bâtarde qui pendait à sa ceinture. Il poussa un soupir de soulagement.

- Elle était bien là !

Il lui administra une tape sur l'épaule, autant pour la féliciter que pour la réveiller.

- C'est parfait, allons-y maintenant.

- Ouiii ? Et où allons-nous, maintenant, mon garçon ?

Répondit derrière lui une voix nasillarde inconnue. En se retournant, il sortit aussi son épée à la lame bénite et se mit position de garde. Le bruit d'acier des deux épées courtes d'Anael y fit écho. Le vampire arborait les traits d'un jeune homme d'une vingtaine d'années et portait des vêtements raffinés de facture récente.

----------------------------------

Gelvin avait attendu cette nuit toute sa vie. Cette nuit, la lune brillait pour lui. Sa lumière désignait la pâleur de sa peau, le rouge de ses yeux et, puisqu'il ne pouvait s'empêcher de sourire, la longueur de ses canines; elle montrait à tous le dangereux prédateur qu'il était devenu. La mort n'avait pas changé la minceur de sa silhouette, et il avait l'air plus maladif que jamais. Mais il sentait dans tout son corps la puissance surhumaine qui l'habitait, et tous ses sens étaient si décuplés qu'il avait conscience de tout ce qui l'entourait, et plus encore. Rien ne lui échappait. Toute sa vie il avait fui, toute sa vie il avait courbé l'échine et sacrifié sa dignité à ses tourmenteurs. Il s'était soumis à la loi du plus fort, et aujourd'hui, cette loi impitoyable lui donnait tous les droits. Aujourd'hui ce serait lui que l'on fuirait, lui que l'on implorerait, lui que l'on craindrait...

Au loin, des voix attirèrent son attention parmi la multitude de bruits que son ouïe sur-développée percevait. Il se concentra dessus. Des adolescents. Trois en tout, dont au moins un garçon. Il se tourna dans leur direction, et malgré la distance, il les vit. Le mouvement des cheveux blonds de l'humain sous la brise légère, la crispation imperceptible de la mâchoire de l'elfe embarrassé, et leurs battements de coeur angoissés. Ce ne serait pas un massacre bien glorieux, de pauvres enfants en escapade, mais il s'était éveillé peu de temps plus tôt, et il avait faim. Ses pas sur le sol ne fit aucun bruit lorsqu'il traversa le cimetière. Il apparut derrière l'humain sans qu'aucun d'eux ne devinent son arrivée.

- Ouiii ? Et où allons, maintenant, mon garçon ?

Les deux garçons s'armèrent aussitôt, anxieux, tendus. Profitant de cet instant de satisfaction, Gelvin admira l'effet de la menace de sa présence. La menace de sa présence ! Jamais sa présence n'avait été prise comme une menace jusqu'alors, pas même auprès d'enfants ! Mais... le plaisir de sa rencontre se dissipa soudain, lorsqu'il vit la fille. Pas le moins du monde impressionnée par son entrée, elle fixait le sol d'un air très concentré, et ne lui accordait pas la moindre attention. La bouche entrouverte, elle respirait à grandes bouffées, mais pas de peur. Vexé, Galvin l'interpella.

- Jolie épée que tu as là, jeune fille. Tu ne m'en voudras pas si je la prends ? Non, je ne pense pas. Les morts ne sont pas rancuniers !

- Tu ne connais pas mon oncle !

S'exclama l'humain en s'élançant vers lui, à sa grande surprise. Mais ! Mais ce n'était pas du tout supposé se passer comme ça ! Il esquiva le coup et voulut arracher l'arme de la main de son maître, mais en l'agrippant, une douleur terrible le fit la relâcher dans un cri. Reculant d'un bond en arrière, il regarda sa main brûlée avec désespoir. Pas le temps de s'apitoyer sur son sort, l'elfe se mit lui aussi à l'attaquer, jouant de ses lames courtes. Ses gestes étaient moins précis et plus hésitants que celui du jeune homme, mais il était aussi rapide que le vampire, et attaquait sans répit. Le grand blond se joignit à lui et Gelvin eut de plus en plus de mal à esquiver.

- Sven ! Dans mon sac, le parchemin, vite !!

S'écria l'humain. Du sang s'écoulait de la main de Gelvin, dont la blessure ne se refermait pas. Une lame bénite ! Fou de rage, il évita de nouvelles attaques de l'elfe et, plus rapide que jamais, lui lança un coup de pied qui l'atteignit à l'estomac et l'envoya contre une pierre tombale. Sa victime s'affala au sol avec un gémissement de douleur, sonné.

- SVEN !!!

Attrapant le poignet du jeune homme alors que celui-ci avait tenté d'abattre sa lame sur lui, il resserra sa prise, l'obligeant à lâcher son arme, et le fit tomber à terre. Sans perdre un instant, il ouvrit la bouche et plongea sur sa gorge, prêt à satisfaire sa soif de sang. Un cri de harpi lui vrilla alors les oreilles. Surpris, il arrêta son geste et tourna la tête. Écarquilla de grands yeux incrédules. L'adolescente fondait sur lui, vive et l'arme au poing. Ses cheveux volaient derrière elle en une masse hirsute telle une crinière de lion, ses yeux brillaient d'une lueur de démence et sa bouche s'ouvrait en grimace de rage alors qu'elle hurlait à pleins poumons. Elle le bouscula avec une telle force que malgré son poids inférieur à celui du vampire, elle renversa celui-ci sans aucune difficulté. Gelvin tenta de la repousser d'un mouvement de bras; elle le frappa violemment à la tête d'un coup du pommeau de son épée, puis répéta le geste en une rafale sans merci. Levant à deux mains l'épée loin au dessus de sa tête, elle frappait en pesant de tout son poids, et son buste suivait le mouvement de ses bras, se balançant d'avant en arrière et abattant l'arme avec un acharnement de bête sauvage.

Le premier coup avait laissé Gelvin en état de choc; la tempête de frappes successives le priva de tout mouvement. Le sang lui coulait à la tempe; est-ce qu'elle avait réussi à lui perforer la boite crânienne ??! Et alors qu'il se demandait si la créature était humaine, celle-ci retourna tout à coup la lame vers lui et la lui planta dans la gorge, puis éloigna l'arme et... Gelvin cria, paniqué. Sa voix ne fut qu'un gargouillis pitoyable. Mais qu'est-ce que c'était que ce monde ?!! Pourquoi ?! Il n'avait eu aucune chance dans sa vie, la mort lui avait promis le sang de ses ennemis ! Et non seulement ses premières victimes se rebellaient avec un courage incroyable, mais en plus voila que l'une d'entre elles lui aspirait le sang telle une succube affamée! C'était LUI qui aurait dû lui sucer le sang, pas le contraire ! LUI ! PAS ELLE !! Profitant d'un soupir de plaisir de la démone cinglée, il lui donna un coup dans les côtes qui la renversa sur le côté, et prit ses jambes à son cou, fuyant aussi vite qu'il le pouvait en pleurant de rage et de désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-calypta.forumactif.org

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 83
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: Le retour de Razielle [pv Destinée] Mar 28 Jan - 16:02:42

Soif. Soif, soif, soif, soif. Svenhild avait soif, mourrait de soif, ne pensait qu'à sa soif. Sa bouche était sèche, sa gorge était en feu, et elle n'avait plus de salive pour déglutir. Ou elle en avait, et ne la sentait pas. Elle avait soif, mais la pensée de boire de l'eau la dégoûtait. Elle n'avait pas soif d'eau. Elle avait soif de... Elle leva les yeux en sentant la tape de Léo sur son épaule, et son regard tomba sur le cou du jeune homme. Sa soif se fit plus intense que jamais. Elle avait l'impression d'en mourir doucement. Elle s'obligea à détourner le regard, et fixa le sol, la respiration saccadée. Elle avait soif, si soif, tellement soif ! Ses pensées n'étaient plus que des prières désespérées, des appels incessants pour... ce qui étancherait sa soif. Elle ne bougeait plus. Si elle faisait le moindre mouvement, elle savait qu'elle ne pourrait pas s'en empêcher. Elle ne se demandait pas d'où venait ce besoin impérieux, vital, urgent. Elle ne se demandait rien. Elle n'était plus qu'une gorge déshydratée, plus que la soif elle-même.

Une odeur de sang taquina subtilement ses narines. Elle redressa vivement la tête, le regard perçant. Du sang coulait de la main d'un vampire qu'affrontaient Léo et Anael. Ses pupilles s'agrandirent, sa bouche s'entrouvrit un peu plus. Mais l'air qu'elle avalait n'étanchait pas sa soif, l'odeur du sang ne faisait que l'aviver davantage! Une seconde. Deux secondes. Non, elle n'en pouvait plus ! Poussant un cri de rage, elle se précipita sur le vampire et le frappa de toutes ses forces. Frappa, encore et encore, jusqu'à ce que le sang gicle de sa tête. Il n'y en avait pas assez ! Elle envoya la pointe de Razielle raser la veine jugulaire du mort-vivant. Ah ! Eloignant l'épée de sang, elle approcha sa bouche de la gorge et aspira voracement le sang qui s'échappait de sa plaie. Elle buvait. Encore, plus, toujours plus ! Quand après plusieurs longues gorgées sa soif se tarit un peu, elle s'écarta le temps de pousser un soupir de plaisir, pas tout à fait rassasiée mais presque. Un coup l'éjecta sur le flanc. Elle se releva et allait se lancer à la poursuite de sa proie, lorsque deux paires de bras l'attrapèrent et la retinrent fermement.

- SVENHILD !!

Léo avait une mine défaite, et Anael ne la tenait qu'à contrecœur, la peur sur le visage. Il la libéra quand il croisa son regard.

- Pardon !

Gémit-il. Mais la soif de la viking s'évanouit aussi soudainement qu'elle était apparue. La jeune femme rassura le prince d'un petit geste de la main tournant leur inquiétude en dérision.

- C'est bon, c'est passé. Ca venait de l'épée.

Elle n'avait toujours pas compris comment ni pourquoi, mais elle en était sûre, son besoin de sang lui était venu de Razielle. Et à présent, Razielle palpitait gentiment dans le creux de sa main, sa poignée douce et chaude contre sa peau. Elle lui faisait penser à un chat ronronnant sous la caresse de son maître. Après avoir bu un bon petit bol de sang frais.

- Épée maudite !

Souffla Anael en reculant d'un pas. Svenhild haussa les épaules avec désinvolture.

- N’empêche qu'elle t'a sauvé la vie à toi aussi. Tu sais, pendant que tu faisais la sieste la bas.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Destinée
Admin


Messages : 145
Date d'inscription : 05/11/2013




MessageSujet: Re: Le retour de Razielle [pv Destinée] Mar 28 Jan - 16:34:36

Agacé, Léo intervint avant que l'elfe ne puisse répondre.

- On s'en fiche de ça, pour le moment ! Sven, tu as bu le sang d'un vampire. Est-ce que tu sais ce que...

Au mot "sang", l'estomac de la viking s'était mis à gargouiller étrangement. Le prince n'avait pas fini sa phrase qu'elle tomba à genoux et vomit. A la vue de la quantité de sang qu'elle régurgita, il soupira, irrité mais rassuré:

- Oublie.

Peu de chances qu'elle soit soumise au lien de sang ou ressente les effets d'une addiction avec le peu de sang de vampire qu'il devait lui rester. Il l'aida à se relever, lui tendit un mouchoir pour qu'elle essuie sa bouche et les dirigea, Anael et elle, vers la sortie du cimetière. Il était plus que temps de s'en aller. Répondant au bruit de leur pas, un "flop, flop" résonnait au même rythme. Léo accusa Svenhild du regard.

- Oh, dieu tout puissant. Quoi encore ?

La viking, l'air outré, répliqua d'un ton véhément :

- Mais rien !

- Si, si y a quelque chose ! C'est quoi ce bruit ?! Ca venait de ton côté, alors qu'est-ce que tu as fait encore ?

- Mais j'ai rien fait j'te dis !! Sauf que si tu continues à m'accuser à tort, là j'pourrais bien faire quelque chose !!

Léo prit une lente inspiration pour se calmer. Ils étaient tous sur les nerfs, c'était normal. Anael intervint alors.

- Euh... Léo, Svenhild... Regardez.

Il indiqua la direction de laquelle ils venaient d'un signe de la tête. Léo ne vit pas tout de suite. Mais Svenhild jura et se prit le pied pour regarder sous sa semelle. Du sang en suintait sur toute la longueur, et tout un chemin de pas ensanglantés trahissaient son petit trajet. Elle essuya ses chaussures sur la terre, mais elle eut beau les frotter à l'usure, le sang ne cessait d'affluer, intarissable.  Elle avait même enlevé sa botte et fait quelques pas, pour découvrir sans trop y réagir que sa chaussette s'était mise à imprimer des pas de sang elle aussi. Finalement, elle leur expliqua comme si elle avait simplement marché dans du crottin :

- Ca part pas.

Léo ferma les yeux, le temps de retrouver son calme. Les traces de pas rouges mèneraient jusqu'au lit de la viking, si elle poursuivait son chemin jusqu'à sa chambre, et tout le monde saurait qu'elle avait saccagé le cercueil de la Furie. Les moins stupides devineraient pourquoi. Louviann saurait. Léo n'était pas sûr de ce qu'il redoutait le plus: que son amie ne soit pourchassée par des Calyptiens avides de pouvoir, ou que leur maître d'armes apprenne ce qu'ils avaient fait. Au bout d'un moment, il rouvrit les yeux et décida:

- Sven. Tu pars cette nuit retrouver le mage.

Louviann comprendrait à son absence impromptue, s'il entendait parler du cercueil ouvert -et il en entendrait parler-, mais les traces de pas ne trahiraient pas l'identité de la viking si elle ne se rendait pas au château, et en faisant vite, elle devrait pouvoir rendre l'épée à Alucard avant que la piste ne mène qui que ce soit à elle. Léo ne savait pas comment rejoindre l'île dans l'immédiat, mais il connaissait de réputation quelqu'un dont on disait qu'il avait la réponse à tous les besoins, si les besoins en question l’intéressaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empire-calypta.forumactif.org



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Le retour de Razielle [pv Destinée]

Revenir en haut Aller en bas

Le retour de Razielle [pv Destinée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [BLOG] BIONICLE DESTINÉE, le retour
» [Vds] Carte retour de force Atomiswave + Maximum Speed/FTS
» Retour du magazine Casus Belli
» Retour au Pays Imaginaire(libre)
» Euh,C'Thun le retour ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Cité des Créatrices :: La Cité Mère :: Quartiers Sahoc :: Cimetière du Sahoc-