AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy] Mar 21 Jan - 10:37:24

Tout autour de lui, il y avait le noir. Il était enfermé dans son cristal sombre. On l'avait condamné à vivre ainsi pour le punir de ses péchés. Mais il n'avait aucune rancœur. Bien au contraire. Ses propres gestes l'avaient conduit à cet état de fait. Pas la peine de s’apitoyer sur un meurtrier. Il avait été la cause d'un effroyable génocide et devait maintenant en assumer les conséquences.

Le dragon sombre avait été condamné par son neveu qui, comble de l'ironie, avait subit le même sort. Pour cela il s'en voulait. Il lui avait interdit la possibilité de pouvoir grandir et vivre. Une larme noire coula sur le visage froid. Tout cela à cause de l'Autre. Il le détestait plus qu'il ne se détestait. Il était né de la graine de folie qu'une misérable déesse avait osé lui insufflé. Il n'avait rien demandé à personne ce jour-là mais la Créatrice Angélique trouva divertissant de diviser la fratrie par la folie. Quelle douce amertume que de savoir qu'on a décapité son propre reflet.

A cette pensée, un sourire étira ses traits. Si seulement la Reine savait que son petit sort pouvait être contrarié. Elle sourirait un peu moins celle-là. Petite impératrice se nourrissant de la peine de ceux qui n'ont pas voulu se ranger sous sa bannière. Comment ne pas se sentir offensé lorsqu'une famille puissante refuse sa dictature devant les autres peuples? En tout cas c'est ce qui la mena à faire appel aux services d'une divinité mineure: la Folie. Mais corrompre un dragon même royal ne devait pas être assez bien car cette dernière préféra envoyer son avatar. Une ancienne amie. Une camarade de voyage lorsque les Heaven Fangs foulaient encore le sol de ce monde.

Il était prisonnier du noir, seul le froid pouvait être senti par le dragon déchu. Comme si son sceau démoniaque n'était pas suffisant, il a fallu qu'il connaisse en plus l'humiliation d'être rendu fou. La seule chose qui lui remontait un tant soit peu le moral était le faible lien qui l'entravait, lui permettant d'entendre quelques fois le chant mélodieux du dragon, la ballade semblable à celles des baleines. C'était son dernier lien avec son neveu. Son innocent petit Mythril. Oh comme il aurait voulu l'épargner de cette guerre mais l'Autre avait été bien plus puissant et c'est de justesse qui sauva le blondinet de la folie de son parasite.

Il replongea dans son sommeil sans songe, se concentrant sur ce lien qui les unissait. Mais quelque chose n'allait pas. Le cœur battant, il écarquilla de larges yeux. Le sceau s'effritait petit à petit. Non! Non! Non! Hurla-t-il mentalement. IL devait resté enfermé pour éviter que la folie ne s'échappe de nouveau pour semer sa zizanie. Il frappa alors de ses deux mains l'intérieur de sa cage de cristal.

- Mythril rendort toi!

Au bout de mille ans, voilà qu'il entendait de nouveau sa propre voix. Il se stoppa net devant la réalité. Le sceau était en train de se briser. Le cœur battant la chamade, il ouvrit alors les yeux alors que sa cage vola en éclat. Il s'écrasa alors au sol alors que ses gardiens tournèrent tous leur regard d'un bleu étincelant vers lui. Là où trônait auparavant fièrement un énorme cristal violet enfermé sous d'énormes chaines noires, gisait au sol un elfe noir dans des débris mauves. Il se releva difficilement, constatant par la même occasion sa nudité.

- Hoy les draugrs, vous pouvez pas trouver un moyen de réparer ça?

Un grognement guttural fut sa seule réponse. Les lumières d'un bleu pâle que constituaient leurs yeux dévisageaient le nouvel éveillé. Leur rôle était de défendre ce tombeau contre tout intrus mais rien ne leur avait été donné en cas de réveil. Mais l’humanoïde refusa de bouger. Tant qu'il était à l'intérieur, l'Autre n'avait aucun risque de s'éveiller.

- Ne me regardez pas comme ça avec vos yeux de merlans fris et allez plutôt chercher de quoi m'habiller. Je ne veux pas rester mon sursit à poil...

Un autre grognement fut sa seule réponse.

- Ts! On nous enferme près d'une ville aux macabés capables de cogiter et on me refile des geôliers sans cervelle...

Il se rassit alors, soupirant. A ce geste, l'un des morts s'avança vers le prisonnier pour l'examiner, le noiraud se laissa faire. Il ne craignait rien. Après tout, ils étaient enfermés dans une pièce scellée et surement inconnue de tous et ses gardiens ne semblaient pas lui vouloir de mal. Aucune chance que quelqu'un vienne exploser la grande porte pour leurs dire coucou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Envy
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 8
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : BHOU !!!




MessageSujet: Re: Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy] Ven 24 Jan - 2:56:51

*KLONG !*

Des coups frappèrent soudain la grande porte de fer qui, sous leur violence, se déforma.

*...KLONG !*

*...KLONG !!*

*...KLONG ! !*

La porte s’arracha brusquement de ses gongs, volant a travers la pièce, et s’écrasa sur le draugr le plus proche de l’elfe noir.

COUCOU ! S’exclama d’un ton joyeux une silhouette frêle se tenant debout dans l'huis.

D’apparence androgyne, l’être arborait une peau claire qui ne semblait pas avoir vu beaucoup le soleil. Une tignasse verte retombait en longues franges sur ses épaules et coulait dans son dos. Une lueur de malice brillait quant à elle dans ses yeux mauves fendus de pupilles étroites. L’homonculus affectionnait particulièrement cette forme, et la mettait en valeur par une tenue courte et moulante. Un sourire qui n’avait absolument rien de charmeur éclairait son visage d’éphèbe.

DEBOUT LES MORTS ! Lança-t-il a la cantonade.
IL EST L’HEURE DE R'TOURNER MANGER LES PISSENLITS !

...Mais revenons un peut en arrière pour mieux comprendre la situation présente :

A son arrivée, Envy s’était retrouvé sur des terres enneigées, sa forme humaine retrouvée. Il comprit vite qu’il était loin de Central et d’Amestris. Loin de son monde même, comme derrière les portes de la Vérité. Mais il ne s’agissait pas des véritables portes, il en était certain. Ces portes étaient celles d’un autre monde. L’une de ses premières rencontres fut un village de barbares. Des vikings. Envy se fit passer pour l’un d’entre eux et s’amusa à y provoquer des troubles, créant de menus conflits. Son jeu prit fin hélas lorsque de vieux séniles l’appelèrent Loki et que sa ruse fut confondue. Son plaisir gâché, l’homonculus tira sa révérence, préférant ne pas s’attarder. Il prit soin cependant de profiter des faveurs de la nuit pour revenir se venger et égorgea dans leur sommeil les trois vieux chnoques qui avaient gâchés son jeu, les runes ne les avaient pas prévenus de ça !

Traversant les terres neigeuses, l’homonculus arriva dans des climat plus doux. Les températures, plus clémentes, se remplacèrent par un ciel plus sombre. Puis les terres devinrent carrément brumeuses. Cela faisait des jours qu’Envy n’avait rencontré âme qui vive. Les quelques rencontres qu’il avait fait sur les terres sombres était des morts qui marchent ! Sa surprise passé, l’homonculus prit plaisir à les démembrer. Les quelques silhouettes géantes qu’il distingua dans les terres brumeuses par contre ne lui inspirèrent pas confiance, et il se fit discret lorsqu’il en croisait. Il se retrouva un moment dans un marais, pestant contre la purée de poix  qui obstruait toujours sa vue. C’est alors qu’enfin, après ces longues semaines d’errance, il aperçut des constructions.

Ces vieilles ruines semblaient désertes et avaient tout l’air d’une nécropole. Les seuls humains de ce monde étaient-ils les barbares des neiges ? S’enfonçant dans les profondeurs, Envy suivit un petit cour d’eau verdâtre. Le fluide était légèrement luisant et s’écoulait dans une sorte de caniveau qui cheminait le long d’un mur. Il tomba alors nez à nez avec deux zombis.. du moins celui des deux qui avait un nez, l’autre semblait avoir perdu le sien.

Salut les gars, c’est mort ici !

Les morts-vivants répondirent par des grognement gutturales. Envy cru y entendre un langage mais ne le comprit pas. Comme les deux cadavres sortirent leurs armes, l’homonculus se jeta sur celui sans nez et lui écrasa sa main à plat sur le visage, se renversant avec lui. Le crâne du mort éclata sur le sol, répandant une matière grise a l’état de fraicheur plus qu’avancée. Le second mort-vivant se retourna pour porter un coup de taille, mais Envy s’était déjà relevé, parant avec l’arme de sans-nez. Quelques minutes suffirent pour que le chaos règne dans les souterrains. Envy avait d’abord tenté de prendre l’apparence d’un des deux cadavres qu’il venait de tuer et s’infiltra dans la citée des morts. Mais un zombi plus malin que les autres se rendit compte qu’il était vivant et, abandonnant son masque, l’homonculus s’enfuit, courant partout en frappant à tour de bras les morts qui croisaient son chemin. Sa course le fit se perdre et, cherchant la sortie, il s’enfonça dans les souterrains. Massacrer des morts n’était pas aussi distrayant que tuer des humains, mais ça défoulait. L’homonculus déboucha finalement sur un cul de sac, une grande porte de fer lui scellant le passage.

*...KLONG !

*...KLONG !!

*...KLONG ! !

Il entreprit de l’enfoncer a coups de poings.


Dernière édition par Envy le Sam 29 Mar - 14:16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy] Dim 26 Jan - 15:22:51

Ah ba si... Il existait une personne assez stupide pour exploser la porte et venir lui dire bonjour. Il ignora superbement cette dernière qui lui passa près du visage. Par contre son pauvre compagnon ne connu pas la même chance. Le voilà qui avait maintenant l'épaisseur d'une molécule, bien niché entre la porte et le mur. Derrière l'elfe noir qui fixait le nouvel arrivant d'un sourcil levé.

- Euh... Bonjour? Enchanté... Enfin je suppose...

C'est à ce moment-là que les quatre morts encore debout se jetèrent vers le petit brun. Amethyst ne fit rien pour les arrêter. Ni pour arrêter le sale môme non plus. C'était leur problème, pas le sien. Il préféra s'installer plus confortablement dans les morceaux de cristal brisé. En ramassant une pièce et la dégustant sous le tableau donné.

- Super un diner spectacle rien que pour moi! Je ne m'attendais pas à tant après mon réveil.


Il attendit que le mioche se soit occupé des draugrs, bien sage tout en regardant le combat. Le petiot ne se débrouillait pas trop mal. Il aurait pu sympathisé avec lui si seulement ce dernier n'était pas allumé par l'envie de tuer.

- Ça y est tu es calmé? Tu t'es bien défoulé? Tu peux donc me dire ce qu'un enfant comme toi fait dans des ruines infestées de morts-vivants?

Il laissa alors passer quelques instants, histoire de clarifier les choses.

- Ah au fait! Je ne suis pas mort hein! Les amas de viande qui sont éparpillées là, là, ici, là-bas et encore là...

Dit-il en pointant du doigt chacun de ses anciens compagnon de cellule pour illustrer ses propos. Des fois que le cerveau de son vis-à-vis ne soit constitué que de méchanceté, ne laissant pas de place à la moindre réflexion. Mais son regard ne semblait en aucun cas avoir été affecté par la disparition de ses anciens camarades.

-... Étaient mes gardes. Ils avaient pour mission de me garder enfermé dans cette pièce. Dois-je te remercier de m'avoir délivré ou te transformer en gruyère sanguinolent pour avoir tenté de me tuer?

Il laissait le bénéfice du doute au lardon mais s'il s'avérait que seule la mort de ses rencontres motivait le gamin, il ne se retiendrait pas. D'ailleurs la pièce était devenue tout d'un coup plus sombre, comme si les ténèbres s'y étaient insinuées. L'Esper testait les ténèbres alentours pour savoir jusqu'où irait son emprise sur elles... Un sourire se dessina sur ses lèvres, en espérant qu'il n'ai pas à combattre l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Envy
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 8
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : BHOU !!!




MessageSujet: Re: Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy] Dim 26 Jan - 20:17:40

Un espèce de nudiste salua son entrée mais Envy n’eu pas le temps de lui répondre, les "gardiens" du type à poil réclamant leurs torgnoles en premier. Plutôt agiles pour des morts, mais bien trop peu pour faire face a l’homonculus. Et surtout pas assez résistants. Envy arracha les bras du premier, saisissant ses deux poignets tout en le repoussant du pied contre le zombi suivant. Ces deux là à terre, il ferrailla contre le troisième. Les choses se compliquèrent lorsque le dernier arriva lui aussi et que les deux premiers se relevèrent.

Qui t’appelles Dir Joor tronche de cake ?!!

Décapitant l’insolent, Envy se déchaina et, un sourire sadique aux lèvres, coupa le plus proche de lui en deux, le sectionnant au niveau du bassin. Il attrapa alors le bras armé du troisième et, sans le lâcher, le fit tourner pour le faire cogner avec force un mur. Un coup de paume grava définitivement la cervelle de celui-ci sur le mur. Ne restait plus que sans-bras et celui coupé en deux.

On dirait que vous n’êtes plus que la moitié !

Le draugr manchot tenta alors de s’enfuir mais Envy lui balança dessus le corps d’un de ses congénères. Comme le mort n’arrivait pas a se relever sans bras, Envy marcha tranquillement vers lui, écrasant au passage la tête du demi-draugr qui rampait par terre.

Un coup de main ? Demanda-t-il en affichant un adorable sourire.

Mais les morts vivants l’intéressant moins que le curieux nudiste, seul humain rencontré depuis le village viking, Envy trancha la tête du draugr sans plus attendre. Manière sur, il l’avait constaté, d’éliminer ces morts vivants.

- Ça y est tu t’es calmé ? Tu t’es bien défoulé ? Tu peux donc me dire ce qu’un enfant comme toi fait dans des  ruines infestées de morts-vivants ?

Un enfant ? Les humains étaient vraiment dotés d’une grande bêtise, si faciles a duper.

Je suis certainement plus vieux que toi, Gamin !

Le calme de cet homme était des plus étranges, inspirant l’homonculus à la méfiance. Le type avait effectivement l’air normal, sauf ses oreilles anormalement longues.. Tare génétique ? Le pauvre était pas gâté par la nature ! Mais son assurance était déconcertante. Envy était curieux lui aussi de savoir ce que cet humain faisait prisonnier dans un tel endroit. Et il mangeait.. du cristal ? L’homonculus avait en fait beaucoup de questions.

Je ne savais pas ce que je trouverais ici, j’ai vu des ruines, dans le brouillard. Je les croyaient désertes jusqu’a ce que je tombe sur des zombis...

Parlant d’un ton détaché il s’était approché de l’humain, l’épée d’un des draugrs posé sur son épaule.

Et je peux savoir c’que tu faisais tout nu, tout seul, avec tous ces morts vivants ? On t’a jamais dis que tu pouvais attraper des champignons ?


Dernière édition par Envy le Sam 29 Mar - 14:18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy] Lun 27 Jan - 21:33:11

A la réplique de l'enfant, Amethyst rigola. C'est vrai qu'il n'avait pas tort. Lui-même ne faisait pas du tout son âge. Il était tout à fait normal que d'autres créatures aient aussi cette particularité. Il prit une mine intéressée tout d'un coup, se sentant en sécurité.

- Alors tu as quoi? Trois milles ans?!? Cinq milles?!? Es-tu si vieux que ça? Tu as bien titillé ma curiosité.

Il se releva alors à la déclaration du petit gars aux cheveux verts. C'est vrai qu'il était à poil. Personnellement ça ne le gênait pas plus que cela de se retrouver dans une telle tenue. Il n'était pas pudique pour un sou. Il regarda le plus petit s'avancer vers lui, une arme dérobée à l'un de ses anciens geôliers. Il ne fit aucun geste pour reculer. Ils étaient sous terre, dans l'ombre. Son domaine de prédilection. A cette simple pensée, un sourire mauvais refit surface. Il se reprit bien vite. Non la folie de devait pas le rattraper. Il était pourtant dans une pièce de confinement et la malédiction ne devait pas ressurgir. Elle était cloitrée. Elle le devait. Il regarda alors la porte. Peut-être qu'en la détruisant aussi violemment la crevette avait détruit une barrière. Il ne pouvait être à l'abri nul part! Une violente envie de mettre une correction à ce garnement vint le submerger mais il se retint, préférant garder le masque d'un prédateur amusé par les réactions de sa proie.

- Ce que je faisais ici tout nu? On va dire qu'en mille ans de sommeil mes vêtements n'ont pas vraiment tenus le choc du temps passé... Et je viens tout juste de me réveiller petit... Tu vois ces débris? Dit-il en attrapant un des morceaux de cristal pour le tendre à Envy. C'était une prison faite sur-mesure pour ma pomme. Malheureusement son constructeur n'a pas fait le travail si bien que ça et je conseille un procès à son encontre...

Il lâcha le morceau. Que le morveux le prenne ou non, il s'en fichait. Il préféra porter son regard sur tout la pièce et plus précisément là où de faibles rayons de lumière arrivèrent à traverser les ténèbres.

- Je me demande quel temps il fait dehors... Enfin derrière cet épais brouillard. Ne sortir la tête que quelques instants n'est pas si terrible nan? Je ne risque pas d'énerver quelqu'un si je me risque à pointer le museau hors des ruines... Hein petit, qu'est-ce que tu en penses?

Il ne regardait toujours par la tête de palmier mais son attention était focalisée sur lui. Son petit doigt lui dictait de ne jamais lâcher sa garde. Le petit était plus mauvais que lui. Il adorait jouer à ce petit jeu du chat et de la souris. Voir jusqu'où l'autre allait le laisser. De toute façon les renforts allaient mettre quelques jours avant de le renfermé alors pourquoi ne pas s'amuser pendant ce laps de temps. Il ne bougeait pas, son envie était forte mais il avait tout aussi peur. Peur qu'en faisant un pas en avant, l'autre ne se réveille et fasse encore plus de dégâts. C'était difficile de vivre avec un psychopathe qui partageait sa tête. Devoir réfléchir à là où il ferait le moins de dégâts s'il devait à sortir par inadvertance.

Les ombres des deux protagonistes devinrent plus sombres, le fouet de ténèbres s'étant caché à l'intérieur, si Envy tenté quoi que ce soit, elles allaient claquer pour lui apprendre le respect. L'environnement devint tout d'un coup plus étouffant. L'elfe noir souriait mais il ne semblait pas tant que ça heureux d'être en compagnie d'un petit sociopathe.

- Que comptes-tu faire maintenant que tu as massacré les draugrs?

La subtilité c'est pour les mauviettes. Il n'en était pas une. Son sourire énigmatique placardé sur sa face..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Envy
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 8
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : BHOU !!!




MessageSujet: Re: Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy] Mar 28 Jan - 17:00:36

Trois.. cinq milles ans ??? !!! Ce nudiste se foutait de sa gueule ??
Le regard d’envy se fronça. Mais était-il vraiment humain ? Les ombres de plus en plus dense dans la pièce ne semblaient pas naturelles, laissant à l’homonculus une impression de déjà vu. Ce pouvait-il que ce bouffeur de caillasses soit une sorte d’être artificiel de ce monde ? Mais alors où cachait-il son symbole d’ouroboros ?.. Hurg ! Non, Envy n’était pas certain d’avoir envie de chercher.

J’espère que c’est parce que tu viens de te réveiller, et que ton petit soldat ne dit pas coucou parce qu’il est content de me voir !

Ce type venait de dormir 1000 ans ?

OK t’es le plus vieux !

Papy se mit d’ailleurs a divaguer et parler tout seul. Sortir ? C’est justement ce qu’il cherchait a faire lorsqu’Envy s’était paumé ici.

Pourquoi pas ? Je doute que cela fâche qui que ce soit. Dit-il en haussant les bras.

Sauf les squelettes, mais papy nudiste lui montrerait ainsi un peu ce qu’il sait faire.

Les Draugrs ? C’est ces zombis, là ?

Un sourire carnassier se para sur ses lèvres, avant de s’atténuer dans un soupir.

Je comptais te tuer après que tu ai répondu a toutes mes questions sur ce monde. Mais je suppose que t’es le genre d’enfoiré difficile a buter.. dis moi, que ce passerait-il si j’enfonçais cette épée dans ta gorge ?

Sa curiosité était sincère, et l'envie d'essayer très forte, mais il avait encore beaucoup de questions.


Dernière édition par Envy le Sam 29 Mar - 14:19:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy] Mer 29 Jan - 15:38:31

L'elfe noir ne réagit même pas face aux accusations de mauvaise gout du plus jeune. Si ça le dérangeait tant que ça, il n'avait qu'à pas regarder. Par contre il manqua de s'étouffer de rire face aux autres révélations. La jeune pousse verte n'avait pas froid aux yeux. Il devait avouer que sa franchise lui plaisait bien... mais pas ses tendances meurtrières.

- Oui les draugar sont des "zombis". Précisa-t-il en marquant les guillemets par deux mouvements de doigts. Des corps noircis "marchant après la mort" qui ont pour mission de garder quelque chose... ou quelqu'un. Dois-je vraiment faire un cour là-dessus? Ça fait plusieurs années que je n'ai pas enseigné et je n'ai pas vraiment envie de faire le maitre d'école pour un seul élève...

Lui, un enfoiré difficile à crever? Oui. Il trouvait cette description tout à faire juste pour le dépeindre. Des mots, il en avait causé mais on n'avait pu le tuer. En quelques mots, l'enfant avait réussi à percé sa personnalité. C'était étrange qu'un inconnu le connaisse mieux que son propre peuple. Certes il avait des circonstances atténuantes. Certes ce n'était pas lui qui avait décapité son frère. Certes ce n'était pas qui lui avait posé son cul sur le trône et asservi son peuple. Mais il aurait dû mieux lutter contre la Chose qui avait pris possession de son corps. Il y était parvenu une fois, pour sauver son neveu. Il aurait put réessayer encore et encore. Il n'aurait jamais dû abandonner. Voilà quelle était sa faute.

Oh combien il aurait voulu qu'on l’empale. Qu'on le fasse crever pour éviter toute autre mort inutile. Mais l'Autre ne l'avait pas voulu. L'autre voulait vivre. Cet enfant égoïste qui se nourrissait de la souffrance de tout ce qui l'entoure. Ce pervers jouant avec la vie comme si c'était quelque chose sans valeur aucune.

- Hum... Au moins tu es honnête, je vais tenter d'en faire de même... Si tu tentais d'enfoncer cette lame dans ma gorge. Les ténèbres qui nous entourent tenteraient très certainement de t'en empêcher... et cela indépendamment de ma volonté.

A ces mots, les ombres de nos deux protagonistes se mirent à s'étirer pour laisser de fins tentacules se mouvoir dans les airs mais toujours rattachés au sol. L'elfe noir s'approcha de l'une de ces choses et passa sa main dessus. Comme s'il tentait de la caresser. Son regard or était attiré par cette chose sombre en constant mouvement. Il n'avait plus besoin d'être sur ses gardes. Ses ténèbres veillaient sur lui. Un léger sourire marqua son visage. La matéria de l'obscurité ne l'avait pas oublié. Quelle charmante attention. Il se demandait alors qui d'autre pouvait bien s'intéresser à son réveil...

- Bonjour tout le monde! C'est moi que revoilà Hahahaha!!!

Comme ça au moins toutes les divinités savaient. Plus aucune excuse pour le laisser s'échapper. Lui et son petit acolyte. Les bras levés en l'air, telle une prière. Il les narguait, autant s'amuser un petit peu avant d'être de nouveau enfermé. Avançant alors en dehors de la pièce, il quitta pour la première fois depuis mille ans son cachot. Vivement qu'il soit dehors pour sentir de nouveau le vent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Envy
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 8
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : BHOU !!!




MessageSujet: Re: Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy] Mer 26 Fév - 21:51:40

Tant qu’il pouvait les butter, Envy se fichait bien de savoir qui étaient ces morts-vivants et n’avait pas envie non plus d’entendre un cour ennuyeux sur leur mode de vie ou l’art mythique de leurs macramés, Papy pouvait être tranquille. Cependant, ce monde connaissait-il une apocalypse zombi ? L’homonculus n’avait rencontré que ça tout au long de ses semaines d’errances. Un monde sans humains n’était pas pour lui déplaire, mais un monde uniquement peuplé de cadavres putrides et décérébrés risquait de vite devenir ennuyeux une fois que les massacrer sera devenu monotone.

Y à t’il encore des humains dans ce monde ? Des villes habitées ?

Les seuls survivants a sa connaissance étaient cette poignée de vikings rencontrés à son arrivée. Papy ne sembla pas entendre, perdu dans ses pensés, et Envy prit soudain conscience d’une chose : L’exhibitionniste devant lui venait de se réveiller d’un sommeil de 1000 ans, enfermé dans un cristal dans les tréfonds humides et froids des ruines d’une vieille nécropole perdue au milieu de nulle part.. ils n’en savaient probablement pas plus l’un que l’autre ! Tss, c’était bien sa veine ! Papy répondit alors a la question de l’épée...

Mm... Le vioc n’était donc pas immortel... mais ces ombres pouvaient êtres gênantes. Envy eu un mouvement de recul. Yerk ! Elles ressemblaient à Pride ! Les tentacules lui semblèrent dégoutants lorsque Papy Nudiste se mit à les caresser, et l’expression sur son visage ne le cacha pas. Les voir s’agiter et frémir autour de lui ne lui plaisait pas trop. Mais son compère nu, quoi qu’il fut, promettait d’être intéressant et utile. Il était évident que ce nudiste n’était pas humain, aucun humain ne possédait un tel pouvoir. Pourtant, ce n’était pas un homonculus non plus. L’éphèbe aux cheveux verts avait hâte de le voir en action. Son nouveau compère s’adressa soudain aux murs, leur déclarant son retour, puis partit dans un rire flippant... voilà que le vieux devenait sénile ! Envy attendit que Papy se calme avant de lui poser sa question suivante.

Pourquoi étais tu enfermé ici ?

L’homonculus doutait que ce soit pour le simple crime d’indécence. Laissant l’autre passer devant, il lui emboîta le pas. Avec de la chance son guide rencontrerait quelques uns de ses geôliers en route. L'endroit devait être en effervescence après tout le grabuge qu'avait provoqué Envy.


Dernière édition par Envy le Sam 29 Mar - 14:20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy] Jeu 20 Mar - 17:11:49

Restait-il des survivants? A cette question il ne pouvait pas vraiment donner de réponse. Lui non plus n'en savait rien. Après tout papi nudiste était prisonnier dans une chambre close, jusqu'à ce qu'un petit rebelle de la "téci" vienne jouer les racailles et ne détruise la geôle du dragon. Et ce dragon avait un ego presque aussi grand que son être: un truc vraiment immense. Il ne pouvait donc pas avouer ne pas savoir un truc. Ça la ferait mal. Il décida de ne pas y répondre. Tout simplement.

Ce problème écarté, le noiraud se mit à courir comme un dératé dans les sombres couloirs des catacombes; croisant de temps en temps quelques morts-vivants traumatisés par le spectacle. Il était vrai qu'il était rare de croiser des elfes nudistes dans les parages, qui plus est qui ne semblaient même pas leur accorder le moindre crédit. L'une des revenantes se mit même à hurler devant l’indécence du coureur, outrée par un tel comportement. Mais il s'en fichait. Pour dire vrai, ça lui passait loin au dessus de la tête car tout ce qu'il voulait en ce moment. Était de retrouver un semblant de liberté.

Oui être libre. On l'attraperait, ça ne fait aucun doute. Mais s'il pouvait gouter ne serait qu'un instant à la douce caresse du vent, aux doux parfums des odeurs voyageant des quatre coins de Calypta et de la vue de l'horizon disparaissant au loin, alors il serait comblé. La fusée poursuivit par ses ténèbres protectrices semblait orientée par son instinct mais suivait son flair. Puis une odeur différente de la décomposition et du renfermé parvint à ses narines. Le faible parfum de la végétation. Un sourire défigura son visage déjà bien atteint par la fatigue. Demandez à un vieux bourrin de galoper après avoir passé des années à ne rien faire et vous verrez tout de suite le résultat.

Là c'était pareil pour pépé mais à cela était ajouté l'adrénaline qui le poussait toujours à continuer dans sa cadence effrénée. Il ne se souciait pas pour le petiot, après tout il avait de la ressource et il ne le lâcherait pas aussi facilement. Son cœur battait la chamade dans sa cage thoracique. Un rayon salvateur, ironique pour un être de ténèbres d'aimer ce faisceau me direz-vous et vous aurez raison, et le voilà qui lâcha un énorme rugissement draconique, comme pour annoncer à ses frères son retour. Il était heureux. Un bonheur fait d'une toute petite chose, l'espoir de revoir ses cieux. Car oui, il était et sera toujours un seigneur des airs.

Un bond final et voilà qu'il était entièrement dehors. Sa félicité au maximum, il ne put se contrôler, la bête avait de nouveau envahi son cœur. Mais il n'avait pas peur de cette bête-là. C'était son esprit animal, son esprit draconique qui bouillonnait dans ses veines. Un autre bond plus grand et le voilà dans les airs pour se changer en une créature faite d'écailles. Un autre cri de joie qui fut remplacé par un rugissement qui fit trembler les environs. Un poing levé en l'air et l'instant d'après une aile qui filait dans les airs.

Dans les airs, volant autour de l'entrée des catacombes, un immense dragon noir aux reflets violets se pavanait. Pépé volait dans les airs comme pour la première fois, à cet instant il su que Calypta n'était pas morte. Il sentait les présences des êtres alentours, et pas que celles des goules non loin. Non, il le sentait, il y avait de a vie bien plus loin. Mais elle était là. Un sourire se dessina sur sa gueule alors qu'il redescendit au sol, il allait attendre le garnement pour lui faire la surprise... ou alors était-il déjà arrivé, après tout il ne savait pas combien de temps était-il resté à planer dans les nuages. Néanmoins persuadé que s'il n'était pas encore là, l'enfant était déjà à porté de voix et répondit enfin à la dernière question.

- Je suis enfermé ici car mon crime est d'être moi! J'ai laissé mes émotions me guider et cela a conduit au massacre de mon peuple. Je suis le Fléau Noir, celui qui fut à l'origine de la disparition d'un grand nombre de dragons... Les ténèbres sont comme mes enfants...

A ces mots les filaments, devenus plus transparents du fait de la présence de lumière, se positionnèrent dans sa patte avant.

- ... Mais elles peuvent aussi n'en faire qu'à leur tête et obscurcir mon cœur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Envy
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 8
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : BHOU !!!




MessageSujet: Re: Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy] Sam 29 Mar - 13:45:37

Le vieux se mit soudain a sprinter et, prit de cour, Envy lui couru après. Mais quelle mouche le piquait ?!! Pour son grand âge le grand-père courait drôlement vite ! Bien qu’endurant, l’homonculus resta distancé. Les filaments d’obscurité qui suivaient Forrest dans sa course épargnèrent la vue de sa lune à Envy. Ce  dont il les remercia. Mais ces filaments ne devaient pas aussi bien cacher le devant, et le cri d’une zombette particulièrement outrée agaça Envy qui, sans cesser de courir, changeant son bras en faux et lui coupa la tête au passage.

Qu’est-ce que c’est qu’ça ?

Un énorme rugissement venait de faire trembler les pierres, et la bête qui l’avait poussé semblait les attendre dehors... Bien... Papy se ferait bouffer le premier ce qui laisserait le temps à Envy d’aviser en fonction du monstre. Papy, justement, s’élança dans la brume, poussant un second rugissement. UNE CHIMÈRE !! PAPY NUDISTE ÉTAIT UNE CHIMÈRE !! Envy vit la bête s’envoler mais ce ciel brumeux l’empêchait de la voir distinctement, et la silhouette noire disparu très vite dans le brouillard.

Il y avait donc aussi des chimères dans ce monde ? Ce qui signifiait qu’il devait y avoir des alchimistes ! Mais quelle genre de chimère pouvait vivre 1 000 ans et se servir des ombres de Pride ? Surgissant de nulle part, l’énorme bête noire atterri brutalement devant lui.

Dragon... s’entendit-il dire surprit.

C’était impossible, mais cette chimère y ressemblait tant ! Les mots de l’animal achevèrent ses derniers doutes.

Tu es... un vrai dragon ?

Envy n’était plus si sur de pouvoir le tuer. Le voulait-il d’ailleurs ? Oui, toujours, et le côtoyer lui permettrait certainement d’en apprendre plus sur ses faiblesses. Mais Papy Nudiste était pour l’instant un potentiel allié de choix !

Le Fléau Noir ?

L’homonculus balaya le nom d’un geste.

Ça ne te va pas aussi bien que Papy Nudiste ! Je me présente : Envy. Ceux qui t’on enfermés devaient être drôlement balaises, ce n’était tout de même pas ces zombis stupides ?

Des humains en auraient-ils été capables ? Si c’était le cas, Papy et lui avaient un ennemi commun.

Que compte tu faire maintenant que tu es libéré ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy] Mer 9 Avr - 21:13:15

La question fit rire le dragon noir. Comment l'enfant pouvait encore douter après le dévoilement de son imposante forme. Le rire fort et guttural s'accentua au commentaire d'Envy. Papy nudiste. Voilà quel surnom bien singulier. Le palmier junior devait vraiment avoir confiance en lui pour donner pareil pseudo à un dragon. Une personne normale tente de caresser l'animal dans le bon sens les poils, ou plutôt des écailles pour ne pas finir carbonisée ou dévorée.

- Non je suis une licorne blanche et je suis prête à te servir de monture... Vient et monte sur mon dos que nous puissions galoper cheveux au vent sur des arc-en-ciel!!

Fit-il sarcastiquement. Son allure en disait tout de même pas mal sur sa nature et une telle question ne semblait pas avoir lieu. Cependant si le petit bipède tentait quoi que ce soit pour le chevaucher, il l'enverrait voler d'un battement d'ailes. Il daigna tout de même répondre au reste des questions de l'enfant.

- J'ai dit que je suis à l'origine du massacre d'un bon nombre de dragons mais pas de tous. Les survivants ont tout simplement décidé de se venger en m'enfermant. On m'a mit en taule pour une erreur de jeunesse...

Il ferma alors son poing, écrasant les ténèbres qui y avaient élu domicile. Celles-ci s'évaporèrent alors en un fin nuage noir qui descendit se mêler à son ombre.

- Je ne suis pas assez faible pour me faire battre par de simples créatures aussi faibles gamin!


Il laissa alors quelques instants échappés avant de continuer.

- Comme je te l'ai dit plus tôt. Je vais attendre qu'on me remette bien sagement dans mon cachot. Les ténèbres ayant obscurcies mon cœur, je refuse que ma part d'ombre ne se réveille à nouveau et fasse des siennes...

Le sous-entendu était bien trop évident pour ne pas laisser comprendre en quoi consistaient les "siennes". Pour sur, un massacre avait été mentionné un peu plus tôt et Envy ne semblait pas assez bête pour oublier une telle révélation. Mais peut-être que le maudit se trompait...

- Cela faisait tellement longtemps que je n'avais pu sentir l'air frais. Cela m'avait énormément manqué pour être honnête... Et toi petit, que vas-tu faire maintenant?


Dernière édition par Amethyst le Dim 5 Oct - 17:34:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Envy
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 8
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : BHOU !!!




MessageSujet: Re: Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy] Mer 23 Avr - 16:26:19

L’homonculus déclina l’offre de monter sur le dos de la licorne. Galoper sur des arc-en-ciel n’était pas son truc, et il avait plutôt l’impression que cette licorne là ne ferait qu’une bouchée de lui, s’il s’y avisait.

Je crois que je préfère marcher, le blanc n'est pas ma couleur préférée.

La révélation suivante déçue Envy qui avait espéré des indices sur les faiblesses du dragon. Savoir comment il avait été enfermé aurait put lui être utile. Mais que Papy nudiste ai été enfermé par ses pères l’étonna. Il y avait donc d’autres dragons ? Ce monde ressemblait de plus en plus aux univers farfelus de fantasy. Y avait-il des sorcières et une route de briques jaunes aussi ?

Je pense que je vais essayer de découvrir un peu plus ce monde.

Répondit-il a la question du dragon.

Mais pourquoi ne viendrais-tu pas avec moi ? Le monde a dût beaucoup changer en miles ans, et rien ne prouve que ta partie obscure reprendra le dessus. Combien de temps vas-tu payer une erreur de jeunesse ? La liberté ne te manque-t-elle pas plus que ça ?

Ce gros lézard semblait partagé entre son envie et sa crainte de partir. Peut-être était il possible de le manipuler. À peine délivré, allait-il vraiment choisir de se ré-enfermer ? Et puis si ce monstre avait vraiment un coté obscure Envy avait également très envie de le voir, peut-être qu'une escapade permettrait de le faire sortir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Amethyst
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 55
Date d'inscription : 15/11/2013




MessageSujet: Re: Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy] Mer 7 Mai - 17:02:43

Les petits tours de l'homonculus firent se réveiller une faible lueur dans l’œil reptilien qui le fixait depuis tout à l'heure. On dirait que son petit jeu avait retenu l'attention de quelque chose d'enfouie au plus profond de cet être. Cependant, elle disparue aussi vite qu'elle était apparue. A peine le temps de se faire connaitre qu'elle c'était déjà envolée. Mais au moins l'idée avait plu à quelqu'un!

L'hôte quand à lui restait indécis. L’idée était tentante mais non sans risque. C'est que de toute façon, il allait être enfermé dans peu de temps. La durée de son châtiment n'allait surement pas changée même si il restait quelques temps en plus en dehors non? Cependant sa nature lui en empêchait. Tout simplement parce que c'était mal... mais aussi parce que c'était un lardon qui lui avait soufflé l'idée! A lui! Un dragon! Non! Il ne pouvait tout bonnement pas accepter ce fait. On n'allait pas lui dicter ses actes, oh que non!

- Ma liberté me manque énormément petit, et plus que tu ne le penses. Par contre je te conseille vivement de tenir un peu ta langue ou tu risques de connaitre le sort réservé à ceux qui ont l’impudence de faire la morale à ceux de ma race!

Les ailes grandes ouvertes, le corps allongé au maximum et les narines laissant échapper de fins filets de fumées ne laissaient rien présager de bon. De son regard lumineux et menaçant, le dragon dardait le garçon aux cheveux verts, lui intimant par cela de bien choisir ses propos. Il ne fallait pas oublier que papi nudiste avait un égo qui égalait le Pic Enchanté calyptien...

- Je déciderais seul de ce qui est bon ou pas pour moi! Sur ce je te laisse petit monstre!

C'est sur ces bonnes paroles qu'en deux coups d'ailes il décolla de nouveau pour disparaitre dans les brumes de cette terre désolée. Il avait laissé croire au morveux qu'il l'avait laissé seul mais le guettait au plus haut dans les cieux. Il était curieux de savoir ce que le psychopathe allait faire maintenant qu'il l'avait laissé "seul". Tant pis pour les représailles à son geste mais il allait gouter un peu plus à la liberté que prévu. Sa rencontre avec le jeune homme avait réveillé une flamme au plus profond de lui, sa curiosité! Cependant, une partie un peu plus obscure avait été attirée par l'aura peu rassurante du gamin... Tout semblait lui dicter de le suivre, parce que ça promettait d'être a-mu-sant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Envy
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 8
Date d'inscription : 21/11/2013
Localisation : BHOU !!!




MessageSujet: Re: Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy] Mer 9 Juil - 11:47:20

Se dressant de tout son long le grand noir déploya ses ailes. L’être artificiel avait déjà subit les flammes de Mustang et n’avait pas envi de connaître aussi celles de Denver.  La menace des volutes de tabagisme s’échappant des naseaux de la bête étant parfaitement claire.

Pardon ô grande écailleuse terreur ! Flatta-t-il le monstre pour l’amadouer.

Loin de moi l’idée de te dicter quoi faire, mais je n’avais encore jamais vu de dragon et je trouvais dommage de te voir te recoucher si tôt. J’espère que je t’ai pas vexé !

Mais le gros reptile s’envola pour disparaître aussitôt dans la brume, laissant Envy en plan. Tant pis, l’homonculus aurait préféré l’avoir a ses cotés, mais se réconforta en se disant qu’il avait quand même provoqué le réveil et l’envol d’un monstre géant psychopathe dans la nature. C’était toujours mieux que rien. Les catastrophes que ça causerait a ce monde serait de sa faute et il en serait fier. N’ayant aucune idée d’une direction vers laquelle aller il en prit une au hasard et s’éloigna de la nécropole sans se retourner.

Bon, trouvons cette route de briques jaunes maintenant !

S’il le pouvait, il faudrait qu’il se renseigne sur les dragons et sur le moyen de les tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy]

Revenir en haut Aller en bas

Coucou! C'est moi que r'vlà! [pv Envy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Coucou les gens !! et si on faisait les kikous le samedi ...
» Un petit coucou a mes amis =)
» [Blog] Coucou à tous!
» coucou mina-san!
» Un petit coucou du quebec

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Sahoc :: Nord :: Nécropole-