AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Dim 29 Déc - 14:14:40


Il ouvrit les yeux puis les referma. La lumière était trop forte. Se couvrant la tête d'un de ses bras, il roula sous la douceur de la soie qui l'entourait. Un doux gémissement s'échappa de ses lèvres puis quelque chose vint se poser sur son épaule. Un petit sursaut et il comprit à qui cette petite main appartenait. Un large sourire éclaira alors son visage.

- Bonjour mon soleil...

Murmura-t-il alors qu'un son cristallin fut sa seule réponse. Se relevant, il fixa du regard la douce intruse qui était assise sur son lit, à le regarder dormir depuis il ne savait trop combien de temps.

- Bonjour bel endormi.

Lui rétorqua-t-elle alors qu'elle fit mine de se relever mais elle n'attendait en réalité qu'une chose: qu'il la retienne. Ses espérances ne furent pas veinent. Voilà que deux bras vinrent l'enlacer tendrement alors que le jeune prince posa sa tête sur le cou de la dragonne aux cheveux rouges. Ils restèrent ainsi pendant un bon moment jusqu'à ce que des frappes à la porte leur firent signe qu'un nouvel arrivant allait bientôt entrer en scène. Les deux amants se séparèrent alors avec regret quand une des servantes vint apporter le repas de Mythril.

- Merci... Vous pouvez disposer.

L'invita-t-il à s'en aller tout en se jetant sur le magnifique repas offert. Des fruits juteux, de la viande saignante à souhait, des mets délicats relevé des pierreries. Voilà une bien belle assiette! Il croqua dedans à pleine dent sous le regard amusé de la rouquine. Il lui rendit son sourire, la bouche bien pleine. S'approchant alors de sa moitié, il ferma les yeux pour lui offrir un tendre baiser...

Mais quand il ouvrit les yeux, il n'était plus entouré par la douce lumière. Au contraire, là il était plongé dans une chambre sombre qui sentait un peu trop le renfermé à son gout. Les draps étaient aussi de satin comme dans son rêve. Mais ils n'avaient pas la même chaleur que ceux de son rêve.

Il se permit alors de faire un rapide coup d’œil aux alentours et une immense tapisserie attira son attention. Son cœur se mit à faire un bond quand il vit le dragon dessiné dessus. Comment un fou furieux qui avait voulu le tuer pouvait avoir pareille scène dans l'une de ses chambres. Surement un maniaque pervers adepte du fétichisme. Il était vraiment mal tombé...

Il se dirigea alors en direction de la peinture et posa ses doigts dessus. Là où se situait le dragon d'or.

- Je me demande ce qu'il nous veut à tous les deux...

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Sam 8 Nov - 22:47:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alucard
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 84
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Ven 3 Jan - 20:24:17

Le dragon sur la peinture sourit à la dragonne: un long sourire rouge et idiot tracé dans le sang du sort d'hémarcation. A présent, il semblait se moquer de la demoiselle. Ce fut cependant la voix suave du vampire qui s'éleva pour lui répondre.

- Vous présenter mes plus humbles excuses, chère amie.

D'un geste nonchalant de la main, il l'invita à prendre place face à lui, sur un siège auquel la table présentait son festin.

- Je regrette de m'être emporté en apprenant vote identité, ce n'était pas nécessaire. J'espère que vous pardonnerez à un vieux vampire l'instinct primaire que lui prête la malédiction de sa nature.

Alucard prit un air désolé, mais l'expression manquait de conviction, et sa décontraction était trop évidente pour ne pas dissiper le peu de remords qu'il affichait.

- J'étais venu m'approprier du sang de dragon, et peu m'en importaient les moyens. Mais à vrai dire, je dois avouer que je m'étais plutôt imaginer un monstre sanguinaire que...

Il sembla chercher ses mots en même temps que son regard parcourait la silhouette chétive de Gabrielle.

- ... vous. J'ai néanmoins surmonté mon affection inopinée pour réaliser mes desseins, et pour cela je vous demande pardon. J'espérais que votre sang guérirait mes faiblesses au soleil, mais il s'est avéré que même sur ce domaine où mes pouvoirs me protègent, il m'est impossible de le boire. Ma quête était vaine, et je déplore la sottise qui m'a amené à vous attaquer.

Bien qu'Alucard mit peu d'efforts à dissimuler son manque de culpabilité, sa justification au sujet du motif de son attaque était en revanche avancée avec une logique suffisante, et sans la moindre hésitation. Il était sans conteste un bien meilleur menteur que la dragonne.

- Mais peut-être n'est-il pas trop tard pour faire amende honorable ? Je souhaiterais que nous soyons amis. Nos ancêtres l'étaient, tâchons de les imiter.

En cela, il ne mentait pas. Leur relation n'était pas partie sur de bonnes bases, mais il devait après tout à la dragonne l'arme par laquelle il obtiendrait sa vengeance, même si elle n'en savait rien. Et puis, il était sincèrement curieux à son sujet. Une dragonne d'or. La dernière héritière du sang qui jadis sauva le premier roi Dracula. Quel gâchis qu'il ne puisse en effet rien absorber des souvenirs de cet être sacré ! Discuter était sa seule option.

_________________


Hemarcation (niv5) : Le jeteur de sort peut créer n'importe quel symbole sur n'importe quelle surface en lettres de sang, qu'il connaisse ou non le lieu ciblé.

Sorts de Mage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Dim 5 Jan - 10:57:39


Au sourire qui se dessina sur le tableau, notre blondinet recula de surprise. Depuis quand les tableaux avaient de tels pouvoirs? Puis il se rappela l'identité de l'hôte de ces lieux et il eu un pincement au coeur. La réponse venait de cette même personne tant regrettée. Comment avait-il pu se faire battre par un tel adversaire? Certes il était affaibli mais il avait du mal à digérer cette cuisante défaite. A aucun moment ce vampire avait eu des difficultés contre lui. A croire que les nouveaux êtres calyptiens avaient gagnés en puissance durant son long sommeil... Un peu d'exercice ne serait pas de refus s'il voulait un jour rallier ses frères à sa cause.

Il écouta les "excuses" de son hôte et le manque de sincérité blessa une fois de plus son orgueil. Non seulement il l'avait humilié de la sorte mais voilà qu'en plus il se servait de lui comme d'un tromphé ou d'un jouet. Il se sentait comme une petite souris prisonnière d'un gros chat. Mais loin de montrer sa peur, il préféra entrer dans le jeu de l'hypocrisie du brun.

- Désolé de ne pas être ce monstre dantesque que tu espérais. Et tant qu'à faire des excuses, je suis aussi désolé pour la brûlure que tu as dû ressentir en me mordant, j'espère au moins que ça n'a pas fait trop mal... car moi je n'ai rien senti. Et j'espère aussi que les Créatrices seront clémentes quand elles apprendront quel Fléau tu as réveillé sur leurs terres.


Il était assez content de la provocation qu'il venait de faire au vampire, de son air faussement inquiet, même si la personne en face de lui était clairement plus puissante. Il ne pouvait laisser son instinct de dragon prendre le dessus sur son instinct de survie. Il n'avait jamais été habitué à être la proie et c'était quelque chose de tout nouveau pour lui. Lui qui était si curieux.  

Mais quelque chose d'autre perturba le dragon d'or. Le perturba et l'empêcha de continuer sur sa lancée. Comment donc leurs ancêtres étaient amis? Jamais il n'avait entendu de son grand-père ou de son père une telle alliance. Jamais! Il ouvrit la bouche pour en savoir plus mais aucun son n'en sorti. Il fini alors par s'asseoir, ses jambes étant devenues soudainement trop lourdes pour le soutenir. Il se reprit néanmoins et fini par former une phrase correcte. Toute sa déception venait de s'évaporer et laissa place à une douce curiosité enfantine. Un sourire se dessina alors de nouveau sur les traits autrefois tirés.

- Comment peux-tu me certifier que nos ancêtres étaient amis? Ce tableau, là-bas, il raconte cette histoire? Dis-moi en plus, tu as réussi à piquer ma curiosité. J'accepterais surement ta requête si tu m'en dis plus!

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Sam 8 Nov - 22:47:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alucard
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 84
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Dim 5 Jan - 13:42:38

Alucard repoussa les excuses de la dragonne d'un grand geste de la main, comme un compliment non mérité.

- Oh non, ne sois pas désolée.

Puisqu'ils étaient apparemment assez proches pour se tutoyer, il imita la dragonne et abandonna son vouvoiement poli.

- Calypta regorge de monstres, je n'aurais aucun mal à trouver un adversaire à ma taille, ne t'en fais pas pour cela. Quant à la brûlure, c'est tout pardonné. Ce n'est pas une mauvaise chose, pour un vieux vampire tel que moi, d'être confronté à la douleur une fois par siècle; ma race a trop tendance à en oublier la sensation. Et puis, je ne suis pas rancunier.

Il accueillit en revanche avec beaucoup d'intérêt la dernière affirmation de Gabrielle. Les yeux pétillants de curiosité, il l'encouragea à parler davantage.

- Un fléau ? Aurais-je donc déjà trouvé mon "monstre dantesque" ?! Et lui aussi me devrait son réveil ?

La menace des Créatrices glissa sur l'esprit d'Alucard comme une larme sur la joue; son existence n'avait plus d'importance depuis près d'un millénaire, et il était condamné aux flammes éternelles de l'enfer. Les pires châtiments lui étaient déjà promis, la colère de déesses ne pourrait être qu'une originalité de plus à ses supplices futurs. Mais la dragonne ne répondit pas à son intérêt pour le fléau. L'air de seulement réaliser le sens d'une remarque qu'il avait faite plus tôt, elle l'interrogea sur la vieille amitié qui liait leurs familles. Ou ce qu'il en restait. Qui les liait eux, donc...

La question surprit Alucard. Le tableau évoquait déjà bien assez clairement cette vieille histoire. Se pouvait-il que Gabrielle l'ait ignorée ? Certes, un tel événement avait bien plus d'importance pour l'humanité que pour la race draconique, mais il était cependant extrêmement rare qu'un dragon se montre si généreux auprès d'un simple mortel, et son présent avait eu des conséquences historiques sur tout l'empire. Perplexe, le vampire finit par hausser les épaules, faisant tournoyer le sang dans son verre. Il en prit quelques gorgées pour s'hydrater la gorge, avant de réciter :

- Il était une fois un jeune prince d'Alésia, une grande ville neutre du Désert des Lumières. Il n'était pas prince à proprement parler, car Alésia ne reconnaissait pas de souverain, mais son statut social était tel qu'il en avait reçu l'appellation. Il était l'héritier de la famille Dracula, dont le père était un membre influent de la Guilde du commerce, et aussi l'un des hommes les plus riches de l'empire. Le jeune prince était avide de pouvoir; il ne pourrait hériter de la position politique de son père qu'à la mort de ce dernier, et il se trouvait que Dracula senior était lui-même également jeune et bien portant. Aussi, quand il apprit que le roi de Kalon était mort sans héritier mâle, s'empressa-t-il d'envoyer des ambassadeurs dans le Sud Est de Calypta pour présenter sa demande en mariage. Ces messieurs revinrent avec la réponse de la princesse, qui acceptait sa demande à la condition qu'il se convertisse à la foi chrétienne. C'était une requête étonnante: jusqu'alors, la chrétienté n'était qu'une petite religion et jamais aucun souverain ne l'avait vraiment encouragée. Mais le prince était avide, comme je le disais, et bien qu'il lui était demandé de sacrifier ses mœurs et son argent à cette religion impopulaire, il consentit à la condition de la princesse chrétienne. Il partit donc en direction de Kalon. Mais le Désert était dangereux, et le prince était téméraire: lorsqu'une embuscade surprit son escorte, il fut le premier à combattre. Une lame eut raison de lui. La blessure était trop grave, il ne vivrait plus très longtemps. Un dernier espoir subsistait cependant: ils se trouvaient près d'un royaume de dragons, et on l'y transporta afin que l'une de ces créatures aux pouvoirs immenses le sauve. La demande était osée. Que représentait la courte vie d'un humain pour ces êtres millénaires ? L'un d'eux prit néanmoins le prince en pitié. Le dragon d'or sacrifia un peu de son sang au prince, l'arrachant ainsi aux griffes de la mort. Le règne du premier roi Dracula vint donc. Son argent sauva Kalon de sa misère et permit la construction des premières cathédrales. Le christianisme s'y installa, lentement mais sûrement, si bien que le pays devint le berceau du Dieu unique. Pour rendre hommage à son sauveur, le roi que l'on surnommait désormais "prince Dragon" donna à son blason l'effigie d'un dragon d'or soutenant la croix de la chrétienté sur un fond rouge sang... Et alors, le roi Dracula et sa femme vécurent heureux et eurent plein d'enfants.

Alucard n'avait pas tant parlé depuis longtemps. Il s'interrompit pour quelques gorgées de sang, et reprit après un court silence.

- C'était il y a presque 2000 ans. Maintenant dis moi, quel age as-tu, belle amie, pour ignorer la légende du dragon qui sauva le premier roi chrétien de Calypta ?

_________________


Hemarcation (niv5) : Le jeteur de sort peut créer n'importe quel symbole sur n'importe quelle surface en lettres de sang, qu'il connaisse ou non le lieu ciblé.

Sorts de Mage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Lun 6 Jan - 14:30:58


Quelle belle histoire pensa ironiquement le dragon. Il venait de passer par toutes les couleurs humainement possibles. La surprise avait été la première puis l'incompréhension, la colère et enfin la frustration. Il fini par se mordre la lèvre inférieure pour reprendre un nouveau sourire. Cependant, cette fois aucune chaleur ne s'en dégageait, aucune douceur non plus. Il n'était pas vrai, presque amer. Assit là sur son fauteuil. Un silence pesant venait de s'installer après ce joyeux petit conte raconté.

- Bien... Bien bien... Jolie petite histoire en effet. Quel noble geste ce traitre a fait ce jour. Trahir son sang sacré et son rang pour aider une faible petite créature... Quel idiot ce dragon a été, c'est pourquoi nous préférons tous oublier ce détail.

Il lança alors un regard dur au vampire, mais il était plus pour lui-même que pour son hôte. Alucard n'y était pour rien dans l'histoire. La faute ne venait que de lui. Il le savait car il était présent quand le dragon de la légende donna son sang...

Tout ceci se déroula il y a très longtemps. Le jeune prince dragon d'or avait fuit une nouvelle fois le château de Dragoria. Volant dans les cieux du désert de Lumière et accompagné de sa fidèle bande, il aperçu une petite troupe qui attira son attention, il se passait quelque chose. Le choix lui était donné entre laisser ce groupe d'humains ou alors voir se qui se passait. La curiosité l'emporta sur la raison. Le voilà qui fonçait en direction des hommes.

Leur chef allait mourir. Prenant pitié, ce jeune prince leur indiqua alors la route jusqu'à Dragoria. Son geste était osé, tout comme celui des bipèdes. Demander de l'aide à des dragons. Quelle idée insensée voire suicidaire! Mais le blondinet ignora les mises en gardes de ses congénères. Une vie était en jeu. Tous refusèrent d'aider ces êtres insignifiants, invitant le fou à en faire autant. Mais il fut touché par leur détresse.

Son coeur ne supportait pas l'attitude des siens. S’enfermant dans ses appartements avec l'aide de Rub, il se tailla alors le poignet pour porter son sang à la bouche du prince humain. Malgré la fureur qu'il avait engendré chez les siens, il était heureux d'avoir sauvé une vie.

Se fut bien trop tard qu'on lui apprit les conséquences d'un tel acte. Il venait de lier son destin à celui de l'humain. Son nom était ancré dans son sang. En l'offrant à un homme, il se laissait contrôler par ce dernier. C'est à ce moment là qu'il regretta son geste. Heureusement pour lui, les humains ne semblaient pas connaitre ce fait et personne ne vint réclamer son trophée. Tant et si bien qu'ils oublièrent cet évènement. Mais apparemment pas l'autre groupe.

Mythril ferma quelques instants ses yeux, se laissant expiré et inspiré pour affronter la personne en fasse de lui.

- Ce la ne sert à rien de le nier, j'étais là quand le prince donna son sang. J'ai préféré oublier... durant mes milles années de sommeil. Je me demande si ce sang coule encore dans tes veines...

Le cœur du faux elfe tambourinait dans sa cage. Il regrettait que cela soit le cas. Cela signifierai qu'en face de lui se tenait son maitre. Qu'une fois qu'il aurait connaissance d'un tel fait, il userait de son pouvoir à ses fins... Jamais Alucard ne devait le savoir! Un large sourire se dessina alors sur les lèvres fines du dragon. Il ne fallait surtout par attirer l'attention du vampire sur ce point, éloigner sa curiosité... Le Fléau était une belle échappatoire. Il ne savait de toute façon pas mentir pour tenter de faire avaler un gros bobard face à l'autre combattant.

- Mais bon je pense que non... Et sinon pour répondre à ta question, le Fléau Noir te doit aussi son réveil mais je ne suis pas sur qu'il serait prêt à te donner une récompense pour cela...

Il attrapa alors un grain de raison et le présenta à sa bouche, fixant l'autre droit dans les yeux. Un petit air moqueur sur sa face.

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Sam 8 Nov - 22:48:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alucard
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 84
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Lun 6 Jan - 19:39:54

Alucard leva imperceptiblement le menton devant l'amertume de la dragonne, l'air supérieur. "Traitre", "rang", "faible", que de grands mots pour reprocher un acte salvateur. Les dragons d'or n'étaient-ils pas supposés être bienveillants et protecteurs du juste ? Le mépris de Gabrielle pour la vie humaine était digne de la considération des vampires pour les mortels. Alucard avait l'étrange impression d'être, par certains aspects, plus conscient de l'importance de la vie que la dragonne issue d'une race sage et vertueuse. Il l'admettait par ailleurs volontiers, la race humaine était de loin la plus fascinante à ses yeux, et aussi la plus méritante. Néanmoins, le respect et l'admiration qu'il éprouvait pour les plus courageux représentants de l'espèce ne transparaissaient pas dans ses actes. Il était un monstre: son estime, il la prouvait non par la pitié, mais par un acharnement plus particulier à massacrer.

- Je ne comprends pas.

Avoua-t-il sans ciller. Il ne comprenait pas la colère de Gabrielle envers le prince qui avait sauvé son ancêtre, elle lui paraissait en désaccord profond avec la nature des dragons d'or. Comment se faisait-il même qu'elle puisse parler de la sorte de son propre parent; les dragons n'étaient-ils pas respectueux de leurs aînés, et en particulier ceux de sang royal ? Elle avait "préféré oublier" la "trahison" du prince dragon. Voilà qui soulevait bien des questions, mais sa dernière remarque empêcha le vampire d'en poser. Il haussa les épaules avec un air détaché. Si le sang sacré du dragon d'or avait coulé dans ses veines, il ne serait pas mort sous les crocs d'un vampire. Une vague d'amertume et de colère submergea le mage. Heureusement, la dragonne évoqua un sujet qui lui permit de fuir ses émotions. Ses traits retrouvèrent toute leur arrogance.

- Bah, je suis un être généreux de nature. Sa gratitude ne m'est rien, s'il profite comme il se doit de son réveil. Voila qui récompenserait mon geste !

Quoi qu'il en dise, Alucard espérait cependant que le fléau dont parlait la dragonne se ferait discret, au moins dans le Redor. Il n'était pas en très bon terme avec le roi de Kalon, et si celui-ci apprenait qu'il avait réveillé un psychopathe (et tué quelques petits gardes) en terres Redor, leur relation ne s'améliorerait pas facilement.

- Eh bien, me diras-tu enfin qui est ce fléau que tu sembles craindre, ou devrais-je aller m'informer ailleurs de l'identité de cette charmante créature ?

Ce disant, il voulut prendre une gorgée de sang, mais réalisa enfin que le vampire derrière lui était mort exsangue. L'oubliant le temps de sa conversation avec la dragonne, le mage avait involontairement bu jusqu'à la dernière goutte de son sang. Il laissa échapper une moue d'agacement.

_________________


Hemarcation (niv5) : Le jeteur de sort peut créer n'importe quel symbole sur n'importe quelle surface en lettres de sang, qu'il connaisse ou non le lieu ciblé.

Sorts de Mage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Lun 6 Jan - 21:50:40


Devant l'ignorance de son hôte le dragon soupira puis se leva doucement de son fauteuil. S'approchant lascivement du vampire. Il voulait s'amuser à imiter son oncle. Juste pour rire. Voir comment Alucard allait réagir. Il se plaça alors au dessus de ce dernier, dardant son regard azur et or dans le carmin du chevalier rouge. Un sourire arrogant semblait triompher sur son visage.

- Qu'est-ce que j'entends? Voilà un vilain garçon qui n'apprend pas ses leçons! Que faisais-tu en cours petit garnement pendant que ton instructeur t'apprenais l'histoire de Calypta?

Il plaça alors ses mains de chaque coté de la tête du vampire et continua sa tirade.

- Année 1788: renversement du roi Diamond par son jeune frère Amethyst. Ce dernier prend alors le surnom de Fléau Noir. Il fut l'acteur de la chute de la race des dragons. Il fut battu en 2135 par son neveu et on le plongea dans un profond sommeil qui devait être éternel... mais ce n'est sans compter sur un ignorant qui brisa toutes les barrières... en l'an de grâce, je ne sais pas encore puisque tu n'as jamais répondu à ma question... Préférant me sauter dessus...

C'est sur ces belles paroles qu'il s'éloigna alors du vampire pour aller se réinstaller tranquillement sur son propre fauteuil. Il attrapa alors plusieurs morceaux de nourriture sur la table en face de lui et commença à grignoter tranquillement.

- Par contre pourrais-je te demander de nouveaux vêtements mon bon ami? Ceux-ci sont un peu trop abimés à mon gout...

Il prouva ses dires en pointant du doigt l'endroit où la lame du vampire avait traversé et qui avait laissé une belle marque. Quand est-ce que son adversaire avait réussi à le toucher? Il ne se souvenait pas avoir été blessé à cet endroit lors de leur précédent affrontement...

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Sam 8 Nov - 22:49:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alucard
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 84
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Jeu 9 Jan - 21:47:40

[+18!]:
 

_________________


Hemarcation (niv5) : Le jeteur de sort peut créer n'importe quel symbole sur n'importe quelle surface en lettres de sang, qu'il connaisse ou non le lieu ciblé.

Sorts de Mage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Sam 11 Jan - 22:18:19


Au signal du vampire, le dragon s'élança guilleret vers l'armoire. Au moins il n'aurait plus l'air d'un pauvre mendiant en haillon. Il n'allait pas se priver pour chaparder les vêtements les plus coûteux ! Il en avait bien le droit après tout ce que l'autre fou lui faisait subir. Cependant le regard insistant de son hôte lui donna la chair de poule. Dès qu'il trouverait des vêtements, il s'en irait loin de cette pièce pour se changer. L'idée que son hôte s'amuse à le reluquer ne l'enchantant guère. Il porta alors toute son attention sur les tissus rangés correctement dans l'imposant meuble...

Des robes, des robes et puis encore des robes à l'intérieur. Cette armoire était bien entendue réservée à ses conquêtes d'un soir aux vues des nombreux morceaux de tissus très affriolants qui se dévoilaient sous ses yeux.  Il poussa les morceaux de tissus dans tous les sens rageusement. Le vampire osait se moquer de lui encore une fois. Ses intentions étaient beaucoup trop claires à présent. Et ce regard insistant sur sa personne... Son cœur battait la chamade dans sa cage thoracique. Peut-être qu'imiter son oncle n'avait pas été la meilleure idée qu'il eut de cette journée.

Doucement une chaleur l'envahit. Il ne comprenait pas. Non ! Ce n'était pas normal de se sentir comme ça sous le regard d'un autre mâle. Il rougit alors que son sang descendait vers un endroit de sa personne qu'il aurait voulu laissé tranquille. Cette chaleur il ne la connaissait que trop bien pour y avoir goûté dans les bras de celle qu'il aimait. Il se recroquevilla alors sur lui-même. Quelque chose qu'il aurait voulu éviter arriva, il avait un petit problème à l'entre-jambe.

Son esprit luttait contre cet état de fait mais son corps. Par Dragon ! Son corps ne lui répondait plus. Il s'écroula alors face au vampire, désarmé et complètement à sa merci. Ses écailles poussèrent alors sur ses avant-bras et ses jambes. Il était connu que quand les couples de deux mâles se formaient, les débuts étaient toujours très violents et ressemblaient plus à des combats de soumissions qu'un véritable amour. Puis des mots tant redoutés s'échappèrent d'entre ses lèvres tendues.

- Il est hors de question que je te donne ma vertu sans combattre ! Tu m'as ensorcelé et jamais je ne te le pardonnerai ! VIOLEUR !

Les paroles étaient empreintes de poison et bien amères. Le tissu qui lui servait de toge se déchira alors qu'il se débattait contre ses instincts primaires. Il se refusait d'être dominé ainsi! Il était le prince dragon ! Pas une pauvre prostituée qui allait obéir à un mage aussi puissant soit-il ! Il regardait son hôte avec une fureur non contenue. De la douleur était mêlée à de la colère et du désir. Il baissa alors de nouveau la tête, trop honteux de ses gestes. Il maudissait la personne en face de lui mais par dessus tout il se détestait encore plus. Les dragons étaient certes des créatures sages et anciennes mais elles n'étaient pas insensibles à de tels sentiments. Ils restaient après tout des bêtes. Une larme coula alors sur sa joue alors que de faibles gémissements tentaient de s'évader de sa bouche.

Il releva une dernière fois la tête et le spectacle que l'autre homme lui réservait le surpris. De même que la rupture brutale du charme. Voilà que l'autre semblait tout aussi dégoutté par ce qu'il se passait que lui. Une flopée d'insultes s’ensuivit alors qu'une chambre fut propulsée. Le jeune dragon quand à lui ne perdit pas de temps et augmenta la distance entre lui et le brun. Il se recroquevilla au pied du lit. Tout tremblant de ce qui avait failli arrivé. Quand il attendit les accusations de l'autre, c'est avec un incompréhension et d'une voix mêlée de sanglots qu'il posa à son tour son désarroi.

- Je ne vois pas de quelles four-beries tu tu veux parler vam-vampire... Ici c'est toi qui... qui a... qui a voulu abuser de moi...

Une nouvelle larme coula sur sa joue devenue blême par le choc. Un frisson parcouru son corps. Heureusement que l'autre c'était arrêté à temps. Une nausée commençait à poindre le bout de son museau alors que des images venaient à ses yeux sur ce qui aurait put se passer. Il avait vraiment eu de la chance.

- Tu passes ton temps entre vouloir me tuer et me prendre ! Je ne comprends pas ! Arrête ce jeu tout de suite ! Je n'ai pas arrêté de te dire que je ne suis pas de ce bord ! Laisse-moi tranquille je t'en supplie !

Tant pis pour l'image. Tout ceci était devenu trop pour le blondinet. Il fallait que l'autre arrête son petit manège. S'il avait envie de le sauter qu'il aille voir ailleurs ! Il entoura alors son torse de ses bras, tant pour chasser la fraîcheur qui agressait sa peau nue que pour se couvrir le plus possible. Au moins les effets du sort de son adversaire étaient retombés même si son problème était toujours là... Mais il fallait mettre les choses au clair.

- Il me semble que je ne t'ai pour ainsi dire presque pas menti ! Le seul mensonge a été de te faire croire que j'étais un elfe et non un dragon. Tu ne vas quand même pas me le faire payer encore longtemps. Je n'ai pas arrêté de te dire que je n'aime pas les mâles et me faire du mal par cela ne te donneras aucun mérite...

Il ne quitta pas les yeux rouges sang amplis eux aussi de fureur. Il savait que s'il y avait une personne qui devait être en colère, ce n'était certainement pas le vampire.

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Sam 8 Nov - 22:51:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alucard
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 84
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Dim 12 Jan - 15:24:10

La réaction du dragon désarçonna tant Alucard que sa rage meurtrière s'évanouit aussi soudainement qu'elle avait émergé. Sa peine n'avait aucun sens, et sa gêne encore moins ! Le vampire calmé sonda son rythme cardiaque et, n'y décelant aucun mensonge, fouilla le souvenir des derniers événements. Il l'avait rencontré à demi-nu, et sa taille fine, son visage efféminé, sa voix androgyne l'avaient immédiatement désignés comme une femme. Jusque là, Alucard voulait bien admettre que le malentendu pouvait être involontaire. Mais le dragon s'était ensuite présenté sous le nom de Gabrielle. A moins que... Le vampire accusa une autre forme de gêne. Un semblant de culpabilité s'y mêlait. Était-ce lui qui avait voulu comprendre le nom ainsi, quand il signifiait en fait "Gabriel" ? Non. Non, il se souvenait bien de l'avoir appelé par divers qualificatifs féminins que le fourbe n'avait pas niés ! "Chère amie", "belle amie"... Le mage sentit ses muscles se crisper alors que le quiproquo lui apparaissait. Chacune des appellations qu'il lui avait adressée pouvait aussi se comprendre sous un point de vue masculin. Gabriel n'avait jamais prétendu être femme, ni pu le nier. Il avait certes bien agi de façon ambiguë, mais l'individu ne brillait pas par son intelligence; il était tout à fait possible qu'il n'ait pas eu les intentions qu'il lui avait prêtées.

Lorsque Alucard ressortit de ses réflexions, le pauvre dragon sanglotait pitoyablement. Le pathétique de son état l'emplit d'une assurance particulièrement bienvenue après la drôle de surprise qui avait bouleversé ses certitudes. Les choses étaient telles qu'il avait l'habitude qu'elles soient et aimait qu'elles soient. Il faisait face à une créature éplorée qu'il pouvait éliminer d'un simple caprice. Le bruit de ses pas seul répondit aux gémissements de Gabriel alors qu'il s'approchait de lui. Il dévoila ses crocs sous un sourire qui ressemblait à un ricanement silencieux.

- Allons, allons, nul besoin de se mettre dans des états pareils, mon garçon. J'apprécie ton... vigoureux enthousiasme pour moi, mais il se trouve que je m'attendais à un accueil différent. Inutile de t'agenouiller, donc, je me passerai de tes services. Relève-toi, et restons amis, veux tu, cela nous conviendra bien mieux à tous deux.

Sans quitter le dragon des yeux ni cesser de sourire, il appela :

- Merwen.

Des volutes de sang apparurent derrière le mage, tourbillonnant dans les airs jusqu'à ce qu'une silhouette gracieuse se forme. Ses longues jambes dévoilées par un pantalon marron clair qui les collait de près s'élevaient jusqu'à des hanches bien formées et mises en valeur par une taille gracile. La silhouette était vêtue d'un tissu couleur crème retenu seulement par une fine bretelle entre son cou et son épaule droite, qui dénudait sans pudeur ses épaules et sa gorge, et le début des rondeurs fermes de sa poitrine. Une cascade de longs cheveux noirs lui descendait jusqu'au creux des reins, et de grands yeux en amande brillaient d'un éclat d'ambre depuis son visage aux traits délicats. Merwen souriait, mais d'un sourire plus arrogant que joyeux.

- Maître. Ne suis-je pas de trop ?

Le regard de la jeune femme se posa sur le dragon recroquevillé dont la tête arrivait au niveau des hanches du vampire qui lui faisait face. Alucard ignora sa question.

- Apporte-moi des vêtements pour habiller convenablement mon hôte, je te prie.

La servante eut l'air de réfléchir à la demande, les yeux plissés par une expression d'insatisfaction, mais elle s'exécuta finalement, quittant la pièce d'une démarche lente et élégante. Le vampire, quant à lui, s'en alla prendre la chaise malmenée par son mouvement de peur l'instant d'avant, et la replaça à sa place initiale pour s'y rasseoir. Il prit le temps de se servir un fond de vin dans un verre qu'il se félicita de n'avoir pas renversé, et y trempa les lèvres. Enfin, il s'adressa de nouveau au dragon aussi calmement que si rien n'avait bouleversé leur petite discussion autour de la table basse.

- Nous sommes en l'an 3830, et bien peu de choses ont changé depuis si tu veux mon avis. Le Sahoc tente toujours de s'étendre sur les terres neutres, tandis que le Redor repousse les criminels qui la pénètrent comme une pucelle se défendrait de l'approche d'un Alésien, à grands cris de réprimande futile.

L'Alésia était reconnue depuis toujours pour ses esclaves formés aux arts charnels, aussi les habitants avaient-ils, à juste titre, la réputation d'amants insatiables et chevronnés.

- Le neutre n'a cependant pas perdu de grande villes depuis de longs siècles, l'alliance s'étant suffisamment enrichie pour se protéger aussi bien que le Redor- et d'autant plus que leurs lois ne tolèrent pas souvent la pitié! Oh, et la Créatrice Céleste a conçu une jeune divinité, la princesse Amélia, dont les expériences magiques animent parfois tout l'empire. Celles-ci sont assez fréquentes, tu en auras peut-être bientôt le spectacle; je te le souhaite tout du moins car on les dit mémorables.

Alucard se laissa un instant pour se rappeler d'autres changements majeurs, mais rien de particulier ne lui vint à l'esprit. Il haussa les épaules.

- Tu devrais découvrir le reste par toi-même, le monde n'est déjà pas bien intéressant à parcourir, il l'est encore moins à conter. Apprends donc d'après tes propres recherches les déceptions qui t'attendent, je serais désolé que ta mémoire m'associe à de mauvaises nouvelles qui ne dépendaient pas de mes agissements.

Aucun bruit de pas n'annonça l'arrivée de Merwen. Ce fut comme si elle venait d’apparaître dans la pièce, les bras chargés de vêtements qu'elle tendait au dragon.

- C'est assez démodé, mais j'imagine que cela ne vous surprendra pas.

La critique sonnait comme un double reproche. Les mots accusaient les habitudes vestimentaires d'Alucard, mais le regard de la jeune femme adressait tout le mépris de ses jolis yeux d'ambre aux grands cils à la tenue simple de Gabriel. Pas sur les déchirures, mais sur leur tissu sans raffinement. Elle se tourna alors vers le mage d'un air impérieux et, ne recevant aucun ordre, quitta définitivement la chambre. Malgré son attitude arrogante, la demoiselle avait choisi pour le dragon une tenue idéale, compte tenu du choix limité de la garde-robe du vampire. Le style était effectivement ancien: les entrelacs d'or brodés sur les bords des manches et l'encolure de la tunique rouge sang étaient typiques de la fin des années 2000. Ample, elle était taillée pour une carrure musclée, et le pantalon noir qui l'accompagnait serait également trop grand pour Gabriel. Mais les tissus étaient de qualité, et la couture était parée de détails et de finissions qui clamaient la noblesse des vêtements.

Cette fois, Alucard fit mine d'examiner un tableau à l'autre bout de la chambre pour laisser au dragon un peu d'intimité pendant qu'il se changeait. Il reprit cependant la discussion:

- Tu ne m'as toujours pas instruit au sujet de ce que ta race a considéré comme une trahison. Pourquoi le geste qui sauva mon ancêtre fut-il considéré avec tant de mépris ?

_________________


Hemarcation (niv5) : Le jeteur de sort peut créer n'importe quel symbole sur n'importe quelle surface en lettres de sang, qu'il connaisse ou non le lieu ciblé.

Sorts de Mage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Lun 13 Jan - 10:32:32


Les deux orbes or et azur ne quittèrent pas celles carmins lorsque ces dernières se rapprochèrent. Une dernière larme coula dans le silence pesant  brisé uniquement par le bruit des bottes qui se dirigèrent vers le dragon à terre. La respiration du dragon augmenta de manière significative et désordonnée à mesure que le vampire se rapprochait de lui. Non! Tout ceci n'allait pas encore recommencé. Et ce sourire mauvais, oh comment Mythril aurait voulu le faire ravaler à ce chevalier rouge. Puis Alucard commença sa tirade sous le regard effaré du dragon.

Bon il y avait un point positif, il ne partagerait certainement pas la couche ce soir. A moins que ce ne fut encore une ruse pour l'avoir par surprise. Le brun appela alors un serviteur et dans une gerbe de sang, une femme très peu vêtue se présenta alors à eux.

Il leva un sourcil interrogateur à la remarque de la demoiselle puis fit de rapide balayages de la tête pour comprendre sa remarque pour finir par rougir fortement à la vision qui s'offrait à lui. Ni une ni deux, le voilà qui se releva d'un bond en arrière, atterrissant sur le lit. Au moins comme ça il n'y avait plus de proximité entre les deux hommes.

Alucard quand à lui, alla s'occuper de la pauvre chaise qui avait souffert de ses émotions. Le dragon quand à lui le regarda faire, toujours sur la défensive. Un verre de vin servit plus tard et le voilà en train de raconter les principaux changements au blondinet.

- Par contre, à ce que je vois tu préfères que ma mémoire t'associe à des mauvaises nouvelles qui dépendent, elles, de tes agissements...

Fit-il sarcastique avant de voir réapparaitre la brunette qui apparemment ne semblait pas le porter dans son cœur. Il voulu lui rétorquer qu'il lui laissait volontiers sa place avec son maitre mais elle ne lui en laissa pas le temps, préférant lui tendre les vêtements avant de porter son attention vers le vampire et disparaitre. Alucard posa alors une nouvelle question tout en fixant du regard le tableau.

Mythril se mordit la lèvre, comment arriver à mentir sans que l'autre s'en rende compte? Il n'était pas un bon menteur et il n'avait pas du tout envie que l'autre face le rapprochement entre eux aussi facilement. Il lui fallait du temps pour réfléchir.

- Je suis désolé mais je voudrais prendre un bon bain avant de m'éterniser sur de longues discussions... Un peu de repos et un bon nettoyage m'iraient bien. Je me sens un peu sali pour être honnête...

Il n'arrivait pas à garder son regard sur le brun quand il prononça ces dernières paroles. Il ne mentait pas vraiment pour ce coup-là, la tentative du vampire avait été perçu comme telle par le dragon qui se sentait souillé et trahi.

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Sam 8 Nov - 22:51:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alucard
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 84
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Lun 13 Jan - 14:11:43

Alucard se retourna, légèrement surpris.

- Y a-t-il donc tant à dire que cela sur cette affaire de trahison ?

Peut-être pas tant, mais le sujet devait être tabou, comme le laissaient supposer le regard fuyant du dragon et son pouls chantant le rythme de l'embarras. Sa discrétion attisa la curiosité du vampire, qui n'avait d'abord posé la question que pour relancer la conversation. Il sourit, narquois.

- Bien, tu auras ton bain, si cela suffit à te délier la langue. Quant au repos, je t'offre l'hospitalité jusqu'à ce que nous n'ayons plus de secrets l'un pour l'autre, mon ami ! Voila qui devrait arranger ta situation et contribuer à mon pardon, puisque je suppose que tu n'as plus de demeure ? Pas de manières entre nous, je n'accepterai aucun refus, Gaby.

Le ton était courtois et jovial, mais le fait restait ce qu'il était: Gabriel serait retenu jusqu'à ce qu'il ait parlé.

- Merry ?

Un tourbillon sanglant plus tard, Merwen était de retour dans la chambre. Elle observa Gabriel de haut en bas, constatant avec un soupçon de mauvaise humeur sa tenue inchangée, et se défendit:

- Il a la carrure d'une femme; choisissez donc dans cette armoire si ces vêtements-ci vous déplaisent, rien dans vos affaires ne lui ira mieux.

Une fois de plus, Alucard ignora la remarque de Merwen, ainsi que son doigt tendu vers l'armoire pleine des habits réservés à une gente féminine.

- Prépare-lui un bain, et mène-le à la bibliothèque principale lorsqu'il aura fini sa toilette.

Merwen tourna son visage parfait vers Gabriel et lui fit signe de la suivre. L'étage ressemblait à un labyrinthe, avec tous ses longs couloirs similaires. S'y perdre n'aurait été que trop aisé. Mais la jeune femme avançait sans la moindre hésitation; elle connaissait le manoir par cœur. Elle conduisit l'hôte de son Maître jusqu'à une chambre plus petite que celle dont ils revenaient, et sans autre mobilier qu'une table basse où s'élevait une pile de vieux livres. Une cheminée traversait cependant la pièce, et un grand baquet de bois trônait au centre. Merwen entreprit d'allumer un feu, puis y mit l'eau à réchauffer. Sa tâche lui prendrait un petit moment. Elle attendit assise au sol, près du feu, que l'eau chauffe. Le silence dut l'ennuyer, car elle finit par lâcher:

- Il a l'air de plutôt t'apprécier, je pense que tu peux te permettre de ruiner un de ses livres dans le bain sans risquer ta vie, si tu veux l'ennuyer.

Son regard s'égara sur la pile de livres.

- Il aime particulièrement celui qui parle des différentes religions sur Calypta.

Considérant ce conseil comme un témoignage de complicité suffisant pour entamer une discussion plus personnelle, elle tourna ses prunelles ambrées vers l'invité, et demanda:

- Qui es-tu, et que te veut Alucard ?

La fierté imprégnait les traits de Merwen et jusqu'à son maintien altier, mais elle avait perdu ses expressions hautaines, et sa beauté en semblait rehaussée. Ses manières étaient empruntées à l’aristocratie, et son regard brillait d'intelligence; il était clair qu'elle ne servait pas le mage jusque dans sa couche, où tout du moins qu'elle n'avait pas été choisie pour cela. Pourtant, elle n'exprimait aucune sorte d'affection pour lui, et il était difficile de comprendre ce qui pouvait les lier. La présence de Merwen ici semblait déplacée. Mais c'était le dragon, qu'elle regardait comme si sa visite était incongrue.

_________________


Hemarcation (niv5) : Le jeteur de sort peut créer n'importe quel symbole sur n'importe quelle surface en lettres de sang, qu'il connaisse ou non le lieu ciblé.

Sorts de Mage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Lun 13 Jan - 16:11:09


La réaction du vampire calma un peu le dragon. Au moins il lui laissait un peu de repos... en espérant qu'il ne lui trotte pas à l'esprit d'aller l'embêter lorsqu'il serait dans son bain. Il chassa cette idée de sa tête. L'homme en face de lui tentait surement maladroitement de se racheter.

- Pourquoi?

Murmura-t-il plus pour lui-même que comme une véritable question. Il ne put regarder de nouveau son vis-à-vis et se pencha plus sur la nouvelle arrivante. C'était encore la belle jeune femme qui lui faisait un peu peur. Mais cette fois elle lui lança clairement une pique. Il gonfla alors les joues en signe de désaccord, croisant les bras et détournant la tête. Tel un enfant.

- Sous mon autre forme, tu n'aurais pas assez de tous ces vêtements pour couvrir ne serait-ce qu'une seule de mes pattes!

Mais il ouvrit en grand ses yeux, de nouveaux illuminés par la petite lueur de malice qu'il avait auparavant. C'est à ce moment-là qu'il remarqua le geste de la tête de Merwen qui l'incitait à la suivre. Il attrapa les vêtements reçus plus tôt, il s'en contenterait, et la suivit dans le dédale que présentait la demeure de son hôte. En chemin il ne put délier sa langue tant sa curiosité fut piquée à vif, il scruta ainsi tous les moindres détails des lieux. Puis sa guide entra dans une pièce. Il hésita quelques instants avant de s'engouffrer à son tour dans la pièce.

Il trouva alors la jeune femme en train de préparer l'eau pour son bain. Il déposa alors délicatement les vêtements rouges et or sur la table basse, là où il n'y avait pas assez de livres pour tout faire tomber dans son entreprise. Il regarda quelques instants la domestique s'atteler à sa tâche puis un peu gêné, fini par s'asseoir à ses coté tout en fixant les flammes dansantes. Un petit sourire se dessina alors sur ses lèvres à la remarque de cette dernière.

- J'ai failli être violé il y a peu par ton maitre parce que je lui avait menti sur ma véritable identité... Je ne veux pas risquer de finir de nouveau entre ses mains pour ce soir...


Il ne quittait pas les flammèches tournoyantes dans la cheminée. Mais il ne voulait pas gâcher l’ambiance par ses émotions moroses. Il changea alors de sujet, préférant répondre de manière plus joviale.

- Et on va dire que j'aime beaucoup trop les livres pour en détruire un. Ne serait-ce que par vengeance! Je suis sur qu'il y a d'autres moyens d'ennuyer ce cher Lu-lu! Hahaha!

Ses rires étaient de nouveau sincères. Tout compte fait, il commençait à bien aimer ce petit bout de femme. De plus, il pourrait rebondir sur l'autre question de Merwen. Un étrange sourire sur les lèvres alors que les ombres dansaient sur son visage, dévoilant les iris en amande du dragon.

- De plus, je serais plus prompt à les garder et les amasser dans un vieux château que je revendiquerait ma tanière. Ce que je suis ma chère amie? Un dragon d'or. Ton maître a décidé de ramener un nouvel animal de compagnie quelque peu imposant...

Pour confirmer ses dires, il prit sa forme hybride. Ses deux cornes dorées, ses membres recouverts de griffes et d'écailles ainsi qu'une longue queue aux écailles dorées faisaient refléter la lumière du feu. Une fois son petit artifice passé, il reprit sa forme elfique et continua sa réponse.

- Je vais éviter de prendre ma véritable apparence, cela risquerait de détruire une petite partie des lieux... Par contre je ne sais pas ce que ton maître attend vraiment de moi. Il semble hésiter entre me posséder et me tuer. Je ne comprends pas moi-même, il semble un peu fétichiste des dragons de ma race à cause de son passé. Il tente de vouloir savoir pourquoi un dragon donnant son sang à un humain est si mal vu pour ceux de ma race.

Il fit une petite pause. Depuis son réveil c'était surement la phrase la plus longue qu'il ait dite à une personne. Puis il reprit aussi naturellement.

- A mon tour de poser des questions maintenant! Pourquoi une jeune femme avec autant de bonnes manières fait dans cet endroit à lui obéir?

Il était clair qu'il ne serait pas le seul dans cette pièce à dévoiler un peu de sa personne.

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Sam 8 Nov - 22:52:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alucard
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 84
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Lun 13 Jan - 20:16:55

Merwen hocha la tête à l'évocation de la tentative de viol. Pas pour compatir, simplement pour montrer qu'elle écoutait et invitait Gabriel à poursuivre. Celui-ci aurait tout aussi bien pu dire qu'Alucard était un vampire, l'affirmation ne lui aurait pas parue plus évidente. Elle approuva d'un sourire son hypothèse selon laquelle il trouverait facilement des moyens plus originaux d'embêter le mage de sang. Il était déjà plutôt bien parti avec ce nouveau petit sobriquet de "Lulu". Il continua sur une présentation surprenante de sa nature; bien qu'elle ne bougea pas, Merwen ouvrit de grands yeux devant la transformation.

- Si j'avais su, je t'aurais choisi ses vêtements préférés et t'aurais posé cette question une fois que tu les aurais revêtus...

Souffla-t-elle plus pour elle-même que pour lui. La suite de la discussion s'orienta vers un sujet plus profond. Gabriel n'était pas sûr des raisons de sa présence ici, mais elle connaissait bien Alucard, et il l'avait faite perspicace. Elle comprit vite qu'un grand vampire verrait sûrement sa fin très bientôt. Son visage n'exprima rien de son appréhension. Elle se contenta de répondre :

- Monsieur le grand maître Esper du sang ignore quelque chose en rapport avec son propre élément et que toi tu sais ? Oui, j'imagine qu'il doit tenir à savoir... Tu n'as effectivement pas besoin de t'en prendre à ses livres pour le perturber, dragon.

Rien n'irritait plus le maître qu'un secret tenu loin de lui, et plus celui-ci lui résistait, plus il tenait à le dévoiler. Les nombreux livres du manoir témoignaient de sa soif de savoir, dont il se rassasiait même pendant ses bains. Merwen passa une main au dessus de l'eau pour deviner sa température. Pas prêt. Elle scruta le dragon d'un air de reproche.

- Les dragons d'or ne crachent pas le feu, n'est-ce pas ?

Elle foudroya le feu du regard, comme si les flammes de ses yeux pouvaient accroître sa puissance et faire bouillir l'eau plus vite. Le feu n'en brûla pas plus fort. Elle dut tenter de l'attiser à l'aide d'un tisonnier. Elle répondit au reptile dépourvu de feu sans interrompre son travail, mais le regard perdu dans ses pensées :

- Je ne vis que pour servir Alucard.

Elle adressa un petit sourire amusé à Gabriel avant de s'en retourner à son feu presque aussitôt.

- Ce n'est pas une façon de parler, petit dragon. Je ne parle pas d'une servitude née de sentiments de gratitude ou d'admiration. J'ai été créée par l'un de ses sorts pour lui obéir. Sans lui, je n'existe pas.

Elle plissa les yeux, les sourcils froncés.

- Mais j'ai dû exister autrefois. En quelque sorte.

Cette fois, elle lâcha le tisonnier et se tourna pour faire face à Gabriel.

- Il m'a faite il y a près de 4 ans. Mon caractère et ma personnalité ont été définis selon ses désirs, et j'ai la certitude qu'il les a choisis à partir des souvenirs qu'il avait d'une femme qui lui était proche. Je pense qu'elle a dû mourir, et qu'il s'ennuyait d'elle. Il fait plus souvent appel à moi pour le plaisir de ma compagnie que pour remplir des tâches.

Elle eut un sourire entendu.

- Le plaisir de ma compagnie platonique, aussi surprenant que cela soit. J'ignore de qui je suis l'ombre, mais cette personne lui plaisait pour qui elle était, au delà de son apparence.

Son sourire laissa place à une petite moue dédaigneuse lorsqu'elle continua avec moins de sérieux.

- Pourquoi aurait-il choisi de me faire telle que je suis, autrement ? Je ne remplis pas la moitié des rares tâches qu'il me réclame.

Ce disant, elle glissa les yeux sur la pile de livres. Ce genre de papier, ça brûlait pas trop mal. Mais elle sentit sous sa paume tendue le contenu du récipient commencer à bien chauffer. C'était un peu étrange, cette conversation. Alucard ne lui parlait pas de façon intime, il s'amusait simplement de ses remarques déplacées, et lorsqu'il la présentait à des visiteurs, c'était généralement pour admirer un combat divertissant, et non pour les accueillir au manoir.

- Je doute que tu sois là pour répondre à ses appétits sanguinaires ou sexuels, petit dragon. Mais reste méfiant: si son amitié valait mieux que son inimitié, il n'aurait pas besoin de souvenirs de sang tels que moi pour s'entourer de ses proches...

Merwen fixait sur Gabriel un regard froid et dur, et sa voix avait accusé de façon abrupte le destin réservé à l'entourage du vampire. Ces façons menaçantes, elle ne les témoignaient pourtant qu'à des fins bien attentionnées, attitude qu'elle n'avait jamais accordée à personne jusqu'alors.

_________________


Hemarcation (niv5) : Le jeteur de sort peut créer n'importe quel symbole sur n'importe quelle surface en lettres de sang, qu'il connaisse ou non le lieu ciblé.

Sorts de Mage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Mar 14 Jan - 11:03:04


Monsieur le grand Esper du Sang?!? Mythril failli presque étouffer en entendant ce petit groupe de mots. Pas qu'il ne se doutait pas que le vampire devait détenir de grands pouvoirs mais avoir un être aussi puissant en face de lui pouvait en rendre nerveux. Il se félicitait d'avoir survécu au combat pour cela même si cela relevait plus de la volonté du vampire que de ses réels hauts faits.

- Et ba mon cochon... Toi qui te plaignais de mes secrets, je vois que tu caches pas mal de choses aussi...

Il écouta attentivement la suite des hypothèses de la jeune femme. Elle n'avait pas tord, le brun semblait ne pas apprécier le fait de ne pas savoir. Pourquoi ne pas jouer avec ça? Un petit sourire entendu se forma alors sur ses lèvres. Il se mit alors à chuchoter à sa vis-à-vis.

- Alors tentons de garder ce petit secret aussi longtemps que possible...

Il s’aperçut alors les déboires de la brunette avec son feu. Il allait l'aider un petit peu. Après tout c'était son caprice de vouloir un bain.

- Pas tout à fait Merwen... Je peux cracher des flammes. Elles sont semblables à celles du soleil mais empreintes de la magie du sacre. C'est pourquoi elle sont d'une couleur plus pale. Je ne sais pas si cela t'affectera si j'en souffle mais il est certain d'une chose...

Il laissa passer un petit laps de temps avant de continuer.

- Je ne peux pas utiliser mes souffles sous cette forme! Et si je prends ma forme de dragon pour le faire, je risque de devoir me baigner dans une pièce détruite... De plus je risque de pas mal cramer de trucs autour de la cheminée...

Il se gratta l'arrière de la temps tout en offrant un rire idiot. Il rouvrit néanmoins les yeux et continua.

- Tout ce que je peux faire c'est tenter quelques choses avec les faibles sorts qui me sont possibles sous cette apparence. Comme ceci!

Il fit alors apparaitre une boule lumineuse dans la paume de sa main et la plongea dans le feu. Il utilisa alors sa magie pour nourrir la flamme qui passa du rouge habituel à un blanc doré. Le feu avait grandit dans le processus. Il apporta alors sa deuxième main dans la fournaise pour dompter son œuvre. La chaleur ne l'affectait aucunement, même sous cette forme. Il écouta en même temps les troubles de la jeune femme.

- Pour moi tu es bien réelle, bien vivante et unique. Vu sous cet angle, je pense plutôt que tu es en quelque sorte sa fille. C'est mignon ça! Une petite fille un peu rebelle qui envoie son père balader à tout bout de champs! Continue comme ça Hahaha!

Un tendre sourire illumina le visage du blond. Lui aussi aurait voulu avoir des enfants qui l'envoient balader pour un oui ou pour un non. Mais on avait fait en sorte que cette idée soit détruite à l’œuf. Sa femme avait été tuée sous ses yeux. Une lueur glacée passa en quelques secondes dans son regard mais l'intensité des flammes la chassa bien vite. Non il ne fallait pas ressasser le passé et avancer!

Il écouta attentivement les mises en garde de Merwen et tout en arrêtant sa boule lumineuse, il reporta son attention vers elle. Apparemment une personne n'aimant peu Alucard s'amusait à lui pourrir la vie de la seule manière qu'elle pouvait: tuer tous ceux envers qui le mage de sang avait un peu d'estime. Il intima la jeune femme de se taire d'un mouvement de main.

- Tu sais petite fille... Nombreux sont les êtres qui ont souhaité mon trépas et en mille ans, personne n'a réussi à mettre un terme à mon existence. J'ai même été soldat et vu l'horreur de la guerre. Mon peuple est mort devant mes yeux alors que je combattais le Fléau Noir. Mon propre oncle a failli me tuer mais il n'y est pas arrivé, mon œil mort est la seule cicatrice qu'il a réussi à me faire...

Il s'arrêta quelques instants, se rapprochant de sa vis-à-vis et une fois sa bouche assez proche de son oreille il lui murmura le secret que le maitre des lieux n'aurait pas. Son ton de voix était devenu mystérieux tout d'un coup.

- Car oui le jeune prince qui a offert son sang à un pauvre mortel se trouve devant toi jeune fille... Maintenant nous sommes deux à pouvoir embêter ton maitre dessus...

Il s'éloigna alors d'elle et tout guilleret il lui fit comprendre que l'eau devait être assez chaude pour le bain.

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Sam 8 Nov - 22:53:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alucard
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 84
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Mar 14 Jan - 22:02:24

Tandis que Gabriel avait discouru pour conclure sur son habilité à l'aider sur une tâche qu'elle s'efforçait d'effectuer pour lui depuis tout ce temps, Merwen avait plissé de nouveau les yeux, les réduisant à deux fentes dorées. Ce n'était qu'une fois le feu éveillé et l'eau presque à point que le dragon lançait un sort pour attiser les braises en moins d'une minute ?! La jeune femme s'était rembrunie. Le dragon la voyait comme une petite fille un peu rebelle. Merwen s'occupait d'abattre les malheureux qui avaient déçu l'intérêt du mage, de sustenter les victimes dont il souhaitait éterniser les souffrances dans les sous-sols mais qu'il oubliait parfois, et aussi de débarrasser les cadavres du manoir puis de les démembrer pour les donner à manger aux plantes qu'il préférait. De l'accueil, du service de table et de la jardinerie en somme. Mais sur le domaine du sang, aucun de ces actes ne se faisait innocemment. La jeune femme dévisagea avec sévérité le gros bêta naïf. Dans ce manoir, il était le seul qu'il aurait été judicieux de comparer à un enfant.

Lorsqu'il évoqua son passé, ses beaux yeux d'ambre s'écarquillèrent d'incrédulité. Les épreuves qu'avait traversées le dragon la laissaient indifférente, à elle que peu de choses pouvaient émouvoir. Mais le fait qu'il se confie à elle alors que le mage rôdait non loin la surprenait vraiment. Il était âgé; ne savait-il rien des vampires ? Elle songea un court instant à le prévenir, mais le ton sur lequel il révéla sa véritable identité était trop fier et trop suffisant. Elle se contenta donc de hocher silencieusement la tête et de se relever pour verser l'eau chaude dans le baquet. Alors qu'elle lui tournait le dos et marchait vers la porte, elle lança :

- Tu aurais mieux fait de laisser ce mortel à son agonie et de garder ton sang pour toi, petit dragon.

Et elle referma la porte derrière elle. Comme le dragon n'en ressortirait pas avant un petit moment, elle traversa quelques couloirs pour rejoindre le mage de sang. Celui-ci était installé à une table, une expression ahurie figée sur son visage blafard. Le livre qu'il tenait était encore l'un de ces ouvrages historiques au sujet des Dracula. L'illustration principale montrait un grand dragon d'or aux traits monstrueux. Merwen admira ouvertement la grimace horrifiée du vampire et sourit, satisfaite. Elle s'était attendue à ce qu'il réagisse ainsi à la découverte du véritable prince dragon, qui n'avait pas grand chose à voir avec l'imposante et terrifiante créature représentée dans ses vieux bouquins et sur le blason Dracula.

- Ca vous apprendra à écouter les conversations privées.

Puis elle s'en retourna à la salle d'eau, où elle attendrait Gabriel à la porte pour le guider à la bibliothèque dès sa sortie, laissant le mage seul avec ses désillusions.

_________________


Hemarcation (niv5) : Le jeteur de sort peut créer n'importe quel symbole sur n'importe quelle surface en lettres de sang, qu'il connaisse ou non le lieu ciblé.

Sorts de Mage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Mer 15 Jan - 11:09:28


Vieux. Son corps était vieux certes. Plus jeune qu'il ne l'aurait dû être compte tenu du temps qu'il a passé sur ces terres. Le sommeil dont il avait été forcé en était la preuve. Mais aussi bien plus jeune dans sa tête que son corps le laissait présager. Il était encore un jeune mâle dont l'enfance avait été interdite par la guerre. Il était encore empreint de l'orgueil de la jeunesse. Il pensait être assez loin pour que son hôte puisse entendre ses paroles. Tant pis... il sera très déçu lorsqu'il apprendra que monsieur Alucard avait triché et écouté sa conversation...

Pour le moment il était juste perturbé par les paroles de la demoiselle. Était-elle au courant des coutumes chez les dragons? Non. Très certainement pas. Son maitre en était dépourvu. Alors pourquoi dire de telles choses sachant ce qu'elle savait? Il inclina la tête sur le coté tout en regardant la demoiselle s'éloigner et disparaitre derrière la porte. Comme un écho à ces paroles, il répéta la même chose dans un murmure.

- Tu aurais mieux fait de laisser ce mortel à son agonie et de garder ton sang pour toi... Petit dragon...

Cette phrase avait été dite mille ans plus tôt. Mais par une autre personne. Il se déshabilla et entra dans l'eau chaude sans broncher. Ce n'était pas comme si la chaleur pouvait lui faire quelque chose... Il plongea sa tête sous l'eau. Restant ainsi entièrement submergé dans le noir. Ses yeux étaient clos. Il voulait faire le vide dans ses pensées. Mais ces mots tournaient sans cesse dans sa tête.

Une image tout à coup se forma devant ses paupière closes. Une jeune blond était à terre, la main posée sur sa joue endolorie. Il était aux pieds d'une autre créature elfique, mais celle-ci avait les cheveux d'un violet très foncé. Il semblait visiblement très en colère.

L'elfe mâle qui surplombait le plus jeune prit tout d'un coup la parole.

- Te rends tu comptes de ce que tu as fait espèce d'imbécile! Tu viens de te donner à un pauvre humain!

A cette révélation, le blondinet écarquilla les yeux. Non. Ce n'était pas du tout ce qu'il voulait! Il avait vu en cette pitoyable créature l'espoir. Si elle mourrait, alors l'espoir qu'il incarnait auprès de ses hommes en aurait été tout autant. Ce jour-là ce n'était pas une âme qu'il avait jugé mais tout un peuple. Il expliqua son point de vu à son oncle qui dans un premier temps ne su trop comment réagir. Si l'humain savait qu'il avait crée un lien avec un dragon, son neveu était perdu.

Il baissa la main qui avait frappé le plus jeune et s'agenouilla tout en l'attrapant par les épaules. Le plus jeune était idiot et n'avait pas voulu mal agir. Il étreignit le dragonnet alors que ce dernier relevait enfin la proportion de ses bêtises.

- Tu aurais mieux fait de laisser ce mortel à son agonie et de garder ton sang pour toi... Petit dragon...

Murmura l'ainé. Ce n'était pas uniquement par suffisance que les autres avaient refusé d'aider, il y avait aussi le fait qu'aucun ne voulait se retrouver esclave d'un humain. De plus ces créatures étaient facilement influençables par le pouvoir et détenir un dragon pouvait changer bien des cœurs. Il fallait étouffer cette information. La changer. Pour qu'elle ne devienne plus qu'un vieux compte pour éviter une vie d'esclave au jeune dragon.

Après de longues minutes passées sous l'eau, le dragon ressorti des flots. Amer. Il aurait préféré oublier ce genre de souvenirs. Décidément, depuis qu'il avait rencontrer ce vampire, tout ce qu'il avait voulu cacher refaisait surface. Un bruit perturba le baigneur, quelqu'un était à la porte.

- Bien vu que tu es là, tu pourrais apporter de quoi me laver et me sécher! On ne m'a laisser que de l'eau chaude. Si on ne m'apporte pas ce que je veux, je serais contraints d'aller les chercher sous une forme dont la nudité ne choquera personne... et qui risque de faire de gros dégâts à l'édifice.

Le ton était guilleret mais la menace bien évidente. Barboter était bon pour les poissons pas pour lui. De plus, avec le temps l'eau commençait à se refroidir et il n'aimait pas vraiment les basses températures.

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Sam 8 Nov - 22:54:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alucard
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 84
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Mer 15 Jan - 16:17:59

Merwen s'en alla chercher au dragon du savon et une serviette sans attendre la fin de sa réclamation. A son retour, elle frappa à la porte avant d'entrer, les bras enlacés autour d'un linge et d'un savon posé en équilibre dessus. Elle tendit son petit paquetage à Gabriel, dont la nudité la laissait de marbre, et une fois qu'il eut prit le savon, posa la serviette sur la table basse. Elle sortit aussi rapidement et silencieusement qu'elle était entrée. Lorsqu'enfin l'hôte en eut fini avec sa toilette, elle le guida jusqu'à la bibliothèque principale, conformément aux instructions d'Alucard.

- Laisse-nous.

Elle le fit avec hâte, bien contente de n'avoir plus à remplir de tâches ingrates.

Alucard invita le dragon à s'asseoir à la table ou il était lui-même installé, face à lui. Le livre d'histoire avait disparu, mais si le vampire n'avait plus cette expression de stupeur épouvantée, il semblait toutefois pris d'un sérieux maussade. De longues secondes s'écoulèrent pendant lesquelles il ne parla pas, jaugeant Gabriel d'un regard critique et l'air de plus en plus irrité. Il fit un effort pour paraître plus aimable avant d'entamer la conversation.

- Où comptes-tu aller, une fois que notre amitié sera telle que la distance ne pourra la nuancer ?

Il parvint à esquisser un petit sourire sarcastique, retrouvant peu à peu son masque de nonchalance et de cynisme.

- J'imagine que beaucoup appréhendent comme il se doit l'honneur que constitue la compagnie d'un dragon, et seront bien plus à même de t'offrir un hébergement plus approprié. Avec un bien meilleur service, cela va s'en dire. Et tu dois avoir des personnes à rencontrer, des lieux à revisiter... Tu as tant à rattraper, après un sommeil si long ! Je me rends compte de la chance que j'ai, que tu restes jusqu'à ce que nos liens se resserrent.

Alucard étira les lèvres en un sourire vorace, et après la menace de retenir indéfiniment le dragon sur son domaine, en vint directement au fait, d'un ton mielleux:

- Mais je me perds en palabre avec toi comme si j'étais un aîné partageant le fruit de son expérience, et j'en oublie que tu es bien plus vieux que moi! De quoi parlions-nous avant que Merwen ne t'indique la salle d'eau ? Ah, oui ! Nous nous intéressions au passé. Tu t'apprêtais à m'expliquer en quoi le geste du prince était une trahison.

Rivé sur Gabriel, son regard était insistant et ne cillait pas.

_________________


Hemarcation (niv5) : Le jeteur de sort peut créer n'importe quel symbole sur n'importe quelle surface en lettres de sang, qu'il connaisse ou non le lieu ciblé.

Sorts de Mage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Mer 15 Jan - 20:41:47


Un fin sourire apparu lorsque les pas s'éloignèrent de la porte. Qu'il était drôle de perturber son petit monde. Quelques instants à attendre et on lui donna enfin de quoi satisfaire sa quête de nettoyage. Il attrape le savon et termina de se laver alors que la petite Merwen s'éloignait de lui. Une fois sa tâche terminée, il sorti enfin des eaux et se sécha grâce à la serviette laissée. Il fini par enfiler les vêtements trop grands pour lui... tant pis, c'était mieux que rien.

Il rattrapa alors sa guide et la suivit dans le dédale de couloirs. Puis elle lui ouvrit une porte. Les pupilles du dragon se rétractèrent sous la surprise de la salle dans laquelle ils s'engouffraient. Une bibliothèque bien fournie. De quoi l'occuper quelques temps. Un large sourire se fit présent alors que le blondinet tournait la tête dans tous les sens, tentant de compter la richesse des trésors autour de lui. Alucard qui c'était déplacé jusqu'ici renvoya la brunette tout en invitant Mythril à s'asseoir en face de lui.

Notre blondinet ne se fit pas attendre et fit surpris du manque d'éloquence du vampire, qui d'habitude ne se faisait pas prier pour sortir la moindre pique. De plus le regard dur de ce dernier commençait à perturber notre pauvre héros. Puis le silence fut brisé et une fausse hospitalité masquant un sort bien moins enviable lui fut craché au visage. Il leva alors un sourcil tout en attendant la fin des reproches.

- Je m’apprêtais à faire cela? C'est vrai? Je ne m'en souviens plus. Je crois que ce manque de mémoire est dû à mon grand âge.

Tant qu'à faire dans le sarcasme, autant y aller jusqu'au bout! Il s'installa confortablement dans son siège, croisant l'une de ses jambes sur l'autre. Il n'aimait pas qu'on le menace et encore moins en feintant l'hypocrisie. Il affichait lui aussi un sourire mais ses pupilles montraient bien la colère qui enflammait cet être. Puis il se calma. Des deux c'était lui l'ainé et devait montrer l'exemple. Il soupira puis continua.

- Je m'excuse pour mon comportement Alucard. Il est vrai que je n'ai pas trop à me plaindre de mon traitement dans ton château... surtout que je sais maintenant à quel point l'écart entre nos puissances  est considérable. Je ne comprends pas encore vraiment pourquoi cette information t'est vitale au point de m'en retenir prisonnier. Mais sache que mon peuple a tout fait pour tenir ceci secret. Il est donc normal que je sois réticent à te la dévoiler.

Il laissa passer quelques instants mais son regard ne dévia pas cette fois. Il était sincère et n'avait rien à craindre.

- Je voudrais donc que tu me laisses quelques temps avant de t’en dire d'avantage. Au pire mets moi un bracelet ou une toute autre babiole magique te permettant de me suivre à la trace mais laisse moi quelques jours pour m'intégrer dans ce tout nouveau monde. Je suis prisonnier d'un temps dont je ne fais plus partie. Si tu veux vraiment mon amitié alors accorde moi cela.

Il avait perdu son sourire sardonique. Redevenant calme et "sage" s'il pouvait vraiment l'être. Il était véritablement seul dans un monde qu'il ne connaissait plus. Il avait même été relégué au rang de légende, de conte pour enfants. Il n'existait plus. Il n'était plus rien. Devenant malgré lui ce prince déchu qu'il craignait tant...

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Sam 8 Nov - 22:55:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alucard
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 84
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Jeu 16 Jan - 16:24:53

Alucard fit mine de prendre sur lui pour se montrer compréhensif. Même si l'envie de rire le taraudait. Gabriel lui faisait des excuses, et peu s'en fallait pour qu'il le remercie de le retenir au manoir ! Le petit prince considérait la situation d'après un point de vue bien particulier. Et lacunaire. Il n'avait pas encore cerné la personnalité de son hôte, qui avait pourtant eu l'impression de s'être déjà beaucoup dévoilé. La raison pour laquelle le mage s’intéressait "tant" à son petit secret était qu'il n'avait pas grand chose d'autre à quoi s’intéresser sur l'instant. Reclus sur son île depuis des siècles, il n'avait que trop rarement l'occasion d’interagir avec autrui. Et, à vrai dire, lorsqu'il l'avait, il préférait généralement un massacre général à une petite discussion. Le sang parlait bien assez de toute façon. Mais en l’occurrence, sa proie se trouvait protégée par le sacrement de son sang. Tel un chat dont l'intérêt s'éveille sans crier gare à la moindre mouche lui volant sous le nez, le vampire se concentrait sur le premier secret à sa portée. Qui n'aurait probablement plus tant d'intérêt une fois qu'il le saurait, et dont il ne ferait même sûrement pas grand chose. C'était son jeu du moment, voila tout.

Gabriel avait pris très au sérieux l'offre de son amitié. Alucard n'était pas sûr lui-même qu'elle avait été si sérieuse. Probablement pas. Du copinage, oui, pourquoi pas. Cela n'engageait à rien et c'était facile. Mais l'amitié... C'était une relation profonde; des liens intimes privilégiés qui impliquaient de l'affection, de la confiance, et une loyauté sans faille. Gabriel était peut-être trop jeune pour le comprendre; extrêmement peu de vampires étaient capables d'autant ! En fait, il semblait ne jamais prendre en considération sa nature, et le juger avec une opinion toute personnelle et dénuée de tous les a priori du bon sens.

"si son amitié valait mieux que son inimitié, il n'aurait pas besoin de souvenirs de sang tels que moi pour s'entourer de ses proches..."

La dure vérité crachée par Merwen lui revint douloureusement à l'esprit. Elle avait compris ce qu'il n'avait jamais vraiment réalisé. C'était l'amitié qui les avait liés, l'humaine et lui, et pas seulement une relation de maître à élève. Elle s'était montrée trop maligne pour rester un simple jouet entre ses mains. Alucard lança un nouveau regard scrutateur au dragon. Celui-ci ne brillait pas par son intelligence. Mais il n'était pas plus à sa place que lui dans cette époque, et c'était un premier pas vers une compréhension mutuelle. Cela pourrait suffire à fonder les bases d'une amitié... Il n'avait pas à prendre de décision immédiate.

- Bien.

Concéda-t-il gravement.

- Je t'épargne la laisse, Gabriel. Je te fais confiance. Plus que tu ne le penses, je parierais même ! Les portes de mon domaine te sont ouvertes à tout moment... que tu veuilles venir ou partir. Je n'imagine pas que l'amitié puisse naître de la contrainte, fais donc comme bon te semble.

Un sourire calme aux lèvres, il n'attendait qu'une demande du dragon pour lui ouvrir un passage sur la destination de son choix. Il n'avait rien à perdre à feindre un peu de bonté. Il avait déjà bien joué avec son petit camarade, et en avait obtenu ce qu'il voulait. La façade de l'amitié -qu'il affectait là par un témoignage parfait de bonne volonté- ne pourrait jamais que l'avantager dans un avenir où le dragon lui sera utile.

_________________


Hemarcation (niv5) : Le jeteur de sort peut créer n'importe quel symbole sur n'importe quelle surface en lettres de sang, qu'il connaisse ou non le lieu ciblé.

Sorts de Mage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Dim 19 Jan - 14:18:42


Lorsque le vampire lui annonça qu'il n'allait pas lui mettre de liens, c'est tout juste si le dragon ne sauta pas sur place pour montrer sa joie. Il réussi néanmoins à se contenir même si un large sourire et les yeux pétillants de malice annonçaient clairement son bonheur.

- Parfait! Alors je partirais demain dans la journée! Je préfère voler de jour et ne pas devoir reprendre l'un de tes portails. Une seule expérience me suffit et mes ailes me sont plus fidèles mon bon ami.

Il croisa les bras, assit dans son siège. Il allait toutefois jouer la carte des invités chiants jusqu'au bout.

- Par contre si ce n'est pas trop demandé... Je préfèrerais une nouvelle chambre. On va dire que je ne me sens pas très à l'aise dans une pièce où ont séjourné tes anciennes conquêtes... et je ne veux pas en savoir plus.

Il fit un rapide mouvement de la main, pour interdire le brun de parler mais aussi pour chasser les images potentielles de ce qui a pu se passer dans la chambre en question. Puis son visage se calma, sa voix devint plus posée. On aura dit qu'il hésitait à poser sa question. Mais sa curiosité l'emporta et il fini par poser la question qui lui brulait les lèvres depuis un certain moment.

- Je te trouve plus sombre qu'à mon réveil. Que c'est-il passé entre temps pour que tu perdes cette malice qui t'animait tout à l'heure? Avec ce regard, tu ressembles pas mal à ton ancêtre... si je puis me permettre cette remarque.

Il fixa son hôte droit dans les yeux sans jamais le lâcher. Il ne continua pas sur sa lancée, après tout il n'allait pas lui dévoiler que son ancêtre avait lui aussi tenté de le draguer. On dirait bien que la perversité était un trait dominant dans cette famille. Il attendit tranquillement qu'on l'invite à aller se coucher. Il ne pensait pas qu'il tirerait grand chose pour ce soir. Les émotions avaient été légions pour tout le monde et une bonne nuit de sommeil, même pour quelqu'un qui avait dormi mille ans, était quelque chose de nécessaire pour remettre les idées en ordre de tous nos joyeux protagonistes.

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Sam 8 Nov - 22:56:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alucard
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 84
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Lun 20 Jan - 13:27:18

Alucard hocha la tête. Le dragon resterait donc pour la nuit. Après la façon dont s'était déroulé leur rencontre, c'eut été courageux, si Gabriel n'avait pas été si naïf. La réclamation qui suivit le fit glousser. Il s'apprêta à faire remarquer qu'en près de mille ans de "vie" dans ce manoir, il ne s'était certainement pas contenté de coucher dans une seule chambre et que chaque centimètre du bâtiment avait été baptisé par ses aventures. Mais le dragon leva une main pour le faire taire, et il n'insista pas. Il sourit. Il le lui dirait peut-être avant son départ.

- Bien sûr, choisis celle que tu voudras. La mienne se trouve sur la gauche en sortant de la bibliothèque, c'est la seule que je ne te propose pas. Ou alors il te faudra partager.

Une expression vorace s'étendit sur son visage. Il n'acceptait personne dans sa chambre; au moins, à présent, il était sûr que le dragon d'or ne serait pas tenté de la visiter. Quand celui-ci l'interrogea au sujet de son humeur, le vampire haussa un sourcil.

- Ce n'est qu'à présent que tu remarques cette ressemblance ? Tu n'es pas très physionomiste.

Son regard se fit plus sévère lorsqu'il ajouta:

- J'aimerais pouvoir en dire autant de toi. C'est bien ce qui me trouble. Toute ma vie j'ai admiré mon ancêtre détenteur du sang d'un grand dragon, toute ma vie j'ai rêvé d'en voir un à mon tour.

Il s'efforça d'adoucir le ton réprobateur de sa voix, et ses traits s'adoucirent. Alors, il conclut plus calmement:

- Tu ne ressembles pas au dragon que représentent les livres d'histoire.

Il nuança ses propos, enchaînant aussitôt:

- Je sais, je n'ai vu que ta forme hybride, donc je ne peux pas prétendre connaitre ta forme draconique mais...

Une fois de plus, il dévisagea Gabriel. Des secondes s'écoulèrent tandis que son regard était fixé sur le dragon. Finalement, il ne trouva rien à ajouter.

_________________


Hemarcation (niv5) : Le jeteur de sort peut créer n'importe quel symbole sur n'importe quelle surface en lettres de sang, qu'il connaisse ou non le lieu ciblé.

Sorts de Mage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Lun 20 Jan - 18:20:14


- Ton regard a plus attiré le mien que le reste de ta personne on va dire...

Murmura le jeune dragon. Cet imbécile ne remarquait même pas ses propres doubles sens. Trop naïf pour son propre bien. Voilà un fait qui risquait fort de le mettre dans de drôles de situations bien plus tard.

- Pour ma défense, ce n'est pas la taille qui fait les actes de quelqu'un et bien que je sois un petit dragon, j'ai surement fait bien plus de choses dans ma vie que bien des êtres. Ce n'est pas ma faute si tu t'es imaginé ces chimères tout seul.

Il laissa quelques instants passés. Oui, il était plus frêle que les autres mais dans les airs, aucun dragon n'avait encore réussi à le distancer. Il était libre. Jamais une créature c'était avérée plus véloce que la "Flèche d'or". Oui il était menu, mais au combat il avait été aussi farouche que ses congénères. Oui, il était petit par la taille mais la grandeur de son cœur compensait largement ce défaut. Et puis sous sa forme de dragon il ne paraissait plus si petit que cela pour un humain.

- Les livres d'histoires ont tendance à embellir les faits. Ce ne sont que ça, des "histoires". Ne dit-on pas que l'Histoire a toujours été écrite par des vainqueurs? Il est si facile de manipuler les mots pour qu'un chasseur de souris devienne tout d'un coup tueur de géants. Avec des mots, on peut réécrire sa vie. Donner l'illusion que ses fantasmes existent réellement...

Il fit là encore une petite pause. Pourquoi se sentait-il obligé de devoir se justifier auprès du vampire? Ce n'était pas sa faute après tout. Il l'avait idéalisé tout seul. Comme un grand. Et maintenant que la réalité lui venait en pleine face, monsieur se payait le luxe de bouder. Un peu comme un enfant.

- Tu pourras te plaindre à ton historien... Ce n'est pas ma faute. Jamais je me serais inventé pareille carrure. Je m'assume un point c'est tout. J'espère qu'avec le temps, tu accepteras ce fait: ton ancêtre a été secouru par un frêle et jeune dragon... Sur ces douces paroles, je m'en vais me coucher mon bon ami! Je te dis donc à demain et j'espère que ta malice ne poussera pas tes pas jusqu'à ma nouvelle chambre.


Il ponctua sa phrase par un léger sourire, presque une réponse à celui carnassier que lui avait lancé plus tôt le vampire. Il se releva alors de son siège, fit une rapide révérence pour saluer son hôte et il se dirigea vers la porte. Maintenant il fallait trouver une chambre dans ce dédale. Bha! Peut importe, la nuit porte conseil et cette dernière pourra lui indiqué la pièce où il pourra trouver un bon lit bien douillet. Demain il allait voler!

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Sam 8 Nov - 22:57:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Alucard
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 84
Date d'inscription : 06/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Mar 21 Jan - 17:48:11

Tout au long de la petite tirade du dragon vexé, Alucard fit de son mieux. Il hocha la tête avec compréhension à la moindre de ses affirmations,retint la réponse grivoise qui l'avait tenté à son argument selon lequel la taille n'importait pas, maintint sur son visage une expression des plus sérieuses, et ne tenta pas de cacher son regard au sien. Il contrôla même parfaitement le ton de sa voix lorsque Gabriel s'en alla enfin:

- Bonne nuit, Gabriel.

Mais une fois que le dragon fut éloigné, tout ce qu'il avait pu contenir de son hilarité, tous les éclats de rire qu'il avait réprimés, toute l'expression du ridicule de ses propos explosa en un concert de ricanements tonitruants qui résonna entre les murs de la bibliothèque. La tête d'abord levée en arrière pour libérer ses premières moqueries, le vampire dut ensuite prendre appui sur la table devant lui pour ne pas tomber de sa chaise, tant son hilarité secouait tout son corps. Le prince dragon sauveur du peuple chrétien, le grand opposant du terrible fléau noir, venait de se répandre en justifications désespérées pour une simple remarque de sa part. Et Alucard devait admettre qu'il avait montré là une jolie défense, une bien meilleure défense que dans son combat ! Étalant ainsi des années de contenance face aux regards critiques et un complexe plus gros que son corps de dragon. Mais ça, c'était pas difficile, vu comme il était chétif. Cette idée fit repartir les rires du vampire dans une sonorité hystérique qui devait s'entendre jusqu'à l'extérieur du manoir. Des larmes de sang lui coulaient sur les joues. Un quart d'heure plus tard, ses gloussements n'étaient plus qu’intermittents, et de plus en plus rares, malgré quelques petites crises de rechute. Mais alors, timidement, Merwen passa la porte de la bibliothèque et le questionna, l'air curieux.

- Alucard ? Vous vous sentez mieux ? Que s'est-il passé ? Le petit dragon a-t-il...

Un nouveau fou rire interrompit la jeune femme, qui regarda d'un air perplexe son maître s'affaler sur la table.

_________________


Hemarcation (niv5) : Le jeteur de sort peut créer n'importe quel symbole sur n'importe quelle surface en lettres de sang, qu'il connaisse ou non le lieu ciblé.

Sorts de Mage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mythril
Niveau 3
Niveau 3


Messages : 155
Date d'inscription : 09/11/2013




MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!] Mer 22 Jan - 11:00:35


A peine eut-il fermé la porte que les rires du maitre des lieux explosèrent, blessant par là l'orgueil du jeune dragon. Il accéléra alors le pas, voulant mettre le plus de distance entre lui et Alucard. Il ouvrit à la volée l'une des portes pour s'y enfermer et pouvoir dormir. Fouillant sans ménagement dans l'armoire de la pièce, il en sorti une chemise blanche qu'il se servit comme d'une robe de chambre et se jeta sous les couettes. Mais voilà le bougre de vampire n'ayant pas décidé de se la fermer même après un quart d'heure de rires se mit à couiner de plus belle pour il ne savait trop quoi.

Exaspéré de ne pouvoir trouver le repos, il se leva. Les cheveux légèrement décoiffés et le regard mauvais, le voilà qui explosa la porte de la chambre et se dirigea vers la bibliothèque. Il voulu tout détruire sur son passage. Après tout les constructions humaines ne résistaient pas vraiment à la puissance de dragons. Mais l'autre serait plus que ravi de donner un combat contre un gros reptile, il n'allait certainement pas lui donner cette satisfaction.

Il s'arrêta alors devant les portes de la chambre à gauche de la bibliothèque, fixant d'un regard absent le bois dont elles étaient composées et fini par entrer. Il se mit alors à parler tranquillement, comme si son hôte se trouvait à coté de lui. Après tout, ce n'était pas comme si monsieur le suceur de sang ne pouvait pas entendre les paroles de ses invités partout dans son domaine. C'est surement comme cela qu'il avait apprit la vraie identité du dragon. Décidément, il faudrait qu'il se mette à ouvrir les recueils traitant des créatures maléfiques...

- Tu ne trouves aucune objection à ce que je prenne mes aises dans ta chambre. Après tout ne dit-on pas "Âme qui rit, à moitié dans son lit"? Je pense pour ma part t'avoir assez fait rire pour prendre ma place dans ta couche n'est-ce pas mon tendre Lulu? Sur ce... Fais de beaux rêves!

Il allait encore joué avec le feu mais cette fois, il n'y aurait pas d'effet de surprise. Si le vampire tentait que que ce soit, il aurait à faire à un dragon en furie. Il n'allait pas rester sous sa forme elfique pour se laisser prendre de force! C'est sur cette volonté qu'il se coucha enfin dans le lit. Se blottissant sous les couettes et fermant les yeux. Demain allait être une dure journée car, et il le savait, avant son sommeil la bataille lui avait couté ses deux ailes. La magie avait réussi à les réparer mais il n'avait pas suivi la rééducation conseillée et craignait maintenant que les dommages ne soient définitifs.

_________________
Paroles Pensées Descriptions
Transparence :
 



Dernière édition par Mythril le Sam 8 Nov - 22:57:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!]

Revenir en haut Aller en bas

Le réveil de la belle au temple dormant [pv Mythril] [+18!]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Déménagement et lapin belle au bois dormant
» [Fil Rouge] Vos lectures du moment !
» Disneyland Paris
» Maléfique
» [EST] La Belle au bois dormant - Blu Ray 50e anniversaire - Neuf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Redor :: Centre :: Alentours du Temple de Dragon :: Temple de Dragon-