AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Maudite maladresse (PV Néo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Maudite maladresse (PV Néo) Dim 8 Juil - 10:59:46

Svenhild soupira. Ses cheveux étaient ébouriffés, ses vêtements sales, déchirés et trempés de sueur. Elle plaça précautionneusement la sphère élémentaire dans le petit coffre où Ryu l'avait laissé, avant qu'elle ne se décide à l'ouvrir. Ca avait été plus fort qu'elle. Elle avait entendu du bruit et vu le petit coffre remuer. Les premiers jours, elle avait assouvi sa curiosité sur d'autres objets. La "pièce à trésors" de Ryu était si abondante ! Elle n'en avait pas encore découvert le quart de ses richesses, et pourtant, elle se laissait malgré elle souvent distraire par la collection du mercenaire. Elle avait déja lu tant de livres sur tous les sujets possibles, voyagé au travers des illusions du livre de contes, écouté les echos du coquillage qui transmettait aléatoirement les conversations calyptiennes, joué avec la fumée de la pipe qui soufflait des créatures de vapeurs hallucinogènes... En dépit de toutes ces distractions, au bout du compte, elle n'avait pu ignorer le coffre bruyant.

Quand elle l'avait ouvert, elle y avait découvert une petite orbe frétillante. Deux symboles étaient apparu sur l'artefact, et s'étaient éclairés de pourpre et d'orange. Svenhild avait reconnu les tracés du feu et du sang. Et puis la sphère s'était mise à vibrer, à se charger d'énergie... et avait décollé de son coffre pour rebondir puissamment d'un mur à l'autre, explosant tout sur son passage. Des miroirs s'étaient brisés, libérant des spectres luminescents. Des livres avaient volés de leurs étagères, leurs pages s'ouvrant sur tels ou tels sorts, que Svenhild n'esquiva que par réflexe. Une horloge s'était brisée, provoquant une boucle temporelle d'une seconde où des objets se brisaient puis se réparaient avant l'impact. La sphère elle-même était allée d'avant en arrière, et Svenhild avait répété le même mouvement de parade un temps infini avant que l'effet ne cesse. Les artefacts autour d'elle avaient gerbé des effets chaotiques de toutes parts. Aveuglée par des éclairs de lumière et assourdie par des bruits d'explosion et de cris inhumains, la jeune femme n'avait pas remarqué les sceaux maudits qui avaient parcouru son corps lorsqu'elle avait écrasé le livre aux pages de verre fin. La sphère, elle, était finalement passée par la porte menant à l'entrée, et après avoir fracassé maints objets et mobiliers, avait traversé la fenêtre. Les hurlements de passants avaient convaincu Svenhild de se lancer à la poursuite. Elle était sortie en trombes, se parant seulement d'un masque de renard qui trainait dans la pièce.

Deux heures plus tard, elle était rentrée triomphante avec la sphère toute chaude au creux de la main. Tous ceux qui avaient tenté d'intercepter l'orbe avaient été soit brulés par le feu, soit ébouillantés par du sang. Svenhild avait longtemps couru après l'orbe, et elle seule, dont les éléments correspondaient, avait pu mettre la main dessus sans se blesser. Mais la sphère avait eu le temps de semer le chaos dans le quartier neutre. Elle avait attaqué des dizaines de passants et détruit tout ce qu'elle avait croisé. La viking mit des heures à ranger le désordre provoqué chez Ryu. Elle fit une pile avec les objets cassés, et déposa sur le sommet un message d'excuse à l'adresse de Ryu, pour le cas où il verrait la pile en son absence.

Cette nuit, elle avait décidé de rendre visite au chevalier noir. Ils s'étaient déja entraînés la veille, il ne l'attendait donc pas. Par ailleurs, il était au palais et l'heure était avancée. C'était le moment parfait pour tenter une attaque nocturne et tester ses progrès en discrétion. Elle enfila un masque de la tribu de Médusa, cacha sa chevelure derrière un capuchon, et quitta l'agence Doppelganger. La garde la laissa passer grâce au cristal de lumière qui lui donnait l'autorisation d'accéder aux appartements du Sahoc. Lorsqu'elle approcha de la chambre, elle se concentra sur sa respiration et sur chacun de ses mouvements. Tout doucement, elle pressa la porte d'une main pour étouffer le bruit tandis que de l'autre main, elle abaissait lentement la poignée. Néo ne fermait jamais à clé. Quand la porte s'ouvrirait, elle la rabattrait sans la fermer complètement et marcherait à pas de loup vers le lit pour descendre une dague sur la gorge de son Maître d'armes.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maudite maladresse (PV Néo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La maudite guerre 1407-1435
» Lettre publique à la comtesse Illustre.
» VDM inside !
» Vive la MAJ 2.11 :D !
» emplacement des coffres maudits. ( spoil)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Cité des Créatrices :: La Cité Mère :: Palais des Créatrices :: Appartements-