AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Le Don (PV Néo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Le Don (PV Néo) Dim 1 Juil - 19:21:05

Svenhild passa la porte du manoir en ricanant, embaumant à son entrée la demeure d'un parfum d'alcool de miel. Elle tituba jusqu'à une chaise et s'y laissa tomber sans cesser de rire. Lorsqu'elle enfoui son visage dans ses bras croisés sur la table, les rires se changèrent en sanglots. Ses pleurs emplirent le manoir vide, mais ici, elle ne se souciait plus des apparences. Personne ne viendrait surprendre ses véritables émotions dans le manoir de Néo. Et les deux seuls hommes qui passaient la visiter étaient toujours ponctuels ; elle savait quand les attendre. Orion ne viendrait pas ce soir, et Néo n'arriverait pas avant la tombée de la nuit - la vraie, pas la nuit constante du quartier nocturne.

En fait, si, il y avait bien un témoin à sa peine. Un étrange chat l'avait suivie dans le manoir et s'était perché sur la table, où il la toisait de ses yeux bleus luminescents. Tout du moins le considérait-elle comme un chat - mais le sujet portait à débat. La créature était un cadeau du mage Azael, qui l'avait créé à l'aide de la magie du sang. La forme générale de la bête rappelait bien celle d'un félin, mais quelques détails lui conféraient un aspect effrayant. Au lieu d'une simple queue de chat, l'animal avait neuf queues, qui s'étendaient au besoin pour attraper ce qui passait à côté. Une fois, Svenhild l'avait même vu utiliser l'une de ses queues pour étrangler une souris. En plus de cette particularité, deux cornes de bouc s'enroulaient autour de ses oreilles, et sa peau noire et nue, parfaitement transparente, révélait tous ses organes internes. Depuis leur rencontre dans la capitale, où Azael lui avait donné pour mission de la trouver, le chat n'avait cessé de la suivre, même après que le mage ait transmit à Svenhild le message d'Aethelstan. Azael avait insisté sur le fait que l'animal n'était pas seulement destiné à la retrouver, mais aussi et avant tout à lui servir de familier. En effet, l'animal semblait comprendre les ordres de Svenhild et s'y soumettre, dans la mesure de ses humeurs. Toujours calme quelle que fut la situation, il avait pris l'habitude de la jauger d'un air impassible. Elle l'avait donc naturellement baptisé Cornéo.

Cornéo attendit patiemment que sa maitresse ait fini de pleurer et qu'elle se lève pour la suivre. La jeune femme se prépara un bain en faisant bouillir de l'eau sur le feu d'une cheminée. Quand elle retourna au salon, propre, mais les yeux rouges et l'air dégouté, ce fut pour jeter ses vêtements du jour sur le feu. Une odeur de brûlé, d'alcool et de sang se répandit. Cornéo observa Svenhild depuis une étagère. La jeune femme était concentrée sur les vêtements ensanglantés léchés par les flammes. Toujours sous l'emprise de la potion qu'elle avait bue au matin pour se rendre incognito à la capitale, elle avait encore l'apparence d'une Alked. Sa silhouette était toujours humanoide, mais des oreilles de tigre se dressaient sur son crane, et des rayures noires lui barraient les joues comme des tatouages tribaux. Sa chevelure habituellement blanche était rousse comme le pelage d'un tigre, et ses yeux avaient perdu leur azur et pris la couleur du miel.

Au bout d'un moment d'apathie, elle retroussa les lèvres sur des canines anormalement longues, et lutta contre un nouvel assaut de larmes alors que le sang de ses vêtements disparaissaient dans les flammes. Voila. Les traces de son second assassinat étaient parties. Ne restait du sang du petit garçon qu'une odeur désagréable. Cette constatation lui donna la nausée, et son dégout d'elle-même ne fut cette fois ci pas endigué par l'alcool. Les larmes aux yeux, elle se releva précipitamment et prit une décoration sur la cheminée pour la balancer contre un mur. Une pluie de projectiles imita ce premier lancer, parsemant le salon de morceaux de verre et de pierre.

Lorsque sa rage la laissa à bout de souffle, elle recula et croisa le regard de Cornéo. Le chat fixait la cheminée. Elle suivit son regard. Le cuir d'un carnet commençait à prendre feu. Svenhild émit un hoquet de surprise.

- Non ! Pas ça !

Le carnet regroupait toutes les notes importantes qu'elle avait prises durant ses leçons Calyptiennes avec Orion. Elle avait passé un temps fou dessus. Elle s'empressa de chercher un tisonnier pour extirper son carnet du feu, mais se figea tout à coup. Le feu ne prenait plus. Il brulait les buches, mais le carnet résistait. Intriguée, elle attendit. En vain. Le carnet contrait passivement les attaques du feu. Svenhild finit par l'oter du feu et l'examiner du bout du tisonnier. Ce n'était qu'un banal carnet, rien de magique. D'ailleurs, en y réfléchissant, il avait d'abord commencé à bruler avant de s'arrêter net... Au moment où elle avait compris ce qui brûlait. Au moment où elle avait voulu qu'il ne brûle pas.

La jeune femme s'en alla chercher un bout de bois à l'extérieur, et s'en revint le jeter au feu. Alors qu'elle se concentrait dessus, le bois, conformément à ses ordres silencieux, refusa de brûler. Elle le libéra alors de son emprise, et le bois se laissa docilement brûler. A partir de cet instant, la jeune femme entreprit de jeter au feu plusieurs sortes d'objets. De plus en plus gros, de plus en plus sensibles au feu.Chaque fois, les objets résistaient. En revanche, plusieurs brûlèrent lorsqu'elle tenta de se concentrer sur plusieurs d'entre eux. Elle poursuivit ses expériences des heures durant, tentant sitôt de protéger un objet que le feu avait déja largement entamé, sitôt de reconstituer un objet brisé grâce aux flammes. Tout ne fonctionnait pas, mais elle apprenait à se servir de... son don. Elle avait un don. La jeune femme était si excitée qu'elle ignorait complètement la fatigue qui menaçait son corps presque entièrement vidé de mana. Elle ne la ressentait pas. Elle ressentait l'espoir.

Au bout d'un moment, ses jambes se dérobèrent. Elle tomba dans un cri de surprise. Lorsqu'elle voulut se relever, son corps trembla sous l'effort. Elle se rassit. Soudain, elle sentait la fatigue. Elle sentait la sueur qui humidifiait son front. La chair de poule qui la recouvrait malgré la chaleur du feu. Elle fronça les sourcils. Elle n'en avait pas fini ! Elle voulait encore essayer tant de choses ! Elle n'avait même pas encore... Elle coula un regard hésitant vers Cornéo.

- Cornéo ? Viens.

Le chat vint paisiblement jusqu'à elle. Son coeur battait la chamade à l'idée de ce qu'elle s'apprêtait à faire. C'était mal. C'était inhumain. Non, elle ne devait pas. Elle caressa machinalement le chat sans fourrure, qui paraissait complètement insensible à ses marques d'affection. Mais après tout... La créature n'était pas vraiment animale. Elle était née de la magie. Et puis, il lui restait encore quelques potions de soin dans sa chambre. S'il arrivait quoi que ce soit, il souffrirait un petit moment, et serait ensuite soigné. Il fallait qu'elle sache. Concentrée, elle prit la bête dans ses bras et la laissa tomber dans le feu. Inconsciente de ce qui l'entourait, et de la magie qui vidait ses dernières forces.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Néo Lightfellow
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 29




MessageSujet: Re: Le Don (PV Néo) Lun 2 Juil - 18:00:36

Lorsque Néo avait rejoint le manoir plus tôt que prévu, il ne fut pas surpris de ne pas y trouver la viking. Elle était un esprit libre, peut-être était-ce dut à ses origines d'un peuple légèrement chaotique, il aurait été surpris qu'elle se tienne tranquille. Il ne s'inquiétait pas, cependant, il avait fait en sorte qu'elle soit protégée en toute circonstances prévisible... enfin, elle était laissée à son propre compte en cas de problèmes de son niveau.

Silencieusement, le chevalier rejoignit son bureau dont il ouvrit une fenêtre avant de se mettre à sa place habituelle pour reprendre son travail en silence. Occupé comme il était, il ne fit pas attention au temps qui passa, ayant seulement entendu à l'étage du dessous la viking qui semblait être rentrée. Le chevalier noir posa donc sa plume pour se lever et rejoindre son élève. Il la trouva avec un chat étrange entre les mains, le tenant au dessus du feu avant de le lâcher dedans... était-elle ivre au point d'incendier des animaux ? Était-ce une tradition viking étrange dont il n'avait pas conscience ?

Le chevalier étudia en silence la jeune femme et ce qu'elle faisait... le chat ne brûlait pas, étrange, ce n'était pas une capacité qu'il connaissait de la blanchâtre pourtant. Il resta silencieux le temps qu'elle finisse ce qu'elle faisait, connaissant sa capacité de concentration, avant de prononcer:


"Intéressant."

Il s'avança dans la pièce, à la lumière, avant de jeter un coup d’œil dans la cheminée et y voir les restes d'autres expériences.

"Je suppose ne pas avoir besoin de vous dire de développer un maximum ce pouvoir, il vous sera extrêmement utile dans beaucoup de circonstances... imaginez: une flamme sur votre arme pendant que vous combattez ? Un piège de feu dans lequel seule votre cible brûle ?"

Il haussa des épaules avant d'ajouter:

"Ceci dit, renforcez votre cœur si vous choisissez cette dernière voie, le feu est une manière cruelle de tuer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: Le Don (PV Néo) Mar 3 Juil - 20:33:45

Le chat tomba dans les flammes sous le regard émerveillé de sa maitresse. Comme si la situation n'avait rien d'exceptionnel, Cornéo expira bruyamment et lui rendit un regard ennuyé. Puis, lassé, il s'en alla sereinement de la cheminée. Svenhild relâcha l'emprise du sort. Des vertiges firent tourbillonner la pièce, mais elle s'en fichait. Elle prenait la pleine mesure de son nouveau pouvoir, et les possibilités qui s'ouvraient à elle l'exaltaient. Elle allait plonger la main dans le feu, quand une voix s'éleva derrière elle.

Surprise, elle se retourna. Néo était là. Mais il ne venait pas de la porte d'entrée. Il était arrivé depuis le couloir qui menait au bureau. Ce qui signifiait que... Le rouge monta aux joues rayées de la jeune femme.

- Vous... Vous étiez au manoir depuis tout ce temps ? Et vous m'avez laissée agir sans vous manifester ?

Mortifiée, elle repensa au bruit qu'elle avait fait en arrivant, ivre et hilare, puis en pleurant alors qu'elle se croyait enfin seule. Le souvenir du chaos qu'elle avait provoqué en balançant tous les objets à sa portée autour d'elle acheva de lui colorer le reste du visage.

Le chevalier s'avança dans la lumière ; elle se redressa aussitôt pour lui faire face, avant de reculer maladroitement et de s'asseoir dans un fauteuil derrière elle. Elle était incapable de tenir sur ses jambes sans trembler. Elle ne cessa néanmoins de le fixer d'un air courroucé alors qu'il lui parlait. Ses derniers mots embrasèrent le reste de patience qu'elle avait eue.

- Le renforcer ? Parce que suis actuellement trop sensible pour supporter d'infliger une mort lente et douloureuse ? Vous pensez que la cruauté me fait défaut, Néo ?

Elle serra les dents et dévia les yeux vers le feu, retenant des mots plus acerbes.

- Je pense comme vous que le feu donne une mort cruelle. Et c'est un fait que je compte enseigner à mes ennemis. Je me ferai un pédagogue patient, avec des leçons longues et discontinues : je ferai en sorte que mes enseignements marquent sur le long terme.

Les flammes de la cheminée se reflétaient dans ses yeux de félin. Elle se retourna vers Néo.

- Cela vous importe-t-il ? Mes actions. Ma morale. Ce que je ferai de vos enseignements. Ou bien suis-je libre d'en faire ce qu'il me plaira ?

Son ton se fit clairement accusateur. Ses mots, pleins de rancœur, découvraient de plus en plus ses canines.

- Vous m'aviez promis de m'apprendre ce qu'il fallait pour ne plus avoir à subir le monde. Parliez vous uniquement de force brute ? Ce n'est pas ce dont je manque.

Elle dut à nouveau se retenir de se relever. Elle bouillait d'une colère qu'elle ne pouvait pas laisser éclater totalement depuis le fond de son fauteuil étroit.

- Je croyais que vous m'apprendriez le discernement. Et pourtant, vous me laissez vous-même dans un cadre parfaitement indéfini ! Je ne sais rien de vos motivations à m'aider. Je ne vous connais pas, j'ignore vos codes. Je ne sais jamais si mon comportement enfreint vos limites ; et si c'est le cas, en ai-je le droit, tant que je vis sous votre toit ? Je ne sais pas dans quelle mesure nous sommes alliés. Je ne sais pas ce que je vous dois et si je pourrai vous le refuser si je le voulais. Je ne sais rien ! Je n'apprends rien de vous ni de la façon dont je peux me protéger des manipulations et des intrigues !

Elle guetta le visage de Néo, dans l'attente d'une réaction. Elle avait beaucoup à perdre s'il la renvoyait pour son insolence. En même temps, elle retenait ces mots depuis trop longtemps, et sa méfiance nuisait à sa progression. Ou bien est-ce qu'elle le provoquait pour le pousser à la blesser et à revenir sur l'aide qu'il lui avait promise? Parfois, elle ne savait plus qui elle détestait le plus, d'elle-même ou de ses ennemis.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Néo Lightfellow
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 29




MessageSujet: Re: Le Don (PV Néo) Mer 4 Juil - 14:36:07

Le chevalier haussa un sourcil lorsque le demoiselle l'interrogea sur sa présence au sein du manoir, il ne s'attendait pas à une telle réaction... se sentait-elle coupable de quelque chose ?

"Ma présence seule ne devrait pas avoir une incidence sur vos agissements."

Prononça-t-il calmement avant d'ajouter tout en choisissant d'ignorer la :

"Et le conseil que je vous ai donné, je le donnerais à toute personne qui serait sous mon enseignement qui aurait le même don que vous, c'est à vous de voir si vous voulez le suivre ou pas."

Il haussa des épaules avant de scruter la blanchâtre quelques instants tandis qu'elle déballait ce qu'elle semblait avoir sur le cœur.

"Oh ? Il me semble pourtant vous avoir donné les limites lorsque nous nous sommes rencontrés le premier soir avant le tournoi. Et le discernement, il y a différente manière de l'apprendre et très peu de l'enseigner mais dites moi... faites vous preuve de discernement actuellement ? A quel point votre cadre n'est-il donc pas défini ?"

Prononça-t-il avec calme en posant un regard inquisiteur sur la jeune femme.

"Et qu'est-ce qui vous fais donc croire dans mes actions que vous me devriez quelque chose ? Vous ai-je une seule fois demandée quoique ce soit en contre-partie de mon aide ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: Le Don (PV Néo) Mer 4 Juil - 16:39:43

- Pas d'incident sur mes agissements ?! Parce que je devrais toujours agir avec mes faux semblants, retenir tous sentiments jusque dans l'intimité ? Porter en permanence un masque d'impassibilité qui me collerait à la peau jusqu'à devenir mon vrai visage, un visage froid et insensible, comme...

"Vous". Elle retint le dernier mot juste à temps. Elle secoua la tête, clôturant le sujet. Il n'y avait aucune chance qu'elle lui fasse comprendre son besoin d'exprimer et d’expérimenter ses émotions dans l'intimité. Lui-même n'en avait pas. Il devait être aussi mort à l'intérieur qu'il le paraissait à l'extérieur.

"Et le conseil que je vous ai donné, je le donnerais à toute personne qui serait sous mon enseignement qui aurait le même don que vous, c'est à vous de voir si vous voulez le suivre ou pas."

Oui, ça elle l'avait bien comprit, qu'il la traitait comme n'importe qui ! Pas d'émotions, pas de relations amicales : cet homme était vide, et il s'attendait à ce qu'elle le devienne elle aussi.

"Oh ? Il me semble pourtant vous avoir donné les limites lorsque nous nous sommes rencontrés le premier soir avant le tournoi."

- Des limites ? Ne pas vous insulter en public ? Mais je ne peux même pas vous accompagner publiquement !!

Le souvenir de leur rencontre lui infligea une tristesse inattendue. Elle était si pleine d'espoirs et de volonté, le soir où elle l'avait provoqué. Sans même le connaitre, elle s'était tant réjouie de leur alliance et des combats qui les attendaient. La gamine insolente lui manquait. Elle était immature et puérile, trop impulsive pour sa propre sécurité. Mais elle était libre, aimée, et pleine d'ambitions. Elle ne se serait jamais soucié des limites, elle. Peut-être Néo avait-il raison de n'en pas donner : quelle importance ? Elle ne craignait pas les retombées.

" Et le discernement, il y a différente manière de l'apprendre et très peu de l'enseigner"

- Très bien. Parfait. Je resterai donc une idiote bien docile entre les mains du premier conspirateur venu. Je suis une barbare, de toute façon.

Il n'avait donc véritablement parlé que d'enseignement martial, lorsqu'il l'avait prise pour disciple ? Naturellement. Elle avait été sotte d'imaginer qu'il s'embêterait à l'éduquer.

"Et qu'est-ce qui vous fais donc croire dans mes actions que vous me devriez quelque chose ? Vous ai-je une seule fois demandée quoique ce soit en contre-partie de mon aide ?"

- Non, justement ! Vous n'avez jamais rien demandé ! Or tout a un prix, personne ne donne sans attendre en retour ! Ne me dites pas que vous agissez sans raison, vous êtes bien plus malin que ça.

Cette fois, son corps lui obéit et se redressa. La pièce tourna un peu sur elle-même, mais Svenhild tint bon. Elle ne tremblait plus.

- Vous ne me connaissez pas, ce n'est donc pas par sympathie. Vous vous fichez de l'argent, et je ne fais même pas partie du Sahoc. Pourquoi est-ce que vous me formez ? On n'investit pas son temps auprès de quelqu'un sans la moindre raison, ce n'est pas vrai ! Encore moins quand on occupe un statut aussi chronophage que le vôtre.

Elle voulait tant lui extirper des émotions, n'importe quoi ! Son calme indifférent l'insupportait. Comment osait-il rester de marbre à chacun de ses pleurs, à chacune de ses provocations, à chacune de ses colères ? C'était comme si elle était si insignifiante qu'elle ne méritait même pas de réaction. Non, elle n'agissait pas avec discernement. Elle voulait l'énerver, lui-aussi. Le vexer. L'atteindre. Le souvenir de leur rencontre lui dicta une vieille provocation :

- Bon sang, Néo, n'avez-vous donc pas de volonté propre ?! L'arme préférée d'Angélique ne pense pas ; elle agit, un point c'est tout ?

Elle se tenait face à lui, les poings serrés, le regard plein de rage. Elle ne serait pas capable d'esquiver une attaque dans son état, mais c'était tout aussi bien. Peu importaient les conséquences ; si elle lui arrachait une réaction, elle gagnait. Pendant une fraction de seconde, elle savourerait au moins le plaisir de l'avoir sorti de son calme plein de mépris.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Néo Lightfellow
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 29




MessageSujet: Re: Le Don (PV Néo) Mer 4 Juil - 21:34:06

"Bien, vous ne faites même pas l'effort d'essayer une seconde de discerner mes véritables propos."

Le chevalier s'avança vers l'un de ses fauteuils et s'y assis tranquillement tandis que la jeune femme lui répondait avec ce qui semblait être toute son énergie, Néo ne serait pas étonné qu'elle tombe de fatigue une fois la conversation terminée.

"Je vous demande tout le contraire: ce que je vous dis c'est d'être comme bon vous semble sans vous préoccuper des autres. Restez libre d'esprit si vous en avez envie ou devenez une spécialiste de la politique si cela vous rassure. Sachez juste: si vous vous mettez à changer d'un coup vous n'aurez plus les mêmes opportunité de surprendre, d'étudier, d'attraper les lapsus et les informations de trop. Oui, vous pouvez rester une idiote aux yeux de vos alliés comme de vos ennemis, pour votre sécurité et pour qu'ils baissent leur garde, mais questionnez et apprenez de vos erreurs. On ne peux être la même personne que l'on était hier et demain nous ne serons plus la personne que nous étions aujourd'hui."

D'un geste de la main, il lui proposa de s'asseoir dans l'autre fauteuil plutôt que de bouillir de rage debout.

"Vous êtes mon élève et je n'ai pas honte de votre existence, vous pouvez m'accompagner si vous le souhaitez, sous n'importe quelle forme, la véritable ou une autre... mais vous seriez limitée à rester auprès de moi tout le long pour votre sécurité: est-ce que vous apprécieriez de rester cloîtrée dans un bureau toute la journée à m'écouter écrire sur du papier ? Seriez vous prêtes à supporter le regard accusateurs des Redorans ? Les sourires de connivance des Sahociens ? Prête à croiser le seigneur Louviann au détour d'un couloir ?"

D'un geste de la main, le chevalier sortit deux cristaux qu'il posa sur un bras différent de son fauteuil, il appuya sur le premier qui fit apparaître au dessus la projection de l'image d'un homme aux traits asiatiques en kimono noir, des cheveux blonds longs mal coiffés et un sourire narquois sur le visage.

"Shin Nakami... ou Kokoromi, mon premier élève. Actuellement l'un des généraux principaux du Sahoc et un insondable optimiste, il a choisit lui-même sa propre voie... y compris celle de devenir mon élève alors que je n'ai rien à lui apprendre martialement ou autre."

Il laissa le cristal allumé avant d'appuyer sur le deuxième qui fit apparaître un jeune homme qui semblait aussi âgé que Svenhild, il présentait de longs cheveux marrons attachés en queue de cheval et était habillé comme un noble propret qui ne semblait pas fait pour le combat.

"Alec Silverberg, mon deuxième élève. Le dernier né d'une famille de stratèges de guerre extrêmement connus dans les strates politiques de Calypta et professeur à Lilru Karrlan, il a choisit de se mettre au service de la princesse Amélia pour suivre son cœur."

Le chevalier laissa visible les deux projections devant la blanchâtre.

"Les deux font ce qu'ils souhaitent en suivant la voie qu'ils souhaitent, je n'ai eut une main pour l'un nulle part et pour l'autre seulement dans son éducation martiale. Je n'engrange pas des pions, Svenhild, j'enseigne l'art de se battre et de réfléchir par soi-même."

Il haussa des épaules calmement avant de continuer:

"Si par mon enseignement et mes actes votre réflexion vous pousse à vous mettre sur ma voie en tant qu'adversaire alors ce sera ainsi. Si vous avez l'impression d'avoir une dette envers moi alors faites comme bon vous semble pour la rembourser. Vous me demandez si j'ai une volonté propre et je vous réponds ainsi: Personne ne me contrôle et je fais ce que je veux en en assumant les conséquences, je deviens le partenaire de combat d'une inconnu sans raisons et je prends des élèves comme bon me semble. Mais vous Svenhild, dites moi, avez vous une volonté propre même si vous... comment avez vous dis cela déjà... portez pas 'en permanence un masque d'impassibilité' ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: Le Don (PV Néo) Ven 6 Juil - 21:06:50

Après s'être tant époumonée, Svenhild se tut, et écouta. Et, furieuse, dût se rasseoir ; plus par fatigue que par politesse. Elle observa les deux élèves du chevalier, suspicieuse. Elle soupesait chacun des mots de Néo, prête à repérer la moindre contradiction. Il n'y en avait pas. Néo voulait former les combattants avec du potentiel ; un point c'est tout. Elle n'en comprenait pas le plaisir qu'il pouvait y trouver, mais s'il y trouvait vraiment son compte...

Elle soupira. Une fois encore, elle le trouvait si vide. La trouvait-il idiote et turbulente ? Ils étaient si différents ; ils ne se comprendraient probablement jamais. Mais ils n'avaient pas besoin de véritables échanges. Les arts martiaux transcendaient les mots. Elle voulait apprendre, il voulait enseigner. Il n'en fallait pas plus.

- Je ne fais peut-être pas d'efforts pour discerner le sens de vos mots, mais vous, vous n'en faites pas davantage pour vous mettre en colère...

Elle lui adressa une moue de reproche, et répondit à sa dernière question.

- Moi, c'est différent. Je ne suis pas libre. Mais si je l'étais... Je choisirais tout de même de n'être moi-même qu'en présence de mes proches. Et je vous demanderais donc, de la même façon, de vous manifester pour que je me comporte en conséquence.

Elle haussa mollement les épaules. A présent qu'elle avait dit ce qu'elle avait sur le cœur, le sommeil commençait à la gagner. Elle ferma les yeux tandis qu'un léger sourire pointait sur ses lèvres.

- Ca vous épargnerait quelques dommages matériels, si vous me laissiez le temps d'enfiler mon masque de disciple du chevalier noir. Je pourrais me montrer respectueuse, peut-être même serviable et obéissante, pourquoi pas ?

Elle ouvrit à moitié un oeil pour voir si Néo la croyait. Elle-même n'était pas sûre que ce soit vrai.

- Et puisque vous ne me considérez pas redevable, je vais vous prendre au mot. Sachez simplement que si votre cave se vide, je serai toujours prête à vous dédommager les pertes, pour autant que ce soit en ma compagnie.

Son sourire s'élargit.

- Je suis de très bonne compagnie, autour d'un verre. Tenez, servez-nous l'alcool de votre choix, je vais vous montrer.

Elle était trop maladroite pour manipuler des objets fragiles dans son état actuel. Elle avait terriblement envie de dormir. Mais elle avait bien plus envie de voir l'effet de l'alcool sur le chevalier noir, qu'elle n'avait jamais vu boire. Il n'en avait certainement pas l'habitude. Elle était très curieuse de voir si elle pouvait le convaincre de partager un verre avec elle, et plus curieuse encore de voir quel genre d'homme il était après quelques verres.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: Le Don (PV Néo) Ven 6 Juil - 22:01:01

1 à 2 : Svenhild ne remarque rien
3 à 6 : Svenhild remarque une nouvelle présence


_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: Le Don (PV Néo) Ven 6 Juil - 22:05:55

Svenhild rouvrit soudain les yeux, réveillée par son instinct. Elle ne souriait plus : elle était prête à employer le thu'um au moindre geste menaçant. Une autre personne se trouvait dans la pièce.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Néo Lightfellow
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 38
Date d'inscription : 13/09/2014
Age : 29




MessageSujet: Re: Le Don (PV Néo) Ven 6 Juil - 23:09:21

Silencieusement, Néo retira le gantelet qu'il portait à la main droite pour dévoiler celle-ci. La main du chevalier était parcourue d'une marque étrange et non naturelle, Sven avait sans doute déjà eut l'occasion de l'entre-apercevoir pendant l'un de leurs entraînements passés.

"La colère, c'est ce qui m'a value cette malédiction. Ne plus la contrôler reviendrait à la laisser ramper sous ma peau tel un poison fulgurant."

Il remit rapidement son gantelet tout en poussant un soupire, un nouveau venu venait d'arriver dans la pièce en sa croyant probablement discret. Néo savait qu'il n'était pas là pour la Dovahkiin, aussi choisit-il de ne pas couper cette dernière dans ses propos auxquels il répondit ainsi:

"Les dégâts matériels sont ce que vous venez de dire: matériels. Il n'y a pas grand chose dans ce manoir qui ne soit inestimable et ce qui l'est ne se détruit pas facilement."

La viking semblait sombrer dans la fatigue doucement devant les yeux du chevalier qui posa ensuite son regard sur la pendule qui indiquait une heure assez tardive. Avait-elle vraiment envie de boire de l'alcool ? Lorsque Sven se leva en sursaut devant lui pour poser son regard vers l’intrus qu'elle avait elle-même repérée.

"Ce n'est pas un ennemi, tu peux te détendre."

Prononça Néo avant d'ajouter à l'attention du nouveau venu:

"Tu manque toujours de discretion, Doucet... au lieu d'essayer de me prendre par surprise, va donc chercher de quoi boire pour la demoiselle."

La silhouette sortit de l'ombre avec un air déçu, ses longues oreilles tombant devant ses yeux. Habillé d'une petite armure de cuire et armé d'une dague dont il semblait se servir d'épée, le dénomme Doucet était une créature d'une hauteur de soixante dix centimètres, grand maximum. C'était un lapin. Debout sur ses deux pattes arrière certes, mais il était clairement un lapin.

"... bien, maitre Néo."

Prononça le guerrier lapin d'une voix étrangement grave avant de bondir en évitant les bouts de verres vers l'endroit où les bouteilles d'alcools pouvaient se trouver. Tandis que celui revenait pour leur servir à boire, Néo ajouta à l'intention de Svenhild:

"Je vous présente Doucet Lausa, il est tout comme vous mon élève. Il a rejoint mon entrainement une semaine après notre rencontre. Il n'a aucune discretion."

Le lapin poussa un soupire en entendant le chevalier le présenter ainsi, il fit une petite révérence devant la viking avant d'ajouter de sa voix grave en lui faisant un petit clin d'oeil:

"Un honneur, mademoiselle. La prochaine fois, vous ne me verrez pas venir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Svenhild
Niveau 2
Niveau 2


Messages : 116
Date d'inscription : 10/11/2013




MessageSujet: Re: Le Don (PV Néo) Sam 7 Juil - 8:58:09

Svenhild lança un regard surpris à Néo. S'était-il rendu compte qu'il l'avait tutoyée pour la première fois ? Juste quand elle lui disait qu'elle l'excluait de ses proches et refusait de rester naturelle auprès de lui ! Les réactions de cet homme la surprendraient toujours. Chaque fois qu'elle tentait de l'approcher, il se mettait hors de portée ; mais quand elle abandonnait, il semblait s'ouvrir légèrement à elle. Elle ne s'était pas attendue à ce qu'il mentionne sa malédiction. Elle n'avait jamais osé aborder le sujet. Elle se félicitait qu'il l'ait fait de lui-même ; sa malédiction expliquait au moins en partie le manque d'émotions qu'elle lui reprochait.

La jeune femme adressa un regard noir au nouveau venu.

- Parce qu'il y aura une prochaine fois ?

Railla-t-elle méchamment, ses oreilles de chat abaissées.

En d'autres circonstances, elle se serait sûrement amusée de l'apparence de l'élève du grand chevalier noir. Mais en cet instant, son arrivée prouvait seulement que son refuge n'était pas sûr. En quelques heures seulement, elle avait été surprise dans des états de vulnérabilité par deux personnes différentes. La colère que Néo avait réussi à amorcer durant quelques minutes revint à la charge, plus intense. Elle ne serait pas tranquille ici. Elle n'était pas chez elle. Elle était peut-être libre de démolir ce qu'elle voulait, mais elle ne pouvait jamais abaisser ses défenses.

Cornéo expira bruyamment - sa façon à lui de soupirer. Perché tout en haut d'un meuble qui surplombait la pièce, il avait surveillé Néo et Svenhild durant tout leur échange avec un air de dédain souverain. La nature de Doucet ne l'avait absolument pas perturbé. Au contraire de l'attitude que n'importe quel chat aurait eue, Cornéo s'en était désinteressé. Il paraissait seulement lassé d'avance lorsqu'il sauta au sol et atterri entre les débris pour rejoindre Svenhild. C'était comme s'il avait senti ses intentions, et ne les acceptait qu'à contre-coeur.

Svenhild attrapa son verre et le vida d'un trait.

- Merci pour le verre.

Au prix d'un effort de concentration intense, elle se releva et partit en direction de "sa" chambre. Le verre crissait sous ses bottes. Devant elle, Cornéo menait la marche, apparemment conscient de leur destination. Et probablement conscient que la jeune femme ne comptait dormir qu'une heure, le temps pour elle de récupérer assez avant de quitter le quartier nocturne. Le manoir de Néo resterait son terrain d'entrainement, mais pour ce qui était de l'endroit où elle logerait... Elle improviserait d'ici une heure.

_________________
Sorts:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Le Don (PV Néo)

Revenir en haut Aller en bas

Le Don (PV Néo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Cité des Créatrices :: La Cité Mère :: Quartiers Sahoc :: Quartier Nocturne-