AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Rencontre spirituelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Rencontre spirituelle Lun 19 Oct - 17:54:39

Mais contre toute attente, le trajet ne fut pas si terrible que ce qu'Arslack craignait et bientôt ses réserves s'envolèrent. Les paysages autour d'eux avaient abandonnés leurs couleurs rouges-orangées pour prendre des tons plus sombres. Il allait lui montrer une terre déchirée par l'instabilité entre le monde tangible et celui de l'immatériel.

- Je préfère te prévenir d'avance. Ne fais pas confiance à tes yeux Mira... Ici les flux magiques peuvent provoquer de remarquables illusions. Ça ou encore ce qui réside dans le coin. Nous sommes sur une terre gorgée de sang. De nombreux massacres ont eu lieu et l'environnement en gardera la mémoire à jamais.  

Le vieil ouargue commença à s'ébrouer. Il n'était pas à l'aise dans les parages. Ça sentait la mort. Il fallait se méfier des morts mais aussi des vivants. Ici, chaque être était une menace potentielle. D'autant plus que l'orc avait quelques ennemis assez tenaces qui lui couraient aux basques. M'enfin il avait une faible chance de les croiser et il ne s'en souciait pas vraiment.

Descendant de sa monture pour plonger sa main dans le sable rougit, il l'approche du visage de la blonde afin que cette dernière puisse examiner l'élément. Puis il laissa les grains de sable s'envoler au gré du vent.

- Peut-être grossirons-nous les rangs de ceux qui errent en ces terres...

Murmura-t-il alors qu'il refermait sa main désormais vide. Son regard triste balaya la zone alors que les flux magiques le transperçaient. Le spirituel était tellement dense, s'en était presque étouffant pour un être comme lui. Mira ne se sentirait très certainement pas aussi mal que lui mais elle ne serait pas à l'aise non plus.

Crocs Sanglants, quand à lui, était complètement désarçonné par la magie trop abondante, c'est pourquoi l'orc préféra le laisser aux frontières, là où il pourrait se calmer et les attendre tranquillement. C'est donc affublé du poids de leurs affaires qu'il commença son avancée vers une déchirure. D'un mouvement de tête, il invita l'humaine à le suivre.

- La Plaine des duels a connu les guerres les plus sanglantes. Autrefois c'était une terre fertile et luxuriante mais maintenant c'est un endroit hanté par les âmes des défunts condamnés à errer ici à jamais. Le repos n'est pas permis sur ces terres désolées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Dastan
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 9
Date d'inscription : 12/11/2013




MessageSujet: Re: Rencontre spirituelle Mar 2 Fév - 19:51:47

- Woooh, woh !

S'écria Dastan d'une voix rassurante, alors que son cheval renâclait et reculait brusquement. Il se laissa glisser sur son flanc et flatta son encolure pour le calmer, mais lui même dût se retenir pour ne pas s'en aller au triple galop. Ses doigts caressaient nerveusement la longue chevelure filasse de la monture. Une expression de peur et de dégoût figeait son visage. Il avait trouvé ce qu'il était venu chercher. Un immense cercle de toutes les couleurs, quoi que principalement rouge, marquait la plaine des duels. Il aurait fallu une vue aérienne pour appréhender le symbole dans son intégrité, mais Dastan identifiait de-ci de-là des combinaisons à l'intérieur du cercle. Dix flèches, dont le centre se composait d'une étoile, et dont les embouts représentaient diverses géométries : losanges, carrés, demi-lunes... Chaque élément, du cercle lui même à ses sceaux intérieurs, était une dépouille humaine, ou la partie démembrée d'une dépouille.

Dastan replaça une mèche folle derrière son oreille, embarrassé. Il avait attentivement écouté la description terrifiée du brigand qui était revenu de la plaine. Les détails ne lui avaient pas été épargnés. Mais durant tout ce monologue de paroles sanglantes, Dastan n'avait entendu que "de riches dépouilles laissées avec toute leur fortune sur la plaine ! Personne n'a survécu au contact du sceau maléfique, la fortune est à celui qui saura s'en emparer !". La réalité des choses se découvrait tristement à lui. La moitié d'un enfant courbé en une demi-lune le regardait de ses yeux écarquillés. Une jeune femme tenait dans sa main crispée par la rigidité cadavérique une main d'homme arrachée. Un homme, dont la face était si écorchée qu'elle n'avait plus rien d'humain, laissait pendre une langue desséchée hors de sa mâchoire béante.

Dastan tira de la poche de son long manteau bleu une page de livre froissé et le compara au cercle. Dans sa panique, le brigand avait imprimé à jamais au coeur de son esprit la vision d'horreur du sceau. Il l'avait si bien dépeint, que Dastan en avait facilement trouvé une fidèle représentation, dans un grimoire de magie noire. Il relut pour la dixième fois le descriptif. C'était cela, oui. Il ne pouvait pas toucher lui-même le sceau, pas directement. Il ne pouvait pas non plus poser les pieds à l'intérieur. Mais voici ce qu'il comprit de la malédiction : il pouvait toucher les éléments du sceau indirectement, par le biais d'un outil par exemple, et il pouvait surplomber l'intérieur du sceau. C'était assez pour mener à bien sa petite entreprise ! Il rangea le papier dans sa poche, expira longuement, et accrocha un sourire à ses lèvres.

- Madame.

Il apposa son chapeau sur son coeur et s'inclina.

- Votre beauté eut justifié mon approche en d'occasions plus intimes. Malheureusement, je ne suis que de passage, et les affaires veulent ce à quoi le coeur ne comprend rien ! J'espère que vous pardonnerez mes familiarités respectueuses, mes mains ne font que leur devoir !

Il revêtit sa tête de son chapeau et s'approcha alors de la main d'une défunte, où brillait l'éclat d'un énorme diamant. Il fit apparaitre une petite pince d'air entre ses longs doigts expérimentés. Avantage d'Esper Magister, ce petit sort ne durait que cinq secondes. Patient, Dastan refermait sa pince invisible sur la bague, tirait doucement, et faisait ré-apparaître la pince. Le tour n'était pas aisé, mais le pirate gentilhomme avait connu maintes missions de crochetages, vol à la tire, etc. Sa magie de l'air créait pour chaque objet de valeur un outil adapté pour l'extirper de sa cachette : il délia une bourse pleine avec une petite tige, ramena vers lui un petit caisson de fer plein d'or avec un minuscule poignard, piocha des pierres élémentales rarissimes d'une poche avec une cuillère, attrapa une bougie de Babylone avec une nouvelle pince... Tout en babillant des compliments et en charmant les cadavres, il dépouillait ces derniers avec un soin méticuleux. Les cadavres étaient nombreux, le cercle gigantesque. Il y passa plusieurs heures sans avoir fait le tour de la moitié du cercle. Alors qu'il s'attaquait au pillage des bijoux d'une vieille femme, son cheval, derrière, se mit à hennir. Dastan se retourna et sursauta à la vision de la silhouette dressée dans son dos, manquant de toucher le sceau. La vieille femme qu'il volait se trouvait là, mouvante, expressive, et transparente.

- Voleur... Vautour... BRIGAND !!

Le coeur affolé, Dastan prit sur lui et se composa un air offensé avant d'avancer :

- Madame, sur mon honneur, je puis vous jurer que jamais je ne...

- PIRATE ! LECHE-CADAVRE ! RENDS-MOI MES BIENS, ESCROC !!!!

Ses cris, inhumains, perçaient les tympans du pirate comme un hurlement de furie. Il tenta de bafouer de nouvelles protestations, mais les cris se firent plus stridents. Alors, une nouvelle silhouette apparut. L'homme à qui il avait volé le caisson de fer. Les deux esprits se mirent à hurler des injures de concert, et à nouveau, une silhouette translucide se forma. Petit à petit, Dastan fut encerclé par des esprits en colère, hurlant à l'unisson. Leurs cris lui vrillaient l'âme. Il tremblait, se sentait incapable de se relever. Au loin, il entendit le bruit des sabots de son cheval, qui s'enfuyait au galop. Il ne pouvait l'en blamer. Lui-même eut fait pareil, s'il avait pu. Il se redressa tant bien que mal, les mains sur les oreilles. Il avait l'impression que les voix qui scandaient dans sa tête lui lacéraient le cerveau, y enfonçaient des piques acérés. Bientôt, le choeur des morts réveilla des esprits plus anciens. Dastan vit approcher une sorte de géant grassouillet qui ne figurait pas parmi les cadavres du sceau. Quand une créature humanoïde à plusieurs bras apparut, la peur qui lui déchira les tripes le sortit de sa paralysie.

- Ah... Aaaah... WAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!


Fermant les yeux pour ne pas voir sa traversée dans le choeur de cadavres, il s'enfuit en hurlant et en enfonçant un peu plus ses mains contre ses oreilles. Ses longues jambes le portèrent à toute allure dans une direction au hasard, comme s'il avait le feu au derrière. La meute d'esprits enragés ne se découragea pas pour autant, et le suivit en lévitant. Les cris de Dastan retentissaient dans toute la plaine, à mi-chemin entre l'aigu et le grave, un peu comme une voix d'adolescent en pleine mue. Il ne le voyait pas encore, mais le pirate menait son troupeau de morts vers un orc et sa compagne humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: Rencontre spirituelle Dim 20 Mar - 15:24:08

Alors que l'orc faisait un rapide résumé de l'histoire de ces lieux, des hurlements se firent entendre. Levant un sourcil en signe d'incrédulité, le peau-verte resta immobile au milieu de ses explications alors que les cris d’adolescents semblaient se rapprocher de leur duo. Surement un imbécile qui avait cru bon de déranger un squelette ou autre chose de "vivant" sur ces terres. C'était pas son problème. Haussant les épaules, il préféra reporter son attention vers un être un peu plus intéressant pour sa personne: la petite Mira.

Mais les cris insistants l'irritèrent grandement et alors qu'il reporta son regard ambré vers l'importun, il remarqua alors la véritable source du problème. Des esprits. Et en un nombre assez conséquent. Mais qu'est-ce que cet emmerdeur avait bien pu faire pour s'attirer une bonne quantité d'esprits enragés?!?

Faisant tomber ses lourds sacs, il empoigna son bâton de shaman tout en commençant à psalmodier des incantations. Faisant de nombreux mouvements de poignets, il fit valser son arme dans les airs, entraînant les petits grigris fait d'os et de plumes dans sa danse et les obligeant à s'entrechoquer dans les airs. Il espérait attirer leur attention sur sa personne afin de ne pas mêler son humaine dans un combat qu'elle ne pourrait gagner.

S'élançant vers la horde d'ennemis, il invoqua son esprit de l'air dans le but d'accélérer ses mouvements. Pour se faire, il lança un totem à l'effigie d'un oiseau qui s'éleva quelques instants avant de s'ancrer dans les sables carmins. L'air, déjà chargé en magie, se fit changeant et un vent surnaturel s'abattit sur la zone. Le sifflement de l'air se transforma petit à petit en un cri d'aigle alors que les volutes gazeuses prirent consistance devant leurs yeux. Un oiseau au plumage arc-en-ciel volait maintenant autour d'eux. Pendant ce temps, les yeux du shaman avaient prit une lueur similaire à celles de l'esprit des vents invoqué.

Armé d'une vélocité accrue, il s'élança derechef vers la horde avant d'utiliser toute l'inertie accumulée pour donner un violent coup de bâton transversal qui conjura une lame d'air capable de ralentir les furies vengeresse. Puis il gonfla ses poumons du mieux qu'il put avant de rugir dans la langue shamanique l'ordre de s'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Mira Llyn
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 24
Date d'inscription : 02/10/2014




MessageSujet: Re: Rencontre spirituelle Dim 15 Mai - 16:04:00

Bien que contrariée, Mira aurait préféré un jardin avec des fées plutôt qu'un champ de bataille, la blonde écoutait Arslack lui parler du lieu. En tout cas d'est ce qu'elle faisait jusqu'à entendre des hurlements. Instinctivement, sa main attrapa la poignée de son arme. Alors que la zone lui donnait déjà des frissons, l'ambiance lui parut encore plus pesante. Elle voulait bien croire qu'il y avait des esprits visibles dans les parages, probablement en mauvais état. Les champs de bataille ne mènent jamais à des morts propres et sereines.

Le shaman commença alors une danse étrange. Mira ne comprit pas immédiatement pourquoi mais la raison se précisa rapidement. Même elle put deviner que des esprits en colère leur fonçaient dessus. Peut-être que l'oiseau arc-en-ciel invoqué allait les repousser. Ou peut-être qu'un orc en train de charger et de rugir allait les ramener au calme. En tout cas, elle n'allait pas se laisser faire, esprits ou pas. Elle dégaina son arme et se mit en position.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Rencontre spirituelle

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre spirituelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» retraite spirituelle
» macro pom pyro mage
» FAQ et Erratas
» [Aide spirituelle RP] : La Philosophie de l'Eclat
» La boîte des récits de la quête spirituelle de Deekay Flower.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Neutre :: Centre :: Plaines des Duels :: Plaine-