AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

L'arrivé du nain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


vargos
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 6
Date d'inscription : 15/08/2015




MessageSujet: L'arrivé du nain. Dim 30 Aoû - 18:37:16

Après une longue marche de plusieurs jours de la capital jusqu'à cette montagne, le nain était heureux d'avoir atteint sa destination.

Enfin arrivé a destination, c'est pas trop tôt.
Mais qui a eu l'idée de se planquer dans un tel endroit? m'enfin, tant qu'il n'y a pas d'elfes, sa me va.


Le nain posa son sac quelques temps au pose, s’assaillit par terre puis pris une grande inspiration.

Bon j'ai fait le plus dur, me reste plus qu'a trouver le monstre de cette montagne, j'espère qu’il acceptera cette offrande en échange de ces services.

Le nain regarda la chèvre qu'il avait acheter et tenue en laisse depuis la capital du Rédor.

Désolé ma grande, mais c'est ici que notre voyage s'arrête.
Et désolé par avance des sévices que te fera ce monstre.


Il ne pouvait penser a se qu'allait subir la pauvre chèvre. Mais bon, un maigre prix pour des services de forge. Après quelques minutes, le nain remis son sac a dos et se remis en marche vers le sommet de la montagne. Mais au moment de vouloir faire avancer la chèvre, celle-ci refusa d'avancer et se mis a bêler de peur. Vargos tira de toutes ces forces pour faire avancer l'animal capricieux.


Maudite chèvre, tu vas avancer oui, je t'ai payer, tu m'appartient et tu vas avancerrr!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: L'arrivé du nain. Dim 30 Aoû - 20:00:58

Reniflant les environs pendant que son maitre était parti faire il-ne-savait-trop-quoi, le vieil ouargue se baladait sur la montagne. Les environs rocailleux et rouges n'avaient plus de secret pour l'animal. Cela faisait trop longtemps qu'il arpentait ces terres en compagnie de l'orc. Bientôt la cécité s'emparerait de ses yeux, il le sentait au fond de lui mais cela ne le dérangeait pas. Après tout son flair ne lui ferait jamais défaut, pas plus que sa mémoire d'ailleurs. Chaque petite parcelle était minutieusement enregistrée dans sa tête. Chaque jour, ses os lui faisaient un peu plus sentir, tels étaient les désavantages de la vieillesse.

Qu'il était loin le temps où il était un jeune lupus encore fougueux, courant pendant des heures sans jamais en ressentir les effets. Maintenant, il devait faire confiance aux capacités de soin du peau-verte. Mais une question le taraudait: quand son Moment sera arrivé, le laissera-t-il rejoindre sa meute dans les vertes prairies de l'Au-delà ou le garderait-il à ses cotés? Il ne savait pas trop comment l'orc allait réagir entre ses principes et ses émotions. Sa tête face à son cœur. La bête espérait juste qu'en cet instant fatidique, son ami ferait le bon choix.

Tout d'un coup, l'imposant animal s'arrêta net. Une odeur alléchante lui tritura le museau et le faisait saliver d'avance. Celle d'une proie non loin de lui. Humant l'air de sa truffe, il se laissa guider par le vent. Ce dernier était changeant mais ça ne l'empêcherait pas de s'en rapprocher et, qui sait, attraper sa cible. Avançant à pas de loup, il serpentait dangereusement entre les paysages rouilles lorsqu'il les vit. Si le bipède ne l'intéressait pas, il en était différemment du magnifique morceau qui semblait avoir remarqué son odeur. Tant pis pour l'effet de surprise mais il aurait toujours le loisir d'occire sa proie.

Assez proche pour entendre le demi-humain râler contre la pauvre bête qui sentait le danger approcher, il ne put que constater la faiblesse de son instinct de survie. Bon ce n'était pas exactement comme s'il eu s'agit d'une proie plutôt que d'un prédateur mais il s'attendait à plus de vigilance de la part de ce dernier. Il en était certain, il aurait pu le croquer avant que ce dernier n'ai remarqué sa présence.

Voulant s'amuser avec le barbu, il s'amusa à pousser un puissant grognement de derrière son dos, en position de saut, il était prêt à surgir au dessus des deux êtres pour les faire paniquer. Il était peut-être un vieillard mais il avait gardé son âme de louveteau. Faux-frère que l'appelait son maître lorsqu'il lui arrivait de lui faire quelques farces : un orc jeté à la flotte, un morceau de viande chipé, etc... Il en passait des bonnes !

Attendant la moindre réaction de ses victimes, le loup gigantesque resta campé sur ses quatre pattes, tentant de paraître le plus intimidant possible. Bon ce ne serait sûrement pas si difficile compte tenu de la taille plutôt tassé des deux créatures qu'il avait dans son collimateur. Les babines suffisamment relevées pour dévoiler l'impressionnante rangée de crocs acérés, le ouargue fixait le nain de ses yeux jaunes, le défiant du regard : un petit combat ne serait pas de refus au pire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


vargos
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 6
Date d'inscription : 15/08/2015




MessageSujet: Re: L'arrivé du nain. Dim 30 Aoû - 21:52:04

La pauvre chèvre complétement effrayé par la vue du grand loup derrière le nain utilisa toute sa force pour se débattre et tenter de s’enfuir le plus loin possible de cette créature démoniaque.

Malgré tout, la force du nain était suffisante pour maintenir la créature a sa position et un combat de force commença entre les deux petits êtres essayant de faire fléchir l'adversaire sous sa force.

Le combat commença a épuisé les deux et la chèvre hurla a s'en ruiné les cordes vocales.
Le nain n'avait pas encore remarqué ni entendu ouargue et ne comprenait pas pourquoi l'animal était autant affolé, dans un dernier élan de force, celui-ci lança avec fracas:


Mais... tu vas te calméééé... maudite créatureeee!!!

On pouvait observer le nain devenir tout rouge et commencé a courbé le dos sous la force de la chèvre, quand soudain, a force de tiré sur la corde, une pression contraire fut exercé sur le corps du nain qui expulsa une dose quasiment létal de gaz méthane en direction du ouargue qui avait eu le malheur d'être derrière lui, le tout accompagné par un puissant bruit d'orage organique.

Oh putiinn, il était violent celui-la!
j'crois bien que j'ai salopé mes sous vêtements.


Répliqua le nain tendit que la chèvre avait fini par s'évanouir sous la peur grandissante de la mort.

Eh ben, si il n'y avait que sa pour te calmé, je peux recommencer quand tu veux.

Lança le nain tandis qu'il en lançait un autre.

Ah le cassoulet, rien de mieux pour remettre les tripes en place Ah Ah!
Bon faut que j'arrête, sinon je vais m'empoisonner tout seul, et sa le ferait pas si le monstre me voyait faire sa sur sa montagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: L'arrivé du nain. Lun 31 Aoû - 13:28:55

Alors que le ouargue approchant lentement sa gueule béante vers le nain qui ne l'avait toujours pas remarqué, il voulu lui faire peur en rugissant tout simplement dans ses oreilles mais un élément l'en empêcha. Un vent. Malodorant. Et fort de surcroît.

Il en avait affronté des adversaire durant sa longue existence. Des rivaux pour un territoire, des proies impressionnantes ou encore de puissants guerriers mais jamais il ne c'était fait vaincre... et encore moins de la sorte. Il avait perdu à cause d'un pet de nain ! Bon faut dire que pour le bipède ça avait l'air pas très agréable, alors que pensez pour lui qui avait un flair hautement supérieur au nez des humanoïdes.

Glapissant de douleur pour son organe malmené. L'imposant animal se recula de quelques pas, frottant son museau de ses deux puissantes pattes. Mais rien à faire. C'était comme incrusté dans ses cavités nasales. Voilà que l'animal reculait sans vraiment tenir compte de ce qui se passait autour de lui, s'ébrouant dans tous les sens pour essayer de faire partir l’odeur nauséabonde qui s'obstinait à le suivre.

Et voilà que sa proie était en train de faire des éloges sur ses gaz ! On aura tout vu ! L'envie de lui broyer son sale petit cou entre ses deux mâchoires le prit mais il ne put jamais exécuter ses pensées. L'odeur eu raison de lui et il sombra dans l'inconscience, faisant s'élever une fumée de poussière sous son corps massif. Ses jappements étaient plus espacés et faibles.

Mais le manège du loup géant avait attiré une autre présence. Bien plus dangereuse que ce dernier. La sombre silhouette englouti le pauvre nain dans son ombre. Vargos ne pouvait pas deviner la nature de cet être car ce dernier était caché sous un manteau encapuchonné qui tenait plus du haillon que d'un véritable habit. L'inconnu porta son regard sur les deux pauvres créatures échouées lamentablement sur le sol avant de se tourner vers le nain.

- Qu'est-il arrivé à mon ouargue? Et quelle est cette odeur?!?

Sa voix, tel le rugissement du tonnerre, laissait très clairement transparaître le mécontentement de l'individu. Une seule parole mal calculée et le nain verrait sa taille divisée de moitié... Mais il pouvait tout aussi bien se tromper, car l'odeur nauséabonde qu'il sentait pouvait tout aussi bien être dût à l'évacuation d'une poche de souffre dissimulée sous la couche terrestre. Ils se trouvaient sur un volcan après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


vargos
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 6
Date d'inscription : 15/08/2015




MessageSujet: Re: L'arrivé du nain. Dim 6 Sep - 20:06:00

Vargos entendit le mots prononcés par l'être massif. Une goutte de sueur froide parcouru son échine tandis que le nain resta figé de peur quelques secondes avant d'osé se retourner lentement.

Quand il le vit, le nain eu une des pires peurs de sa vie, pire encore que la fois ou il faillit mourir a causes de ces maudits insectes cavernicoles. Il avait en face de lui un être immense caché sous un manteau encapuchonné, un être si imposant qu'il ressemblait aux descriptions fait par les villageois.

Il ne pouvait plus bouger, surement tétanisé par la peur. Mais il fallait qu'il fasse quelque chose, il rassembla tant bien que mal le peu de courage qu'il possédait encore en lui et prononça et bégayant de peur:

Bonbonbonjourrrrrr monnmonsiiieur, rrararavi de vvvous rrrenconttré!!!
Jjjje mmmme nnommmmme VVVVavargosss et jjje reccherchhe un mmmaitre ffforgeron qqqui habbittterai iccci!!!

Mais quelque chose était en train de se préparer dans ces entrailles, une deuxième volé prêt a sortir a tout moment du pauvre nain qui ne ferait selon lui pas long feu si elle partait, heureusement le nain totalement tétanisé ne pouvait pas encore l'envoyer. Le nain pris une grande inspiration, expira lentement puis parla clairement a la montagne devant lui.

Pour votre ouargue, je ne sais se qui lui est arrivé.
Il était la, puis la seconde d'après il était par terre.
Sinon pour l'odeur, surement une poche de gaz qui a éclaté.


Prononça le nain avec un léger sourire au coin de la bouche tout en se grattant la tempe.

Et sinon a part sa, qui êtes-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: L'arrivé du nain. Lun 14 Sep - 20:19:47

Toujours de dos, le petit être se mit à se retourner lentement, comme si la prudence guidait ses faites et gestes. Cela ne choqua nullement l'inconnu. Il était habitué à ce genre de réaction après tout. Son vis-à-vis lui faisait maintenant face et c'est à ce moment-là qu'il décida enfin à abaissé sa capuche. Dévoilant son visage aux traits tirés, sa large mâchoire, ses pommettes saillantes, ses oreilles pointues, ses yeux couleurs miel, ses cheveux blancs tressés mais aussi et surtout sa peau verte.

L'orc, car c'en était bien un, examinait le nain du regard. Cherchant par ce simple fait à savoir si ce dernier lui mentait ou pas. Il avait horreur de recourir à la magie pour ce genre de détail. Après tout il n'était pas un mage et ne voyait pas l'utilité d'utiliser pareil artifice. Ce dernier semblait vraiment sincère, terrorisé mais honnête dans sa présentation c'est pourquoi l'orc consenti à se présenter à son tour.

- Arslack. Chaman et forgeron orc du mont Flamess.

Fit-il alors qu'il frappa de son poing sa large poitrine encore dissimulée entre les pans de son vêtement. Il était curieux de savoir ce qu'un nain pouvait lui vouloir. Bon, il se doutait que cela devait être dût à ses compétences liées à la forge mais il était de coutume que l'artisanat nain sur ces terres dépassait le reste alors pourquoi s'intéresser à son travail. Le petit barbu avait réussi à piquer sa curiosité au plus haut point.

D'un revers de la main, il invita le rouquin à le suivre. Si ce que ce dernier disait était vrai, mieux ne valait pas s'éterniser dans le coin sous peine de finir dans le même état que les pauvres animaux qui gisaient à leurs pieds.

- Dans ce cas suis-moi.

Fit-il tout simplement en attrapant les deux bêtes évanouies pas un de leurs membres. Il les traîna avec une telle aisance que cela laissait très clairement présager de la force de l'individu. Le ouargue d'une main et la chèvre de l'autre, il ouvrait la marche vers un endroit plus sur pour discuter. Il s'arrêta tout de même quelques instants pour lancer sa mise en garde avant de reprendre sa marche nonchalante. Le ton était bourru mais ce n'était clairement pas une menace de sa part.

- A moins que tu ne souhaites connaître le même sort qu'eux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


vargos
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 6
Date d'inscription : 15/08/2015




MessageSujet: Re: L'arrivé du nain. Dim 20 Sep - 21:15:00

Le nain ne tarda pas a suivre les conseils de l'orc et commença a avancer avec lui. Il pouvait le sentir, la tension qu'il avait accumulé commençait a descendre pour le bonheur de son pauvre petit cœur qui ralentissa progressivement. Mais qui en était autrement dans la partie basse de son corps qui bouillonnait sous la pression du gaz accumulé. Vargos tenta de contenir cette éruption du mieux qu'il le put en expulsant par petites vagues inaudible.

Alors comme sa, vous vivez sur cette montagne, vous êtes seul sur votre domaine?


demanda le nain pour attirer l'attention de l'orc hors du bruit de ses sphincters.
Le nain observa ensuite l'attitude pour savoir si cette stratégie fonctionne avec lui, il ne voudrait pas le mettre en colère. En effet, le nain avait regarder attentivement l'orc, et savait qu'en combat il ne pourrait rien faire contre lui.


Vous exercez depuis longtemps la forge orc?


Demanda le nain d'une manière assez effronté tout en lançant un autre jet un peu plus puissant, il commençait a avoir de plus en plus de mal a contenir le gaz efficacement et cela se voyait de plus en plus sur son visage ainsi que sur son corps qui commencèrent de plus en plus a se crisper.
Après encore quelques pas le nain demanda ensuite:

Vous m'emmenez où là?
car je commence a avoir un peu peur?

Le nain serra les dents et commença a imaginer des scènes dans sa tête qui le mettait en scène avec l'orc ou de l'orc avec la chèvre qui lui donnèrent d'autres sueurs froides dans le dos.

J'espère que vous ne ferez pas trop mal a la chèvre, s'est pas une mauvaise bête vous savez, et vous devriez laisser tomber ces pratiques étranges, je connais de bon médecins qui pourraient vous aider a arreter.


Lança le nain de manière hésitante a l'orc tout en baissant les yeux histoire de montrer que celui-ci a un peu honte de parler de cette manière a celui qui est censé l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: L'arrivé du nain. Lun 5 Oct - 18:47:57

Devant les questions du nain, l'orc ne put que relever un sourcil déconcerté. Le ton était beaucoup trop mielleux et craintif pour être sincère. Le nabot lui cachait quelque chose. Mais il ne voulu pas tout de suite faire part de ses suspicions à l’encontre du semi-homme, il avait tout le temps pour comprendre ses réelles motivations à errer dans le coin.

Traînant ses deux lourdes charges sans laisser apparaître la moindre gêne, il consenti tout de même à répondre au fils de la roche pour ne pas susciter la méfiance de ce dernier. Mais restant ce qu'il était, ses phrases restaient tout de même brèves et son ton bourru risquait de le freiner dans ses tentatives de sociabilisation.

- Plus ou moins et oui...

Haussant les épaules, il n'en dit pas plus. Préférant toiser le corps qui commençait à se crisper de plus en plus à ses cotés. Il se savait intimidant mais pas au point de mettre l'autre à mal. Quelque chose clochait, et puis cette satanée odeur de souffre qui les suivait commençait sérieusement à lui agresser le nez. Reniflant de mécontentement, il était en train de se demander si le comportement du nain avait un lien direct avec l'odeur... Oh non ! Le dégueulasse était en train de se décharger depuis tout ce temps. Ah ! Qu'elles avaient bon dos les vapeurs de souffre du volcan !

N'en pouvant plus, il cracha sec.

- Mais lâches-toi un bon coup, qu'on n'en parle plus le porc ! Je ne sais pas si je vais encore tenir longtemps ! Je comprends pourquoi ces deux pauvres bêtes ont fini par tourner de l’œil bordel !

La mauvaise humeur passée, il se renfrogna et continua tranquillement sa marche. Pour sur que l'autre avait sûrement dut faire dans son pantalon car ses lamentations avaient l'allure de puissants hurlements orcs. Puis il se calma et pour bonne fois se mit à répondre une nouvelle fois aux questions qu'on lui posait. A ce rythme là, il n'avait plus qu'à se réorienter et devenir guide touristique pour nouveaux arrivants.

- Je voulais t'emmener dans mon camp, un des seuls lieux du volcan où tu es le plus en sécurité mais si ma simple présence t'es insupportable, je peux tout aussi bien te laisser là vaquer à tes occupations !

Bon okay ça ne semblait pas aussi gentil que ce qu'il aurait pu laisser présager mais au moins c'était un pas vers la sociabilisation non ? Il faisait des efforts et ça on ne pouvait très clairement pas le lui reprocher.

Soupirant, il passa une grosse paluche verte sur son visage tiré. Lorsqu'un sourcil se releva face aux divagations de l'étrange individu. Un médecin ? Mais pourquoi faire ? Okay il pouvait avoir des accès de colère mais de là à aller voir un tel praticien, cela était un peu fort. Et pourquoi parlait-il de la chèvre ?

- Mais de quoi est-ce que tu parles petit homme ? Que veux-tu que je fasse avec une chèvre ? Mis à part la manger ou la traire ? Récupères là si tu ne me sens pas capable de m'occuper d'une bête !

Puis il reprit sa marche dans le silence, laissant ainsi le choix au petit roux de partir ou le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


vargos
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 6
Date d'inscription : 15/08/2015




MessageSujet: Re: L'arrivé du nain. Dim 11 Oct - 18:51:19

Après de telles mots, le nain suivit le conseil de l'orc.

Celui-ci s'éloigna d'une vingtaines de mètre du peau vert et se lâcha une bonne fois pour toute. Une puissant bruit d'orage retenti durant au moins une bonne dizaines de secondes. On pouvait lire sur le visage du nain un grand sourire ainsi qu'une déconcentration de son corps.

Haaaaaaaaaaaaaaaa!!! Sa fait du bien de relâcher la pression!

Lança avec fracas le nain tandis que celui-ci attendais assez pour éviter de tuer l'orc avec son odeur insupportable. Après 2 bonnes minutes, le nain fini par revenir ne supportant plus sa propre odeur intérieur.

C'est bon, on peut reprendre la route en toute sécurité.

Prononça le nain avec le sourire avant de reprendre la route avec la masse, il espérait seulement que cela n'avait pas mis son ami en colère, il écouta l'orc parler sur le chemin puis lui répondit.

- Je voulais t'emmener dans mon camp, un des seuls lieux du volcan où tu es le plus en sécurité mais si ma simple présence t'es insupportable, je peux tout aussi bien te laisser là vaquer à tes occupations !

Dans votre camp, parfait, c'est l'endroit ou je voulais aller au plus vite. C'est pas que votre montagne soit moche ou quoi, j'aime les montagnes moi! C'est juste que cet endroit semble extrêmement hostile et vue mon état, je donne pas chère de ma peau hors d'un endroit sûr.

Puis celui-ci changea de sujet pour discuter de son offrande.

- Mais de quoi est-ce que tu parles petit homme ? Que veux-tu que je fasse avec une chèvre ? Mis à part la manger ou la traire ? Récupères là si tu ne me sens pas capable de m'occuper d'une bête !

Pour se qui est de la chèvre, on m'a raconter que vous faisiez toutes sortes de sévices sexuels a ces animaux, je vous juge pas, on a tous nos côtés cachés. Moi par exemple, je veux partie explorer les lunes de Calypta et être le premier nain a fouler cette terre vierge de toutes présences vivantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Arslack Hurle-tempête
Esper Magister
Esper Magister


Messages : 74
Date d'inscription : 15/09/2014




MessageSujet: Re: L'arrivé du nain. Dim 20 Mar - 15:04:14

La réponse du nain sembla sembla quelque peu irrité l'orc. Pour preuve, ce dernier voyait ses pommettes s'assombrir sous l’afflux sanguin de la colère et de la gène. Il savait les humains bas et vils mais de là à proférer de telles rumeurs, ses dents grincèrent alors que ses traits se tirèrent. De légères secousses se firent sentir sous leurs pieds. La montagne répondait à ses humeurs et en ce moment son ire menaçait de le faire entrer en irruption. La rage pouvait se lire dans ses yeux ambres. Il baissa alors un regard courroucé vers le pauvre fils de la roche et d'un ton sec et froid, il prononça.

- Je vois...

Il regarda le petit être en face de lui pendant quelques secondes avant de détacher son regard dans la direction de son camp. L'être avait été honnête et ce n'était pas par méchanceté qu'il avait fait cela. Pour être précis, il avait plutôt été le dindon de la farce. Les humains avaient sûrement cru bon de l'envoyer à la mort en le jetant dans la gueule d'un orc en colère. Ces créatures perfides et racistes allaient le payer très cher.

- Nous irons un de ces quatre les corriger sur de telles pensées... Je ne suis pas partisan de tels actes, contrairement à eux apparemment...

La montagne sembla se calmer mais la rancœur de l'ermite n'était pas pour autant envolée. Au moins maintenant il savait comment il était perçu dans les environs. Mais la suite des paroles adoucit son humeur massacrante. Un nain vouloir monter dans les cieux ?!? C'était là la chose la plus absurde qu'il ait entendue aujourd'hui et pourtant il y avait du niveau !

Regardant d'un air grave le fils de la pierre, il ne décela aucun mensonge sur son visage. C'est qu'il était sérieux le bougre ! Se grattant le haut du crâne en signe d'incompréhension, il se demandait bien qu'est-ce que le petit homme pouvait trouver de si extraordinaire à ce vieil astre mort qui planait au dessus de leurs têtes.

- C'est un bien beau rêve... Certes étrange pour quelqu'un de ta race... Je vous connaissais comme un peuple préférant découvrir les entrailles de la terre et abhorrant la surface. Le monde est décidément plus de mystères. Des humains refusant de s'ouvrir et à coté, il y a toi : un nain qui rêve de découvrir l'inconnu. Les merveilles se cachent là où on ne les y attend le moins...

L'air rêveur, il porta son regard vers le haut, là où la lune était cachée par le bleu des cieux diurnes. L'espoir était un sentiment fort, qui pouvait faire avancer les êtres vivants. C'était quelque chose qui ne fallait pas prendre à la légère et il se refusait à détruire les rêves du nain. Un léger sourire ornait ses lèvres vertes.

- Je vais t'aider à y accéder... La lune... Enfin après avoir appris à ces humains à ne pas se moquer de ceux qui ne leur ressemble pas bien sur! La différence n'a pas à être méprisée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: L'arrivé du nain.

Revenir en haut Aller en bas

L'arrivé du nain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» gérer un gyrocoptere nain :evil:
» Seigneur nain boosté défense, rentable ?
» Bret vs Nain, besoin d'aide.
» [RP]L'arrivée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Sahoc :: Centre :: Mont Flamess-