AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Eden ( PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Celeste
Créatrice
Créatrice


Messages : 45
Date d'inscription : 03/12/2013




MessageSujet: Eden ( PV) Jeu 18 Déc - 18:22:14

Il y a tant de violence, tant de douleur et tant de haine dans l’univers.
Il ne se passe pas une déca-seconde sans que quelqu’un soit affligé de souffrances. Tant de maux que la déesse elle-même ne pouvait soulager mais qu’elle subissait par empathie . En effet, chacune de ses créatures étaient connectées à elle. Elle percevait chaque oppression comme autant de poignards lacérant son âme.
Afin d’apporter un peu de douceur et de bienveillance en ce monde, elle avait érigé ce jardin. Un jardin d’une beauté inégalée, peuplé d’arbres fruitiers de toutes sortes.

Une simple bouchée dans un fruit mur avait le pouvoir d’enivrer de chaleur et de bien-être, quiconque décidait de croquer dedans.
En ce jour d’hiver, les récoltes ne poussant qu’au sein de ce jardin, nombreux étaient les villageois à venir se remplir l’âme et l’estomac des mets divins. Etrangement, le pommier restait en disgrâce. Pour une raison inconnue, personne ne semblait vouloir « croquer la pomme »…
Celeste décrocha délicatement une belle pomme à l’aspect juteux et caressa doucement un petit serpent qui s’était lové autour d’une branche.


Dernière édition par Celeste le Mar 21 Juil - 17:34:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Tristan Louviann
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 16
Date d'inscription : 29/11/2013




MessageSujet: Re: Eden ( PV) Jeu 18 Déc - 20:08:16

Il y a tant de cruauté, tant de douleur et de haine, dans ce monde. Dans les autres mondes aussi, d'ailleurs, s'il fallait y songer plus sérieusement. Pourquoi, sinon, tous ces arrivants ?

Les jardins du palais rejetaient toutes bassesses dans les méandres de l'esprit, les noyaient dans un formidable oubli. Tristan accueillait avec gratitude l'apaisement que lui apportait la somptueuse végétation de la Créatrice. Jeune homme, c'était Archess, l'elfe prêtresse de Gaia, qui l'avait éduqué. Il avait donc naturellement grandi dans l'amour de la nature. Mais les grands discours des bienfaits végétaux de sa marraine n'avaient pas de beaucoup influencé son affection pour la terre et tout ce qu'elle recelait: il l'avait aimée au premier regard, sans qu'il eut été nécessaire pour cela de l'y inciter. Ce qui n'avait pas empêché Archess de lui communiquer sa passion des plantes comme s'il ne l'avait pas déjà partagée, au point qu'il avait parfois été heureux de s'éloigner un peu d'elle et des arbres.

Tristan avait rempli son rôle de maitre d'armes pour la journée. Il avait alors rejoint les jardins pour vider ses pensées de leurs maux et, plus que pour gouter les fruits délicieux que lui tendaient les arbres, se contenter de les apprécier du regard. C'étaient du calme et de la beauté des jardins, dont il était venu profiter. Il avançait doucement, à pas silencieux malgré sa carrure imposante, promenant sereinement ses yeux sur la végétation. Mais en s'aventurant vers les pommiers, ses yeux s'écarquillèrent. Et son coeur s'arrêta une éternité, avant de s'affoler sauvagement, comme pour rattraper tout d'un coup chaque battement qu'il avait manqué. Il était paralysé.

De terreur, d'admiration, d'embarras et de trop d'autres émotions à la fois. Il l'avait souvent croisée; il vivait au palais, et en dépit de tous ses efforts, il ne pouvait pas toujours fuir complètement avant de l'apercevoir. Mais jamais encore il n'avait rencontré Celeste d'aussi près, et jamais il ne l'avait rencontrée seule. Créatrice de Calypta, déesse pourvoyeuse de tout ce que celui-ci avait de bon, entité à l'origine du seul parti juste qui rivalisait avec le Sahoc, Céleste comblait de beauté les jardins somptueux.

Il était la seule tâche sur la vision délicate que constituait ce tableau. Tristan regretta d'être passé par les jardins, il regretta cette rencontre; il regretta d'être né. De retour de ses leçons d'arts martiaux, il devait présenter une allure échevelée repoussante, avec ses cheveux en bataille, sa barbe de cinq jours et ses vêtements poussiéreux et imprégnés de sueur. Et si la Créatrice posait le regard sur lui, verrait-elle aussi tout ce que son âme avait de repoussant ? Enfant du Sahoc aux mains tachées de sang, n'était-il pas une abomination indigne du regard de l'entité ? Ses torts les plus vils assaillirent sa mémoire paniquée.

Cela ne faisait pas trois secondes que ses pensées le tourmentaient, mais soudain, Tristan eut la certitude que son expression embarrassée et son silence choqué étaient une injure à la Créatrice. Il fallait réagir. Il s'inclina alors vivement, sans oser lever le regard, adresser ses salutations, ou redresser l'échine. Et il resta figé ainsi, trop intimidé pour se risquer à un nouveau faux pas. Maître d'armes trentenaire habituellement calme et sûr de lui, il se sentait à présent comme un enfant plus empoté que les élèves les plus maladroits auxquels il dispensait ses leçons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Celeste
Créatrice
Créatrice


Messages : 45
Date d'inscription : 03/12/2013




MessageSujet: Re: Eden ( PV) Mer 22 Juil - 10:31:02



En ce jardin, aucune peine ne venait troubler sa quiétude, aucune douleur, aucun maux ne parvenait à franchir les premières haies du jardin enchanté.

Pourtant, pour la première fois en ces lieux, un sentiment violent vint heurter  son oasis de paix intérieur. Qui pouvait se sentir ainsi troublé, entouré de merveilles ? Quel individu était t’il capable de rester insensible à la beauté pure et sauvage de la nature ?
La réponse à ces questions était inclinée devant elle.

Un jeune homme, de toute évidence, courbait l’échine de manière plus cérémonieuse que ses propres serviteurs. Certes, de nombreux habitants d’Erador entreprenait de la saluer  avec respect, admiration voire avec amour, lorsqu’ils la croisaient. Mais rares étaient ceux qui, comme lui, dégageait un sentiment de crainte et de trouble à son égard.

Non, pas à son égard, c’était une sensation différente de celle des serviteurs de sa sœur. Elle n’était pas la raison de sa souffrance, il était sa propre raison de souffrir.  
Ce jeune homme devait faire partie des gens, dotés d’un trop grand sens du bien et du mal, qui voyaient leurs propres imperfections dans le reflet des qualités des autres.

Celeste caressa l’arbre du bout des doigts et décrocha la plus belle pomme. Elle avait l’air sucrée et juteuse. Pleine de douceur. Exactement ce dont il avait besoin.

Comme Tristan n’osait pas se relever, la reine lui prit la main. Elle sentit la chaleur de sa peau, contrastant avec la froideur de la sienne. Elle retourna doucement sa paume et lui déposa la pomme.
Dans un murmure à peine audible mais emplie de la plus pure des bienveillances, elle eu ces mots :

«  L’esprit est le plus intransigeants des juges »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Tristan Louviann
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 16
Date d'inscription : 29/11/2013




MessageSujet: Re: Eden ( PV) Ven 24 Juil - 10:19:04

Le flot d'angoisses et de culpabilité qui l'assaillait disparut comme une bulle d'eau à l'air libre au contact froid de la déesse. Choqué, mais n'osant pas bouger, Tristan accueillit d'un regard perplexe la pomme dans le creux de sa main. Alors, les douces paroles de Céleste donnèrent tout son sens à son approche et il sourit.

- Un peuple a, parait-il, connu la déchéance après qu'un homme ait accepté de goûter la pomme que lui proposa une femme blonde dans un jardin aussi luxuriant que celui-ci. Je vous supplie de nous conserver votre bienveillance même si je cède à la gourmandise, Majesté.

Il croqua avidement le fruit offert par la déesse et savoura son goût, en même temps qu'il savourait la simplicité de la scène. Il n'aurait jamais cru vivre un jour un échange aussi ordinaire et naturel avec la divinité qui avait donné naissance à tout ce qui existait, lui y compris. Archess lui avait pourtant souvent assuré de l'ouverture d'esprit et de la douceur de Céleste. Mais l'elfe attribuait à la déesse toutes les qualités qui pouvaient exister, aussi Tristan avait-il rarement pu imaginer la Créatrice autrement que sous la forme abstraite de la perfection - ou bien de l'exagération, selon le temps qu'Archess pouvait passer à vanter les mérites de Céleste sans reprendre sa respiration.

Et pourtant, pourtant ! Pouvait-il se permettre de profiter égoïstement de la sérénité de l'instant, quand il pouvait tenter de réparer ses torts ? A regret, Tristan engloutit une dernière bouchée de sa pomme. Le fruit avait soudain un goût plus amer dans sa bouche.

- Majesté, puis-je oser vous soumettre une requête ? Je crois que vous serez meilleur juge que mes propres remords.

Son coeur cognait sa poitrine tandis qu'il observait un silence poli en attendant que la Créatrice ne lui permette de poursuivre.

- Je voudrais mériter le pardon, et rendre la vie que j'ai prise. Y a-t-il quoi que ce soit que je puisse faire pour racheter mes torts et rappeler Arwen sur Calypta ? Je donnerais n'importe quoi pour nettoyer le sang que j'ai sur les mains et lui offrir la vie qu'elle méritait.

L'assassin avait péri de sa main alors qu'elle s'apprêtait à achever le prince de Kalon. Tristan était intervenu pour sauver; emporté par la violence du combat, il avait tué. La jeune femme comptait de nombreuses victimes de son fait, elle avait soutenu le Sahoc. Pourtant, Tristan croyait en sa bonté. Elle avait fait de mauvaises rencontres, vécu des épreuves trop douloureuses. Elle aurait certainement pu prendre un autre chemin s'il avait su mieux la guider, s'il avait été plus présent. La Créatrice savait sûrement la véritable nature d'Arwen Blacksoul. Mais cela suffirait-il à la convaincre de lui accorder une seconde vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Celeste
Créatrice
Créatrice


Messages : 45
Date d'inscription : 03/12/2013




MessageSujet: Re: Eden ( PV) Ven 24 Juil - 11:45:54


Devant tant de trouble et de culpabilité, Celeste enveloppa Tristan d’un regard plein de douceur et surtout d’empathie. Ses yeux le percèrent comme si elle savait tout de lui. Ce qui était certainement le cas.
"Se racheter », il s’agit là d’un mot bien étrange.

Sa voix habituellement douce et susurrantes se modifia  vers une tonalité plus maternelle. Tristan se berçait d’illusions, qui une fois abouties, ne lui apporteraient que plus de souffrances encore.
Elle s’entreprit alors de lui expliquer les choses telles qu’elles étaient, objectivement parlant. Il n’allait certainement pas apprécier ce qu’elle s’apprêtait à lui dire. Mais tous les remèdes demandent une dose de poison.

Considérons que je vole de l’argent à une personne. Mais que finalement, après quelques temps, je lui restitue cet argent.
Nous nous retrouveront dans la situation initiale. Cependant, la restitution n’efface pas l’acte d’avoir volé.
Cet acte même s’il est « réparé » ne revient pas à « l’emprunt » pour plusieurs raisons :

- La personne n’était pas consentante, son libre arbitre a été violé.
- La personne n’était plus libre de ses choix en ce qui concerne l’utilisation de cet argent. En plus de son argent, on lui à potentiellement volé un futur, aussi futile soit-il.

« Réparer » n’est pas « se racheter ». Le mal aura été fait.
Seule la conscience peut décider de ce qui est acceptable ou non en cette matière. Vous devez vous poser la question en vous-même, qu’est ce qui permettrait de rendre à la victime ce qui lui a été prit ?

- Ajouter son propre argent à celui volé ?
- Demander le pardon et le recevoir ?
- Empêcher un autre voleur de voler ?
- Sauver une autre victime du vol ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Tristan Louviann
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 16
Date d'inscription : 29/11/2013




MessageSujet: Re: Eden ( PV) Lun 27 Juil - 11:35:29

La réponse était simple : rien. Rien ne rendrait jamais à Arwen ce qu'elle avait perdu. Elle s'était fait justice elle-même dans la peur et le sang, et jamais sa rancune ne s'était apaisée pour autant. Tout ce que Tristan pouvait faire, c'était intervenir chaque fois qu'il le pouvait pour protéger les faibles avant que la cruauté des autres ne les assombrisse à leur tour. Et c'était bien ce à quoi il s'efforçait, tous les jours depuis qu'il tait maître d'armes. Cela n'amoindrissait pas le moins du monde sa peine et sa culpabilité. Arwen s’accommodera-t-elle de ces sentiments ?

Le regard de Tristan était chargé de tristesse, mais il eut un petit sourire en coin. Malgré la dureté des propos de la Créatrice, il lui était reconnaissant de sa sagesse et de son honnêteté. Il lui adressa un hochement de tête en signe de gratitude. Le maître d'armes n'était pas vraiment déçu; il n'avait rien espéré de sa demande. Ca n'avait été qu'un souhait désespéré qu'il avait ressenti le besoin d'exprimer non pour qu'il se réalise, mais par acquis de conscience, et parce qu'il avait voulu le partager auprès d'un être capable de comprendre sa peine.

Tristan croqua de nouveau dans la pomme, pour se donner contenance et, au bout d'un moment, après avoir dégluti, changea de sujet sans aucune subtilité :

- Majesté, je souhaiterais me permettre une suggestion. Les relations entre les 3 factions semblent particulièrement... échaudées ces derniers temps. Beaucoup de rixes ont éclaté dans la capitale en l'espace de trois mois. Il ne s'agit que de bagarres de tavernes ou des règlements de compte entre guilde mais ... j'avais dans l'idée que ce climat de violence pourrait être canalisé au bénéfice d'une activité plus utile à la capitale. Pensez-vous qu'il serait possible d'organiser un tournoi ? Je crois que l'événement calmerait les tensions un moment et divertirait le peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Celeste
Créatrice
Créatrice


Messages : 45
Date d'inscription : 03/12/2013




MessageSujet: Re: Eden ( PV) Mar 28 Juil - 16:32:51

Celeste laissa quelques instants à Tristan pour qu’il se retrouve avec lui-même le temps de prendre une décision.
Durant ce laps de temps, elle tourna la tête vers un bananier.
Une jeune femme était couchée sur le sol, recroquevillée en position fœtale. Elle souriait compulsivement,  à s’en abimer la mâchoire. Ses yeux restaient grands ouverts et ses pupilles étaient dilatées. Elle marmonnait indéfiniment la même phrase.
« Tu es là, mon bébé »
Ce spectacle provoqua en elle une peine immense.
L’inconvénient avec les fruits du bonheur, c’est qu’à très forte dose, ils distordent la réalité. Le rêve et l’obsession remplacent tout, il ne reste plus qu’un délire, tourbillonnant encore et encore,  jusqu’à ce que l’estomac ai terminé sa digestion et que la réalité récupère sa place.
Ces derniers temps, ils étaient de plus en plus nombreux à se perdre dans la complaisance des fruits du jardin. Ils se jetaient corps et âmes sur leur seul espoir de bonheur, même pour quelques minutes de répits.
Quelques minutes… c’était quelques minutes qui faisaient la différence entre la vie et la mort. Entre la santé et la maladie, entre la joie et la tristesse, entre la lucidité…et la démence. La magie a toujours un prix. Tout le monde était-il capable de le payer ? La déesse en doutait.
D’ici quelques instants la jeune femme se réveillerait de sa douce langueur et serait de nouveau assaillit par les sentiments qu’elle cherchait si désespérément à étouffer.  Mais les fruits avaient au moins cela de bien que leurs effets se dissipaient petit à petit, empêchant un retour de flamme brûlant.
« Un tournoi ? »
Celeste détourna son regard de la jeune femme pour le braquer sur Tristan. Ses yeux s’illuminèrent.
«  Oui … un tournoi. Nous n’en avons pas vu à Calypta depuis bien longtemps. Il est vrai que ces activités ont un pouvoir salvateur. La compétition réunit, rassemble, pousse au dépassement de soit . . .oui…. »
Celeste rejeta avec grâce sa longue chevelure en arrière et tourna les talons en directions du château.
«  Très bonne initiative » apprécia la déesse.
«  C’est décidé, vous serez en charge de son organisation »
En quelque seconde, elle disparut de son champ de vision. Laissant Tristan seul, une pomme à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Eden ( PV)

Revenir en haut Aller en bas

Eden ( PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nouvelles figurines EDEN
» [Overture d'un commerce] L'Etal d'Eden
» Eden
» Eden - Erreur sur la carte du Green Mamushi
» Soirée initiation EDEN au club

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Cité des Créatrices :: La Cité Mère :: Palais des Créatrices :: Jardins-