AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Bonjour le monde, je t'emmerde bien [ PV : Thruk ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar


Ladra
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 9
Date d'inscription : 26/10/2014




MessageSujet: Bonjour le monde, je t'emmerde bien [ PV : Thruk ] Mar 28 Oct - 20:05:23

Avez-vous déjà porté un poney adulte dans vos bras ? J’ai de grand doute que votre première réponse soit « Oui, bien entendu. Même qu’après avoir fait trois fois le tour du pâté de maison en portant mon poney je vais prendre du thé à la citrouille chez mamie Gilberte. Ensuite tous les deux on discute recettes de flan aux vers de terre en tricotant des chaussettes avec nos oreilles. ». S’il se trouve que par un drôle de coup du sort ça soit le ca pensé à faire partager votre recette de flan au verre de terre. Brave bande de mignon petit moustique de mamie Gilberte. Sinon n’avez jamais porté de poney adulte et bien sachez que c’est lourd et volumineux et ça même si on est un dragon. Certes ce n’est pas insurmontable, mais ça reste lourd, surtout si on veut le porter sous sa forme humain, comme Ladra ce n’est pas un demeuré complet tout de même et bien depuis qu’il a récupéré l’œuf énorme et bien il reste sous sa forme de dragon en évitant toutes les routes commerciales du désert de lumière.

Pour ceux nul en géographie Calyptienne nous allons indiquer clairement où se trouve la futur maman et le petit, énorme, œuf. Donc ces deux lascars se trouvent à la frontière entre la forêt des frayeurs et le désert de lumière. Juste entre les deux. C’est à cet endroit précis que l’étoile du destin décida de faire son œuvre et de bien faire chier encore une fois. Là l’œuf commença à bouger. Donc un truc de la taille d’un poney adulte rappelons le, pesait son poids, étant porté à deux mains par un dragon rubis depuis une bonne semaine, alors qu’un œuf classique aurait pu être porté sous la forme humain du dragon en question, sous un soleil de plomb, se met à bouger d’un coup. Réflexe logique de Ladra fut de le poser à terre, enfin à sable, pour le voir naitre.

Non il n’allait pas voir le machin naitre entre ses doigts. Il n’était pas fou à ce point. En tous les cas  le jeune dragon était tout excité, ça allait être la première naissance qu’il verrait. Il avait les dire de son père de comment se comporter avec le futur petit, il pria tout de même pour que tout se passe bien. Là avec ses grands yeux plein de paillette, sous sa forme draconique il regarda l’œuf se briser doucement.


Dernière édition par Ladra le Mer 29 Oct - 10:34:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Thruk
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 6
Date d'inscription : 24/10/2014
Localisation : Avec l'autre crétin patissier.




MessageSujet: Re: Bonjour le monde, je t'emmerde bien [ PV : Thruk ] Mar 28 Oct - 20:39:49


Chaud. Il fait chaud dans l'oeuf, depuis quelques temps. De quoi donner un dragon cuit avant même qu'il soit sorti. Mais on n'est pas encore conscient, dedans. Pas encore réveillé, pas encore grognon. Pourtant, c'est secoué depuis quelques temps. Comme si on le bougeait au lieu de le couver. Y aurait de quoi donner le mal de mer.

Mais, sincèrement. Vient un moment où il ne faut plus se laisser faire. Pas vrai ?

Alors tout se met en marche. Moment merveilleux où le miracle de la vie s'exprime encore une fois. Instant poétique et délicat où d'une cage de pierre concassées et organiquement assemblées et colmaté va sortir une nouvelle créature. Son regard neuf sur le monde, ses premiers pas maladroit mais porteurs de tant d'énergie.. Le miracle de la vie et tout ce qu'il porte d'espoir et d'avenir, oui, tout cela se met en marche. La coquille se fend, progressivement. Une fissure,une seconde, vingt fêlures. Des bribes tombent, la coquille s'émiette au fur et à mesure. Une patte avant sort d'un coup, puis une arrière. La diagonale n'est pas tenable, forcément, alors l'oeuf déséquilibré s'écroule sur le côté et la coquille s'abime de plus belle. Finalement, tout éclate et au milieu des débrits une forme sombre remue maladroitement. C'est noir, noir comme la nuit. Deux ailes qui se déplient sans savoir comment, une queue qui balaie l'air et déséquilibre le dragonneau. Les yeux s'ouvrent, vert absinthe et perçant. La gueule s'ouvre pour un baîllement, et les gencives s'arment d'une dentition épileptique, parfois visible parfois cachée et rangée. Difficile de tout coordonner du premier coup, on aimerait vous y voir. Et puis le petit être prend conscience qu'il n'est pas seul, qu'on l'observe avec bienveillance. Ses yeux se plantent dans ceux de l'Autre, le Grand, le Rubis brillant. Le dragonnet va dire ses premiers mots, qui établiront sans doute un lien fort entre les deux écailleux. Moment historique, moment magique.

- T'es moche.

Petit reniflement du dragon, il regarde autour et tape de la patte sur le sol. C'est maladroit, mais très clairement signe de mauvaise humeur.

- Chaud. Trop chaud. J'veux m'casser.

Le dragonneau se retourne sans attendre de réponse et essayer de se cacher sous les restes de ce qui fut son oeuf. Ce n'est pas très efficace, mais tant pis. Avec un grognement, le nouveau né se retourne vers son aîné.

- C'est quoi mon nom ? Y a intérêt qu'il soit bien, fais gaffe.

Oui, parce que visiblement, le nom de l'autre dragon, il s'en fiche complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Ladra
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 9
Date d'inscription : 26/10/2014




MessageSujet: Re: Bonjour le monde, je t'emmerde bien [ PV : Thruk ] Mer 29 Oct - 10:04:27

Le père de Ladra avait parlé de plein de chose possible à l’éclosion de l’œuf. Des tonnes de trucs envisageables. Il y avait la possibilité que le petit pleur, c’était une chose fréquente, il fallait juste trouver de quoi le calmer. Il était possible aussi que le petit hurle pour avoir à manger ou le demande poliment, mais le second cas était ultra rare. Quand on avait un bébé dragon poli dès la naissance, un on était presque certain que c’était un oméga et deuxièmement on pouvait remercier les déesses en personnes pour ce miracle, enfin si le petit était une femelle et que l’on souhaitait en faire une parfaite mère de famille. Après il y avait la possibilité que le petit ne parle pas, regarde juste et attende. Il était aussi probable que le petit ouvre les yeux, donne son prénom draconique puis agisse comme une enfant humain. Il y avait les petits qui se mettaient à appeler la première personne qu’il voyait maman et tant d’autre possibilité.

Là, devant donc les yeux plein d’étoile du dragon de rubis qui avait suivi l’éclosion avec un émerveillement certain il y avait un dragon tout noir, deux yeux verts et une phrase. T’es moche. Moche, maman, ça commençais bien par la même lettre, ça devait être du pareil au même pour son jeune esprit. Ça ne pouvait être que cela. L’auto-persuasion a parfois des effets assez magiques. Donc avec un sourire niais il regarda le petit faire ses premiers mouvements, dire ses premières phrases pleines de douceur et de délicatesse, ainsi que se braquer sur la dernière. Merde, ça il y avait pas réfléchit depuis le début de son périple. Il tendit une de ses ailes au-dessus du petit pour le protéger plus efficacement du soleil que son bout de coquille et ouvris le bouche en tentant de se montrer super persuasif.

« Ton prénom c’est Vahid. »

Il avait lu ce prénom-là dans un bouquin ça devait pas être si horrible à porter. Puis c’était originale, en tout cas ça faisait pas prénom nain. Quoi que peut-être un peu. Non, ça serait très bien. Il baissa son museau à hauteur du petit être pour le pousser doucement vers la forêt juste à côté.

« Allez, là-bas tu auras moins chaud. »

Ce qu’il pouvait être naïf de croire que nommer un enfant dragon qui vous dès la naissance que l’on est moche serait aussi facile que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Thruk
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 6
Date d'inscription : 24/10/2014
Localisation : Avec l'autre crétin patissier.




MessageSujet: Re: Bonjour le monde, je t'emmerde bien [ PV : Thruk ] Mer 29 Oct - 12:28:26


Léger silence, comme un temps de réflexion. Vahid ? .. Vahid. Hrm, comment dire ça ?

- C'est moche. Prénom de tapette.

Petit reniflement du dragon, il regarde autour et tape de la patte sur le sol. C'est maladroit, mais Bon, au moins il sait ce qu'il veut, hein ? En tout cas, ce qu'il ne veut pas. Un reniflement encore, et il louche sur ton aile au dessus de lui. Difficile de dire s'il est satisfait ou dédaigneux, mais il lui semble normal que tu fasses de ton mieux pour qu'il ne soit pas incommodé. Dire merci serait donc idiot. Après tout, il n'a rien demandé. C'est toi qui a décidé de le protéger, non ? Et puis il doit te rappeler quelques trucs, aussi. Qui que tu sois, tu n'as aucune mémoire. Mais c'est pas grave, il va t'apprendre. Ah lala, jamais tranquille ! A peine sorti de l'oeuf, et déjà tant de travail pour te dresser.

- T'es sourd ou t'es bête ? J'ai dit : on s'casse. Trop chaud et sec.

Et il paraît que la vérité sort de la bouche des enfants. Soit elle est particulièrement cruelle, soit celui-ci est déjà adulte.. Sans plus attendre, puisqu'il ne doute pas une seconde de ta soumissions inconditionnelle, le dragonnet se met en route. Les quatre pattes ne sont pas très agiles sur terre, mais au moins le dragonnet a de la volonté. La chaleur attaque ses écailles tendres. Ca tire de partout, et vraisemblablement ça ira de mal en pis. Le dragonnet grommelle une fois de plus et étire ses ailes avec mauvaise humeur.

- C'est loin, la fin de ce coin pourris ?

En tout cas, il n'a pas sa langue dans la poche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Ladra
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 9
Date d'inscription : 26/10/2014




MessageSujet: Re: Bonjour le monde, je t'emmerde bien [ PV : Thruk ] Mer 29 Oct - 17:50:17

Un prénom de tapette ? Vraiment ? Vahid c’était un nom de tapette ? Pourtant il était certain que ce n’était pas un nom pour tuer des mouches. Il faudrait peut-être qu’il revoit certain terme de vocabulaire avec pauvre petite chose sans défense. S’il n’écoutait que son instinct il serait en train de gagatiser, mais comme son papa lui avait dire d’être un exemple de fermeté. C’était les premiers contacts avec le monde qui faisait un dragon.

« Vahid ne te vas pas du coup. Dommage, tu étais pourtant unique. Dimitri t’irais mieux ? Sinon choisit toi-même. »

Il pouvait bien lui accorder le choix de son prénom à la boule d’écailles noires. Lui-même avait bien choisit son prénom draconique dès sa naissance ainsi que son prénom sous sa forme humain, alors pourquoi pas le petit. Au moins, il aurait eu différend choix pour lui. Si par hasard plus tard il se plaignait que ça lui allait pas, ça ne serais en aucun cas de sa faute. Il se préparait d’avance à affronter la future crise d’adolescence du petit être. Il n’était jamais trop tôt pour le faire et souvent trop tard. Il se demanda trente secondes s’il avait été ainsi le jour de sa naissance. En tout cas ce petit était parfaitement adorable. Son père serait si fier de voir un petit dragon comme celui-ci.

« Je ne suis pas sourd et je suis une bête effectivement, mais si tu regardais juste en face de toi, genre en levant ton museau vers devant, tu verrais que dans trois coups de pâte tu es à l’abri sous l’ombre d’arbre. »

Il lui prit doucement la tête entre ses griffe et lui montra la dites forêt droit devant. Ce n’était pas comme si c’était à l’autre bout du monde ou bien qu’il marchait depuis des heures. D’accord il ne devait pas être habitué à marcher au vus de son âge et de son vécus, mais il pouvait bien marcher trois pas. Non ?

« Fait un petit effort et après je te fais à manger. »

Il avait de quoi potage, omelette ou encore plat compliqué, si le petit avait la patience d’attendre qu’il est fabriquer un four provisoire. Sinon il pourrait toujours faire son dessert d’herbe sucré ou au fraise si il en trouvait. Ladra bavant presque sur lui-même en rêvassant sur les futur plat possible et fit un pas en direction de la forte pour encourager son petit à en faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Thruk
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 6
Date d'inscription : 24/10/2014
Localisation : Avec l'autre crétin patissier.




MessageSujet: Re: Bonjour le monde, je t'emmerde bien [ PV : Thruk ] Jeu 30 Oct - 12:06:07


Quoi, Vahid ça voulait dire unique ? Sérieux ? Ah, faich ! Le prénom gagne soudain un prestige considérable dans la tête du dragonnet. Mais sa fierté très mal placée l'empêche de montrer quoi que ce soit. S'il commence à déjà céder, rien n'ira plus. Tant pis pour Vahid. Bah, c'était très certainement uen mauvaise idée dans tous les cas, son instinct ne se trompait pas. C'est encore un coup fourré de l'autre, pour le lui faire regretter. Vahid, ça veut dire tapette en fait. Mais il essaye de faire regretter le nom, de le faire céder, se soumettre, et non il ne cèdera pas ! Jamais !

- Dimitri c'est pire. J'aime pas. T'es nul, pas d'idée.

Un gros soupir lui échappe. Pourquoi doit-il tout faire lui-même ? Rah, vraiment, l'autre ne sert à rien ! A-t-on idée de suggérer des choix aussi lamentable ? Dimitri ne doit vraiment pas être significatif de quoi que ce soit d'important non plus. Ca fait beau gosse raté. Et lui, il n'est pas raté.

- Thruk. C'est Thruk. Pourquoi t'es aussi grande ?

Bien obligé de voir la forêt, Thruk tout frai renifle et s'affale par terre. Ses pattes sont un peu lourdes, mais il pourrait tout à fait aller jusque là. Voire bien plus loin. Mais non, il a décidé qu'il ne voulait pas. Le soleil tape trop fort pour lui, mais son esprit de contradiction l'incite à repousser encore plus les limites. Se déplacer alors qu'un autre peut le porter ? Pfeuh ! Il est plus grand et gentil, c'est fait pour qu'elle puisse le porter, non ? Il, elle, oui, Thruk confond un peu les gens. C'est une appellation au pif. De toute façon, ce n'est pas comme si l'autre était important pour le moment, pas vrai ? Est-ce que les meubles ont une quelconque importance à part leur utilité première ?

- J'ai même pas une heure, l'endroit m'agresse, fait trop chaud, et toi tu voudrais que je marche ? Irresponsable !

Qu'il est charmant..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Ladra
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 9
Date d'inscription : 26/10/2014




MessageSujet: Re: Bonjour le monde, je t'emmerde bien [ PV : Thruk ] Ven 7 Nov - 14:54:06




Thruk ? La boule d’écaille face à lui voulait ce nommé ainsi ? Comme quand on dit truc ? Vraiment ? Bah, c’est son souci maintenant, lui il avait fait des efforts d’originalité, il avait proposé des noms assez bien lu dans des livre, après si c’était du Calyptien ou non là ce n’était pas son problème. Après tout l’œuf ne semblait pas venir d’ici. Il n’avait jamais vu d’œuf de dragon comme ça, ni de gamin aussi effronté dès la naissance ; Après ce qu’il avait pu voir en bébé c’était des humain, dans des caravanes, des nains et des créatures pas forcément doué de parole, mais qui n’avis rien à voir avec un dragon.

Le dragon rouge hocha la tête comme pour accepter le nom et écarta la demande pour sa taille. Comme si il allait commencer à expliquer qu’étant donné qu’il était adulte il était de ce fait grand dès le premier jour de vie du petit. Il semblait de base maitriser beaucoup d’intellect pour une jeune vie pas besoin de lui remplir la caboche tout de suite. Il faudrait tout de même qu’il voit pour son vocabulaire, sinon dans les jours, mois et années à venir ça allait très rapidement devenir problématique. Imaginé si la petit chose innocente dans tout sa bonne volonté du monde à souhaiter communiqué insultait un chef de clan, ou un esper voire pire une des deux reines ? Ben, pour faire simple, du coup il resterait qu’un tas de cendre du petit. Ça serait dommage tout de même.

« C’est toi qui est petit. »

Oui expliqué ainsi c’était beaucoup plus simple et construit. Ladra attrapa ensuite le jeune dragon par la peau du coup avec ses crocs, comme une maman chat déplaçant ses petits pour le mettre enfin à l’ombre dans la forêt face à eux. Il n’avait pas vraiment envie d’un long combat pour faire aller le petit être jusqu’à là-bas. Après tout peut-être que ce n’était pas raisonnable de le faire marcher autant depuis le début mais bon …

« Si tu es assez fort pour bouger autant ta langue, j’ai pensé que tes pate était aussi fortes. Je me suis trompé sur ta force, dommage. »

Il prit sa forme humaine pour pouvoir se mouvoir plus facilement et plus discrètement entre les arbres par la suite. Il tourna le dos à son protégé et commença à ramasser des baies se trouvant pas loin et qui était comestible. Il allait lui faire tout de même à manger après tout il était certainement énervé simplement car il n’avait pas eu sa nourriture tout de suite. Son père aussi était grognon quand il avait faim.

« Repose toi, je vais te faire à manger. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Thruk
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 6
Date d'inscription : 24/10/2014
Localisation : Avec l'autre crétin patissier.




MessageSujet: Re: Bonjour le monde, je t'emmerde bien [ PV : Thruk ] Lun 10 Nov - 15:36:29


Petit ? Non. C'est la bonne taille, il a la bonne taille. Il a quoi ce grand débile, là ? Nawak. C'est la bonne taille. Le reste est pas adapté, c'est tout. Nombriliste ? Noooon, pas du tout. Pourquoi dites-vous ça ?  

- Nah. C'est toi qu'est trop grand. Trop vieux. Papy, va.

Il pourrait accorder à ce machin l'excuse de l'âge, mains sincèrement, qui donne encore ce genre de prétexte pour pardonner le gâtisme baveux et insupportable des doyens has been ? Y a pas marqué bonne poire.

- La vraie force n'est pas que de faire, mais aussi de faire faire.

Ou comment se rattraper aux racines. Mais les répliques du grand le pique vraiment, ça fait mal à son ego démesuré. Alors Thruk se tait un peu, vexé et boudeur. Un peu, oui. Parce que vite, il se redresse et suis l'Autre -humain ?- pour le regarder faire. Faire à manger ? De quoi ? Comment ? C'est long ? C'est quoi ? Les grands yeux verts observent sans perdre une miette. Le bébé dragon suit en faisant quelques pas, puis s'assoit pour reposer ses pattes lourdes, et se relève à nouveau. Par curiosité et refus de se faire dominer par son corps. Déjà, sa volonté commence à se faire sentir.

- Tu fais quoi ?

Léger regard. S'il répond qu'il fait à manger comme un débile qui radote c'est pas grave. Thruk répètera. Tête incliné le reptile passe la langue sur sa gueule pour l'humidifier et observe l'Autre.

- C'est quoi ton nom  Pourquoi t'étais là  Tu viens d'où , On est où ? Y a qui d'autre ?

Aaaah, l'âge des "pourquoi" et des questions.. Ladra n'a pas fini de sentir des points d'interrogation le harceler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Ladra
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 9
Date d'inscription : 26/10/2014




MessageSujet: Re: Bonjour le monde, je t'emmerde bien [ PV : Thruk ] Mar 11 Nov - 13:40:04



Vieux ? Pourquoi pas. Après tout le petit n’avais que quelques heures et tout ce qui était plus âgé que lui devais certainement vieux. Enfant il avait déjà dit à son père que ce dernier était vieux et ce dernier en avait simplement rit avant de le poussé sur les morts vivants du coin. Adorable souvenir. Il se mit à rire doucement à se souvenir et continua d’écouté le petit.

« La force vraie n’est pas ça. C’est savoir autant utiliser sa tête que son corps. Si tu veux croire que tu es fort car tu arrives à faire qu’un parent porte un enfant à ce moment-là tu as la même force qu’un nouveau-né humain qui braille comme un porc que l’on égorge juste pour être pris dans les bras. »

Il mit quelque baie fraichement cueillis sous le museau de Thruk.

« Je ramasse cela, des Vraises. La base de notre repas. Si ton corps est assez fort, nous chasserons, sinon cela ira avec des insectes du coin en accompagnement. »

Lui prendrais certainement de pierres précieuse en accompagnement à la place, mais il doutait que le dragonet puisse en faire de même. De plus ses dents à lui semblaient jouer à cache-cache. Très amusant à regarder, ça devait être énervant pour le petit e ne pas contrôler ça pour le moment. Il reprit sa cueillette tranquillement.

« Quand je suis grand, je suis Ladra. Quand je suis comme maintenant, c’est Nougat. »

Une fois un bon tas de Vraises ramassé il se tourna franchement vers le petit avant de prendre son sac. Il fouilla dedans pour trouver une casserole et mit toutes les baies à l’intérieur.

« Des dragons, comme nous deux, ce n’est pas ce qui court les rues. D’ailleurs, c’est pour cette raison que cacher notre nature est beaucoup mieux. Chacun à son avis sur ça après. Je me demande si tu sauras te transformer aussi une fois ton âge avancé. »

Il récupéra tranquillement des branches bien sèches en ne s’aventurant pas trop loin dans la forêt et commença à faire un feu de camps.

« Je viens de part de là le dessert que tu trouves si chaud. Une vallée remplis de morts marchants, pas loin de grottes remplis de nains puants. Là-bas il y a mon père, c’est lui qui trouvait que pour un œuf que tu étais cela nuirais à ton éducation de vivre là-bas. »

Il prit sa forme hybride pour cracher un petit souffle et ainsi allumé leur feu de camps avant de reprendre sa forme humaine.

« Nous sommes au tout début de la Forêt des frayeurs. »

Il posa sa casserole sur le feu avant de tourner la tête vers le petit à écaille.

« Tu te sens assez fort pour chasser ? »

Ladra avait décidé d’utilisé clairement la méthode de son père pour apprendre à se la fermé. Tu te crois fort petit et bien prouve le donc, Nouga regardera si ça arrive. C’est en tombant la tête la première que l’on sait que cela fera mal, pas en écoutant les autres le dire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Thruk
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 6
Date d'inscription : 24/10/2014
Localisation : Avec l'autre crétin patissier.




MessageSujet: Re: Bonjour le monde, je t'emmerde bien [ PV : Thruk ] Sam 24 Jan - 1:47:17


Allons bon. Voilà que l'autre lui balance encore des piques mesquine et perfide. Sale type. Dire qu'il était gentil pour une fois, sociable. Faut-il tout lui apprendre même le respect ? Il est vieux, pourtant, il aurait du apprendre ça avant. Le dragonnet fait la moue et profite d'un instant où l'Autre a le dos tourné pour lui tirer la langue. Un vrai gamin, oui, mais il a le droit, il est jeune. Heh, il a, quoi. Une heure de vie derrière lui à tout casser ? S'il ne se permet pas ce genre de choses maintenant, il ne le fera jamais. Et il compte bien se faire plaisir là-dessus.

- Mesquin. T'es mesquin. Ou Mesquine, en fait, je sais même pas si t'es femelle ou pas et je m'en fiche parce que tes mots sont comme du poison fieuleux dans un emballage tout poli joli.

Thruk, frustré de se prendre des bâches ? Oui, totalement. Ce n'est pas ce qu'il devrait avoir, c'est même l'opposé. Où est l'attention, la douceur, l'amour inconditionnel qui est son dû ?

- Savoir utiliser sa tête ? Mais tu me tiens au courant de rien, j'apprends comment ? Faut que je pose plein de questions, et tu me donnes des réponses avec un air de me parler comme à un débile sans cervelle.

Agacé, Thruk se roule en boule en tournant le dos. Il boude un peu, oui. Il réfléchit aussi, tout en écoutant la suite et en jetant un coup d'oeil aux Vraises quand Ladra les lui montre. Curieux malgré lui, hein.. Au bout de quelques minutes, il boude plus pour la forme que par réelle contrariété. Ladra Nougat, okay, noté. Nougat. Bizarre comme nom. Mais pourquoi pas, hein ? Peut-être pour tromper l'ennemi et se faire passer pour innofensif ? Ah oui. Non. Dragons mal vus, hein ?

- Pourquoi les dragons doivent se cacher ? Et pourquoi je ne pourrais pas me transformer ? Tu me crois inférieur ? Je suis jeune, pas forcément nul ou incapable de quoi que ce soit. Tu me laisses même pas une chance d'apprendre.

Il bougonne le dragonnet, il rouspète un peu. On ne fait que piétiner sa fierté après tout. Quelle injustice ! Une de ses ailes, mesquinement, bouscule un peu Nougat. Il le suit, pourtant. Et quand il entend parler des morts marchants.. Thruk se redresse, bien haut. Si haut qu'il s'assoit, la colonne bien droites, les ailes et sa longue queue pour le stabiliser. Ses yeux verts s'ouvrent grand grand, et sa langue humecte brièvementson museau. Là, pour une fois, on pourrait voir des apillettes dans son regard. De vraies, des belles grandes paillettes étincelantes.

- Des morts morts avec qui jouer ? Des nains qui puent pour s'amuser ? Mais ! MAIS !

Oh cette déception, cette frutration même qui se fait entendre dans sa voix. Ses pattes arrières et sa colonne travaillent et le lui font sentir, mais l'excitation est la plus forte et il lutte bravement pour rester droit. Ses pattes avants battent l'air d'envie de voir ces morts morts marchant et ces nains jouets grognons. Après tout, chaque gamin aime avoir de quoi s'amuser, ça apprend la vie.

- Je veux aller là-bas. C'est cool ! Ton père ne sait pas ce que j'aime. Il me connait pas. Ca peut pas me faire de mal de mordiller du mort marchant, c'est éducatif ! Et puis ça m'apprend.. Euh.. Euh.. Les dangers de la vie !

Mais son corps enfantin lui apprend que cette position est pour l'instant difficile à tenir. Avec un grognement et un dernier effort en vain, le dragonnet se laisse tomber au sol et respire un grand coup. Ses muscles ne sont pas encore assez formés pour lui permettre de faire ça, mais bientôt, bientôt oui il pourra ! Il le veut, donc ça sera. Avec un nouveau grognement, le bébé reptile se redresse et marche lourdement vers Nougat.

- Pourquoi Nougat ? Pourquoi pas que Ladra ? J'vais avoir un deuxième nom moi aussi ? Ton père il s'appelle comment ?

Tout ça, tout ce joli bombardement se fait en un éclair. A peine le temps d'allumer un feu, ça lui suffit amplement. Et d'ailleurs en attendant les réponses le petit noirot se place vers les flammes. C'est beau, ce mouvement perpétuel, c'est chaud, il aime bien. Pas trop chaud, juste comme il faut si on reste à la bonne distance. Un hochement de tête signale qu'il écoute toujours -d'ailleurs la Forêt des Frayeurs, c'est pas mal non plus comme nom, hein. Et puis question.. Question qui l'arrache avec un temps de retard à sa contemplation. Grande leçon pour Thruk : le feu est hypnotique.

- Faut faire quoi ? On va chasser quoi ? Des gros trucs ?

Patience, Ladra. Il va t'en falloir.. Les questions n'ont pas finit de pleuvoir. Mais au moins tu as ta réponse : le "charmant" bambin s'est levé sans broncher et s'avance vers toi. Va savoir s'il est assez fort ou non, mais il a l'air plus que prêt à essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Ladra
Niveau 1
Niveau 1


Messages : 9
Date d'inscription : 26/10/2014




MessageSujet: Re: Bonjour le monde, je t'emmerde bien [ PV : Thruk ] Mar 3 Fév - 19:01:23



Mesquine ? Vraiment ? Il était amusant ce petit bout de chou trop sûr de lui. Cela lui donnait presque envie de rire à gorge déployé, mais on est en territoire hostile et même sans ennemis à porter de sens il fallait rester un minimum discret. Ils avaient déjà un feu, des paroles dites forte pas besoin d’ajouter un rire en plus. De plus il sentait gros comme une montagne que la boule d’écaille allait prendre cela de travers. Beaucoup trop jeune pour comprendre certaine chose. Beaucoup trop têtus pour tenter de les comprendre maintenant. Il n’avait que quelques minutes le petit.

« Mesquin. Je suis un male, comme toi, comme mon père et pas comme mon odeur l’indique. »

L’odeur d’oméga devait peut-être induire le dragonneaux en erreur. Certainement. Même s’il ne venait pas directement de Calypta il devait bien avoir un odorat développé, tout du moins il le supposait. Il pousse un petit soupire et suit les dire de l’enfant, encore, doucement et avec amusement. Son père l’aurait déjà mis dans un trou plein de nain pour moins que cela, mais son père n’avais aucune patience, ou tout du moins une complétement  différente de lui.

« Poser des questions est une chose, la façon de faire est une autre. Au moins tu as du répondant, c’est bien dans la vie et pour ne pas se faire marcher dessus. »

C’est qu’il plaindrait presque ce qui voudrait lui le faire fermer à ce petit. Il avait de la bravoure ou une bêtise propre au enfant assez insolente. Il ferait un bon dragon, un très bon dragon.

« Les dragons se cachent car il n’est pas agréable d’avoir des chasseur sur notre dos tout le temps. Des personnes ne souhaitaient que nous arracher les écailles pour en faire des armes. D’autre souhaitant notre sang pour nous soumettre. Voire ceux aussi qui souhaitent simplement nous combattre pour faire de nos carcasses de beau décor de lit. »

Son père lui avait raconté contes et légendes par rapport à cela. Il avait entendu parfois les caravanes en parler aussi que s’ils avaient la chance de tomber sur une créature légendaire qu’était un dragon il ne laisserait pas passer cette chance. Lui n’avais aucune envie de risquer sa vie inutilement juste par jeu du risque.

« Je ne te crois pas inférieur. Si je te croyais inférieur je ne prendrais même pas le temps de te répondre. On ne parle pas  à ce que l’on n’estime pas. Tu pourras peut-être te transformer. Cela ne dépend pas de moi, mais de ta magie à toi. Mon père ne pouvait pas te transformer. Apprend déjà à utiliser ta magie intérieur quand elle arrivera et on reparlera de cela. »

Il lui apprendrait, mais plus tard. Là tout de suite il s’amusait des réactions enfantines du nouveau-né. Dire qu’il avait eu peur de s’occuper d’un jeune dragonneaux incapable de comprendre le monde, pleurant pour un rien, un bébé quoi. Il avait eu une sacrée surprise avec celui-là de petit. Il remua un peu les baies dans la casserole quand cela commença à bouillir puis étouffa le feu de sa magie. Le petit être avait aimé l’élément d’après lui, il jouerait avec plus tard.

« Mon père sais que vivre avec des morts vivants c’est contre-productif. Trop lent pour les dangers de la vie. La forêt des frayeurs sera bien mieux pour cela. Nougat c’est pour passer plus facilement dans la masse et parce que j’aime bien. Tu auras un second prénom situ le souhaite. Tu as bien choisi le premier tout seul après tout. Pour celui de mon père, je te le dirais quand on ira le voir. »

Pas besoin de lui donner trop d’un coup, puis il fallait lui laisser quelque frustration tout de même. Répondre à tout n’était pas amusant et pas instructif. Il sorti un bol et le remplit d’une partis du contenu de la casserole et le mit devant Thruk.

« Pour chasser il vas falloir utiliser tes crocs, s’il restent assez longtemps là. Tout ton corps cas sans lui te déplacé est compliqué. Surtout il faudra observer. On chassera ce que l’on trouvera. Je vais même te proposer quelque chose. C’est toi qui choisis la proie. Si c’est vraiment trop puissant suivant moi on ne tente pas sinon c’est toi le chef. Cela e convient comme chance d’apprendre et comme aide à apprendre les dangers de la vie. »

Il voyait dans le petit un futur chef, un futur alpha. Il fallait lui apprendre vite, même s’il était petit de seulement quelques heures. Il pria intérieurement tout de même de ne pas tomber sur trop étrange ici. Il avait beau dire il n’avait qu’une idée très vague de ce qui habitait là. Juste ce que certain livres racontait. Ce n’était pas toujours à jour et de plus pour certaine chose il se demandait s’il n’y avait pas de l’abus de substance plus ou moins légal de la part de l’auteur, mais ceci est un autre débat. Il verrait bien sur place. Au pire il pouvait jour volé avec le petit dans les pattes, au pire du pire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Bonjour le monde, je t'emmerde bien [ PV : Thruk ]

Revenir en haut Aller en bas

Bonjour le monde, je t'emmerde bien [ PV : Thruk ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Bonjour le monde, c'est moi, modepa !
» Bien le bonjour à tout le monde !
» Bonjour tout le monde !!
» Bien le bonjour !
» Bien le bonjour à tous mes frères nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Empire Calypta :: Sahoc :: Centre :: Forêt des Frayeurs-